Présentation de la Stratégie Spatiale Française

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Le Ministre de la Recherche, Laurent Wauquiez, a présenté aujourd'hui chez TAS le nouveau rapport annonçant notre nouvelle "stratégie spatiale".

http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid59719/presentation-de-la-strategie-spatiale-francaise.html

_________________
Kosmonavtika - Le site de l'Espace russe
nikolai39
nikolai39
Admin
Admin

Messages : 10059
Inscrit le : 15/05/2006
Age : 36 Masculin
Localisation : Loiret

https://www.kosmonavtika.com

Revenir en haut Aller en bas


Je viens de parcourir le rapport, voilà ce que j'en retiens :

- on ne se prononce toujours pas sur la question AR5ME ou NGL.

- le rapport ne mentionne pas une seule fois les vols habités.

_________________
Kosmonavtika - Le site de l'Espace russe
nikolai39
nikolai39
Admin
Admin

Messages : 10059
Inscrit le : 15/05/2006
Age : 36 Masculin
Localisation : Loiret

https://www.kosmonavtika.com

Revenir en haut Aller en bas


Oui et la rubrique stratégie spatiale française mentionnée dans l'article, est introuvable.
primus
primus

Messages : 1707
Inscrit le : 10/11/2006
Age : 53 Masculin
Localisation : Terre

Revenir en haut Aller en bas


@nikolai39 a écrit:Je viens de parcourir le rapport, voilà ce que j'en retiens :

- on ne se prononce toujours pas sur la question AR5ME ou NGL.

- le rapport ne mentionne pas une seule fois les vols habités.


Non, non, il ne faut pas dire cela... soyons juste, le rapport parle des vols habités... si, si, une demi-ligne concernant un vol vers Mars dans un avenir très lointain... 8-) 8-)

Ce n'est pas un rapport visionnaire, et ce n'est pas avec cela que l'on va donner envie à certains de faire des études spéciales et de travailler dans le spatial. Apparement, c'est fini le temps où un ingénieur passait toute sa carrière chez le même employeur, comme c'était le cas il y a plusieurs années. Maintenant, on bosse quelques années dans le secteur spatial, puis on va dans l'aéronautique, puis on va ailleurs... :(
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas


[quote="spacemen1969"]
@nikolai39 a écrit:Je viens de parcourir le rapport, voilà ce que j'en retiens :

- on ne se prononce toujours pas sur la question AR5ME ou NGL.

- le rapport ne mentionne pas une seule fois les vols habités.

"maintenir l’indépendance technologique et d’accès à l’espace" que Wauquiez annonce !

Elle est belle l'indépendance quand on prend un Soyouz ou une navette pour aller en orbite basse ...

Je n'ai qu'une seule chose à dire : menteur !
Argyre
Argyre

Messages : 3395
Inscrit le : 31/01/2006
Age : 55 Masculin
Localisation : sud-ouest

Revenir en haut Aller en bas


Allons allons, il n'y a pas de quoi s'énerver. :)
On le sait, depuis le temps, que "l'indépendance d'accès à l'espace" = Ariane et n'a rien à voir avec ''l'accès des astronautes européens à l'espace". D'un point de vue strict, il ne ment pas. A part pour les nations qui envoient déjà des hommes dans l'espace, ce qu'on appelle "l'indépendance" correspond bien aux lanceurs de satellites/sondes, nœud autrement plus stratégique d'un point de vue économique et politique que l'accès à l'espace par l'Homme. Ce dernier relève d'un point de vue beaucoup plus humaniste (je dirais presque homo-centrique) et non stratégique.
Space Opera
Space Opera
Modérateur
Modérateur

Messages : 12331
Inscrit le : 27/11/2005
Age : 48 Masculin
Localisation : France

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


@nikolai39 a écrit:Le Ministre de la Recherche, Laurent Wauquiez, a présenté aujourd'hui chez TAS le nouveau rapport annonçant notre nouvelle "stratégie spatiale".
http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid59719/presentation-de-la-strategie-spatiale-francaise.html

le lien dans http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/strategie-spatiale-francaise affiche
404 - Page introuvable

Hi ! Hi ! Présentation de la Stratégie Spatiale Française Blbl
cosmos99
cosmos99

Messages : 1469
Inscrit le : 23/06/2007
Age : 49 Masculin
Localisation : Normandie, St-Lô

Revenir en haut Aller en bas


spacemen1969 a écrit:
@nikolai39 a écrit:Je viens de parcourir le rapport, voilà ce que j'en retiens :

- on ne se prononce toujours pas sur la question AR5ME ou NGL.

- le rapport ne mentionne pas une seule fois les vols habités.


Non, non, il ne faut pas dire cela... soyons juste, le rapport parle des vols habités... si, si, une demi-ligne concernant un vol vers Mars dans un avenir très lointain... 8-) 8-)

Ce n'est pas un rapport visionnaire, et ce n'est pas avec cela que l'on va donner envie à certains de faire des études spéciales et de travailler dans le spatial. Apparement, c'est fini le temps où un ingénieur passait toute sa carrière chez le même employeur, comme c'était le cas il y a plusieurs années. Maintenant, on bosse quelques années dans le secteur spatial, puis on va dans l'aéronautique, puis on va ailleurs... :(

Je me permet de relever ce point. Actuellement encore, on retrouve pas mal de gens motivés et intéressés. Enormément d'ingénieur rentre chez un des 2 grands industriels du secteur et y restent. Mis à part quelques cas isolés, je n'ai jamais entendu des collègues ou des connaissances parler d'aller faire carrière ailleurs. La plupart même cherchaient à y entrer.
Et plus je discute et plus j'entend des gens qui avoue "putain mais c'est du spatial quoi, c'est l'espace et tout !". C'est marrant à entendre car c'est dit un peu avec un ton gêné, comme si travailler dedans bah ça fait encore un peu rêver et ressortir des rêves de gosses. :)

Sinon, take a look here : http://www.pluzz.fr/jt-19-20-cote-d-azur-2012-03-22-18h59.html
La séquence est rapide mais on y aperçoit mon bureau en haut à gauche à exactement 5:43 :D :D

edit : si quelqu'un sait comment je peux récupérer la vidéo, je suis preneur ;)
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas


Je ne suis pas trop d'accord avec toi.

Je connais beaucoup de gens brillants qui ont quitté le spatial, notamment pour travailler pour les programmes Airbus, mais aussi qui sont partis complètement ailleurs.

Mon impression (extérieure) du spatial est que c'est aussi un problème de niveau de salaires en plus de la question de la motivation par de nouveaux programmes. Le secteur n'a pas la réputation de très bien rémunérer ses ingénieurs, et en particulier les jeunes ingénieurs, et en particulier en Italie et en France.

Ceci étant dit l'obsession francaise de ne plus faire que du spatial applicatif va considérablement diminuer la visibilité des activités spatiales et en fin de compte les budgets. C'est un vrai cercle vicieux que les hiérarques du CNES ne parviennent pas à comprendre. En attendant Thomas Pesquet peut commencer à penser à la retraite...


Dernière édition par jassifun le Ven 23 Mar 2012 - 10:19, édité 1 fois
jassifun
jassifun

Messages : 2218
Inscrit le : 07/06/2007
Age : 34 Féminin
Localisation : Baden Baden

Revenir en haut Aller en bas


On en revient au toujours au même problème, les difficultés pour justifier un programme habité et un même un programme spatiale "ambitieux". Aujourd'hui avec la crise c'est très dangereux politiquement (et encore plus en période électorale!). Le quidam pense évidement que l'état doit mettre des sous dans des domaines qui font l'actualité (logement, aides sociales, éducation, sécurité...). Ce rapport va dans ce sens, il ne prends aucun risques.
Merlin
Merlin

Messages : 342
Inscrit le : 14/07/2009
Age : 35 Masculin
Localisation : Mayotte

Revenir en haut Aller en bas


@Argyre a écrit:Je n'ai qu'une seule chose à dire : menteur !

Argyre vous êtes un scientifique, employez donc les termes exacts, à savoir ici : Politicien. :D
avatar
Maurice

Messages : 1112
Inscrit le : 25/10/2011
Age : 36 Masculin
Localisation : Val d'oise

Revenir en haut Aller en bas


Désolé dedead, pas moyen de télécharger la vidéo...

Le présentateur dit que demain, donc aujourd'hui, il y aura une édition spéciale sur TAS !

_________________
Kosmonavtika - Le site de l'Espace russe
nikolai39
nikolai39
Admin
Admin

Messages : 10059
Inscrit le : 15/05/2006
Age : 36 Masculin
Localisation : Loiret

https://www.kosmonavtika.com

Revenir en haut Aller en bas


@nikolai39 a écrit:Désolé dedead, pas moyen de télécharger la vidéo...

Le présentateur dit que demain, donc aujourd'hui, il y aura une édition spéciale sur TAS !

Oui, la télé est juste en face en ce moment.
12-13h, jt PACA en direct.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas


@jassifun a écrit:Je ne suis pas trop d'accord avec toi.

Je connais beaucoup de gens brillants qui ont quitté le spatial, notamment pour travailler pour les programmes Airbus, mais aussi qui sont partis complètement ailleurs.

Mon impression (extérieure) du spatial est que c'est aussi un problème de niveau de salaires en plus de la question de la motivation par de nouveaux programmes. Le secteur n'a pas la réputation de très bien rémunérer ses ingénieurs, et en particulier les jeunes ingénieurs, et en particulier en Italie et en France.

Ceci étant dit l'obsession francaise de ne plus faire que du spatial applicatif va considérablement diminuer la visibilité des activités spatiales et en fin de compte les budgets. C'est un vrai cercle vicieux que les hiérarques du CNES ne parviennent pas à comprendre. En attendant Thomas Pesquet peut commencer à penser à la retraite...

Pour ma part, je donnais mon impression de l'intérieur. ;)
Je pense que cela dépend de l'institution ou de l'industriel chez qui on travaille. Pour ce que moi je vois, les départs sont très très peu fréquents.
Les salaires et les avantages autres sont tout de mêmes assez attractifs.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas


A noter deux petites "révolutions" dans ce rapport (en p.11):
- la volonté d'un "assouplissement des règles de retour géographiques de l'ESA" et d'une "application mesurée des règles de concurrence de l'UE".
- la création d'un "comité de concertation [avec les industriels] de la politique spatiale", ce qui a priori ne va pas dans le sens de renforcer le rôle du CNES (voir extrait de l'article de La Tribune ci-dessous).

Voir cet article de la Tribune sur ces 2 sujets (disponible partiellement sur le net, ... mais en entier et gratuitement sur les applis pour smartphones): Espace : la France veut revoir les règles de retour géographiques

La Tribune a écrit:(...)Les industriels ont quand même obtenu quelques satisfactions de la part du ministre, dont c'était l'une de ses dernières sorties avant l'élection présidentielle. Notamment la création d'un comité de concertation de la politique spatiale. A priori rien de très révolutionnaire. Mais ce comité, si il était pérennisé par le prochain gouvernement, pourrait diluer la très grande influence du CNES en matière de stratégie spatiale, estime un industriel. "C'est lui qui a l'argent et donc c'est lui qui applique sa politique. Avec le comité, ce sera une nouvelle façon de travailler", estime-t-il.(...)
CosmoS
CosmoS

Messages : 1072
Inscrit le : 13/11/2005
Age : 53 Masculin
Localisation : 31

Revenir en haut Aller en bas


Cela fait un moment que l'on sait que l'europe se concentre sur le secteur commercial de l'espace et ne se semble vouloir de vaisseaux habités .
Dans ce rapport on vante notre indépendance de l’accès a l'espace , il vaut mieux dans ce cas ne pas trop parler des vols habités .
Aprés l'iss y'a rien pour nos astronautes . Tant que les américains ne nous appellent pas pour participer a leurs missions habités ça ne sert a rien de parler de vols habités .
space reveur
space reveur

Messages : 495
Inscrit le : 05/12/2008
Age : 35 Masculin
Localisation : la lune

Revenir en haut Aller en bas


@Merlin a écrit:On en revient au toujours au même problème, les difficultés pour justifier un programme habité et un même un programme spatiale "ambitieux". Aujourd'hui avec la crise c'est très dangereux politiquement (et encore plus en période électorale!). Le quidam pense évidement que l'état doit mettre des sous dans des domaines qui font l'actualité (logement, aides sociales, éducation, sécurité...). Ce rapport va dans ce sens, il ne prends aucun risques.

Justifier un programme habité . Encore faut il en vouloir un .Je suis pas sur que c'est une idée qui trottent dans la tête de nos dirigeants.
space reveur
space reveur

Messages : 495
Inscrit le : 05/12/2008
Age : 35 Masculin
Localisation : la lune

Revenir en haut Aller en bas


Je pense que l'idee est de mettre fin au vol habite en Europe avec la fin de l'ISS, sauf eventuelles missions ponctuelles d'astronautes europeens vers la station chinoise ou d'exploration avec les Americains. Mais fin des developpements de gros materiel genre Columbus et ATV.
jassifun
jassifun

Messages : 2218
Inscrit le : 07/06/2007
Age : 34 Féminin
Localisation : Baden Baden

Revenir en haut Aller en bas


Je dirai plutôt que c'est continuer le vol habité mais sans vaisseau spatial a nous . Ca veut dire demander aux américains a participer a leur programme
en construisant une partie de la fusée ou du vaisseau , pour ensuite obtenir un sège dans la capsule ( au pire cacher thomas pesquet dans un faux réservoir a oxygène ). Et continuer ISS . Pas d'ATV , pas d'astronautes européens.
Je doute que les chinois veuillent de nous dans leur station , vu qu'on veut pas d'eux dans la notre.
space reveur
space reveur

Messages : 495
Inscrit le : 05/12/2008
Age : 35 Masculin
Localisation : la lune

Revenir en haut Aller en bas


A noter deux petites "révolutions" dans ce rapport (en p.11):
- la volonté d'un "assouplissement des règles de retour géographiques de l'ESA" et d'une "application mesurée des règles de concurrence de l'UE".

Quelle analyse peut-on faire de cette demande d'assouplissement des régles de retour géographique ? Quelles conséquences pour les petits états (en terme d'industrie spatiale s'entend) ?
montmein69
montmein69

Messages : 18604
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


Ce qui est un peu dommage c'est que les "grosses têtes" françaises qui au départ voient le CNES un peu comme la "NASA" en mode frenchie et qu'ils sont bien déçu ....
Pour l'instant heureusement que le spatial fait vivre pas mal de monde parce que sinon ils auraient mis fin aux activités il y a un moment!
Mamadou
Mamadou

Messages : 144
Inscrit le : 05/10/2009
Age : 36 Masculin
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas


Réactivation de ce FIL puisque à l'occasion du salon du Bourget, le CNES a organisé quatre conférences dites "hangout" et que l'une d'elle permettait de poser des questions à J-Yves Le Gall nouveau président du CNES.
Panel de questions très varié ... mais au travers des réponses on a un condensé des orientations et leur justification ..... sur de nombreux sujets.
http://www.cnes.fr/web/CNES-fr/10857-le-cnes-sur-google-premiers-hangouts-a-l-occasion-du-salon-du-bourget-.php

Je dois dire que je me retrouve dans l'essentiel de ce qui est dit par M Le Gall.
montmein69
montmein69

Messages : 18604
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


Le secteur n'a pas la réputation de très bien rémunérer ses ingénieurs, et en particulier les jeunes ingénieurs, et en particulier en Italie et en France

Affirmation globalement exacte, mais que l'on pourrait étendre à une grande partie de l'industrie. Il n'y a plus aucune considération pour les ingénieurs qui sont considérés comme de la main d'oeuvre de base. Qui plus est, par des jeux de comptabilité habituels aux grandes boites (je vous rappelle qu'EADS est domicilié aux Pays Bas...) il est toujours possible de faire apparaître des résultats moyens et de demander toujours plus d'EBIT. Résultat des courses, la population des ingénieurs se scinde en deux catégories, ceux qui viennent bosser strictement pour gagner leur vie et qui sont bien contents d'avoir trouvé une embauche, et une minorité de passionnés qui viennent là parcequ'ils y croient. Les gens restent en place car l'environnement industriel n'est pas très abondant et, il ne faut pas rêver, certaines villes comme Toulouse relèvent d'EADS city. En d'autres termes vous n'irez pas chez Airbus si on veut vous garder de l'autre côté de la rocade.  Au final, le niveau global est en baisse, car les candidats brillants (hormis les passionnés bien sur) ont compris qu'il fallait aller voir ailleurs ou le comprennent rapidement au bout de quelques années.
Bien sur, on gagne décemment sa vie, mais avec le temps l'impression d'être pris pour un c.... finit par devenir pesante.
DeepThroat
DeepThroat

Messages : 469
Inscrit le : 22/06/2007
Age : 60 Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas


@DeepThroat a écrit:En d'autres termes vous n'irez pas chez Airbus si on veut vous garder de l'autre côté de la rocade.  Au final, le niveau global est en baisse, car les candidats brillants (hormis les passionnés bien sur) ont compris qu'il fallait aller voir ailleurs ou le comprennent rapidement au bout de quelques années.
Bien sur, on gagne décemment sa vie, mais avec le temps l'impression d'être pris pour un c.... finit par devenir pesante.
Du périphérique. :lol!:


Je me désole de constater la pauvreté de l'ambition française au travers des mots de M. Le Gall, et de l'Europe en particulier. C'est d'un défaitisme outrancier et presque insultant. Peu de ses réponses sont honnêtes, il se sort de la plupart des interrogations "inconfortables" par des pirouettes. Dire que des hommes ne pourraient pas faire ce que fait Curiosity sur Mars, c'est tout de même fort de café ! Alors que des humains dotés de matériel font bien mieux sur Terre, il paraît évident que transposer peu ou prou les mêmes conditions sur Mars donnerait des résultats meilleurs que ceux d'une machine. Machine qui n'est pas à l'abri d'une panne fatale (alors qu'une présence humaine avec des robots est associée à une fiabilité meilleure puisque possibilité de réparation).

Pour revenir aux propos de DeepThroat... Je suis dans le domaine depuis peu (pas fini mes études), et je vois l'illustration de ce que tu dis. Quand on est du grand public et que l'on ignore quelques fondements du domaine, ça passe (bienheureux les simples d'esprit... ou ici en l'occurrence, ceux qui s'en f***). Mais quand on met un petit peu le nez dedans, on voit bien que l'on se moque du monde ! Voilà pour l'avis général pas du tout argumenté... :sleep:
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas


Tout le monde est déçu d'Airbus et de l'Europe en général, pour ceux qui en vivent, c'est un travail alimentaire qui se fout pas mal des grandes idées romantiques et positivistes ; quand il s'agit de manger, de se loger et de se blanchir, les plus belles idées deviennent des trucs fades ; maintenant Airbus recrute beaucoup et des gens de haut niveau, mais aussi des bacs pros et c'est un des poumons de la France industrielle (et de l'Europe technologique) ;
*
Quitte à bosser, autant bosser pour Airbus, mais on est toujours déçu quand on voit les chiffres sur sa feuille de salaire ; car qui dit Airbus dit aussi des tas de partenaires et de sous-traitants et je comprends les ingénieurs qui préfèrent bosser dans une boite un peu moins tentaculesque... à taille plus humaine ; c'est un problème de tous les grands groupes, de France Telecom à Renault en passant par Total ; à Airbus, on cultive le secret et on chasse l'espionnage industriel dans un contexte de compétition hautement technologique et entre nous, à moins de faire de fracassantes déclarations dans le style de la Nasa et de donner dans l'auto-congratulation comme dans la plupart des entreprises américaines, tous les travailleurs vous diront la même chose (du genre : "je voudrais bien passer à la télé au 20h00 avec Poivre d'Arvor"). Il paraît que c'est humain, ce genre de désir ;
*
Je pense personnellement que le surmédiatisation de nos environnements et l'omniprésence des publicités et des vendeurs de rêves (et je ne parle pas seulement du cinéma mais aussi des charlatans de tout poil) sont des éléments de "stress" important dans nos vies de singes évolués ; quant au espoirs déçus, ça fait longtemps que ça existe et c'est même le sujet de prédilection de plusieurs littératures, des "auteurs classiques français" et des romantiques entre autres ;
*
Et un bon ingénieur a aussi le droit d'être romantique, non ?
:esamour:
katalpa
katalpa

Messages : 2453
Inscrit le : 12/05/2013
Age : 54 Féminin
Localisation : Mars

https://jacques-abeasis.cabanova.com/

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum