La NASA financera la constellation satellitaire "CYGNSS".

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


La NASA devrait financer un projet élaboré par une université du Michigan.
Ce projet consiste à construire une constellation de petits satellites, qui pourrait aider les prévisionnistes météo à estimer l'intensification des cyclones tropicaux. Les données issue de cette constellation satellitaire devraient aider les chercheurs à étudier comment les cyclones tropicaux se renforcent aux dessus des eaux chaudes des océans, ainsi que les météorologues, qui pourraient du coup utiliser en temps réel des informations essentielles pour aider à formuler des prévisions concernant les ouragans.

La constellation « Cyclone Global Navigation Satellite System, ou CYGNSS », recevra donc un total de 151,7 millions de dollars de la part de la NASA au cours des cinq prochaines années et huit microsatellites devraient êtres lancés en 2017, de par un seul et unique lancement. Les huit satellites composant CYGNSS seront construits par le Southwest Research Institute au Texas. Surrey Satellite Technology, fournira leurs récepteurs GPS pour cette mission. CYGNSS utilisera des signaux GPS pour calculer la rugosité de la surface de l'océan, à partir de laquelle la vitesse du vent devrait être récupérée, selon la NASA. Les satellites devraient prendre des mesures similaires à celles prises par le satellite QuikSCAT, qui a perdu l'usage de son instrument radar diffusiomètre en 2009.

Ici

Sidjay

Messages : 17121
Inscrit le : 05/04/2009
Age : 39 Masculin
Localisation : R.P

Revenir en haut Aller en bas


@Sidjay a écrit:. CYGNSS utilisera des signaux GPS pour calculer la rugosité de la surface de l'océan, à partir de laquelle la vitesse du vent devrait être récupérée,

Je suppose que ce terme signifie les "creux et les bosses" à la surface qui sont des indices de modifications de pression locale, et donc d'enclenchement de processus cyclonique ?
montmein69
montmein69

Messages : 17629
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 69 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


@montmein69 a écrit:
@Sidjay a écrit:. CYGNSS utilisera des signaux GPS pour calculer la rugosité de la surface de l'océan, à partir de laquelle la vitesse du vent devrait être récupérée,

Je suppose que ce terme signifie les "creux et les bosses" à la surface qui sont des indices de modifications de pression locale, et donc d'enclenchement de processus cyclonique ?

Il y'a de cela à priori.
Lorsque l'on parle de "Rugosité" on parle surtout de nombreuses petites vagues assombrissant légèrement l'aspect générale de la mer. Le terme de "Rugosité" (un terme d'océanographes) désigne de nombreuses petites vagues dont la particularité et d'engendrer des turbulences dans les basses couches de l'atmosphère terrestres. Des instruments GPS, tels que ceux équipant cette future constellation satellitaire, seraient capables d'observer ce phénomène et devraient pouvoir repérer de façon précise une telle variation de l'état de surface de la mer.

Sidjay

Messages : 17121
Inscrit le : 05/04/2009
Age : 39 Masculin
Localisation : R.P

Revenir en haut Aller en bas


Pour répondre plus précisément à la question de montmein,
Les cyclones tropicaux se développent généralement au-dessus de courants d’eau chaude et se composent généralement d'un «œil» - un centre où règnent de basses pressions -. La chaleur est engendrée par l'eau, ce qui produit de l'énergie à travers un processus cyclonique complexe pouvant nourrir et renforcer tempêtes et tornades, causant ainsi d'importants dégâts sur terre lorsque celui-ci quittes les océans. La constellation CYGNSS étudiera la relation entre les propriétés propres à la surface des océans et l'humidité atmosphériques thermodynamique, le rayonnement et la dynamique de convection pour déterminer comment un cyclone tropical se forme et dans quelle mesure il peut se renforcer. CYGNSS ne révolutionnera rien, mais contribuera ainsi à faire progresser la méthodologie des prévisionnistes météo en termes de cyclones, ainsi que les méthodes de suivi. L'objectif principal de la mission sera de mesurer la vitesse du vent océanique de surface dans presque toutes les conditions de précipitation et dans le noyau des cyclones tropicaux.

Sidjay

Messages : 17121
Inscrit le : 05/04/2009
Age : 39 Masculin
Localisation : R.P

Revenir en haut Aller en bas


Merci pour ces précisions. Super
montmein69
montmein69

Messages : 17629
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 69 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum