Echecs de lanceurs ou missiles à propergol solide ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Bonjour à tous,
Je suis en train de réaliser un exposé sur la propulsion solide, et je suis à la recherche d'échecs de tirs liés aux moteurs solides.
J'ai Challenger en tête, le lanceur brésilien VLS qui s'est allumé à l'assemblage, ou encore le missile M51 qui a récemment explosé au large de la Bretagne, mais y en a t'il d'autres ?
(explosion du moteur au décollage, extinction...)
Merci d'avance pour votre aide, et pour ce super forum !
avatar
aldoushx

Messages : 4
Inscrit le : 22/03/2015
Age : 25 Masculin
Localisation : Fr

Revenir en haut Aller en bas


Titan IVA-20 : http://fas.org/spp/military/program/launch/titan_iv-20_sum.htm



Delta 2 : https://en.wikipedia.org/wiki/GPS_IIR-1

Griffon
Griffon

Messages : 1042
Inscrit le : 19/10/2012
Age : 43 Masculin
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas


Pour avoir encore revu il y a quelques jours une collection d'explosions de lanceurs lors du tir, toujours la même conclusion ; quand c'est un propulseur à ergols solides qui pète, la destruction du lanceur est quasiment instantanée, quand c'est un étage à ergols liquides il y a toujours quelques secondes de délai permettant l'extraction éventuelle d'une charge utile précieuse...
Maintenant les moteurs à ergols solides sont souvent qualifiés comme étant plus fiables que les moteurs à ergols liquides, mais ceux ci ont plutôt tendance à simplement s’arrêter de fonctionner sans exploser.
Et comme l'utilisation des ergols solides revient moins chers que celle des ergols liquides la conclusion qui vient immédiatement, est que pour un vaisseau habité il faut bannir les ergols solides, mais pour mettre en orbite des charges utiles "sacrifiables" ont peut choisir la solution "ergols solides" (à condition que le niveau de vibrations infligés par les ergols solides ne soient pas trop rudes pour la charge utile).
Derniers points de sureté, un booster à ergols solides peut partir n'importe où en cas de dislocation d'un lanceur. Un booster à ergols solides est dangereux à manipuler de son lieu de fabrication jusqu'au pas de tir et rends l'érection et le transport du lanceur plus difficile pour cause de présence de quasiment toute la masse lors des opérations de tir.

_________________
Les fous ouvrent les voies qu'empruntent ensuite les sages. (Carlo Dossi)
Echecs de lanceurs ou missiles à propergol solide ? 1458782828-discovey2001-terre
Henri
Henri
Modérateur
Modérateur

Messages : 4867
Inscrit le : 22/09/2005
Age : 65 Masculin
Localisation : Strasbourg, France

http://goo.gl/GrrJMb

Revenir en haut Aller en bas


@Griffon a écrit:Titan IVA-20 : http://fas.org/spp/military/program/launch/titan_iv-20_sum.htm



Delta 2 : https://en.wikipedia.org/wiki/GPS_IIR-1


L'explosion de la Titan IVA-20 n'était pas due aux propulseurs solides, mais à un court-circuit. Par contre celui de la Delta-2 porteuse du GPS-IIR1 a bien été causée par la défaillance d'un SRB.
Photos de l'échec du 17 janvier 1997 : http://planet4589.org/space/images/lv/97F01.html
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 23556
Inscrit le : 16/08/2009
Age : 48 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


@Henri a écrit:Pour avoir encore revu il y a quelques jours une collection d'explosions de lanceurs lors du tir, toujours la même conclusion ; quand c'est un propulseur à ergols solides qui pète, la destruction du lanceur est quasiment instantanée, quand c'est un étage à ergols liquides il y a toujours quelques secondes de délai permettant l'extraction éventuelle d'une charge utile précieuse...
Maintenant les moteurs à ergols solides sont souvent qualifiés comme étant plus fiables que les moteurs à ergols liquides, mais ceux ci ont plutôt tendance à simplement s’arrêter de fonctionner sans exploser.
Et comme l'utilisation des ergols solides revient moins chers que celle des ergols liquides la conclusion qui vient immédiatement, est que pour un vaisseau habité il faut bannir les ergols solides, mais pour mettre en orbite des charges utiles "sacrifiables" ont peut choisir la solution "ergols solides" (à condition que le niveau de vibrations infligés par les ergols solides ne soient pas trop rudes pour la charge utile).
Derniers points de sureté, un booster à ergols solides peut partir n'importe où en cas de dislocation d'un lanceur. Un booster à ergols solides est dangereux à manipuler de son lieu de fabrication jusqu'au pas de tir et rends l'érection et le transport du lanceur plus difficile pour cause de présence de quasiment toute la masse lors des opérations de tir.
Pourquoi avoir mis des boosters solides sur STS ? Et pourquoi prévoir d'en mettre sur le SLS ?
Kitu
Kitu

Messages : 1023
Inscrit le : 13/05/2014
Age : 23 Masculin
Localisation : Paris

http://www.afcavf.org/index/page/id/accueil

Revenir en haut Aller en bas


@Kitu a écrit:
@Henri a écrit:Pour avoir encore revu il y a quelques jours une collection d'explosions de lanceurs lors du tir, toujours la même conclusion ; quand c'est un propulseur à ergols solides qui pète, la destruction du lanceur est quasiment instantanée, quand c'est un étage à ergols liquides il y a toujours quelques secondes de délai permettant l'extraction éventuelle d'une charge utile précieuse...
Maintenant les moteurs à ergols solides sont souvent qualifiés comme étant plus fiables que les moteurs à ergols liquides, mais ceux ci ont plutôt tendance à simplement s’arrêter de fonctionner sans exploser.
Et comme l'utilisation des ergols solides revient moins chers que celle des ergols liquides la conclusion qui vient immédiatement, est que pour un vaisseau habité il faut bannir les ergols solides, mais pour mettre en orbite des charges utiles "sacrifiables" ont peut choisir la solution "ergols solides" (à condition que le niveau de vibrations infligés par les ergols solides ne soient pas trop rudes pour la charge utile).
Derniers points de sureté, un booster à ergols solides peut partir n'importe où en cas de dislocation d'un lanceur. Un booster à ergols solides est dangereux à manipuler de son lieu de fabrication jusqu'au pas de tir et rends l'érection et le transport du lanceur plus difficile pour cause de présence de quasiment toute la masse lors des opérations de tir.
Pourquoi avoir mis des boosters solides sur STS ? Et pourquoi prévoir d'en mettre sur le SLS ?

C'était tout simplement moins cher que le projet initial...
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 23556
Inscrit le : 16/08/2009
Age : 48 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


Et pour le SLS, on etudie le remplacement des futurs SRB 5 segments à poudre au profit d'exemplaires à ergols liquides (moteur F1)...
avatar
spaceX

Messages : 482
Inscrit le : 24/10/2009
Age : 62 Masculin
Localisation : LILLE

Revenir en haut Aller en bas


Et un lanceur peux être très fiable avec boosters solide, suffis de regarder Ariane 5 ...
Prof_Saesee
Prof_Saesee

Messages : 1093
Inscrit le : 02/06/2013
Age : 32 Masculin
Localisation : Etréchy ( 91)

Revenir en haut Aller en bas


@Prof_Saesee a écrit:Et un lanceur peux être très fiable avec boosters solide, suffis de regarder Ariane 5 ...
Choix économique judicieux pour lancer des satcoms à la chaine...
La proba de panne d'un booster solide est effectivement plus faible que pour un propulseur à ergols liquide et il revient moins cher (en plus ces booster sont dérivés de l’expérience dans ce domaine des missiles militaires)...
Dans le cas des USA il y a le lobbyisme de Thiokol...
Ces joujoux pètent rarement, mais quand ils pètent ils ne préviennent pas...:evil:

_________________
Les fous ouvrent les voies qu'empruntent ensuite les sages. (Carlo Dossi)
Echecs de lanceurs ou missiles à propergol solide ? 1458782828-discovey2001-terre
Henri
Henri
Modérateur
Modérateur

Messages : 4867
Inscrit le : 22/09/2005
Age : 65 Masculin
Localisation : Strasbourg, France

http://goo.gl/GrrJMb

Revenir en haut Aller en bas


Merci pour cet exemple supplémentaire, il semblerait effectivement qu'il y a eu très peu d'échecs à travers l'histoire !
Rien ne vous viendrait en tête concernant le propergol directement ou d'autres exemples peut être ?
avatar
aldoushx

Messages : 4
Inscrit le : 22/03/2015
Age : 25 Masculin
Localisation : Fr

Revenir en haut Aller en bas


@David L. a écrit:L'explosion de la Titan IVA-20 n'était pas due aux propulseurs solides, mais à un court-circuit.
Très juste, cf. le rapport d'enquête que j'ai linké qui détaille l'accident.
Griffon
Griffon

Messages : 1042
Inscrit le : 19/10/2012
Age : 43 Masculin
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas


On ne connait pas d'échecs de lanceurs chinois ou missiles coréens par exemple ?
avatar
aldoushx

Messages : 4
Inscrit le : 22/03/2015
Age : 25 Masculin
Localisation : Fr

Revenir en haut Aller en bas


A ma connaissance le seul échec notable chinois est celui d'une Longue Marche 3B qui a carrément viré à gauche 3 secondes après le lancement et qui s'est écrasée une trentaine de secondes après dans un village (pas mal de morts). Pour ce qui est des lanceurs coréens, il y a eu le lanceur Unha qui a explosé 90 secondes après son lancement.
Lucas31
Lucas31

Messages : 790
Inscrit le : 04/09/2014
Age : 25 Masculin
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas


Oui oui, mais je ne pense pas que c'était du solide pour ces 2 la... Il y a eu quelques échecs de longue marche de versions précédentes, mais pas de cause dans ce que j'ai lu par ailleurs... (et sur étages solides ? )
avatar
aldoushx

Messages : 4
Inscrit le : 22/03/2015
Age : 25 Masculin
Localisation : Fr

Revenir en haut Aller en bas


Non par contre les propulseurs étaient liquides, les quatre. Sur les étages solides je ne sais pas par contre.
Lucas31
Lucas31

Messages : 790
Inscrit le : 04/09/2014
Age : 25 Masculin
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas


@Griffon a écrit:
@David L. a écrit:L'explosion de la Titan IVA-20 n'était pas due aux propulseurs solides, mais à un court-circuit.
Très juste, cf. le rapport d'enquête que j'ai linké qui détaille l'accident.
Je viens de le lire, la brutalité de l'explosion est donc due à "l'efficacité" du système d'auto-destruction d'un des boosters déclenché par sa séparation accidentelle du corps de la fusée. Je suppose que sur le futur SLS l'enchainement pyrotechnique sera plus tardif pour donner le temps d'extraire le vaisseau Orion.

_________________
Les fous ouvrent les voies qu'empruntent ensuite les sages. (Carlo Dossi)
Echecs de lanceurs ou missiles à propergol solide ? 1458782828-discovey2001-terre
Henri
Henri
Modérateur
Modérateur

Messages : 4867
Inscrit le : 22/09/2005
Age : 65 Masculin
Localisation : Strasbourg, France

http://goo.gl/GrrJMb

Revenir en haut Aller en bas


Cette compilation d'échecs https://www.youtube.com/watch?v=13qeX98tAS8 est intéressante en ce qui concerne les suites d'un problème sur les étages à poudre, en l'occurrence sur un missile Polaris dont le second étage est parti tout seul. On voit l'ouverture de tuyères à l'avant pour neutraliser la poussée en urgence, aussi bien pour l'étage en vol que pour celui resté sur le pad. Le même dispositif existe sur les missiles nucléaires français.
BBspace
BBspace
Rédacteur
Rédacteur

Messages : 2797
Inscrit le : 21/11/2009
Age : 73 Masculin
Localisation : Seine-et-Marne

Revenir en haut Aller en bas


@aldoushx a écrit:Bonjour à tous,
Je suis en train de réaliser un exposé sur la propulsion solide, et je suis à la recherche d'échecs de tirs liés aux moteurs solides.
J'ai Challenger en tête, le lanceur brésilien VLS qui s'est allumé à l'assemblage, ou encore le missile M51 qui a récemment explosé au large de la Bretagne, mais y en a t'il d'autres ?
(explosion du moteur au décollage, extinction...)
Merci d'avance pour votre aide, et pour ce super forum !

Un échec de Titan 34D, le 18 avril 1986, a été causé par un des propulseurs d'appoint à poudre :



puis : http://www.globalsecurity.org/space/library/report/1994/cape/cape034f.jpg

Pour compléter votre recherche, il faudrait aussi regarder du coté des missiles type Minuteman, Peacekeeper, Trident, Polaris, etc...
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 23556
Inscrit le : 16/08/2009
Age : 48 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


Ce document pourrait vous intéresser. Il y a notamment une liste de 12 accidents de SRM :

SOLID ROCKET LAUNCH VEHICLE EXPLOSION ENVIRONMENT
http://ntrs.nasa.gov/archive/nasa/casi.ntrs.nasa.gov/20150002613.pdf
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 23556
Inscrit le : 16/08/2009
Age : 48 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


Lien très intéressant, merci. Super
Space Opera
Space Opera
Modérateur
Modérateur

Messages : 12331
Inscrit le : 27/11/2005
Age : 48 Masculin
Localisation : France

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum