Question moteur ionique et moteur à plasma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Bonjour, dans le cadre d'un TPE, j'étudie le fonctionnement d'un moteur ionique et d'un moteur à plasma. J'ai fait des recherches et trouvé des informations, notamment ici mais j'ai une question :
Dans cette image que l'on peut trouver ici :
(Désolé, je n'arrivais pas à mettre le spoiler)

Question moteur ionique et moteur à plasma Clipboard02copie

J'ai donc compris le fonctionnement de ce moteur (que l'on retrouve sur le site d'ailleurs) mais lorsque les ions positifs dépassent la grille négative, pourquoi ne reviennent-ils pas en arrière ; quelle est la force, le fonctionnement qui leur permettent de continuer sachant qu'ils devraient être attirés par la grille négative ? C'est parce que la grille négative est moins chargée que la positive ?

De plus, j'en profite pour mettre une autre question :) :
Le moteur à plasma a un fonctionnement similaire à celui du moteur ionique. Mon professeur dit que le moteur à plasma fait parti des moteurs ioniques mais qu'est-ce qui les différencie mis à part leur construction ?

Merci d'avance pour vos explications.
PS : s'il faut me présenter, j'irai le faire ;)
avatar
Space-447

Messages : 3
Inscrit le : 03/01/2012
Age : 26 Masculin
Localisation : Planète Terre

Revenir en haut Aller en bas


Rek a écrit:s'il faut me présenter, j'irai le faire ;)
Pas obligatoire, mais tout de même recommandé par l'équipe Modo/Admin de ce forum. ;)
avatar
Sidjay

Messages : 17121
Inscrit le : 05/04/2009
Age : 40 Masculin
Localisation : R.P

Revenir en haut Aller en bas


Rek a écrit:
...
J'ai donc compris le fonctionnement de ce moteur (que l'on retrouve sur le site d'ailleurs) mais lorsque les ions positifs dépassent la grille négative, pourquoi ne reviennent-ils pas en arrière ; quelle est la force, le fonctionnement qui leur permettent de continuer sachant qu'ils devraient être attirés par la grille négative ? C'est parce que la grille négative est moins chargée que la positive ?
Il y a une différence de potentiel de quelques centaines de Volts entre les deux grilles, et donc un champ électrique E.
Ensuite, f = q*E, accélération électrostatique.
Une fois passé la dernière grille, il n'y a plus de champ (en simplifiant), donc plus de force.

Rek a écrit:
De plus, j'en profite pour mettre une autre question :) :
Le moteur à plasma a un fonctionnement similaire à celui du moteur ionique. Mon professeur dit que le moteur à plasma fait parti des moteurs ioniques mais qu'est-ce qui les différencie mis à part leur construction ?


Dans un moteur ionique à grille, il y a une séparation des charges électriques : les ions ne suivent pas le même chemin que les électrons, ce sont les ions qui sont accélérés entre les grilles, et un autre dispositif qui éjecte les électrons : le neutraliseur.
Par contre, il existe d'autres types de moteurs qui accélèrent ions et électrons en même temps, sans séparer les charges : les ions et électrons constituent dans ce cas un plasma globalement neutre. C'est le cas du VASIMR par exemple.
En toute rigueur, un moteur ionique accélère des ions, après séparation des charges, tandis qu'un moteur plasmique accélère un plasma sans séparer les charges.
Mais il y a une certaine confusion dans le vocabulaire : par exemple, en français, on qualifie le moteur à effet Hall de moteur "plasmique" (utilisé sur les satellites russes et Smart-1), alors qu'en réalité les ions sont accélérés séparément de leurs électrons, comme dans un moteur ionique à grille.

Vu de loin, ça peut paraitre similaire, c'est toujours de la propulsion électrique, mais dans le détail, le fonctionnement et les mécanismes d'accélération peuvent être très différents d'un type de moteur à l'autre.

A+
lambda0
lambda0

Messages : 4710
Inscrit le : 22/09/2005
Age : 54 Masculin
Localisation : Nord, France

Revenir en haut Aller en bas


@Sidjay a écrit:
Rek a écrit:s'il faut me présenter, j'irai le faire ;)
Pas obligatoire, mais tout de même recommandé par l'équipe Modo/Admin de ce forum. ;)

D'accord ;)

@lambda0 a écrit:
Rek a écrit:
...
J'ai donc compris le fonctionnement de ce moteur (que l'on retrouve sur le site d'ailleurs) mais lorsque les ions positifs dépassent la grille négative, pourquoi ne reviennent-ils pas en arrière ; quelle est la force, le fonctionnement qui leur permettent de continuer sachant qu'ils devraient être attirés par la grille négative ? C'est parce que la grille négative est moins chargée que la positive ?
Il y a une différence de potentiel de quelques centaines de Volts entre les deux grilles, et donc un champ électrique E.
Ensuite, f = q*E, accélération électrostatique.
Une fois passé la dernière grille, il n'y a plus de champ (en simplifiant), donc plus de force.

Rek a écrit:
De plus, j'en profite pour mettre une autre question :) :
Le moteur à plasma a un fonctionnement similaire à celui du moteur ionique. Mon professeur dit que le moteur à plasma fait parti des moteurs ioniques mais qu'est-ce qui les différencie mis à part leur construction ?

Dans un moteur ionique à grille, il y a une séparation des charges électriques : les ions ne suivent pas le même chemin que les électrons, ce sont les ions qui sont accélérés entre les grilles, et un autre dispositif qui éjecte les électrons : le neutraliseur.
Par contre, il existe d'autres types de moteurs qui accélèrent ions et électrons en même temps, sans séparer les charges : les ions et électrons constituent dans ce cas un plasma globalement neutre. C'est le cas du VASIMR par exemple.
En toute rigueur, un moteur ionique accélère des ions, après séparation des charges, tandis qu'un moteur plasmique accélère un plasma sans séparer les charges.
Mais il y a une certaine confusion dans le vocabulaire : par exemple, en français, on qualifie le moteur à effet Hall de moteur "plasmique" (utilisé sur les satellites russes et Smart-1), alors qu'en réalité les ions sont accélérés séparément de leurs électrons, comme dans un moteur ionique à grille.

Vu de loin, ça peut paraitre similaire, c'est toujours de la propulsion électrique, mais dans le détail, le fonctionnement et les mécanismes d'accélération peuvent être très différents d'un type de moteur à l'autre.

A+

Merci ! Oui, au début je croyais que les deux moteurs différaient et après j'ai vu qu'on pouvait appeler un moteur ionique un moteur plasmique ; ça m'a embrouillé mais je comprends mieux maintenant.
avatar
Space-447

Messages : 3
Inscrit le : 03/01/2012
Age : 26 Masculin
Localisation : Planète Terre

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum