Les cosmonautes de Soyouz TMA-06M testent l'atterrissage sur Mars !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


C'est une grande première !

Les cosmonautes Oleg Novitski et Evgueni Tarelkine, qui viennent de rentrer sur Terre après un vol de six mois sur l'ISS, sont montés aussi sec dans la centrifugeuse du TsPK pour un exercice d'atterrissage en manuel. Le but est de tester l'aptitude à des manœuvres complexes après un séjour prolongé en apesanteur, afin d'étudier la faisabilité d'un atterrissage sur Mars !

http://www.gctc.ru/main.php?id=1936

Les cosmonautes de Soyouz TMA-06M testent l'atterrissage sur Mars ! 28794710

_________________
Kosmonavtika - Le site de l'Espace russe
nikolai39
nikolai39
Admin
Admin

Messages : 10026
Inscrit le : 15/05/2006
Age : 36 Masculin
Localisation : Loiret

https://www.kosmonavtika.com

Revenir en haut Aller en bas


A combien de G max dans la centrifugeuse ont-ils été soumis pour se retrouver dans les conditions d'une décélération d'une entrée dans l'atmosphère martienne ?
avatar
Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 11447
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 78 Masculin
Localisation : Draguignan

Revenir en haut Aller en bas


Traduction russe ---> anglais de l'article cité (avec Bing Translator)


Spoiler:
Experiment on a possible landing on Mars with the ISS astronauts-
March 18, 2013

In scientific-research test Cosmonaut training Centre (GCTC) Gagarin FIRST began a series of experiments in order to achieve human flight in deep space and works on the surface of Mars and the moon. The day after returning to Earth crew manned Soyuz TMA-06 m and arriving at the Star City cosmonauts Oleg novitskiy and Roskosmos Evgeny Tarelkin worked hand-controlled descent from orbit to the surface of Mars on a specially equipped with a centrifuge.

The first practice of the manned flight experiment involving astronauts just returned to Earth after six-month stay aboard the space complex – the international space station. It was investigated the influence of a long flight for astronauts to perform various flight operations and actions after landing on planetary surface.

In the future it is planned to conduct other experiments, including studies of human activity on the surface of other planets. According to the results of the work on the ISS crews will be refined equipment requirements of interplanetary spacecraft of astronauts, support tools be developed recommendations to ensure safe and efficient operation of astronauts in the future interplanetary flights.
montmein69
montmein69

Messages : 18498
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


Bien que cela ne soit pas clairement indiqué il semble que l'idée est surtout de voir ce qu'ils peuvent faire une fois "posé" sur mars: car dans cette hypothèse pas de période de réhabilitation, ils retrouvent une certaine gravité et doivent travailler immédiatement. Aussi j'imagine que les g étaient sans doute pas énormes, peut-être même une fraction de g, par exemple 1/3 de g ce qui correspond à mars.

Comme le fait très justement remarquer Giwa il n'est pas possible avec une centrifugeuse de faire g<1, où avais-je la tête? Pas dans les étoiles pour sûr! Et donc ils ont fait une autre simulation avec un système de suspension (voir plus bas mon nouveau post)


Dernière édition par patchfree le Mer 20 Mar 2013 - 19:39, édité 3 fois
patchfree
patchfree

Messages : 6138
Inscrit le : 19/04/2007
Age : 66 Masculin
Localisation : Poitiers

Revenir en haut Aller en bas


Cela reste un peu limite comme expérience, puisqu'ils ont retrouvé la pesanteur terrestre depuis leur contact avec le sol jusqu'au moment où ils ont rejoint le centre expérimental. Mais cela a peut-être été très rapide ?
(j'espère qu'ils leur ont quand même laissé le temps de boire un thé et de passer au WC 🤡 )
montmein69
montmein69

Messages : 18498
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


@montmein69 a écrit:Cela reste un peu limite comme expérience, puisqu'ils ont retrouvé la pesanteur terrestre depuis leur contact avec le sol jusqu'au moment où ils ont rejoint le centre expérimental. Mais cela a peut-être été très rapide ?
(j'espère qu'ils leur ont quand même laissé le temps de boire un thé et de passer au WC 🤡 )

cela s'est passé le lendemain de leur arrivée

The day after returning to Earth crew manned Soyuz TMA-06 m and arriving at the Star City cosmonauts Oleg novitskiy and Roskosmos Evgeny Tarelkin worked hand-controlled descent from orbit to the surface of Mars on a specially equipped with a centrifuge

_________________
Blog sur le suivi du développement d'Orion
Wakka
Wakka
Admin
Admin

Messages : 25345
Inscrit le : 10/07/2008
Age : 61 Masculin
Localisation : Orvault 44

http://developpement-orion.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas


@patchfree a écrit:Bien que cela ne soit pas clairement indiqué il semble que l'idée est surtout de voir ce qu'ils peuvent faire une fois "posé" sur mars: car dans cette hypothèse pas de période de réhabilitation, ils retrouvent une certaine gravité et doivent travailler immédiatement. Aussi j'imagine que les g étaient sans doute pas énormes, peut-être même une fraction de g, par exemple 1/3 de g ce qui correspond à mars.

et pourtant, il est écrit

cosmonauts Oleg novitskiy and Roskosmos Evgeny Tarelkin worked hand-controlled descent from orbit to the surface of Mars on a specially equipped with a centrifuge

_________________
Blog sur le suivi du développement d'Orion
Wakka
Wakka
Admin
Admin

Messages : 25345
Inscrit le : 10/07/2008
Age : 61 Masculin
Localisation : Orvault 44

http://developpement-orion.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas


@wakka a écrit:
@patchfree a écrit:Bien que cela ne soit pas clairement indiqué il semble que l'idée est surtout de voir ce qu'ils peuvent faire une fois "posé" sur mars: car dans cette hypothèse pas de période de réhabilitation, ils retrouvent une certaine gravité et doivent travailler immédiatement. Aussi j'imagine que les g étaient sans doute pas énormes, peut-être même une fraction de g, par exemple 1/3 de g ce qui correspond à mars.

et pourtant, il est écrit

cosmonauts Oleg novitskiy and Roskosmos Evgeny Tarelkin worked hand-controlled descent from orbit to the surface of Mars on a specially equipped with a centrifuge

Oui mais il est aussi indiqué: " in order to achieve human flight in deep space and works on the surface of Mars and the moon."

De toute façon, comme toujours, l'expérience a ses limites. Mais je trouve ça intéressant de faire ce test, de savoir comment les constantes physiologiques ont évolués au cours de cette expérience, 1 jour après leur retour. Evidemment qu'ils ont eu le temps pour pisser... LOL


Dernière édition par patchfree le Mer 20 Mar 2013 - 19:36, édité 1 fois
patchfree
patchfree

Messages : 6138
Inscrit le : 19/04/2007
Age : 66 Masculin
Localisation : Poitiers

Revenir en haut Aller en bas


Il n'y a que les vols paraboliques qui permettent "sur" Terre de créer une pesanteur inférieure à 1G .

Dans une centrifugeuse on ne peut obtenir qu'une pesanteur supérieure à 1G : donc ce test ne peut concerner que la simulation de la pesanteur lors du freinage atmosphérique. Il est logique de tester ce passage sans délai de 0 G à peut-être plus de 5G.

Une fois au sol, ils pourront se reposer le temps nécessaire avant de travailler et il y a moins d'inconvénient à ne pas tester cela ... qui pourrait quand même être fait avec un avion en vol parabolique.

Voir l'Airbus 0G de Novespace ;)
avatar
Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 11447
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 78 Masculin
Localisation : Draguignan

Revenir en haut Aller en bas


@patchfree a écrit:

et pourtant, il est écrit

cosmonauts Oleg novitskiy and Roskosmos Evgeny Tarelkin worked hand-controlled descent from orbit to the surface of Mars on a specially equipped with a centrifuge

Oui mais il est aussi indiqué: " in order to achieve human flight in deep space and works on the surface of Mars and the moon."

De toute façon, comme toujours, l'expérience a ses limites.

Si l'expérience voulait tester leurs "capacités" après un long voyage en impesanteur .... à supporter des G et à être opérationnel pendant ce retour ou juste après, la situation la plus en rapport serait de le faire lors de la désorbitation et juste après leur atterrissage. Mais bien sûr ... il y a des limites à "charger le baudet" et cela ne serait pas humain.
Je ne sais pas comment l'organisme récupère d'un séjour dans l'espace et ne serait-ce que d'une journée de "repos" au sol, mais cela doit fausser pas mal le résultat de l'expérience. Mais bon ... c'est un début et ce sera probablement renouvelé (si le syndicat des cosmonautes ne monte pas au créneau pour harcèlement gestuel 🤡 )
montmein69
montmein69

Messages : 18498
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


6 mois à 0G, une journée à 1G, à part le coté psychologique positif du "retour à la maison" je doute que cela fausse grandement les résultats des réponses de l'organisme.
avatar
Maurice

Messages : 1112
Inscrit le : 25/10/2011
Age : 36 Masculin
Localisation : Val d'oise

Revenir en haut Aller en bas


La suite des expériences en détail avec plein de photos: cette fois-ci une simulation avec g<1 ...

Continuation of unique experiments involving astronauts MKS-33/34
| In CPC
March 20, 2013

Cosmonaut Training Center continues a series of experiments on opportunities Astronauts on the implementation of operating activity after prolonged space flight. On the fourth day after the return to Earth of the crew MKS-33/34 Oleg Novitskiy and Evgeny Tarelkin first time in the manned space worked typical operations for entering and working in the Mars spacesuits on the surface of this planet.

Objectives of the experiment:

- Assessment of the possibility of the operations to prepare the astronauts suit and complex systems of locking to extravehicular activity systems management space suit and other equipment in the locking and EVA,

- Development of individual standard operations on the surface and to obtain experimental data on the quality of operations astronauts.

The task of movement astronaut and the performance of individual operations on the surface of the planet has been solved in a simulated environment underweight in obezveshivaniya special simulator "Exit 2" on the basis of the CPC. A unique simulator "Exit 2" with active silokompensiruyuschey obezveshivaniya system designed for testing astronauts locking process in regular spacesuits "Orlan-DMA." In preparation for the experiment was upgraded simulator to practice extravehicular activities in space suits in a simulated gravity on the surface of Mars - 0.38 of gravity at the surface of the Earth.

In such circumstances, Oleg Novitsky and Eugene worked Tarelkin typical operations associated with the output m on the surface of the planet:

- The entrance to the suit,

- Opening and closing the exit hatch,

- Move on the surface of the planet,

- Raising and lowering the ladder,

- The transfer of goods, installation brackets, etc.

Experiments conducted in the CPC ( the first step was modeling manually controlled descent ) have shown the possibility of operator activity astronauts on the surface after a six-month mission in weightlessness.

We can already say that the scientists unique information that will be used in the preparation of missions in deep space. Astronauts - study participants provided valuable recommendations to improve suits for naplanetnoy activities, provide a safer future astronauts in interplanetary missions. Continuation of such experiments are planned and followed by the ISS crew.
Source: Press Office of the CPC, scientific management of the CPC, CPC photo

http://www.gctc.ru/main.php?id=1942

Les cosmonautes de Soyouz TMA-06M testent l'atterrissage sur Mars ! 3218970127
Expérience avec le scaphandre Orlan-DMA
patchfree
patchfree

Messages : 6138
Inscrit le : 19/04/2007
Age : 66 Masculin
Localisation : Poitiers

Revenir en haut Aller en bas


Bon j'avoue en avoir assez :evil: des (en substance) "ces simulations ne correspondent pas vraiment aux conditions physiologiques en apesanteur, il faut préférer Zero-G".

Je viens de passer la journée avec un chercheur qui travaille depuis des années sur le sujet et utilise l'avion Zéro-G. Il est le premier à dire que l'avion Zéro-G c'est maximum 20 secondes à 0 G. On ne peut étudier que des modifications rapides de la physiologie pas des effets durables. Je suis moi-même chercheur au CNRS en physiologie. En toute courtoisie, je dis: si vous ne savez pas, abstenez-vous d'écrire!

Et il ne faut pas être au CNRS ou au CNES pour savoir qu'une simulation reste une simulation avec tous ses défauts et approximations.

Bref chaque système de simulation a ses avantages et ses inconvénients. Il faut les utiliser à bon escient. Immersion dans l'eau (mais ça ne peut durer que quelques heures) bed-rest (allitement) (mais pas au-delà de 90 jours et encore), vol paraolique (mais 20 secondes!),...

Toute expérience de simulation bien réfléchie est utile car les données sont assez peu nombreuse dans ce domaine de la recherche.
patchfree
patchfree

Messages : 6138
Inscrit le : 19/04/2007
Age : 66 Masculin
Localisation : Poitiers

Revenir en haut Aller en bas


[Admin Sidjay: Nettoyage de tout message en non-rapport avec le sujet principal de ce débat. Merci de veiller à rester "on-topic" pour sa bonne poursuite. Au prochain HS, je verrouille.]
avatar
Sidjay

Messages : 17121
Inscrit le : 05/04/2009
Age : 40 Masculin
Localisation : R.P

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum