LDSD, le parachute supersonique de la NASA

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


@Argyre a écrit:
@Giwa a écrit:Ces tests sur rail ne peuvent simuler que très approximativement une arrivée supersonique dans l'air raréfié martien : pression, température et composition très différentes ... Mais , bon, c'est mieux que rien !

Je pense que ce n'est pas le principal centre de test, en tout cas pas pour tester la résistance thermique. Il existe des souffleries à plasma qui tentent d'approcher les conditions de ré-entrée.
https://www.editions-ue.com/catalog/details//store/fr/book/978-3-8417-3779-3/etude-d%E2%80%99un-%C3%A9coulement-plasma-dans-une-soufflerie-%C3%A0-plasma-inductif
C'est vrai que là ils essayent de simuler les efforts induits par un flux supersonique d'air raréfié en testant avec un flux d'air subsonique dense. Je ne sais pas si c'est validable... Quant aux souffleries, on se heurte toujours à ces problèmes de tailles insuffisantes qui obligent à tester en modèles réduits là où les effets d'échelle ne sont pas négligeables.

Henri
Modérateur
Modérateur

Messages : 4839
Inscrit le : 22/09/2005

http://goo.gl/GrrJMb

Revenir en haut Aller en bas


D'où mon  post:

@wakka a écrit:Je me souviens des premiers tests sur le parachute de MSL: meme probleme d'éclatement au début... Résolu après moultes tests en soufflerie.
Pour celui-ci qui fait 1/3 de plus, il n'y a pas, je crois de soufflerie assez grande pour le tester au sol. Donc il doit etrès difficle de gerer ce problème d'éclatement.

_________________
Blog sur le suivi du développement d'Orion
Wakka
Wakka
Admin
Admin

Messages : 23746
Inscrit le : 10/07/2008
Age : 60 Masculin
Localisation : Orvault 44

http://developpement-orion.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas


Le groupe de travail Human Architecture Team (HAT). qui travaille à la NASA sur le scénario de mission habitée vers Mars a abandonné dans le scénario de référence le recours au parachute lors de la descente vers le sol martien pour toute charge utile > 10 tonnes en particulier lorsqu'il y a transport d'équipage. Les moyens utilisés pour annuler la vitesse se limiteront aux boucliers gonflable ou rigide et à la rétropropulsion supersonique.

Source : Article NASASpaceFlight LDSD test of Mars landing technology suffers chute failure 8 juin 2015
avatar
Pline

Messages : 983
Inscrit le : 06/05/2009
Age : 66 Masculin
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas


A combien estime-t'on la masse d'un "atterrisseur habité" martien dans ces scénarios de référence ?
S'il fait 10 t (voire plus ) quelle masse d'ergols seront nécessaires pour la rétro-propulsion et un atterrissage en douceur ? Cette masse est bien à ajouter à la masse "utile" de l'atterrisseur ?
montmein69
montmein69

Messages : 17930
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


@montmein69 a écrit:A combien estime-t'on la masse d'un "atterrisseur habité" martien dans ces scénarios de référence ?
S'il fait 10 t (voire plus ) quelle masse d'ergols seront nécessaires pour la rétro-propulsion et un atterrissage en douceur ? Cette masse est bien à ajouter à la masse "utile" de l'atterrisseur ?
40 tonnes de charge utile .... 80 tonnes en entrée martienne !

C'est sur mon site :
http://salotti.pagesperso-orange.fr/MarsSD.htm

Je parle de Mars semi-direct mais je reprends les données NASA.
Voir figure 6. Ca me fait penser que j'ai oublié de marquer : "Credit NASA".
Mais j'ai l'accord de BD pour cette diffusion.

Et la réponse est 8,2 tonnes.
Argyre
Argyre

Messages : 3386
Inscrit le : 31/01/2006
Age : 54 Masculin
Localisation : sud-ouest

Revenir en haut Aller en bas


Je mettrais un bemol sur le fait que la rétropropulsion hyper puis supersonique est largement méconnue, qu'on ne connait tout simplement pas son efficacité réelle, et les avis vont de "révolutionnaire" à "très mauvais" en parcourant tout l'éventail entre les deux. La modélisation du phénomène progresse assez vite ces dernières années, et SpaceX a un cran d'avance puisqu'ils ont ce que les autres n'ont pas, à savoir des données de vol. On sera rapidement fixés sur le potentiel réel de cette technique.


Dernière édition par Space Opera le Lun 15 Juin 2015 - 1:25, édité 1 fois
Space Opera
Space Opera
Modérateur
Modérateur

Messages : 12326
Inscrit le : 27/11/2005
Age : 47 Masculin
Localisation : France

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


En plus, avec la proposition de SpaceX d'une architecture TSTM (Twin Stage To Mars), l'étage orbital après refueling en LEO contient les ergols nécessitant l'injection vers Mars et arrive donc pour l'aérofreinage dans la haute atmosphère de Mars avec des réservoirs déjà bien vidés et donc un coefficient balistique nettement plus faible qu'un vaisseau traditionnel. Ça change la donne du reliquat de delta-V à neutraliser après aérofreinage par une éventuelle rétropropulsion hypersonique puis supersoniques.
Mais à mon avis pas mal de tests en réel seront nécessaires (comme à l'époque des premiers tests de rentrée atmosphériques des premiers étages de Falcon 9).

_________________
Les fous ouvrent les voies qu'empruntent ensuite les sages. (Carlo Dossi)
LDSD, le parachute supersonique de la NASA - Page 4 1458782828-discovey2001-terre
Henri
Henri
Modérateur
Modérateur

Messages : 4839
Inscrit le : 22/09/2005
Age : 64 Masculin
Localisation : Strasbourg, France

http://goo.gl/GrrJMb

Revenir en haut Aller en bas


@Henri a écrit: Ça change la donne du reliquat de delta-V à neutraliser après aérofreinage par une éventuelle rétropropulsion hypersonique puis supersoniques.
Mais à mon avis pas mal de tests en réel seront nécessaires (comme à l'époque des premiers tests de rentrée atmosphériques des premiers étages de Falcon 9).

Quand tu parles de "tests" .... ils pourront être effectués dans les conditions de l'atmosphère terrestre ? ou il faudra envisager des missions martiennes avec des engins chargés de réaliser de telles rentrées dans les vraies conditions de l'atmosphère martienne ?
Je suppose que si on envoie un premier équipage ... on voudra avoir des garanties qu'ils arriveront au sol en parfait état :sage:

Une étape préalable sur une des lunes martiennes comme Phobos, simplifierait-elle le problème de cette rentrée atmosphérique/atterrissage en douceur, bien qu'il y aurait alors deux séquences (Phobos puis Mars) ? :scratch:
montmein69
montmein69

Messages : 17930
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


Je crains fort qu'il faille griller une série de maquettes inhabitées à différentes échelles en situation réelle, c'est à dire en entrée martienne...

_________________
Les fous ouvrent les voies qu'empruntent ensuite les sages. (Carlo Dossi)
LDSD, le parachute supersonique de la NASA - Page 4 1458782828-discovey2001-terre
Henri
Henri
Modérateur
Modérateur

Messages : 4839
Inscrit le : 22/09/2005
Age : 64 Masculin
Localisation : Strasbourg, France

http://goo.gl/GrrJMb

Revenir en haut Aller en bas


@Henri a écrit:Je crains fort qu'il faille griller une série de maquettes inhabitées à différentes échelles en situation réelle, c'est à dire en entrée martienne...
Tant qu'à faire , autant y mettre du matériel vu le prix de tels essais. Tant qu'il n'y a personne à bord , on peut calculer " froidement " le rapport entre le coût du transport et la valeur du matériel envoyé et la probabilité d'échec de ces essais.
avatar
Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 11130
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 77 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas


@Giwa a écrit:
@Henri a écrit:Je crains fort qu'il faille griller une série de maquettes inhabitées à différentes échelles en situation réelle, c'est à dire en entrée martienne...
Tant qu'à faire , autant y mettre du matériel vu le prix de tels essais. Tant qu'il n'y a personne à bord , on peut calculer " froidement " le rapport entre le coût du transport et la valeur du matériel envoyé et la probabilité d'échec de ces essais.

L'Europe pourrait être de la partie pour ces tests :
http://www.irena-project.eu/

Une réunion à Bruxelles est prévue le 24 juin pour étudier différentes études (étudier ce qu'on doit étudier est à la mode) de réentrée.
Argyre
Argyre

Messages : 3386
Inscrit le : 31/01/2006
Age : 54 Masculin
Localisation : sud-ouest

Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum