Lancement Soyouz-2 / Bion-M n°1 - 19 avril 2013

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


c'est bizarre, comment ces animaux sont-ils nourris ?
ce genre de mission est plutôt idéal pour ISS, pourquoi ne l'a t'on pas fait ?
http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/astronautique/d/une-mini-arche-de-noe-pour-preparer-les-vols-humains-dans-lespace_46129/

cosmos99

Messages : 1469
Inscrit le : 23/06/2007

Revenir en haut Aller en bas


@Griffon a écrit:
@Astro-notes a écrit:NORAD immatricule BION M-1 en : 39142 & 2013-016A LEO
Suite au message dans le fil Antares, BION est plutôt immatriculé 39130 et 2013-015A
[url=http://www.calsky.com/cs.cgi/Satellites/1?satid=2013-015
http://www.calsky.com/cs.cgi/Satellites/1?satid=2013-015[/quote[/url]]



Oui, oui, tu as raison. J'ai enfin reçu les noms de tous les oiseaux envoyés dernièrement et j'ai enfin pu redonner les bons IDficateurs et retrouver de la cohérence dans les orbites...

Qu'est ce que j'ai pataugé dans cette longue série ! Heureusement que tu avais l'oeil. Merci encore GriffonLancement Soyouz-2 / Bion-M n°1 - 19 avril 2013  - Page 2 Downha8

Pour info, je reçois en automatique les renseignements d'identification par AGI, je saute Calsky, Heaven Above, AMSAT, mais qu'il m'arrive de consulter (j'aurai mieux fait de le faire là), mais je reste branché sur Space Track même si je m'y retrouve moins bien dans sa nouvelle interface.
Astro-notes
Astro-notes

Messages : 14303
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 79 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas


@cosmos99 a écrit:c'est bizarre, comment ces animaux sont-ils nourris ?
La mission est effectivement un peu longue, mais ils ont du y penser ... avec des distributeurs de nourriture et probablement un système de nettoyage des cages (sinon bonjour l'odeur pour toutes ces créatures)

ce genre de mission est plutôt idéal pour ISS, pourquoi ne l'a t'on pas fait ?

C'est un projet russe. A supposer qu'ils aient eu des racks libres pour faire ces expérimentations à bord de l'ISS, Ils n'ont pas vraiment de moyen pour redescendre toute cette ménagerie à la fin de l'expérience (le Progress ne rentre pas, la place dans une capsule Soyouz est très restreinte et il faudrait attendre une relève d'équipage).
Les russes ont encore un engin conçu il y a bien longtemps pour faire le boulot . Et ils l'utilisent pour une expérience complètement autonome. Ils montrent aussi qu'ils peuvent faire des choses en dehors de l'ISS.
montmein69
montmein69

Messages : 18498
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


merci pour ta réponse.
c'est un peu dommage de ne pas avoir prévu un engin qui embarque ce genre d'expérience pour le retour sur terre ( la navette spatiale aurait pu convenir ) on a le sentiment que la station est sous-utilisée.
Même avec l'ISS, on revient déjà aux engins aux techniques éprouvées...
cosmos99
cosmos99

Messages : 1469
Inscrit le : 23/06/2007
Age : 49 Masculin
Localisation : Normandie, St-Lô

Revenir en haut Aller en bas


Il y a une grosse demande pour les Bion. Justement en raison du fait que c'est le seul système en service permettant ce genre d'étude. C'est plutôt très pratique: un mois dans l'espace et hop les voilà revenus les animaux. Comme l'a très bien expliqué Montmein ça poserait plein de problèmes pour ramener ces animaux depuis l'ISS, sans compter l'endroit où les mettre. Là les expériences sont vraiment le centre des préoccupations.

patchfree
patchfree

Messages : 6138
Inscrit le : 19/04/2007
Age : 66 Masculin
Localisation : Poitiers

Revenir en haut Aller en bas


L'autre intérêt de telles missions réalisées en automatique, c'est si on se projette dans un avenir probable de vols humains lointains.
Sera-t'il possible d'envoyer à l'avance une "arche" (avec des serres pour la végétation, quelques animaux) qui ensuite attendrait l'arrivée d'un équipage ? Encore un parfum de science fiction, mais ce sont des technologies qu'il serait souhaitable de maîtriser.

mode galéjade [on]
Evidemment certains mangeraient leur chapeau si le premier "spattionaute" mettant le pied sur Mars s'appelait Blanquette, biquette originaire du Midi de la France et permettant au 1er équipage de boire un milkshake à la fraise fraiche à son arrivée. Après l'effort, le réconfort ! M Daudet en aurait fait une fable 🤡
mode galéjade [off]
montmein69
montmein69

Messages : 18498
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


@montmein69 a écrit:L'autre intérêt de telles missions réalisées en automatique, c'est si on se projette dans un avenir probable de vols humains lointains.
Sera-t'il possible d'envoyer à l'avance une "arche" (avec des serres pour la végétation, quelques animaux) qui ensuite attendrait l'arrivée d'un équipage ? Encore un parfum de science fiction, mais ce sont des technologies qu'il serait souhaitable de maîtriser.

mode galéjade [on]
Evidemment certains mangeraient leur chapeau si le premier "spattionaute" mettant le pied sur Mars s'appelait Blanquette, biquette originaire du Midi de la France et permettant au 1er équipage de boire un milkshake à la fraise fraiche à son arrivée. Après l'effort, le réconfort ! M Daudet en aurait fait une fable 🤡
mode galéjade [off]

Super J'avais oublié ce délicieux terme de "galéjade" ...
patchfree
patchfree

Messages : 6138
Inscrit le : 19/04/2007
Age : 66 Masculin
Localisation : Poitiers

Revenir en haut Aller en bas


Le vaisseau spatial Bion-M1 approche de la fin de sa mission: Après avoir passé un mois dans l'espace, le satellite et ses passagers sont parés pour revenir sur Terre dès dimanche.
Le 14 mai, le satellite a effectué un ajustement d'orbite afin de se préparer a sa rentrée atmosphérique sur une orbite de 472 X 579 Km

Les équipes de recherche et de récupération ont commencé leur déploiement dans la zone d'atterrissage de la région d'Orenbourg en Russie, le 14 mai - une partie de cette équipe venait juste d'accomplir l'opération de récupération du Soyuz TMA-07M au Kazakhstan.

L'atterrissage Bion-M1 sera aidé par 2 ailes fixes.
Bion-M1 est équipé d'une radio-balise qui sera utilisée pour localiser le véhicule.

Le satellite fera son deorbit-burn à 2h13 GMT dimanche a suivi de la séparation du module d'entrée à 2h32

http://www.spaceflight101.com/bion-m1-mission-updates.html

_________________
Blog sur le suivi du développement d'Orion
Wakka
Wakka
Admin
Admin

Messages : 25345
Inscrit le : 10/07/2008
Age : 61 Masculin
Localisation : Orvault 44

http://developpement-orion.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas


Deux ailes ! Je n'avais rien lu à ce sujet. Va falloir que je regarde de près cette histoire (nouvelle pour moi).
Notre collègue Wakka ajoute, comme information, que le vaisseau spatial sera équipé d'une radio balise pour faciliter sa localisation ; y a t il qqchose de nouveau dans ce principe de radio localisation ? Je croyais que tous les satellites en retour sur le sol terrestre étaient équipés d'une radio balise, surtout les anciens Vostok (?). Peut-être s'agit-il d'.un système assurant le suivi même pendant la phase de rentrée atmosphérique où les com radio sont occultées (?).
Astro-notes
Astro-notes

Messages : 14303
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 79 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas


The Bion-M1 landing will be supported by two fixed wing aircraft acting as flying command centers as well as seven MI-8 search helicopters. Bion-M1 is equipped with a radio beacon that will be used to locate the vehicle.

Il doit y avoir un imbroglio confusionnel au niveau de la traduction. 🤡

Je comprends que l'atterrissage du Bion-M1 sera assisté par deux avions jouant le rôle de "centre de commande de vol" et par 7 hélicoptères MI-8. Pas question d'ailes sur la capsule.

Pour la subtilité de l'expression : The Act further defines an airplane as "an engine-driven fixed-wing aircraft heavier than air, that is supported in flight by the dynamic reaction of the air against its wings".


Dernière édition par montmein69 le Sam 18 Mai 2013 - 9:28, édité 4 fois
montmein69
montmein69

Messages : 18498
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


Lancement Soyouz-2 / Bion-M n°1 - 19 avril 2013  - Page 2 9104487_orig

Lancement Soyouz-2 / Bion-M n°1 - 19 avril 2013  - Page 2 2273057_orig

Lancement Soyouz-2 / Bion-M n°1 - 19 avril 2013  - Page 2 9691123_orig

a noter que ce vol automatique est "habité" puisqu'à bord se trouvent 8 gerbilles et 12 lezards
Lancement Soyouz-2 / Bion-M n°1 - 19 avril 2013  - Page 2 620764_orig
J'avoue avoir du mal à comprendre l'interet d'envoyer des animaux là haut alors qu'on a une présence humaine permanente dans une station labo pour faire toutes sortes d'analyses et études dans de bien meilleures conditions.

Retour et atterrissage dimanche. Par contre dans le descriptif je n'ai rien vu concernant des ailes !!! on parle juste d'un retour en parachute
source: http://www.spaceflight101.com/bion-m1-mission-updates.html
Mustard
Mustard
Admin
Admin

Messages : 29757
Inscrit le : 16/09/2005
Age : 52 Masculin
Localisation : Rouen/Normandie

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


Peut-être certains échantillons vivants avaient-ils subit une préparation particulière avant le vol, que nous ne pourrions pas faire avec des humains (?).
Astro-notes
Astro-notes

Messages : 14303
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 79 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas


La microgravité est environ cent fois meilleure sur une capsule Bion que sur l'ISS, c'est l'un des principaux intérêts de ce genre de missions.

Et avec l'ISS, il n'est pas possible de faire voler un grand nombre d'animaux pendant une durée de l'ordre d'un mois, et de les faire revenir sur Terre ensuite.

_________________
Kosmonavtika - Le site de l'Espace russe
nikolai39
nikolai39
Admin
Admin

Messages : 10026
Inscrit le : 15/05/2006
Age : 36 Masculin
Localisation : Loiret

https://www.kosmonavtika.com

Revenir en haut Aller en bas


Au retour sur Terre du satellite Bion, les scientifiques ont pu constater que toutes les souris étaient mortes !
Pour le moment on soupçonne un défaut dans la manipulation des compartiments au moment de la préparation à la rentrée atmosphérique,
mais peut être aussi à une cause non technique, par exemple pour une cause biologique. Le vol a duré un mois. La France avait envoyé quelques
spécimen de souris, elles sont, elles aussi, toutes mortes. Une autre mission identique est possible l'année prochaine (?).
Astro-notes
Astro-notes

Messages : 14303
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 79 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas


@nikolai39 a écrit:La microgravité est environ cent fois meilleure sur une capsule Bion que sur l'ISS, c'est l'un des principaux intérêts de ce genre de missions.
Et avec l'ISS, il n'est pas possible de faire voler un grand nombre d'animaux pendant une durée de l'ordre d'un mois, et de les faire revenir sur Terre ensuite.

Maintenant avec la capsule Dragon C c'est possible.
Mais ce que je voulais dire c'est que les hommes là haut sont les meilleurs sujets, avec un équipement adaptés pour faire des analyses médicales plus poussées.
Bon, je sais il y a surement des raisons mais en tant qu'amis des animaux je déteste ce type d'expérimentation qui pourraient être évitées.
Mustard
Mustard
Admin
Admin

Messages : 29757
Inscrit le : 16/09/2005
Age : 52 Masculin
Localisation : Rouen/Normandie

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


Les enregistreurs de données permettront peut-être de mieux cerner comment cela est arrivé.
Pas forcément exclu que les animaux aient succombé au stress. Même avec un environnement adapté pour les nourrir, leur fournir un support-vie correct, cela peut les perturber et déclencher des comportements ne permettant pas de survivre (refus de s'alimenter par exemple hypertension, etc ...) car le voyage a duré un mois, ce qui au regard d'une vie de souris est bien long. (1/36 ème environ).
montmein69
montmein69

Messages : 18498
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


Comme le dit montmein69, en fait il y a qqs souris survivantes, mais tous les "mulots" sont morts, par contre les animaux plus primaires ont survécus et j'espère que les enregistrements permettront de savoir la/les causes de ces défaillances animales. montmein69 a raison de nous rappeler qu'un mois pour une souris c'est un voyage aller retour sur Mars pour nous.  Faudra penser à mettre des rideaux à fleurs aux fenêtres des vaisseaux au long cours pour diminuer le stress... :D
Astro-notes
Astro-notes

Messages : 14303
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 79 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas


Un article sur le sujet :

http://actu.orange.fr/sciences/souris-lezards-et-escargots-russes-rentrent-de-l-espace-afp_2064542.html

Le CNES partie prenante de l'expérimentation Mice Telemetry on Bion (MTB), mené en coopération avec l’Institut des problèmes biomédicaux (IMBP) de Moscou, devait être déçue du relatif échec (mort des souris) imputable à un "défaut technique" mais il y aura des données à dépouiller.
Présentation des travaux :

comprendre les mécanismes qui régissent les changements observés dans le système cardiovasculaire en microgravité. Cinq des souris sont équipées de capteurs implantables qui mesurent en continu la pression artérielle et la fréquence cardiaque, avant, pendant et après le vol. Ce suivi permanent, rendu possible grâce à un système de télémétrie adapté par le CNES pour être fonctionnel dans l’espace et compatible avec le biosatellite, est une première mondiale. Si les capteurs implantés reprennent un système commercial couramment utilisé en recherche, il a fallu reconcevoir complètement le récepteur des signaux de pression artérielle et l’enregistrement pour recevoir des mesures en continu pendant toute la mission. Le docteur Marc-Antoine Custaud du laboratoire de Biologie Neuro-Vasculaire et mitochondriale Intégrée (Université d’Angers/CNRS/Inserm) a accompagné scientifiquement le développement de ce projet et utilisera les données résultant del’expérience pour comprendre les dysfonctions cardio-vasculaires induites par la microgravité.
Grâce au vol Bion, des études physiologiques animales interrompues depuis quelques décennies vont pouvoir reprendre.Laurence Vicot et son équipe (unité Inserm 1059 « Biologie intégrative du tissu osseux » à Saint Etienne) apporteront aussi leur expertise pour mieux comprendre les conséquences d’un vol spatial sur les os.
Concernant les muscles, les études seront menées par Stéphane Blanc de l’Institut pluridisciplinaire Hubert Curien de Strasbourg(CNRS/Unistra). Des prélèvements musculaires et osseux destinés aux deux laboratoires français seront donc effectués sur dix autres souris sur le site même de l’atterrissage. Le but est d'utiliser la puissance des techniques de pointe pour déterminer au niveau musculaire et osseux le fonctionnement/mal fonctionnement détaillé des réseaux métaboliques et des activités cellulaires en jeu dans les mécanismes d'adaptation.L'exploration osseuse va bénéficier des techniques d'exploration les plus sophistiquées (nanotomographie par rayonnement synchrotron,nanoindentation).

Toutes ces études, menées dans le cadre de la biologie spatiale, visent une meilleure compréhension des mécanismes et des facteurs de diverses pathologies existant sur Terre - risque cardio-vasculaire, ostéoporose et syndrome métabolique - puisque la recherche spatiale offre à l’heure actuelle les seuls modèles d’inactivité physique extrême au long cours pour tester les effets de la sédentarité.
De leur point de vue, l'expérimentation sur ces animaux est utile.
montmein69
montmein69

Messages : 18498
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


et toutes mes excuses pour l’erreur de traduction du "Bion avec des ailes" ... :oops: :affraid:

_________________
Blog sur le suivi du développement d'Orion
Wakka
Wakka
Admin
Admin

Messages : 25345
Inscrit le : 10/07/2008
Age : 61 Masculin
Localisation : Orvault 44

http://developpement-orion.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas


:shock: Mais toutes les souris ne sont pas mortes... Une partie seulement!!! Il y a sur le site dédié à Bion M1 une longue vidéo et des photos sur la récupération de la capsule et des animaux puis des expériences menées sur les animaux restants suite à leur vol.
patchfree
patchfree

Messages : 6138
Inscrit le : 19/04/2007
Age : 66 Masculin
Localisation : Poitiers

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum