Prolongation ISS après 2024 (coût, partenaires ...)

Page 9 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Moi la phrase que je retiens, c'est plutôt celle-là :

@Spaceman a écrit:Idéalement, nous deviendrions l'un des nombreux clients à acheter des services de l'ISS et d'autres actifs en orbite terrestre basse à ce moment-là (2024).

Qu'on peut traduire par "si vous avez des idées pour maintenir la station en état pour un prix compétitif, on peut vous payer grassement pour nous héberger à bord."

Le calcul est que si la NASA dépense aujourd'hui (je dis des chiffres au pif) 10 $, et qu'une entreprise pense pouvoir faire le même boulot pour 6 $, alors la NASA serait ravie de payer 8 $ à cet entrepreneur. Tout le monde gagne 2 $.

Thierz
Admin
Admin

Messages : 7330
Inscrit le : 12/03/2008

Revenir en haut Aller en bas


Audition actuellement en cours :

Examining the Future of the International Space Station: Administration Perspectives
https://www.commerce.senate.gov/public/index.cfm/hearings?ID=9B168E39-CF8D-426E-BE8E-B3950F517BD6
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 22716
Inscrit le : 16/08/2009
Age : 47 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


https://mobile.twitter.com/nextspaceflight/status/996824134960144384
Traduction libre:
"Sénateur Nelson: Abandonner cet incroyable laboratoire orbital quand on est à l'aube d'une nouvelle ère d'exploration spatiale serait désastreux."
Arès F
Arès F

Messages : 435
Inscrit le : 19/03/2017
Age : 54 Masculin
Localisation : Québec, CA

Revenir en haut Aller en bas


En attendant que SpaceX ou Boeing puisse envoyer des astronautes sur ISS, la NASA va devoir étudier la réduction de l'équipage.
http://spacenews.com/advisory-committee-asks-nasa-to-develop-plans-for-reduced-iss-crew/


Le "gap" pendant lequel les Américains ne sont plus autonome pour envoyer leurs astronautes commence à être bien long : 6 ans et 10 mois. (à comparer avec les 7 ans et 2 mois entre la fin des missions Skylab et les premières missions de la navette - abstraction faite de ASTP)
Question délais, les entreprises privés ne font pas mieux que la NASA.
vp
vp

Messages : 3058
Inscrit le : 21/09/2005
Age : 47 Masculin
Localisation : RP

Revenir en haut Aller en bas


@vp a écrit:En attendant que SpaceX ou Boeing puisse envoyer des astronautes sur ISS, la NASA va devoir étudier la réduction de l'équipage.
http://spacenews.com/advisory-committee-asks-nasa-to-develop-plans-for-reduced-iss-crew/


Le "gap" pendant lequel les Américains ne sont plus autonome pour envoyer leurs astronautes commence à être bien long : 6 ans et 10 mois. (à comparer avec les 7 ans et 2 mois entre la fin des missions Skylab et les premières missions de la navette - abstraction faite de ASTP)
Question délais, les entreprises privés ne font pas mieux que la NASA.
C'est injuste de comparer une compagnie comme Space X qui a démarré son programme du début, avec la NASA qui avait déjà les programmes Mercury, Geminy et Apollo.
Même ULA partait avec l'avantage d'avoir un lanceur certifié pour le vol habité : l'Atlas, et si je me souvient bien Boeing et Martin Marietta ont bossés sur les saturn et les capsules Apollo.
avatar
Anovel
Donateur
Donateur

Messages : 1875
Inscrit le : 03/10/2017
Age : 63 Masculin
Localisation : 62 Le Portel

Revenir en haut Aller en bas


@Anovel a écrit:
@vp a écrit:En attendant que SpaceX ou Boeing puisse envoyer des astronautes sur ISS, la NASA va devoir étudier la réduction de l'équipage.
http://spacenews.com/advisory-committee-asks-nasa-to-develop-plans-for-reduced-iss-crew/


Le "gap" pendant lequel les Américains ne sont plus autonome pour envoyer leurs astronautes commence à être bien long : 6 ans et 10 mois. (à comparer avec les 7 ans et 2 mois entre la fin des missions Skylab et les premières missions de la navette - abstraction faite de ASTP)
Question délais, les entreprises privés ne font pas mieux que la NASA.
C'est injuste de comparer une compagnie comme Space X qui a démarré son programme du début, avec la NASA qui avait déjà les programmes Mercury, Geminy et Apollo.
Même ULA partait avec l'avantage d'avoir un lanceur certifié pour le vol habité : l'Atlas, et si je me souvient bien Boeing et Martin Marietta ont bossés sur les saturn et les capsules Apollo.
De plus les délais certifications incombent très probablement à la NASA et peu aux entreprises privées. Il est fort probable que tout le hardware et tout le software seront opérationnels, soit en août lors des vols inhabités ou en novembre-décembre lors des vols habités inauguraux. Je m'attends à très peu de développement et changement au-delà de ce délai. Les certifications 2019 SpaceX et 2020 Boeing ne seraient dus qu'à l'analyse et compilations des données par la NASA...
Arès F
Arès F

Messages : 435
Inscrit le : 19/03/2017
Age : 54 Masculin
Localisation : Québec, CA

Revenir en haut Aller en bas


Prolongation l'ISS après 2024 ; on en est déjà là ! La question s'est posée avec la succession de Mir, pourquoi jeter Mir qui s'était internationalisée et ne pas la réparer et maintenir, voire améliorer ? Bon le projet ISS voyait beaucoup d'industriels se frotter les mains avec cette nouvelle et juteuse danseuse, mais que cela plaise ou pas, ISS est certainement devenu un symbole ; symbole que l'on agite chaque fois que l'on se pose la question de sa mise au rancard. Symbole, car si le rêve d'union via l'espace en est le motif, on ne peut pas dire que cela ait eu le moindre effet 450 km plus bas, puisque même les protagonistes directs sont à couteaux tirés directement ou par guerres indirectes, sans cesse depuis 1998. Donc ISS n'a plus aucune raison d'être en l'état pour une quelconque avancée technique et même scientifique mais c'est une station orbitale politique, et ça, c'est suffisant pour la prolonger pour mille ans.
Astro-notes
Astro-notes
Donateur
Donateur

Messages : 13848
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 78 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas


@Astro-notes a écrit:...mais c'est une station orbitale politique, et ça, c'est suffisant pour la prolonger pour mille ans.
Même si mon Pseudo est Arès dieu de la guerre, j'approuve totalement ce discours.

Avez-vous une source pour le détail des coûts d'entretien de l'ISS? Est-ce la structure qui demande beaucoup? Les systèmes de survie? Les revitaillements? Le transport des astronautes? Les équipes aux sol? La complexité qui demande énormément d'heure de formation à chaque niveau d'intervenant?
Comment réduire ce qui coûte tant? 
ISS peut-elle être améliorée pour plus d'automatisation de son fonctionnement?
Ajout de modules commerciaux type Bigelow possibles? (Si ceux-ci évidemment fournissent leur source d'énergie et de système de survie)
Il y a sûrement un moyen de perpétuer à moindre coût cette structure aussi extra-ordinaire.
Arès F
Arès F

Messages : 435
Inscrit le : 19/03/2017
Age : 54 Masculin
Localisation : Québec, CA

Revenir en haut Aller en bas


Il parait plutôt clair (à mes yeux et de mon point de vue qui n'engage que moi) que les USA ne voudront pas maintenir tous les anciens budgets et cumuler cela avec les nouveaux budgets :

  1. donc exit l'ISS au-delà de 2024 (ils ont annoncé se désengager en 2025)
  2. terminer le développement du SLS/Orion (qui va continuer son bonhomme de chemin, aussi bien pour un certain nombre de missions lunaires, Europa-Clipper et probablement d'autres grosses missions robotiques interplanétaires)
  3. construire le LOP-Gateway , puis le prototype de Deep Space Habitat pour simuler toujours en orbite NRHO un voyage humain long (qui reste quand même un objectif)
  4. soutenir les "start-up qui voudront développer du matériel lunaire (au début des petits atterrisseurs pour du matériel scientifique d'abord, puis vraisemblablement des plus gros et des man-rated.
  5. acheter ce matériel et probablement acheter des missions de transport vers la Lune.


C'est donc le premier item qui va disparaitre et dégager un peu d'argent (tout comme l'arrêt du programme des navettes était censé couvrir le financement de SLS/Orion)

Je ne crois pas que le Privé voudra "prendre la relève" pour occuper l'ISS. ils ont déjà refusé lorsqu'il leur était proposé de séjourner gratis. Je ne vois objectivement aucune raison pour qu'ils changent d'avis.

[mod]Réparation de la numérotation
Henri[/mod]
montmein69
montmein69

Messages : 18086
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


Un choix budgétaire intelligent garderait les points 1, 4 et 5.
Mais ici ce n'est ne pas l'intelligence qui mène, seulement le bon vieux lobbying à l'américaine, malheureusement.
Arès F
Arès F

Messages : 435
Inscrit le : 19/03/2017
Age : 54 Masculin
Localisation : Québec, CA

Revenir en haut Aller en bas


@montmein69 a écrit:Il parait plutôt clair (à mes yeux et de mon point de vue qui n'engage que moi) que les USA ne voudront pas maintenir tous les anciens budgets et cumuler cela avec les nouveaux budgets :
[list]
[*] donc exit l'ISS au-delà de 2024 (ils ont annoncé se désengager en 2025)

[...]

C'est donc le premier item qui va disparaitre et dégager un peu d'argent (tout comme l'arrêt du programme des navettes était censé couvrir le financement de SLS/Orion)

Je ne crois pas que le Privé voudra "prendre la relève" pour occuper l'ISS. ils ont déjà refusé lorsqu'il leur était proposé de séjourner gratis. Je ne vois objectivement aucune raison pour qu'ils changent d'avis.

C'est impossible à affirmer, notamment parce que la phrase "les USA voudront / ne voudront pas" peut ne pas avoir de sens. Les USA, pour le spatial public, ça correspond à l'administration présidentielle actuelle + le congrès actuel + la prochaine administration présidentielle + les prochains congrès + les sénateurs importants dans le domaine spatial comme Cruz et Nelson hier.

Chaque entité a ses intérêts et ses objectifs. Une administration présidentielle peut ne durer que 4 ans, une majorité au congrès peut ne durer que 2 ans.

Donc il est impossible d'être affirmatif.

Cruz est républicain et Nelson est démocrate. S'ils travaillent ensemble, ce sera un obstacle essentiel à la volonté de l'administration présidentielle de se désengager de l'ISS en 2024.


Dernière édition par David L. le Jeu 17 Mai 2018 - 21:59, édité 3 fois
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 22716
Inscrit le : 16/08/2009
Age : 47 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


@montmein69 a écrit:[*][...] ils ont déjà refusé lorsqu'il leur était proposé de séjourner gratis.

C'est à dire ?


Dernière édition par David L. le Jeu 17 Mai 2018 - 21:57, édité 1 fois
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 22716
Inscrit le : 16/08/2009
Age : 47 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


Petit rappel : les élections de mi-mandat auront lieu à la fin de cette année et améneront (ou pas) une nouvelle composition du sénat et de la chambre des représentants.
En tout cas ces élections seront à suivre pour voir quel est l'impact du spatial et des budgets afférents !

Début 2019 nous verrons ce qui se décide pour le futur de l'ISS et du SLS !

Comme on dit aux States "Wait and see"
avatar
Anovel
Donateur
Donateur

Messages : 1875
Inscrit le : 03/10/2017
Age : 63 Masculin
Localisation : 62 Le Portel

Revenir en haut Aller en bas


@Anovel a écrit:Début 2019 nous verrons ce qui se décide pour le futur de l'ISS et du SLS !

Un futur qui pourra changer de direction dès les élections de novembre 2020.
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 22716
Inscrit le : 16/08/2009
Age : 47 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


@David L. a écrit:
@montmein69 a écrit:[*][...] ils ont déjà refusé lorsqu'il leur était proposé de séjourner gratis.




C'est à dire ?




Il y a quelques années, la NASA avait proposé à des universités, des sociétés américaines innovantes, d'utiliser l'ISS pour des conceptions de "matériel" dans l'espace. L'acheminement et le séjour était proposé gracieusement. Après quelques mois de demande de "soumissions" .... il n'y avait pas eu de candidature.
Je n'ai pas la mémoire précise mais ce devait être après le rapport de la commission d'enquête commandée par Obama juste après sa première investiture (Augustine committee).
il y avait un souhait de faire développer des technologies de pointe pour pouvoir entreprendre des voyages lointains après l'annulation du retour sur la Lune de Bush. L'ISS était proposée comme laboratoire d'élaboration et d'essai (matériaux, etc ...) accessible aux chercheurs, universités, entrepreneurs innovants etc ...
Il doit y avoir trace de cela dans l'historique ISS.
montmein69
montmein69

Messages : 18086
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


Dit simplement comme ça, ce n'est pas flatteur pour les perspectives d'utilisations "innovantes" pour l'ISS. Mais c'est vrai que l'on se pose la question de façon récurrente depuis longtemps au FCS sans avoir de réponses bien convaincantes. Pour ma part je me range dans un groupe qui serait  très modéré quand à son utilité scientifique par contre peut-être l'aspect technologique, pour la surveillance du vieillissement des matériaux serait plus intéressant. Il faut dire que la multiplication des micro-nano-pico satellites change un peu la donne. Comme j'ai mis un peu les mains dans la construction des micro satellites il y a 18 ans, je suis sensibilisé quant à leurs services.
Astro-notes
Astro-notes
Donateur
Donateur

Messages : 13848
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 78 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Revenir en haut Aller en bas


Le coût de l'exploitation du segment américain de l'ISS est de 3,2 Md$ / an.
https://twitter.com/jeff_foust/status/1004435670990053378
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 22716
Inscrit le : 16/08/2009
Age : 47 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


A ce prix (plancher sans doute) ce n'est pas un investisseur qu'il faut trouver, mais un mécène.

Je crois que toute cette recherche d'un repreneur, c'est du bla-bla. Après 2024 et le retrait de la NASA, Mme Irma ne voit que la désorbitation dans sa boule.
montmein69
montmein69

Messages : 18086
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


Un projet de loi du sénat, bénéficiant d'un soutien bipartisan (républicains et démocrates), vise à prolonger l'exploitation de l'ISS jusqu'en 2030.

https://spacepolicyonline.com/news/senate-bill-puts-dot-in-charge-of-non-traditional-space-regulations-extends-iss-to-2030/
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 22716
Inscrit le : 16/08/2009
Age : 47 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


Il faudra que le financement suive ...
D'autant que la mise en service de SLS/Orion, la construction du LOP Gateway (et son exploitation) cela va coûter un bras (ou deux LOL )

Que sera .... sera
montmein69
montmein69

Messages : 18086
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


Jahn Woerner est favorable à une utilisation de l'ISS aussi longue que possible.
https://twitter.com/jeff_foust/status/1047114194653499392
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 22716
Inscrit le : 16/08/2009
Age : 47 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


On passe à des propositions à 2030 comme date de mise à la retraite pour l'ISS, les "jusqu’aux boutistes" donnent de la voix pour garder debout une excellente "vache à lait"  j'imagine que  ISS fait vivre beaucoup de monde et pas que du beau linge ; ou alors pour le scénario : ISS la fin en 2024 faites moi peur (?). Mais au final peut-on assurer le financement d'une station orbitale terrestre et s'embarquer dans les premières opérations lunaires, telle est la question. Question aussi valable pour les Américains que pour les Chinois, seuls capables de viser la banlieue lunaire (?). Je n'ai pas de réponse, mais le moment des grandes décisions arrive.
Astro-notes
Astro-notes
Donateur
Donateur

Messages : 13848
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 78 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas


Il ne faut pas oublier qu'avec la mise en service dans la prochaine décennie du SLS (block 2) et du BFR, la mise en orbite d'une station spatiale en LEO d'une capacité proche de celle de l'ISS actuellement sera grandement facilité. 
Un BFS converti en station me parait réalisable (retrait des "ailes", du bouclier thermique, de quelques moteurs Raptor, renforts contre les radiations et micro-météorite...) 
Le SLS block 2 cargo, avec ses 140 tonnes de capacité en LEO, peut lui aussi facilement permettre la construction d'une station du type Skylab avec plusieurs modules.
Après c'est une histoire de gros sous et de politique, la LOPG va coûter son pesant de cacahuètes, pas sûr qu'il en reste pour une station en orbite basse...
Merlin
Merlin

Messages : 342
Inscrit le : 14/07/2009
Age : 34 Masculin
Localisation : Mayotte

Revenir en haut Aller en bas


Il y a aussi tout le côté relation entre partenaires à prendre en compte, vu comment nos relations se dégradent avec la Russie, est-ce que la coopération spatiale pourra y échapper jusqu'à 2030?
avatar
Maurice

Messages : 1112
Inscrit le : 25/10/2011
Age : 35 Masculin
Localisation : Val d'oise

Revenir en haut Aller en bas


Un des buts affiché de cette prolongation est surtout de laisser le temps à la NASA de préparer la "commercialisation" de l'orbite basse. C'est à dire une ou des stations privées sur laquelle la NASA paierait pour envoyer ces expériences et astronautes, en compagnie d'autres expériences, touristes et compagnie. Car si l'ISS s'arrête en 2024, après 10 sans Navettes les USA auront 3 cargos et 2 vaisseaux habités sans destination. Ce qui serait "ballo" comme on dit :megalol: .
Outan
Outan

Messages : 1045
Inscrit le : 30/08/2007
Age : 37 Masculin
Localisation : Allemagne

Revenir en haut Aller en bas

Page 9 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum