Les projets russes d'étude de la magnétosphère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


La RAS (Russian Academy of Sciences ou RAN en russe) recommande de développer les projets d'étude de la magnétosphère "Resonnance" et "Interheliozond". Le premier consisterait en en groupe de 4 petits satellites (2 paires) lancés en une seule fois, fonctionnant de concert et permettant de construire une image 3D de la magnétosphère et de ses changements. Ces satellites seraient postés sur une orbite jamais utilisée à ce jour dite "magntosynchrone". Le second projet consisterait à envoyer une sonde dont le trajet complexe permettrait de passer vers venus puis vers le soleil et enfin d'étudier les pôles du soleil.

Spoiler:
04.08.2012 / 00:05 Four satellite in 2014 will go to investigate the Earth's magnetosphere


Russian scientists in 2014, plans to launch four satellites at once, which, working together, will investigate the physical processes in the Earth's magnetosphere, in particular, the behavior of the plasma and the mechanisms of formation of the aurora, according to a draft program of studies solar system until 2025, prepared by the Academy of Sciences.
Project "Resonance" includes the launch of two pairs of small satellites, built on a platform of ICA-FCI (small spacecraft for fundamental space research) Lavochkin design.
Simultaneous measurements from multiple satellites - the so-called multiscale observation - will allow scientists to create a "three-dimensional" picture of the processes in the Earth's magnetosphere, as well as a means of continuous monitoring and forecasting of space weather.
"Specially selected orbit satellites (magnitosinhronnye) will permit long-term measurements in the selected field tube of the magnetic field. These orbits will be used for the first time," - says the document, a copy of which is in disposal of RIA Novosti.
In addition, researchers plan to negotiate with U.S. counterparts on joint experiments with plant located on the Alaska HAARP (High Frequency Active Auroral Research Program). This setting is the so-called heating facilities - with the help of high frequency radio waves, it can lead to an excited state of a small region in the ionosphere. Russian satellites will observe the processes in the ionosphere during such heating.
Another project to study solar-terrestrial relationships - "Intergeliozond" apparatus, which is scheduled to launch in 2015. This probe, making multiple gravitational maneuvers near Venus will gradually nearer to the sun and on the way to perform multiple measurements on the line "The sun - the Earth."
During this mission, scientists will be able to close the solar atmosphere to study, to measure from outside the plane of the ecliptic in which the Earth's orbit. In particular, the device can "see" the polar regions of the sun, investigate outbreaks, and other active processes, RIA Novosti reports.
patchfree
patchfree

Messages : 6137
Inscrit le : 19/04/2007
Age : 66 Masculin
Localisation : Poitiers

Revenir en haut Aller en bas


Ce qu'il y a d'extraordinaire avec les russes, c'est le foisonnement d'idées...qui en resteront à ce stade là...
avatar
spaceX

Messages : 481
Inscrit le : 24/10/2009
Age : 61 Masculin
Localisation : LILLE

Revenir en haut Aller en bas


@spaceX a écrit:Ce qu'il y a d'extraordinaire avec les russes, c'est le foisonnement d'idées...qui en resteront à ce stade là...

Je ne suis pas d'accord avec ton point de vue. Ces 2 projets sont connus depuis longtemps. Mais jusqu'à présent ils n'étaient pas programmés. Il s'agit justement actuellement de définir un vrai programme scientifique de recherche spatial pour les 10-20 ans à venir. Pour une fois que les russes programment de la recherche interplanétaire et autre on va pas se plaindre!...

Attention ce sont des recommandations de la RAS, pas encore des décisions gouvernementales. Mais le programme spatial de la Russie 2015-2025 doit être adopté dans les prochains mois en tout cas forcément avant 2015 puisque le précédent s'achève. Ce précédent programme comprenait très peu de mission scientifiques ou/et interplanétaires excepté Phobos-grunt qui a échoué dès le début.

Il faut donc comprendre qu'il va y avoir une certaine réorientation du spatial russe en faveur de l'exploration automatique extra-terrestre (au sens vrai du terme) et des applications terrestres, au détriment des missions pilotées. Cette réorientation sera modérée mais significative. "La Russie n'a pas que les problèmes spatiaux à régler" a déclaré Popovkine. Autrement dit le spatial doit servir à la société et à la science.
patchfree
patchfree

Messages : 6137
Inscrit le : 19/04/2007
Age : 66 Masculin
Localisation : Poitiers

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum