[Mission ARM] La NASA prévoit de déplacer un astéroïde afin de l'utiliser.

Page 1 sur 7 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


L'impression que me fait le document :
http://kiss.caltech.edu/study/asteroid/asteroid_final_report.pdf
C'est que "la mission" est un patchwork d'idées assez différentes :
- savoir capturer et dévier un astéroïde potentiellement dangereux
- récupérer de la "matière première" qui serait exploitable de façon rentable (vs des vols cargos provenant de la Terre) ... sans trop savoir si c'est pour une base lunaire ? ou pour ravitailler un vaisseau à destination interplanétaire lointaine qui se mettrait temporairement en orbite lunaire ????
- savoir exploiter cette matière première (avec du matèriel minier, des usines ISRU ?) ... directement dans l'espace (en orbite lunaire) ? en ramenant sur le sol lunaire ?

Peut-être une "vision d'avenir lointain" ? Car "never say,never" mais cela a du être cogité au travers de bulles qui ne provenaient pas que de l'eau gazeuse :megalol: ) . Les dates annoncées me paraissent peu crédibles.

montmein69
Donateur
Donateur

Messages : 20805
Inscrit le : 01/10/2005

Revenir en haut Aller en bas


Effectivement cette proposition est déroutante puisqu’elle ne correspond pas aux schémas classiques que nous avons dans notre tête plus ou moins consciemment - du moins pour les plus âgés comme moi – avec une conquête linéaire : après l’Air, l’Espace, la Lune … et Mars que nous attendons toujours.
Il est vrai aussi que ce n’est pas le chemin le plus direct pour continuer cette conquête.
Mais d’un autre côté, il est peut-être nécessaire de sortir de cette mentalité des raids des débuts de cette conquête où il s’agissait avant tout de devancer les autres pour être les premiers et en tirer des bénéfices de propagande pour sa nation et /ou son régime politique.
Finalement après coup on s’aperçoit que ses raids lunaires des missions Apollo n’ont été qu’un coup de fouet sans lendemain et qu’une implantation lunaire plus progressive avec d’abord plus de missions robotisées se serait avérée plus efficace (ce qui devrait faire plaisir à montmein 69) ;)

Bien sûr aussi, cela ne parait pas très efficace de mettre plusieurs années pour ramener une centaine de tonnes d’eau depuis les fins fonds de l’Espace … "because time is money "… que je ne traduirai pas !
Mais cette critique n’est pas valable si on considère cette mission avant tout comme un test initial de mises au point de toutes les techniques d’exploitation des astéroïdes qu’il est préférable de faire en orbite lunaire – et pourquoi pas en un point de Lagrange du système Terre /Lune dont on peut revenir en moins d’une semaine si nécessaire en cas de pépin et non en plusieurs mois ou voire des années .
On laisse ainsi à la phase entièrement robotisée toutes les étapes demandant beaucoup de temps .

De plus dans un avenir plus lointain – si les essais s’avèrent concluants – on peut imaginer toute un noria de transporteurs spatiaux et les apports peuvent devenir réguliers et fréquents .

Et toutes les interrogations que cela suscitent :
Mais pourquoi faire ? Pour s’établir dans l’Espace ? Sur la Lune ? Voyager vers Mars ? etc, montrent justement que l’on s’ouvre ainsi un vaste champ de potentialités.

Et je terminerai par cette maxime de La Fontaine qui coule de source et cette fois en français dans le texte:

Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage !
avatar
Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 12721
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 80 Masculin
Localisation : Draguignan

Revenir en haut Aller en bas


quelqu'un a-t-il entendu parler de ceci ??

La Nasa envisage une mission robotique pour capturer un petit astéroïde avant de le remorquer pour le mettre sur orbite de la Lune, a indiqué un sénateur américain membre clé de la sous-commission de l'espace du Sénat.

Le président Barack Obama proposera pour ce nouveau projet une enveloppe de cent millions de dollars dans son budget 2014 qu'il doit soumettre au Congrès mercredi.

"Ceci fait partie de ce qui deviendra un programme beaucoup plus étendu", a indiqué vendredi soir sur son site internet le sénateur Bill Nelson, un démocrate de Floride.

"Ce programme combine à la fois la recherche nécessaire pour exploiter les ressources des astéroïdes et les moyens de dévier leur trajectoire en cas de menace pour la Terre ainsi que le développement de technologies permettant de faciliter une future mission (habitée) vers Mars", précise l'élu.

Le sénateur explique que l'idée d'un tel projet avait été initialement avancé en 2012 par l'institut de Technologie de Californie à Pasadena et retenue par la Nasa et le bureau de la science et de la technologie de la Maison Blanche qui ont ensuite invité d'autres centres de recherche et universités à s'y joindre.

L'objectif du président Obama d'envoyer des astronautes sur un astéroïde proche de la Terre d'ici 2025 ne peut pas être atteint avec le budget actuellement projeté pour les années à venir.

Mais en remorquant robotiquement un astéroïde de 500 tonnes dans la proximité de la Terre, comme autour de la Lune, on donnerait aux astronautes une destination vers un tel objet "à un coût acceptable", indique le sénateur Nelson citant l'étude réalisée par ces scientifiques à laquelle il a eu accès.
Ainsi l'objectif de la visite d'un astéroïde par des astronautes américains serait avancé de quatre ans, dit-il.

ils n'ont pas interet a se planter si on ne veut pas le recevoir sur la figure ...

http://www.leparisien.fr/sciences/la-nasa-prevoit-de-capturer-un-petit-asteroide-d-ici-2020-06-04-2013-2703423.php

[Admin Mustard: Fusion avec le sujet dédié et remise en forme du message avec l'option Citation car ta couleur verte passait mal avec le fond bleu]

_________________
Blog sur le suivi du développement d'Orion
Wakka
Wakka
Admin
Admin

Messages : 30759
Inscrit le : 10/07/2008
Age : 63 Masculin
Localisation : Lorient / An Orient

http://developpement-orion.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas


wakka a écrit:

ils n'ont pas interet a se planter si on ne veut pas le recevoir sur la figure ...

L'étude du Keck Institute (précédemment citée) prévoit de commencer avec un astéroïde de 7 m de large qui serait totalement consumé dans l'atmosphère afin d'éviter des dégâts sur Terre en cas d'erreur de manœuvre.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas


Olivier Sanguy a écrit:
wakka a écrit:

ils n'ont pas interet a se planter si on ne veut pas le recevoir sur la figure ...

L'étude du Keck Institute (précédemment citée) prévoit de commencer avec un astéroïde de 7 m de large qui serait totalement consumé dans l'atmosphère afin d'éviter des dégâts sur Terre en cas d'erreur de manœuvre.

Plus on avance et plus on prend un chemin compliqué qui nous fait avancer moins vite. Dans certains cas, la progression reste infinie, mais il existe des situations où on progresse pendant très longtemps (parfois de manière infinie), mais jamais suffisamment pour atteindre un objectif important ...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Paradoxes_de_Z%C3%A9non
Et puis un jour on régresse un grand coup ...
http://en.wikipedia.org/wiki/Risks_to_civilization,_humans,_and_planet_Earth
Argyre
Argyre

Messages : 3397
Inscrit le : 31/01/2006
Age : 58 Masculin
Localisation : sud-ouest

Revenir en haut Aller en bas


Argyre a écrit:
Olivier Sanguy a écrit:
wakka a écrit:

ils n'ont pas interet a se planter si on ne veut pas le recevoir sur la figure ...

L'étude du Keck Institute (précédemment citée) prévoit de commencer avec un astéroïde de 7 m de large qui serait totalement consumé dans l'atmosphère afin d'éviter des dégâts sur Terre en cas d'erreur de manœuvre.

Plus on avance et plus on prend un chemin compliqué qui nous fait avancer moins vite. Dans certains cas, la progression reste infinie, mais il existe des situations où on progresse pendant très longtemps (parfois de manière infinie), mais jamais suffisamment pour atteindre un objectif important ...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Paradoxes_de_Z%C3%A9non
Et puis un jour on régresse un grand coup ...
http://en.wikipedia.org/wiki/Risks_to_civilization,_humans,_and_planet_Earth

Et dans le contexte de la mission évoquée, quel est le risque ? Ou le risque de ne pas prendre de risque ?
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas


Olivier Sanguy a écrit:
Et dans le contexte de la mission évoquée, quel est le risque ? Ou le risque de ne pas prendre de risque ?

Bonjour,

Cette mission est en vérité intéressante, mais peut-être un peu timorée. Elle prévoit le lancement d'un intercepteur automatique avec une Atlas, l'utilisation de la propulsion électrique avec 40kW et un remorquage d'un rocher de 7 mètres de large déjà identifié de près de 10 ans jusqu'à l'orbite lunaire. Les risques ? En s'y prenant bien, je pense qu'il y a peu de risques, bien que la durée d'une telle mission suggère que le problème soit la durée de vie des systèmes. Mais concrètement, même si ensuite on peut faire plein de missions habitées pour aller prélever des échantillons ou procéder à des tests in situ, les bénéfices seront faibles. Quel sera le retour sur investissement ? Là est le problème.
L'intérêt serait de progresser dans le cadre de la prévention contre les NEA potentiellement dangereux. Toutefois, même dans ce cas, je pense que l'intérêt est limité :
1) le NEA visé est bien trop petit avec un passage à une autre échelle qui nécessiterait des modifications majeures, donc peu d'expérience gagnée
2) la tactique du remorquage ne concerne qu'une catégorie très limitée de NEA dangereux, typiquement des très gros astéroïdes dont la collision est prévue plus de 10 ans à l'avance ;
L'intérêt scientifique est aussi de mieux comprendre la physique de ce genre de corps, c'est-à-dire la capacité d'agrégation et savoir si les chocs sont plutôt élastiques ou inélastiques ...
A la question "cela nous aide t-il à nous préparer aux missions habitées lunaires ou martiennes", je répondrai franchement que oui, mais de manière très limitée. Ce qui est choquant, c'est de ne pas envisager d'utiliser le gros lanceur en préparation aux US. Mais à quoi va t-il donc servir si même pour les NEA on ne s'en sert pas !
C'est dans ce sens que j'ai répondu dans mon message précédent. Si l'objectif est de fixer des étapes intermédiaires pour se préparer à aller vers Mars, alors on avance à pas de fourmi. A ce rythme, il est probable que dans 30 ans on en sera encore à des petites missions intermédiaires et on aura oublié l'expérience acquise 10 ans avant avec la mission proposée ici ...

A+,
Argyre
Argyre
Argyre

Messages : 3397
Inscrit le : 31/01/2006
Age : 58 Masculin
Localisation : sud-ouest

Revenir en haut Aller en bas


La somme de cent millions de $ pour réaliser une mission robotique comportant de nombreuses premières parait au mieux AMHA une avance. Ce sera destiné à effectuer les recherches et la conception des engins nécessaires pour la mener à bien.
La fabrication , la mise au point, le coût du lanceur ... ce sera pour plus tard. Donc si un lanceur existant est suffisamment puissant et moins cher que le SLS ... on fera au raisonnable et à l'économie.
Mais c'est un objectif réaliste, et cela donnera aussi dans un deuxième temps, une destination réaliste aux missions habitées qu'on pourra qualifier "d'accès au beyond" et pour lesquelles le SLS et Orion devraient suffire ... .A défaut de pouvoir faire mieux ne serait-ce que dans le contexte financier qu'on connait.

La NASA reste donc fidèle au "flexible path" ... défini lors du premier mandat Obama, avec des "étapes" significatives à réaliser, ne faisant des grands objectifs (comme Mars) qu'une échéance plutôt lointaine, mais donnant malgré tout un objectif concret et donc des raisons de fierté dans leur réussite et ainsi des espoirs à la nation.
L'évolution ... c'est qu'on décale encore un peu plus les "grands objectifs" ..... avec une mission robotique malgré tout ambitieuse et une cible pour des activités humaines restant accessible.

Bref .... il va falloir faire preuve de patience .... le chemin sera long. Mais chaque étape à franchir est un challenge passionnant.
montmein69
montmein69
Donateur
Donateur

Messages : 20805
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 73 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


Info du CNES:

Budget 2014: la NASA prévoit de capturer un astéroïde


L'Administrateur de la NASA, Charlie Bolden, tiendra une conférence avec les médias le mercredi 10 avril concernant la requête budgétaire de l'agence spatiale américaine pour l'année fiscale 2014. La téléconférence aura lieu à 15h (21h heure de Paris) et sera diffusée en direct sur le site de la NASA (http://www.nasa.gov/news/media/newsaudio/index.html). Les éléments détaillés concernant le budget seront également publiés sur le site de l'agence à 13h (19h heure de Paris).
L'intérêt pour le budget de la NASA pour l'année fiscale 2014 s'est accru depuis l'annonce selon laquelle la requête budgétaire contient une demande de 100 millions de dollars pour financer des travaux de capture d'un astéroïde.
Lors d'une réunion le lundi 8 avril, au siège de la NASA à Washington, l'Administrateur associé, Robert Lightfoot, a souhaité présenter en avance de phase cette mission aux partenaires internationaux. Étaient présents à cette réunion des représentants de l'Agence spatiale européenne, de l'agence spatiale italienne, de l'Ambassade canadienne, de l'agence spatiale japonaise et du CNES. Michael O'Brien, Administrateur Associé pour les relations internationales, était également présent.
La requête budgétaire FY 2014 se focalise ainsi sur les objectifs de long terme tel que présentés par le Président Barack Obama à savoir envoyer des astronautes sur un astéroïde d'ici à 2025 et sur Mars à horizon 2030.
Pour ce faire, la NASA entend capturer un astéroïde de 7-10 mètres de diamètre et d'environ 500 tonnes, avant de le rediriger vers une orbite lunaire stable. Les missions habitées vers cet astéroïde pourraient débuter dès 2021.
Trois étapes sont ainsi clairement définies :
- 2013-2016 : phase d'identification de l'astéroïde;
- 2017-2021 : capture de l'astéroïde (2019) et manouvre vers l'orbite lunaire (2021) ;
- 2013-2022 : exploration avec Orion et SLS (Space Launch System) pour un rendez-vous sur l'astéroïde et la collecte d'échantillon :
o 2014 : premier vol d'Orion ;
o 2017 : premier test d'Orion inhabité au delà de l'orbite lunaire ;
o 2021 : vol habité d'Orion vers l'astéroïde.
Une revue de concept (Mission concept Review) devrait être publiée à la fin de l'été 2013. Les travaux impliquent trois directions de la NASA à savoir :
- Le Science Mission Directorate (SMD): en charge des travaux d'identification et de caractérisation de l'astéroïde (trajectoire, taille, composition) ;
- Le Science & Technology Mission Directorate (STMD): en charge de réfléchir aux moyens d'atteindre et de capturer l'astéroïde (propulsion électrique et solaire). Le STMD sera aussi en charge de stimuler la recherche académique et industrielle pour développer de nouvelles idées sur la capture et la collecte d'échantillons. C'est l'aspect technique le plus difficile de la mission.
- Le Human Exploration and Operations Mission Directorate/ Advanced Exploration System (HEOMD): en charge des mécanismes de capture (robotique) et du développement SLS (Space Launch System) & MPCV (Multi-Purpose Crew Vehicle) pour les missions habitées vers l'astéroïde.
Tous ces efforts doivent ensuite servir les objectifs futurs d'exploration de la NASA, notamment vers Mars.
La NASA requiert pour cette mission 100 millions de dollars. Le budget total du projet avait lui été estimé à 2.6 milliards.
L'implication des partenaires internationaux dans cette mission en fonction de leurs compétences propres est vivement souhaitée. En revanche, cette mission sera exempte de toute participation du secteur privé.
Loulou
Loulou

Messages : 1164
Inscrit le : 08/10/2007
Age : 73 Masculin
Localisation : Saint Cyprien

Revenir en haut Aller en bas


2014 pour le premier vol d'Orion ? Avec quelle fusée ?
lionel
lionel

Messages : 2195
Inscrit le : 11/11/2009
Age : 38 Masculin
Localisation : Herault

Revenir en haut Aller en bas


lionel a écrit:2014 pour le premier vol d'Orion ? Avec quelle fusée ?

Ce sera avec Delta IV Heavy
Yantar
Yantar

Messages : 3059
Inscrit le : 30/09/2005
Age : 48 Masculin
Localisation : Liège

https://destination-orbite.net

Revenir en haut Aller en bas


source CNES a écrit:Trois étapes sont ainsi clairement définies :
- 2013-2016 : phase d'identification de l'astéroïde;
- 2017-2021 : capture de l'astéroïde (2019) et manouvre vers l'orbite lunaire (2021) ;
- 2013-2022 : exploration avec Orion et SLS (Space Launch System) pour un rendez-vous sur l'astéroïde et la collecte d'échantillon :

Comme je le soulignais dans mon post précédent, on fixe des étapes avec une phase d'étude assez compacte (2013-2016) avant de concrétiser sur le terrain et ainsi donner du "grain à moudre" au public d'ici 2022.


La NASA requiert pour cette mission 100 millions de dollars. Le budget total du projet avait lui été estimé à 2.6 milliards.

Un budget conséquent (et qu'il faudrait tenir absolument, sans dépassement) ..... rien d'évident à ce que la NASA puisse financer seule

L'implication des partenaires internationaux dans cette mission en fonction de leurs compétences propres est vivement souhaitée.
Souci d'ouverture renouvelé. Il sera intéressant de voir si des agences sont prêtes à investir dans un tel projet.
Car elles ont déjà un boulet au pied ... c'est de financer leur participation à la prolongation del'ISS. Et la plupart d'entre elles ont déjà du mal à financer leurs propres missions (vers la Lune, vers Mars, vers les lunes de Jupiter).
Personnellement, je ne vois pas trop se profiler une adhésion enthousiaste, avec un budget conséquent comme participation. Mais je ne demande qu'à être démenti. Cette mission mini-astéroïde sera peut-être le programme fédérateur du premier accès habité au proche-beyond ?

montmein69
montmein69
Donateur
Donateur

Messages : 20805
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 73 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


Quand je vois les personnes qui ont travaillé sur cette étude je me dis qu'il y'a aussi peut être un intérêt financier d'exploiter les astéroïdes. (The Planetary Society, the B612 Foundation) Ce qui est à mon sens une utopie mais bon
lionel
lionel

Messages : 2195
Inscrit le : 11/11/2009
Age : 38 Masculin
Localisation : Herault

Revenir en haut Aller en bas


Un article détaillé de CBS News sur le sujet :

http://www.cbsnews.com/8301-205_162-57578254/nasa-mulls-asteroid-capture-mission-eventual-manned-visits/

Par ailleurs cet article
http://www.space.com/20557-nasa-moon-missions-bolden.html
Met un terme aux spéculations du plan B concernant la Lune.
Obama réélu, Bolden reconduit dans ses fonctions ..... le flexible path est maintenu et il n'y est pas question de la Lune.
Par contre la mission astéroïde "réduite" avec une mission robotique pour réaliser le remorquage en orbite lunaire ou au point de Lagrange Terre/Lune de l'astéroïde (qui devient un objectif pas trop éloigné pour des missions habitées ) revisite la "mission NEO" d'origine, infaisable tant en terme de budget que de difficultés techniques à résoudre.
montmein69
montmein69
Donateur
Donateur

Messages : 20805
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 73 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


Voici 4 photos données par la NASA de satellites récupérateurs qui permettraient d' "accélérer nos activités de développement des technologies dans la propulsion solaire électrique haute puissance, de tirer profit de notre dur labeur sur le lanceur et son vaisseau spatial Orion et d' aider la NASA a garder comme but l'envoi d' humains sur Mars dans la décennie 2030."

http://www.nasa.gov/mission_pages/asteroids/news/asteroid_initiative.html

[Mission ARM] La NASA prévoit de déplacer un astéroïde afin de l'utiliser. - Page 2 Screen93

[Mission ARM] La NASA prévoit de déplacer un astéroïde afin de l'utiliser. - Page 2 Screen94

[Mission ARM] La NASA prévoit de déplacer un astéroïde afin de l'utiliser. - Page 2 Screen95

[Mission ARM] La NASA prévoit de déplacer un astéroïde afin de l'utiliser. - Page 2 Screen96

_________________
Blog sur le suivi du développement d'Orion
Wakka
Wakka
Admin
Admin

Messages : 30759
Inscrit le : 10/07/2008
Age : 63 Masculin
Localisation : Lorient / An Orient

http://developpement-orion.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas


Reste à trouver un astéroïde de la taille et de la masse voulue pour que cette capture soit possible.
On parle de 7 m de diamètre et quelques centaine de tonnes.

Schweickart (a former Apollo astronaut) said. "As you get smaller, the biggest problem you have is knowing where the heck to find one. We don't have a lot of seven-meter objects in our database."

D'autant qu'il faut le sélectionner avec soin .... et donc en avoir une série. (à la fois pour qu'il supporte la capture, et aussi pour être sûr qu'il y en a bien un qui n'est pas trop loin sur son orbite si la mission prend du retard)
multiple candidates are needed "because any kind of a schedule slip and that asteroid that you were going to go to may not be back for 15 or 20 years," Schweickart said. "So you need to have a whole set of these things."

La première partie robotique de cette mission s'annonce déjà passionnante, et ouvrira un objectif crédible aux premières missions habitées du beyond.

montmein69
montmein69
Donateur
Donateur

Messages : 20805
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 73 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


Cette nouvelle mission indique surtout un manque de perspective pour la NASA. Après la Lune, dont on fait apparaitre ici où là qu'il serait possible qu'on y retourne, sans le dire vraiment, ou à travers des PPT, après une visite d'astéroïde par un équipage, ici aussi présentée par de magnifiques images de 2 capsules Orion accouplées, après Mars, dont une étude de l'ébauche d'une possibilité d'un éventuel voyage autour de la planète a fleuri ces derniers jours, voici donc, Mesdames et Messieurs, une nouvelle représentation intitulée "Capture dans l'espace". Attendons demain, et dans les cerveaux fertiles qui peuplent la NASA et autres bureaux d'études, une autre idée forcément lumineuse ne manquera pas de jaillir. Quand au budget annoncé, laissez moi rire: une mission beaucoup plus complexe que le télescope Web, et qui va coûter 4 fois moins chère. S'il existe quelqu'un pour y croire.......

Cordialement
Lunarjojo
Lunarjojo
Donateur
Donateur

Messages : 3268
Inscrit le : 03/01/2008
Age : 70 Masculin
Localisation : Epinal

Revenir en haut Aller en bas


Je crois qu'il est important de faire une distinction entre toutes les annonces qu'on a pu voir fleurir et qu'on a commenté sur le forum.

- certaines émanent de sociétés façon start-up qui proposent pour certaines la Lune et son exploitation, d'autres le vol sans retour vers Mars (aller simple), d'autres le vol circum-martien.
Même si certaines se félicitent d'avoir "recruté" telle ou telle personnalité associée au spatial, cela reste de la com et n'ira guère plus loin.

- d'autres sont le fait d'individus ou de groupements d'individus qui peuvent exercer au sein de la NASA et qui voudraient infléchir sa ligne officielle (qui est actuellement le flexible path) et peuvent proposer un plan B pour remplacer l'objectif NEO considéré comme infaisable. Là, c'est souvent le retour vers la Lune qui est prôné. Ils s'expriment souvent sur des forums et font oeuvre de lobbying pour convaincre la NASA de changer d'orientation.

- enfin, il y a la NASA qui a un plan prévisionnel (le SLS avec le lanceur et la capsule Orion) et une ligne d'objectifs qui a été approuvée par les politiques. Elle doit valider ces orientations et ces missions après étude. Elle estime actuellement que la mission NEO prévue (premier accès au beyond en vol habité) , n'est pas réalisable (à la fois pour des raisons budgétaires et la difficulté de voyages humains longs dans l'espace lointain)

La proposition de visite d'un astéroïde ré-évaluée entre dans la dernière catégorie. Elle est originale puisqu'on déplacerait un petit astéroïde par une mission robotique, et on le rapprocherait de la Lune. C'est seulement ensuite qu'on enverrait des boys travailler sur cet astéroïde.
Cela parait réalisable techniquement, et une première enveloppe budgétaire est demandée pour l'étude approfondie.
Il resterait évidemment à évaluer précisément le montant de la mission et si cela peut cadrer avec un financement étalé sur plusieurs années.

C'est dans ce sens que selon moi, on peut y croire ... car on ne demandera pas " Attendons demain, et dans les cerveaux fertiles qui peuplent la NASA et autres bureaux d'études, une autre idée forcément lumineuse ne manquera pas de jaillir", mais à ces cerveaux fertiles de bosser sur ce seul projet devenu l'objectif officiel. Wait and see. 🤡
montmein69
montmein69
Donateur
Donateur

Messages : 20805
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 73 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


Contrairement au forum Space Flight Now qui a relayé l'information par un article général, NASA Space Flight discute du sujet dans un FIL de son forum avec bien sûr des avis divers sur une telle mission qui pourrait être officialisée par la NASA.
C'est accessible ici : http://forum.nasaspaceflight.com/index.php?topic=31487.225
montmein69
montmein69
Donateur
Donateur

Messages : 20805
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 73 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


et un article en francais sur Enjoy Space

http://www.enjoyspace.com/fr/news/la-nasa-veut-attraper-un-asteroide#.UWawL9rJfPM.twitter

_________________
Blog sur le suivi du développement d'Orion
Wakka
Wakka
Admin
Admin

Messages : 30759
Inscrit le : 10/07/2008
Age : 63 Masculin
Localisation : Lorient / An Orient

http://developpement-orion.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas


Loulou a écrit:Info du CNES:

Budget 2014: la NASA prévoit de capturer un astéroïde



Lors d'une réunion le lundi 8 avril, au siège de la NASA à Washington, l'Administrateur associé, Robert Lightfoot, a souhaité présenter en avance de phase cette mission aux partenaires internationaux. Étaient présents à cette réunion des représentants de l'Agence spatiale européenne, de l'agence spatiale italienne, de l'Ambassade canadienne, de l'agence spatiale japonaise et du CNES. Michael O'Brien, Administrateur Associé pour les relations internationales, était également présent.


L'agence spatiale russe n'était pas présente ?
space reveur
space reveur

Messages : 495
Inscrit le : 05/12/2008
Age : 37 Masculin
Localisation : la lune

Revenir en haut Aller en bas


montmein69 a écrit:
C'est dans ce sens que selon moi, on peut y croire ... car on ne demandera pas " Attendons demain, et dans les cerveaux fertiles qui peuplent la NASA et autres bureaux d'études, une autre idée forcément lumineuse ne manquera pas de jaillir", mais à ces cerveaux fertiles de bosser sur ce seul projet devenu l'objectif officiel. Wait and see. 🤡

Le programme Constellation était aussi le projet officiel de la NASA......
Lunarjojo
Lunarjojo
Donateur
Donateur

Messages : 3268
Inscrit le : 03/01/2008
Age : 70 Masculin
Localisation : Epinal

Revenir en haut Aller en bas


Lunarjojo a écrit:
Le programme Constellation était aussi le projet officiel de la NASA......

Tu as raison, il n'y a pas de garantie que cela aille au bout.
Mais les possibilités de se lancer dans le beyond par étapes de difficultés croissantes à solutionner n'est pas facile:
- il y a la Lune mais la NASA a réaffirmé que ce n'est pas une destination retenue en tant que cible (seulement deux vols circum-lunaires pour qualifier le SLS)
- le NEO prévu initialement est irréalisable en l'état (voyage trop long, financement) à fortiori si on vise encore plus loin.

Donc ... pas de destination existante accessible d'ici le début des années 2020.

L'alternative se situe donc entre :
- ne rien faire d'ici 2030 ou même plus ... en visant Mars avec l'équipement adapté qui sera financé et développé sur cette période de latence. Mais rien de bien folichon à présenter au public d'ici là soit environ 10 ans après les vols de qualification EM-1 et EM-2 qu'il faut déjà attendre.
- créer une destination cadrant avec les possibilités techniques et financières.... avec une mission concrète et qui peut surprendre .... ce que propose ce projet. (adaptation du flexible path qui à ce jour n'est pas abrogé)

Cela dit .... je ne sais pas si cela ira au bout, car les difficultés ne manquent pas.
Et de toute façon .... c'est un projet de la NASA sur lequel je n'ai pas la moindre influence... je me contente de commenter. Chacun étant libre de considérer cela comme faisable ou pas , utile ou pas etc ....
On verra déjà dans un premier temps si les politiques avalisent ou pas.
montmein69
montmein69
Donateur
Donateur

Messages : 20805
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 73 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


Le projet NASA alternatif à la visite d'un NEO lointain,(composé de la mission robotique de capture d'un petit astéroïde et son remorquage à proximité de la Lune, suivi
ultérieurement d'une mission habitée pour prélever des échantillons) a eu l'antenne sur FR2 lors du journal de 13h d'aujourd'hui.

Accessible ici :
http://www.france2.fr/jt/13h/11-04-2013

L'intro est visible au bout de 58 s.
Le développement est visible à partir de 29 mn 43s

(je ne sais pas extraire cette seule partie mais on peut cliquer
sur un petit rectangle - le 3eme avant la fin - pour accéder directement)
montmein69
montmein69
Donateur
Donateur

Messages : 20805
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 73 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


Et ce soir sur TF1, France2 et Direct8 (entre 20h20 et 20h45 environ)...
avatar
spaceX

Messages : 487
Inscrit le : 24/10/2009
Age : 65 Masculin
Localisation : LILLE

Revenir en haut Aller en bas


C'est fait ! Sous la plume de Chris Bergin le forum NASA Space Flight publie un article détaillé sur cette mission.
http://www.nasaspaceflight.com/2013/04/captured-asteroid-mission-redefining-em-2-challenge/

Il rappelle ce qu'était le programme Constellation, puis son annulation et remplacement par le Flexible Path.

Précision donné sur la redéfinition des missions en terme de date.

- la première mission habitée utilisant le SLS baptisée EM-2 (en 2021) est recalibrée. Au lieu d'une mise en orbite lunaire simple comme prévu initialement, cela comportera le RDV avec l'astéroïde et les prélévements d'achantillons
- la mission automatique préalable (capture et mise en orbite lunaire d'un petit astéroïde) est programmée pour 2019.
La fin de l'article envisage ce que pourrait être la suite, soit une première option NASA sur la visite d'un NEA avec départ de la Terre (pas de détails). Mais il y a déjà des "variantes" envisagées par NSF comme l'utilisation du point de Lagrange L2 terre/Lune comme "porte d'accès" vers ce beyond (une structure assemblée près de l'ISS puis déplacée). Il semble déjà que ce plan B soit prisé sur ce forum :
This alternative plan is internally considered as the most exciting option within NASA circles for missions later in the 2020s, after the newly announced mission.

AMHA un peu prématuré de s'emballer .... la NASA n'a encore rien annoncé dans ce sens. Au mieux c'est une des options qui est à l'étude avant que le choix officiel soit fait.

PS : le précédent plan B ciblant la Lune, qui avait aussi la faveur de "NASA circles" selon NSF, est cette fois bel et bien parti à la poubelle du roadmap spatial officiel US. Ce qui ne veut pas dire que des initiatives privées ne s'y attellent pas d'ailleurs.
montmein69
montmein69
Donateur
Donateur

Messages : 20805
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 73 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 7 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum