ExoMars - 2022 - Préparation de la mission (Rosalind Franklin)

Page 5 sur 16 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10 ... 16  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


@wakka a écrit:2020 c'est un "back-up" du lancement

http://www.esa.int/Our_Activities/Space_Science/Landing_site_recommended_for_ExoMars_2018 a écrit:A further recommendation was made to also consider Oxia Planum as one of the two candidate landing sites for the backup launch opportunity in 2020, with a second to be selected from Aram Dorsum and Mawrth Vallis.

Back-up du lancement, cela veut dire "si on ne peut tenir la fenêtre pour 2018, on reporte la même mission sur la fenêtre de 2020".
Donc même configuration ... mais on a repoussé le lancement (donc il faut peut-être modifier le site d'atterrissage)

Les russes ont la charge du module de descente et d'atterrissage qui transportera le rover jusqu'au sol


ExoMars - 2022 - Préparation de la mission (Rosalind Franklin) - Page 5 Exomar10

On a évoqué le problème de l'ancienneté de leur expérience dans ce domaine (cela remonte à l'époque de l'URSS ... et les ingénieurs concernés et ayant cette expérience ont blanchi et pris leur retraite).
Et aussi que l'EDM qui doit faire un essai de rentrée avec ExoMars 2016 ... fournirait des données ... mais pas intégrables dans le développement du lander de 2018.

Je me posais donc la question :
N'aurait-on pas réfléchi à l'intérêt de disposer de plus de temps pour pouvoir exploiter les données de l'EDM 2016 et ainsi permettre de parfaire le développement du lander en envisageant sérieusement le report à 2020 ?

montmein69

Messages : 18440
Inscrit le : 01/10/2005

Revenir en haut Aller en bas


post supprimé pour cause de confidentialité
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas


Mouais, au delà de la livraison formelle des données qui sera bien respectée, mon petit doigt me dit que les russes n'en feront vraiment pas grand chose. Il suffit de regarder le timing pour s'en convaincre. Il faut bien que l'ESA donne l'impression que l'EDM ne servira pas à rien.
Space Opera
Space Opera
Modérateur
Modérateur

Messages : 12330
Inscrit le : 27/11/2005
Age : 48 Masculin
Localisation : France

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


@Space Opera a écrit:Mouais, au delà de la livraison formelle des données qui sera bien respectée, mon petit doigt me dit que les russes n'en feront vraiment pas grand chose. Il suffit de regarder le timing pour s'en convaincre. Il faut bien que l'ESA donne l'impression que l'EDM ne servira pas à rien.
Je m'aperçois quand même qu'entre les petits doigts de l'internet qui voient les russes comme hermétiques et la réalité, il y a quand même (et heureusement d'ailleurs !) une légère différence ;)
(Je ne sors pas ça du chapeau hein ! On en parle en MP si tu le souhaites)
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas


Ce n'est pas parce qu'ils sont russes. C'est parce que ça arrivera trop tard.
Quant à utiliser de telles données pour un engin complètement différent, l'utilité doit rester limitée.
Space Opera
Space Opera
Modérateur
Modérateur

Messages : 12330
Inscrit le : 27/11/2005
Age : 48 Masculin
Localisation : France

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


post supprimé pour cause de confidentialité
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas


Les instruments ont été sélectionnés :
http://exploration.esa.int/mars/56934-european-payload-selected-for-exomars-2018-surface-platform

ExoMars - 2022 - Préparation de la mission (Rosalind Franklin) - Page 5 ExoMars_2018_surface_platform_625w
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas


La répartition des rôles :

An ESA module will carry the surface platform and rover during the nine-month cruise to Mars.
A descent module provided by Roscosmos with contributions by ESA will deliver the platform and rover to the surface.
Roscosmos and IKI are responsible for the surface platform, with ESA contributions.
The rover is provided by ESA, with Russian contributions.

Et fourniture du lanceur Proton par les russes.
montmein69
montmein69

Messages : 18440
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


On a intérêt à ne pas se louper dans cette affaire Exomars 16/18 car n'oublions pas qu'en dehors de la quête scientifique nous serons jugés sur notre savoir faire hors USA. N'oublions pas que les cinq ou six dernières missions martiennes américaines sont de grandes réussites en durée et en qualité. Je mets de côté le vecteur Proton et ses accessoires pour placer sur la route martienne avec la bonne vitesse la/les sondes et qui n'ont pas été exemplaire ces dernières années, mais les sondes une fois en bonne route auront du point de vue technologique un gros challenge à relever.
Astro-notes
Astro-notes

Messages : 14241
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 78 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas


Tu as raison, il y a un gros challenge.

Mais l'Europe est actuellement en train de montrer sa maîtrise des missions interplanétaires automatiques avec Rosetta et Philae.
Et du côté russe ... ils ont après le ratage de Phobos-Grunt une grosse envie de redorer leur blason et de réussir la mission. Et dans le contexte géopolitique plutôt délicat, une telle collaboration couronnée par une réussite ce ne serait pas rien.

Il y aura - avec toutes les finesses diplomatiques du respect des compétences de l'autre agence - un regard croisé sur les engins, un dialogue si d'un côté ou l'autre on est face à "un os" qui est délicat à résoudre.

Pour ma part je suis confiant.
montmein69
montmein69

Messages : 18440
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


@montmein69 a écrit:Mais l'Europe est actuellement en train de montrer sa maîtrise des missions interplanétaires automatiques avec Rosetta et Philae.
D'acord avec toi, mais tu aurais pu donner comme exemple MEX, VEX et Rosetta, qui sont de magnifiques succès. Philae, quant à lui, même s'il a accompli 80 % de son programme scientifique, a foiré son atterrissage (harpons et propulseur), et d'ailleurs, d'après les ingénieurs responsables, on a eu beaucoup de chance qu'il se pose finalement, et surtout qu'il se pose avec les pattes "en bas" pour dégager son antenne (malheureusement, on voit que c'est finalement inutile pour la science à long terme, puisqu'il n'a fort probablement pas survécu aux températures glaciales sur 67P). Avec le mot-clé chance, la "maîtrise" dont tu parles est toute relative. LOL

Fin de la mise au point "puristique".
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas


Merci d'avoir complété, et bien sûr d'avoir donné ton point de vue.

La chance ... dans ce domaine de l'exploration interplanétaire où les sondes voyagent de nombreuses années .... il vaut mieux l'avoir de son côté bravo
Mais il y a quand même une sacrée bonne part de maitrise technologique pour que cela puisse réussir. Sinon on aurait un gourou appointé dans chaque bureau d'études et il y aurait tous les ministres des cultes et la descendance de Raspoutine sur le pas de tir :cheers:
montmein69
montmein69

Messages : 18440
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


Une petite vidéo sur le site de Futura sur les roues du Rover :

http://www.futura-sciences.com/magazines/espace/infos/actu/d/exomars-2018-exomars-decouvrez-action-roues-tres-souples-rover-europeen-60937/

fab37toto
fab37toto

Messages : 1139
Inscrit le : 17/08/2009
Age : 39 Masculin
Localisation : Tours

Revenir en haut Aller en bas


C'était prévisible mais bon: lors d'une conférence de presse, Wörner a sous-entendu que Exomars 2018 serait reporté à 2020, et qu'en plus le budget manque (de nouveau) pour finir la mission.
Pour rappel, le projet Exomars (pas les avant-projets, je parle du projet réel et formel) date de 2005 pour un lancement officiellement prévu en 2011.
Space Opera
Space Opera
Modérateur
Modérateur

Messages : 12330
Inscrit le : 27/11/2005
Age : 48 Masculin
Localisation : France

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


Article cité par MarsSurfaceWanderer dans le FIL sur le lancement d'ExoMars 2016 :
Interview de l'exobiologiste (et ancien candidat spationaute malheureux) du CNES Michel Viso :
http://www.ladepeche.fr/article/2016/03/03/2296764-nous-allons-gagner-nos-galons-d-explorateur-martien.html

Je cite ce passage dans la dernière partie de l'interview
Non, ça ne nous met pas à égalité avec les États-Unis, mais cela nous place à un niveau où l'Europe devient un partenaire crédible pour les missions suivantes qui sont par exemple le retour d'échantillons.
Les péripéties de la collaboration avec la NASA sur les missions ExoMars (et leur retrait qui a failli tout faire capoter) nous inciterons sans doute à être circonspect pour une collaboration sur le retour d'échantillons.
Cela peut-il être fiable si c'est l'Europe qui en prend l'initiative ? Ou seulement en se joignant à un leadership US ?
montmein69
montmein69

Messages : 18440
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


C'est vrai que les américains n'ont pas été fiables, mais il ne faut pas oublier qu'à la base on est allés les chercher parce qu'on avait explosé le budget du projet et qu'il fallait des nouvelles sources d'argent frais. Je veux dire par là qu'il n'aura pas fallu attendre les américains pour que l'ESA (ou plutôt l'industriel en charge du développement de la mission) se viande méchamment.
Space Opera
Space Opera
Modérateur
Modérateur

Messages : 12330
Inscrit le : 27/11/2005
Age : 48 Masculin
Localisation : France

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


MarsSurfaceWanderer a écrit:D'acord avec toi, mais tu aurais pu donner comme exemple MEX, VEX et Rosetta, qui sont de magnifiques succès. Philae, quant à lui, même s'il a accompli 80 % de son programme scientifique, a foiré son atterrissage (harpons et propulseur).
Globalement Rosetta est un succès  et s’appesantir sur les problèmes de Philae (la NASA n'a jamais réalisé ce genre d'engin  et n'a rien de planifié à ce jour) relève d'une compréhension "grand public" des résultats de la mission. Compte tenu du peu de recul de l'Europe dans le domaine de l'exploration spatiale du système solaire (on doit être dans un rapport de 1 à 20 en nombre de missions) , du budget limité (un quart de celui de la NASA), du casse tête multi national, l'ESA se débrouille bien. Et à côté de cela, l'ESA domine la NASA dans le domaine de la cosmologie et l'astrométrie, fait jeu égal en astronomie, observation de la Terre, télécommunications et va inéluctablement rattraper son retard dans le domaine de la navigation et de l'héliophysique.
avatar
Pline

Messages : 1006
Inscrit le : 06/05/2009
Age : 66 Masculin
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas


@Pline a écrit:
MarsSurfaceWanderer a écrit:D'acord avec toi, mais tu aurais pu donner comme exemple MEX, VEX et Rosetta, qui sont de magnifiques succès. Philae, quant à lui, même s'il a accompli 80 % de son programme scientifique, a foiré son atterrissage (harpons et propulseur).
Globalement Rosetta est un succès  et s’appesantir sur les problèmes de Philae (la NASA n'a jamais réalisé ce genre d'engin  et n'a rien de planifié à ce jour) relève d'une compréhension "grand public" des résultats de la mission. Compte tenu du peu de recul de l'Europe dans le domaine de l'exploration spatiale du système solaire (on doit être dans un rapport de 1 à 20 en nombre de missions) , du budget limité (un quart de celui de la NASA), du casse tête multi national, l'ESA se débrouille bien. Et à côté de cela, l'ESA domine la NASA dans le domaine de la cosmologie et l'astrométrie, fait jeu égal en astronomie, observation de la Terre, télécommunications et va inéluctablement rattraper son retard dans le domaine de la navigation et de l'héliophysique.
En tant que grand supporteur et admirateur de l'ESA parfaitement conscient de son historique au demeurant presque irréprochable compte tenu des moyens dont elle dispose, je n'ai pas réduit son action à Philae... :scratch: Et je m'intéresse à la mission Rosetta depuis suffisamment longtemps et avec assez de passion pour avoir, je pense, un peu plus qu'une "compréhension grand public". ;)
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas


Et puis le challenge .... c'est dans l'avenir ExoMars 2016 et ExoMars 2018 .... des programmes qui survivent à des péripéties palpitantes.
l'ESA reste sur le succès de Mars Express toujours opérationnel
Roscosmos sur pas mal d'échecs dans ses missions martiennes (dont Phobos-Grunt qui a fait plouf dans l'océan en 2011)

Gros enjeu donc pour les deux agences spatiales  :)xx
montmein69
montmein69

Messages : 18440
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


A propos de la video (de décembre) sur les roues, intuitivement, je me dis que l'esperance de vie de ces roues déformables ne doit pas etre bien grand (ca parait trop fragile).
avatar
spaceX

Messages : 482
Inscrit le : 24/10/2009
Age : 62 Masculin
Localisation : LILLE

Revenir en haut Aller en bas


Il y a quelque chose que je ne saisis pas bien avec ExoMars 2018 : si TGO parvient à détecter du méthane puis à localiser les sources d'émissions (si elles sont locales), et qu'en l'occurrence le site d'atterrissage d'ExoMars 2018 ne correspond pas à une de ces localités (ou pas la meilleure), n'aurons-nous pas l'impression d'avoir brûlé une étape dans le choix de ce site d'atterrissage ? :scratch:


Dernière édition par MarsSurfaceWanderer le Ven 4 Mar 2016 - 10:13, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas


MarsSurfaceWanderer a écrit:Il y a quelque chose que je ne saisis pas bien avec ExoMars 2018

l'objectif du rover EM 2018 n'est pas d'investiguer les sources de méthane. il n'est pas prévu pour ça.
d'ailleur si on trouve des sources de méthane et qu'on veut envoyer une sonde pour les étudier sur place, on va avoir des contraintes de "planetary protection" beaucoup plus fortes que pour Curiosity ou ExoMars (stérilisation etc.)
Paolo
Paolo

Messages : 629
Inscrit le : 10/12/2005
Age : 50 Masculin
Localisation : 43° 35' 53" N 1° 26' 35" E

Revenir en haut Aller en bas


Merci. Effectivement, ça paraît plus logique ainsi. Donc la détection locale de méthane serait plus utile pour un futur retour d'échantillons que pour le rover d'ExoMars 2018 (il me semble que c'est d'ailleurs ce que dit l'un des interviewés d'Espace & Exploration de ce mois-ci).
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas


Question existentielle : les martiens pètent-ils ?  :lolnasa:
Astro-notes
Astro-notes

Messages : 14241
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 78 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas


MarsSurfaceWanderer a écrit: si TGO parvient à détecter du méthane puis à localiser les sources d'émissions (si elles sont locales), et qu'en l'occurrence le site d'atterrissage d'ExoMars 2018 ne correspond pas à une de ces localités (ou pas la meilleure),

Cela me parait une question légitime .... notamment si la mission est repoussée à 2020.
Une émission de méthane dont l'importance ne cadrerait pas vraiment avec un processus de décomposition minérale, et une localisation dans une zone qui pourrait se prêter à un atterrissage avec des garanties de faisabilité, pourrait au moins être examiné.

Des opérations de décontamination plus drastiques ne devraient pas être un obstacle insurmontable si l'enjeu parait important.
Il serait quand même un peu bizarre de voir l'Europe ne pas tenter (si cela est techniquement faisable) alors que Curiosity 2 pourrait profiter de l'occasion d'aller mettre sa foreuse ses instruments de prélévement et d'analyse en action dans une telle zone.

Edit : correction car pas de foreuse prévue sur le rover Mars 2000-Curiosity 2


Dernière édition par montmein69 le Sam 12 Mar 2016 - 11:03, édité 2 fois
montmein69
montmein69

Messages : 18440
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


@Astro-notes a écrit:Question existentielle : les martiens pètent-ils ?  :lolnasa:
Attention car chez nous, sur Terre et chez les humains, la connotation du pet diffère selon les cultures ce qui induit une discrétion plus ou moins poussée de celui-ci.
Imaginons que la culture martienne impose une discrétion presque totale et...voilà TGO en grande difficulté... :iout:
Atlantis
Atlantis

Messages : 1016
Inscrit le : 30/12/2008
Age : 52 Masculin
Localisation : Ourém-Portugal

Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 16 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10 ... 16  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum