Interview de Patrick Baudry

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Interview de Patrick Baudry - Page 2 Empty Re: Interview de Patrick Baudry

Message le Lun 9 Déc 2019 - 18:56


La guerre du Vietnam et son cout énorme, n'a pas été la cause de l'arret d'Apollo mais une des causes. Une victoire sur les soviets, un public qui ne comprend pas pourquoi on dépense autant d'argent à continuer, une guerre qui coute de plus en plus chère, bref trois raisons qui ont eu raison du programme.
Pour rappel quand Apollo 11 a été gagné on était en plein guerre du vietnam et vu que ça tournait mal pour les américains ils mettaient de plus ne plus de moyens pour ne pas perdre la face politiquement. Le cout énorme de Apollo était un boulet pour ce gouvernement qui a profité d'un désintéret et meme d'un rejet du public pour faire des économies de ce coté là, au profit de la guerre qui commencait vraiment à devenir le centre d'intéret principal des américains qui se voyaient s'embourber.

Mustard
Admin
Admin

Messages : 28707
Inscrit le : 16/09/2005

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas

Interview de Patrick Baudry - Page 2 Empty Re: Interview de Patrick Baudry

Message le Lun 9 Déc 2019 - 18:57


@ReusableFan a écrit:
Pourrait-on avoir des articles / sources sérieux sur les résultats des expériences faites sur l'ISS ? Quand je dis sérieux, c'est évaluant avec un peu de sérieux les retombées scientifiques (articles ?) et économiques (brevets ? produits ?).

Une recherche de cinq minutes sur Web of Science (outil auquel j'ai accès au travail) avec "International Space Station" dans "Topic" donne 6414 publications ou textes de conférences. On est passé de 200-300 par an avant 2013 à presque 400 par an (soit 1 par jour en moyenne).

Le nombre total de citation dépasse 56000, en hausse constante surtout depuis 2012 (plus de 7000 par an maintenant).

La recherche, ça prend du temps ... (et c'est très compliqué pour communiquer vers le grand public). 3 titres sur 6414 pris au hasard :

Cortical and trabecular bone mineral loss from the spine and hip in long-duration spaceflight

The MAXI Mission on the ISS: Science and Instruments for Monitoring All-Sky X-Ray Images

First Result from the Alpha Magnetic Spectrometer on the International Space Station: Precision Measurement of the Positron Fraction in Primary Cosmic Rays of 0.5-350 GeV

cosmochris

Messages : 1572
Inscrit le : 01/01/2011
Age : 55 Masculin
Localisation : 31

Revenir en haut Aller en bas

Interview de Patrick Baudry - Page 2 Empty Re: Interview de Patrick Baudry

Message le Lun 9 Déc 2019 - 19:03


@cosmochris a écrit:Une recherche de cinq minutes sur Web of Science (outil auquel j'ai accès au travail) avec "International Space Station" dans "Topic" donne 6414 publications ou textes de conférences. On est passé de 200-300 par an avant 2013 à presque 400 par an (soit 1 par jour en moyenne).

La question est : si on avait investi 100 à 150 Md$ dans un autre secteur de recherche, combien aurions-nous eu d'articles ?
Et si on avait investi cette somme dans un programme lunaire, qu'aurait-on aujourd'hui sur la Lune ?

_________________
Kosmonavtika - Le site de l'Espace russe
nikolai39
nikolai39
Admin
Admin

Messages : 9766
Inscrit le : 15/05/2006
Age : 35 Masculin
Localisation : Loiret

https://www.kosmonavtika.com

Revenir en haut Aller en bas

Interview de Patrick Baudry - Page 2 Empty Re: Interview de Patrick Baudry

Message le Lun 9 Déc 2019 - 19:07


@Mustard a écrit:La guerre du Vietnam et son cout énorme, n'a pas été la cause de l'arret d'Apollo mais une des causes. Une victoire sur les soviets, un public qui ne comprend pas pourquoi on dépense autant d'argent à continuer, une guerre qui coute de plus en plus chère, bref trois raisons qui ont eu raison du programme.
Pour rappel quand Apollo 11 a été gagné on était en plein guerre du vietnam et vu que ça tournait mal pour les américains ils mettaient de plus ne plus de moyens pour ne pas perdre la face politiquement. Le cout énorme de Apollo était un boulet pour ce gouvernement qui a profité d'un désintéret et meme d'un rejet du public pour faire des économies de ce coté là, au profit de la guerre qui commencait vraiment à devenir le centre d'intéret principal des américains qui se voyaient s'embourber.

Les baisses de budget pour Apollo c'est dès 1965, continuer une fois l'effort initial accompli aurait coûté certes, mais il y a eu d'autres facteurs : par exemple, l'effet "mission accomplie" après Apollo 11, et aussi qu'après Apollo 13 (et pas mal de petits problèmes moins dramatiques sur les autres missions), le haut management de la NASA a eu très peur de finir par perdre un équipage,; puis il fallait assurer le développement de la navette décidé dès janvier 72.

cosmochris

Messages : 1572
Inscrit le : 01/01/2011
Age : 55 Masculin
Localisation : 31

Revenir en haut Aller en bas

Interview de Patrick Baudry - Page 2 Empty Re: Interview de Patrick Baudry

Message le Lun 9 Déc 2019 - 19:20


En vous lisant je me fais la réflexion que si nous qui suivons ce qui se fait là-haut,  ne connaissons même pas ce qui ce fait que dire du grand public !
Baudry a la dent dure c'est sûr ! 
Ceci dit c'est complètement dans l'ère du temps, on tue ce que l'on a aimé !
Au sujet des "super alliages" qui auraient dû révolutionner notre monde Hé bien c'est les machines d'impressions 3D qui ont fait le job !!!

Anovel
Donateur
Donateur

Messages : 1508
Inscrit le : 03/10/2017
Age : 62 Masculin
Localisation : 62 Le Portel

Revenir en haut Aller en bas

Interview de Patrick Baudry - Page 2 Empty Re: Interview de Patrick Baudry

Message le Lun 9 Déc 2019 - 19:27


@nikolai39 a écrit:
@cosmochris a écrit:Une recherche de cinq minutes sur Web of Science (outil auquel j'ai accès au travail) avec "International Space Station" dans "Topic" donne 6414 publications ou textes de conférences. On est passé de 200-300 par an avant 2013 à presque 400 par an (soit 1 par jour en moyenne).

La question est : si on avait investi 100 à 150 Md$ dans un autre secteur de recherche, combien aurions-nous eu d'articles ?
Et si on avait investi cette somme dans un programme lunaire, qu'aurait-on aujourd'hui sur la Lune ?

Et si on avait persisté combien aurions nous eu de mort sur la Lune. Les missions Apollo ont presque toute été jalonnées de gros problèmes où le drame a été évité de justesse, excepté Apollo 1. Par exemple apollo 11 c'est un ordinateur saturé, Neil qui évite un alunissage droit dans un cratère et fini avec des réserves presque nulle, Apollo 12 c'est un décollage sous la foudre qui fait disjoncter le module de commande, Apollo 13 c'est une explosion, Apollo 14 je crois qu'il y a eu un gros soucis d'amarrage avec le LEM qui ne voulait pas se faire, et de mémoire il me semble que sur Apollo 17 c'est le radar du LEM qui a fait des siennes.
Bref Apollo était un programme réalisé dans l'urgence, avec des systemes inédits qui ont du etre inventés. Bref on était encore dans une nouvelle technologie pas encore assez performante et pas encore fiabilisé.
Bref après les succès jusqu'à Apollo 17 il était sage de ne pas se faire trainer ces missions vers une catastrophe tot ou tard inévitable. Se précipiter est la meilleure façon de se planter et on a eu beaucoup de chance avec Apollo si on excepte A1.
Je pense que dans une volonté politique de désintéret il était judicieux d'avoir cherché à mieux maitriser les engins, les technologies, l'informatiques, les appareils de vie à bord pour pouvoir continuer à vivre dans ces milieux ultra hostile. Le public supporte de moins en moins les pertes, chaque drame est un séisme national et on ne peut plus se permettre de jouer aux cow boys en fonçant tete baisser vers un objectif. De nso jours l'équipage est prioritaire sur le programme, ce qui n'était pas le cas autrefois.
Mustard
Mustard
Admin
Admin

Messages : 28707
Inscrit le : 16/09/2005
Age : 51 Masculin
Localisation : Rouen/Normandie

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas

Interview de Patrick Baudry - Page 2 Empty Re: Interview de Patrick Baudry

Message le Lun 9 Déc 2019 - 19:30


@nikolai39 a écrit:
@cosmochris a écrit:Une recherche de cinq minutes sur Web of Science (outil auquel j'ai accès au travail) avec "International Space Station" dans "Topic" donne 6414 publications ou textes de conférences. On est passé de 200-300 par an avant 2013 à presque 400 par an (soit 1 par jour en moyenne).

La question est : si on avait investi 100 à 150 Md$ dans un autre secteur de recherche, combien aurions-nous eu d'articles ?
Et si on avait investi cette somme dans un programme lunaire, qu'aurait-on aujourd'hui sur la Lune ?

Je comprends ... mais l'ISS n'est pas un "secteur de recherche" c'est un outil qui sert aussi à faire un peu de recherche qu'on a du mal à faire ailleurs (et les astronautes ne sont pas des chercheurs, bien sûr).

Et puis 150 Md$ sur 40 ans c'est 3,75 Md$ par an sur 16 pays, dont beaucoup sur de la masse salariale, etc. Tout ça c'est sur du temps long, on dépense beaucoup au début et on récolte 30 ans plus tard ...

cosmochris

Messages : 1572
Inscrit le : 01/01/2011
Age : 55 Masculin
Localisation : 31

Revenir en haut Aller en bas

Interview de Patrick Baudry - Page 2 Empty Re: Interview de Patrick Baudry

Message le Lun 9 Déc 2019 - 19:59


Il faut bien sur prendre ISS comme un investissement sur les technologie, si à l'avenir on fait des vaisseaux qui iront sur Mars ou une base sur la Lune, ce sera grace en bonne partie à l'expérience acquise sur ISS où on aura appris à fabriquer des systèmes et des composants adaptés au vol spatial longue durée en quasi autarcie. On  apprend toujours plus de ses erreurs et on peut dire qu ela navette comme ISS ont été instructives sur ces points on ISS a permis d'appliquer pas mal de nouveaux systemes qu'on pourra réutiliser plus tard. Quand on voit par exemple le mal que nous avons avec les toilettes sur ISS, je me dis que si on avait été sur Mars aussitôt après Apollo, rien que ce "détail" aurait pu être très problématique voir dramatique.
Ces 40 ans n'auront pas été les plus intéressantes mais elles auront été indispensables à la suite.
Mustard
Mustard
Admin
Admin

Messages : 28707
Inscrit le : 16/09/2005
Age : 51 Masculin
Localisation : Rouen/Normandie

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas

Interview de Patrick Baudry - Page 2 Empty Re: Interview de Patrick Baudry

Message le Mar 10 Déc 2019 - 11:15


La station spatiale ISS s'est transformée au fil du temps en formidable outil de recherche scientifique. Certes au départ la motivation était politique mais une fois mise en place, les scientifiques ont su en faire bon usage grâce au support financier des agences spatiales. L'argent est dépensé à financer des laboratoires, du matériel de recherche, des bourses de thèse. Les contraintes de rigueur pour "spatialiser" une expérience sont telles qu'il faut souvent complètement reconsidérer le problème et concevoir des systèmes nouveaux, avec la conséquence directe d'une amélioration de la recherche dans les labos terrestres. C'est particulièrement vrai pour les croissances de cristaux de protéines dont les appareils développés pour l'espace ont pu être utilisés sur Terre pour faire des cristaux équivalents. 

L'ISS est irremplaçable pour étudier la physiologie humaine dans l'espace avant d'entamer des vols interplanétaires. Plus on avance, plus on découvre que c'est beaucoup plus complexe que ce qu'on imaginait (modifications du métabolisme, vieillissement accéléré des cellules..) et l'ISS permet de tester des contre-mesures. A cet égard l'étude sur les astronautes- jumeaux S. et M. Kelly a été très instructive !

L'ISS permet de mettre au point les systèmes de survie dont on aura besoin pour l'exploration spatiale longue distance. Là aussi on est actuellement incapable de faire vivre un équipage complet en toute autonomie et sécurité au delà de quelques mois. Il faut du ravitaillement régulier, on le voit encore ces jours ci avec les cargos ravitailleurs Progress et Dragon. Les systèmes de support-vie sont encore loin d'avoir atteint la fiabilité nécessaire pour une utilisation en base lunaire ou en vol vers Mars. Il n'y a qu'à voir les problèmes récurrents d'alimentation électrique, purification d'atmosphère, recyclage toilettes... pour s'apercevoir qu'on est encore loin de pouvoir s'embarquer pour plusieurs années loin de la Terre.  L'ISS permet justement de les tester sans grand risque à proximité de la Terre avant de franchir le pas.

Le problème est que les medias généraux n'ont absolument pas conscience de ces enjeux et ne peuvent donc y intéreresser le grand public. Ils ne voient que la partie immergée de l'iceberg, des astronautes qui font des pirouettes en apesanteur ou participent aux shows télévisés. La réalité est toute autre, 95% du travail des astronautes à bord de la station est sérieux et utile. Ce ne sont pas des chercheurs eux-même mais les relais de centaines de laboratoires qui travaillent sur Terre et qui publient leurs résultats.
MRS
MRS

Messages : 353
Inscrit le : 18/02/2017
Age : 64 Masculin
Localisation : PARIS

Revenir en haut Aller en bas

Interview de Patrick Baudry - Page 2 Empty Re: Interview de Patrick Baudry

Message le Mar 10 Déc 2019 - 11:52


Je partage l'amertume de P. Baudry qui, comme beaucoup d'entre nous, n'a pas digéré l'abandon d'Hermès (et de la station MTFF qui aurait joué -en mieux - le rôle du Columbus actuel), mais là il va trop loin en dénigrant à ce point l'ISS. Une ISS politique certes, mais pas plus qu'Apollo, Ariane et j'en passe... Tout ce qui est excessif ne compte pas, ou du moins dessert le message. L'intégrisme, dans tous les domaines, est nocif.
BBspace
BBspace
Rédacteur
Rédacteur

Messages : 2263
Inscrit le : 21/11/2009
Age : 72 Masculin
Localisation : Seine-et-Marne

Revenir en haut Aller en bas

Interview de Patrick Baudry - Page 2 Empty Re: Interview de Patrick Baudry

Message le Mar 10 Déc 2019 - 14:29


@cosmochris a écrit:
@ReusableFan a écrit:
Pourrait-on avoir des articles / sources sérieux sur les résultats des expériences faites sur l'ISS ? Quand je dis sérieux, c'est évaluant avec un peu de sérieux les retombées scientifiques (articles ?) et économiques (brevets ? produits ?).

Une recherche de cinq minutes sur Web of Science (outil auquel j'ai accès au travail) avec "International Space Station" dans "Topic" donne 6414 publications ou textes de conférences. On est passé de 200-300 par an avant 2013 à presque 400 par an (soit 1 par jour en moyenne).

Le nombre total de citation dépasse 56000, en hausse constante surtout depuis 2012 (plus de 7000 par an maintenant).

La recherche, ça prend du temps ... (et c'est très compliqué pour communiquer vers le grand public). 3 titres sur 6414 pris au hasard :

Cortical and trabecular bone mineral loss from the spine and hip in long-duration spaceflight

The MAXI Mission on the ISS: Science and Instruments for Monitoring All-Sky X-Ray Images

First Result from the Alpha Magnetic Spectrometer on the International Space Station: Precision Measurement of the Positron Fraction in Primary Cosmic Rays of 0.5-350 GeV

Intéressant merci !

ReusableFan

Messages : 1379
Inscrit le : 15/07/2017
Age : 38 Masculin
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Interview de Patrick Baudry - Page 2 Empty Re: Interview de Patrick Baudry

Message le Mer 11 Déc 2019 - 16:13


@MRS a écrit:
...   et l'ISS permet de tester des contre-mesures. A cet égard l'étude sur les astronautes- jumeaux S. et M. Kelly a été très instructive !



L'ISS permet de mettre au point les systèmes de survie dont on aura besoin pour l'exploration spatiale longue distance. Là aussi on est actuellement incapable de faire vivre un équipage complet en toute autonomie et sécurité au delà de quelques mois. ... 
L'ISS permet justement de les tester sans grand risque à proximité de la Terre avant de franchir le pas.
Je ne conteste pas qu'il y ait un travail de recherche intéressant dans l'ISS. En revanche, sur 3 points, je suis partiellement en désaccord :
1) Dans l'ISS, on ne teste pas les principales contre-mesures de la microgravité. En particulier, malgré une demande des Japonais et une recherche avancée du MEDES sur le sujet en France, on n'a jamais monté de centrifugeuse à bras court dans l'ISS, alors que c'est perçu par certains comme une techno fondamentale, peut-être la plus appropriée, pour combattre les effets de la microgravité lors de voyages de longue durée. On ne teste pas non plus la mise en rotation de 2 modules l'un par rapport à l'autre, autre contre-mesure possible, mais on peut comprendre que ce soit difficile à mettre en oeuvre.

2) Idem, c'est une idée reçue, mais en vérité, on ne teste pas vraiment dans l'ISS les systèmes de survie de longue durée. Certes, on a intégré par exemple un système de recyclage de l'eau, mais il n'a pas été dimensionné pour un recyclage total de l'eau ... ce qui fait que l'eau reste la plus grosse charge montée régulièrement dans l'ISS. De plus, on peut rappeler qu'on ne lave jamais les vêtements dans l'ISS, on en met de nouveaux. C'est bien la preuve qu'on ne cherche pas vraiment à tester un système complet. Et j'en rajoute une dernière couche, la pression atmosphérique dans l'ISS est de 1 bar avec 80% d'azote, ce qui est absurde ou pour le moins non optimisé pour un voyage de longue durée, l'optimal étant plutôt comme pour les missions Apollo ou comme pour Skylab, avec 350 mbars de pression et 0% d'azote.
Bref, on voit bien que l'ISS ne prépare pas vraiment aux voyages de longue durée, et donc on peut comprendre que certains comme Baudry n'en soient pas très heureux ...

3) Baudry a clairement dit que l'essentiel avait été fait avec Mir et il a raison, avec l'ISS, on n'a pas beaucoup avancé pour la préparation des voyages de longue durée.
Sur ce point, il n'y a qu'à voir les faits, je ne peux que lui donner raison.
Argyre
Argyre

Messages : 3385
Inscrit le : 31/01/2006
Age : 54 Masculin
Localisation : sud-ouest

Revenir en haut Aller en bas

Interview de Patrick Baudry - Page 2 Empty Re: Interview de Patrick Baudry

Message le Mer 11 Déc 2019 - 16:31


L'argumentation d'Argyre est particulièrement pertinente.

Si on faisait des missions de trois ans en s'interdisant tout ravitaillement depuis le sol, on pourrait dire qu'on prépare l'avenir.

Mais on ne le fait pas. Sur le segment russe, le système de vie (notamment le recyclage des eaux dont parle Argyre) est moins élaboré que sur Mir ! Et on fait moins de vols de très longue durée !

_________________
Kosmonavtika - Le site de l'Espace russe
nikolai39
nikolai39
Admin
Admin

Messages : 9766
Inscrit le : 15/05/2006
Age : 35 Masculin
Localisation : Loiret

https://www.kosmonavtika.com

Revenir en haut Aller en bas

Interview de Patrick Baudry - Page 2 Empty Re: Interview de Patrick Baudry

Message le Mer 11 Déc 2019 - 16:42


ISS ne se limite pas au recyclage de l'eau et de l'air, il y a aussi tout un système global qui fait fonctionner la station, la régulation de température, les systèmes et sous systèmes d'attitude, d'orientation des panneaux et radiateurs, le filtrage, systèmes électriques et de gestion global, etc. Si effectivement certains éléments sont régulièrement changé on en apprend en voyant les points faibles et en essayant de les améliorer. Bref ISS ne se limite pas qu'aux expériences scientifiques elle permet aussi de mieux maitriser les système set sous systèmes qui font fonctionner une station sur du long terme.
On a aussi permet d'optimiser nos technologie d'approche pour les amarrages automatiques, on a une meilleure maitrises des EVA, des assemblages en milieux spatial (et du bras SSRMS), scientifiquement on a aussi appris à cultiver, et tout ca pourra incontestablement servir pour une mission lointaine de longue durée. Bref ne voyons pas ISS comme un bobard qui n'a servit absolument à rien.
Mustard
Mustard
Admin
Admin

Messages : 28707
Inscrit le : 16/09/2005
Age : 51 Masculin
Localisation : Rouen/Normandie

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas

Interview de Patrick Baudry - Page 2 Empty Re: Interview de Patrick Baudry

Message le Mer 11 Déc 2019 - 18:28


Ce qu'il faut comprendre, c'est que l'ISS n'a pas été faite pour servir de base d'essais aux vols habités au long cours. Elle a été prévue dés le début pour être ravitaillée, ce qui sera évidement très difficile lors d'un vol vers Mars. Les techniques alors employées prenaient en compte ce ravitaillement régulier, et ont donc été optimisées en fonction de cette particularité. Pourquoi inventer un recyclage complet de l'eau (forcement très cher) si on peut en faire parvenir aux astronautes? Cette légende que l'ISS préparerait les vols habités de demain sert surtout à vendre la station aux contribuables.
Lunarjojo
Lunarjojo
Donateur
Donateur

Messages : 2841
Inscrit le : 03/01/2008
Age : 67 Masculin
Localisation : Epinal

Revenir en haut Aller en bas

Interview de Patrick Baudry - Page 2 Empty Re: Interview de Patrick Baudry

Message le Jeu 12 Déc 2019 - 11:30


@Mustard a écrit:
@nikolai39 a écrit:

La question est : si on avait investi 100 à 150 Md$ dans un autre secteur de recherche, combien aurions-nous eu d'articles ?
Et si on avait investi cette somme dans un programme lunaire, qu'aurait-on aujourd'hui sur la Lune ?

Et si on avait persisté combien aurions nous eu de mort sur la Lune. Les missions Apollo ont presque toute été jalonnées de gros problèmes où le drame a été évité de justesse, excepté Apollo 1. Par exemple apollo 11 c'est un ordinateur saturé, Neil qui évite un alunissage droit dans un cratère et fini avec des réserves presque nulle, Apollo 12 c'est un décollage sous la foudre qui fait disjoncter le module de commande, Apollo 13 c'est une explosion, Apollo 14 je crois qu'il y a eu un gros soucis d'amarrage avec le LEM qui ne voulait pas se faire, et de mémoire il me semble que sur Apollo 17 c'est le radar du LEM qui a fait des siennes.
Bref Apollo était un programme réalisé dans l'urgence, avec des systemes inédits qui ont du etre inventés. Bref on était encore dans une nouvelle technologie pas encore assez performante et pas encore fiabilisé.
Bref après les succès jusqu'à Apollo 17 il était sage de ne pas se faire trainer ces missions vers une catastrophe tot ou tard inévitable. Se précipiter est la meilleure façon de se planter et on a eu beaucoup de chance avec Apollo si on excepte A1.
Je pense que dans une volonté politique de désintéret il était judicieux d'avoir cherché à mieux maitriser les engins, les technologies, l'informatiques, les appareils de vie à bord pour pouvoir continuer à vivre dans ces milieux ultra hostile. Le public supporte de moins en moins les pertes, chaque drame est un séisme national et on ne peut plus se permettre de jouer aux cow boys en fonçant tete baisser vers un objectif. De nso jours l'équipage est prioritaire sur le programme, ce qui n'était pas le cas autrefois.
C'est vrai que l'accident de la navette Challenger en 1986 c'était avec des technologies anciennes et éprouvées, on a bien fait de mettre Saturn V et Saturn IB au placard pour sécuriser la vie des astronautes de Challenger et Columbia 🍺

Après le plus simple pour éviter ce genre d'incident c'est de faire comme les Européens et les Américains, ne pas/plus avoir de lanceurs habités ni de capsules comme ça plus aucun accident ! :)xx 

Bon sauf quand la fusée pète sur le pas de tir, mais comme on en parle pas ça ne compte pas et puis après tout seules les vies des astronautes comptent. Vive le risque zéro et ce fabuleux outil qu'est le trouillomètre. Super

Ne prenons plus aucun risque, l'histoire de l'humanité n'est pas jalonnée de prises de risques pour faire avancer la science. Pasteur aurait du être pendu pour avoir vacciné des gens sans avoir passé 50 ans à tester et retester son idée sur des lapins.
Saturmir
Saturmir

Messages : 516
Inscrit le : 02/09/2007
Age : 51 Masculin
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Interview de Patrick Baudry - Page 2 Empty Re: Interview de Patrick Baudry

Message le Jeu 12 Déc 2019 - 12:08


@BBspace a écrit:Je partage l'amertume de P. Baudry qui, comme beaucoup d'entre nous, n'a pas digéré l'abandon d'Hermès (et de la station MTFF qui aurait joué -en mieux - le rôle du Columbus actuel), mais là il va trop loin en dénigrant à ce point l'ISS. Une ISS politique certes, mais pas plus qu'Apollo, Ariane et j'en passe... Tout ce qui est excessif ne compte pas, ou du moins dessert le message. L'intégrisme, dans tous les domaines, est nocif.
L'intégrisme, dans tous les domaines, est nocif.
Superbe phrase, on dirait une citation de Saint-Just ou de Robespierre, c'est presque du niveau de la fameuse "Pas de liberté pour les ennemis de la liberté"  Super

Baudry n'est pas seulement amer, il est vieux, à la retraite et donc ENFIN libéré de cette maladie collective qu'est l'auto-censure et le politiquement correct, résultat des courses, il se lâche ENFIN, dit ENFIN ce qu'il pense certainement depuis des années.
Tu as le droit de penser que l'ISS n'est pas une gabegie. Je pense l'inverse pour une raison bassement terre à terre : son coût abyssal !

En 2030 l'ISS aura certainement coûté aussi chère que le programme Apollo, le même programme Apollo dont on a justifié l'arrêt à cause de son coût exorbitant, pourtant il ne faut pas long pour évoquer les innombrables réussites et retombées scientifiques d'Apollo. À l'inverse de l'ISS pour laquelle ses quelques aficionados se retrouvent à faire l'inventaire des fonds de tiroirs pour tenter de péniblement justifier son intérêt.

@cosmochris a écrit:
@ReusableFan a écrit:
Pourrait-on avoir des articles / sources sérieux sur les résultats des expériences faites sur l'ISS ? Quand je dis sérieux, c'est évaluant avec un peu de sérieux les retombées scientifiques (articles ?) et économiques (brevets ? produits ?).

Une recherche de cinq minutes sur Web of Science (outil auquel j'ai accès au travail) avec "International Space Station" dans "Topic" donne 6414 publications ou textes de conférences. On est passé de 200-300 par an avant 2013 à presque 400 par an (soit 1 par jour en moyenne).

Le nombre total de citation dépasse 56000, en hausse constante surtout depuis 2012 (plus de 7000 par an maintenant).
Le retour de l'ouvrier Stakhanov :megalol: 

Sans le vouloir tu expliques toi même que ton indicateur de mesure est complètement fou et biaisé, tu le dis toi-même "On est passé de 200-300 par an avant 2013 à presque 400 par an" et "en hausse constante surtout depuis 2012", rien ne justifie pourtant cela, si ?

Ce que je vois c'est une armée de gratte papiers (mes plus plates excuses aux vrais chercheurs qui font de la recherche de pointe au milieu de tout cela) qui ne prend même plus la peine de vérifier que le sujet de leurs publications n'a pas déjà été évoqué des dizaines de fois en long et en large pour obtenir leur énième année de subventions.

C'est comme les rapports sur le réchauffement et la fonte des glaces de l'océan arctique, il suffit de passer d'études sur 10 ans à des études sur 5 ans pour doubler le nombre de rapports mais ça ne change que le format et le nombre de pages A4 consommées, pas le fond. Pire, ça peut même faire perdre en clarté et en concision vu qu'on récompense d'avantage ceux qui publient des tonnes de papiers plutôt que celui qui cherche à faire une thèse en bonne et du forme.

Et comme une image vaut parfois mille mots...

Interview de Patrick Baudry - Page 2 Code-du-travail-21

Parce que c'est bien beau d'entasser des rapports les uns sur les autres (que plus grand monde ne prend la peine de lire) et de faire des conférences à 10 dans un amphi mais si derrière ça n'aboutit sur rien, c'est du temps et de l'argent de perdu.
Saturmir
Saturmir

Messages : 516
Inscrit le : 02/09/2007
Age : 51 Masculin
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Interview de Patrick Baudry - Page 2 Empty Re: Interview de Patrick Baudry

Message le Jeu 12 Déc 2019 - 12:36


Si on fait la synthèse des messages majoritairement favorables à continuer l'ISS, la question va pourtant se poser inévitablement du moment où il faudra abandonner la station ISS vieillissante tournant en LEO.


  • Quelle date parait raisonnable ? On était calé sur 2025 (les américains avaient fixé leur retrait financier à fin 2024) .... maintenant cela parait reparti jusqu'en 2030 ... et pourquoi pas au-delà ? Est-ce bien raisonnable ?
  • Le Gateway pourrait apporter plus de connaissances sur les spécificités de l'espace lointain. Gérer du recyclage sur le long terme. Restreindre les ravitaillements. Pourquoi pas installer une centrifugeuse pour contrer les effets délétères de l'impesanteur sur les organismes humains ? Cela peut-il se concevoir ou faut-il se limiter à être focalisé sur l'accès à la Lune ?
  • une implantation sur la Lune allant au-delà de séjours limités à une dizaine de jours, donc visant une implantation permanente, va siphonner des budgets très importants*. Cela repoussera un éventuel voyage habité vers Mars à une date fort lointaine. Est-ce le choix auquel il faut se résoudre ?
    * je mets de côté ce que des entreprises privées US voulant faire du business pourraient entreprendre et financer. (la fameuse collecte d'He 3 qu'on ne saurait probablement pas encore utiliser) :roll:
montmein69
montmein69

Messages : 17577
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 69 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas

Interview de Patrick Baudry - Page 2 Empty Re: Interview de Patrick Baudry

Message le Jeu 12 Déc 2019 - 18:23


@Saturmir a écrit:Baudry n'est pas seulement amer, il est vieux, à la retraite et donc ENFIN libéré de cette maladie collective qu'est l'auto-censure et le politiquement correct, résultat des courses, il se lâche ENFIN, dit ENFIN ce qu'il pense certainement depuis des années.

Baudry le pense depuis des années. En 2003, il avait écrit la même chose que ce qu'il dit dans l’interview dans son livre "Conquête spatiale, la déroute"
Lunarjojo
Lunarjojo
Donateur
Donateur

Messages : 2841
Inscrit le : 03/01/2008
Age : 67 Masculin
Localisation : Epinal

Revenir en haut Aller en bas

Interview de Patrick Baudry - Page 2 Empty Re: Interview de Patrick Baudry

Message le Jeu 12 Déc 2019 - 18:40


@montmein69 a écrit:Si on fait la synthèse des messages majoritairement favorables à continuer l'ISS, la question va pourtant se poser inévitablement du moment où il faudra abandonner la station ISS vieillissante tournant en LEO.


  • Quelle date parait raisonnable ? On était calé sur 2025 (les américains avaient fixé leur retrait financier à fin 2024) .... maintenant cela parait reparti jusqu'en 2030 ... et pourquoi pas au-delà ? Est-ce bien raisonnable ?
  • Le Gateway pourrait apporter plus de connaissances sur les spécificités de l'espace lointain. Gérer du recyclage sur le long terme. Restreindre les ravitaillements. Pourquoi pas installer une centrifugeuse pour contrer les effets délétères de l'impesanteur sur les organismes humains ? Cela peut-il se concevoir ou faut-il se limiter à être focalisé sur l'accès à la Lune ?
  • une implantation sur la Lune allant au-delà de séjours limités à une dizaine de jours, donc visant une implantation permanente, va siphonner des budgets très importants*. Cela repoussera un éventuel voyage habité vers Mars à une date fort lointaine. Est-ce le choix auquel il faut se résoudre ?
    * je mets de côté ce que des entreprises privées US voulant faire du business pourraient entreprendre et financer. (la fameuse collecte d'He 3 qu'on ne saurait probablement pas encore utiliser) :roll:


1) une chose est sûre: la continuation de l'ISS se fera au détriment des autres programmes habités :wall:

2) le Gateway, comme l'ISS, ne sert pas à tester les voyages lointains. Une station qui sera occupée au maximum 1 mois par an n'est pas à proprement parler un outil de simulation de vols lointains, donc longs. De toute façon, dans l'immédiat, la messe est dite: on fait un Gateway réduit au minimum et on pose des gens sur la Lune. Après novembre 2020 (élections américaines), ce sera peut-être l'inverse, ou autre chose....

3) Cela ne repoussera aucun voyage vers Mars, pour la bonne raison qu'aucun n'est actuellement prévu. Pourquoi repousser quelque chose qui n'existe pas? Et parler d'une date lointaine, c'est combien? 10? 20? 30? 40? 50? 60? 100 ans? Avouons, Montmein69, que pour notre génération, 30 ans, ça fait déjà beaucoup :blbl: .Je fais un pronostique: dans 50 ans, aucun humain (ou humaine pour le politiquement correct) n'aura foulé le sol de Mars, et aucun (ou aucune) ne sera prêt à le faire...
Lunarjojo
Lunarjojo
Donateur
Donateur

Messages : 2841
Inscrit le : 03/01/2008
Age : 67 Masculin
Localisation : Epinal

Revenir en haut Aller en bas

Interview de Patrick Baudry - Page 2 Empty Re: Interview de Patrick Baudry

Message le Ven 13 Déc 2019 - 13:03


@Lunarjojo a écrit:Je fais un pronostique: dans 50 ans, aucun humain (ou humaine pour le politiquement correct) n'aura foulé le sol de Mars, et aucun (ou aucune) ne sera prêt à le faire...
Aucun européen c'est fort probable, par contre aucun-e humain-e (c'est comme ça en politiquement correct mon cher Lunarjojo :megalol:) je ne pense pas.

À l'instar de l'URSS de jadis, la Chine a besoin de faire des éclats pour renforcer la légitimité de son régime, les Chinois ne se cachent plus de viser la Lune et ils ne laisseront certainement pas les Américains foncer seuls vers Mars sans réagir.

Si Blue Origin et SpaceX continuent sur leurs lancées, je ne vois aucun obstacle à un voyage vers Mars (la colonisation de cette dernière c'est une toute autre histoire). L'arrivée du secteur privé a tout chamboulé, les États perdent chaque jour un peu plus de terrain (à l'exception des régimes forts) au profit des entreprises privées, l'ère de la course aux contrats publiques chapeautée par la NASA pour nourrir les vampires Boeing et Lockheed semble toucher à sa fin. Super
Saturmir
Saturmir

Messages : 516
Inscrit le : 02/09/2007
Age : 51 Masculin
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Interview de Patrick Baudry - Page 2 Empty Re: Interview de Patrick Baudry

Message le Ven 13 Déc 2019 - 13:36


@Saturmir a écrit:À l'instar de l'URSS de jadis, la Chine a besoin de faire des éclats pour renforcer la légitimité de son régime, les Chinois ne se cachent plus de viser la Lune et ils ne laisseront certainement pas les Américains foncer seuls vers Mars sans réagir.

J'ai l'impression que contrairement aux américains qui veulent toujours faire la course, et adaptent leurs programmes aux menaces de leadership potentielles, les chinois sont plutôt à établir un plan et s'y tenir, en laissant les autres gesticuler/brasser du vent autour.

_________________
Documents en édition libre pour le FCS (Google Drive) :
Thierz
Thierz
Admin
Admin

Messages : 6324
Inscrit le : 12/03/2008
Age : 43 Autre / Ne pas divulguer
Localisation : Grenoble-Chambéry

Revenir en haut Aller en bas

Interview de Patrick Baudry - Page 2 Empty Re: Interview de Patrick Baudry

Message le Ven 13 Déc 2019 - 13:39


Un président américains c'est 8 ans max avec des contestations possibles, un dictateur chinois c'est 20 ans sans contestation. Cela rend le temps long plus simple :)

ebuprofen

Messages : 45
Inscrit le : 11/11/2019
Age : 42 Masculin
Localisation : Ile de france

Revenir en haut Aller en bas

Interview de Patrick Baudry - Page 2 Empty Re: Interview de Patrick Baudry

Message le Ven 13 Déc 2019 - 14:20


@ebuprofen a écrit:Un président américains c'est 8 ans max avec des contestations possibles, un dictateur chinois c'est 20 ans sans contestation. Cela rend le temps long plus simple :)
Toutefois la Longue Marche n'a duré qu'un peu plus qu'un an !

Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 10745
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 77 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas

Interview de Patrick Baudry - Page 2 Empty Re: Interview de Patrick Baudry

Message le Dim 15 Déc 2019 - 0:05


@ebuprofen a écrit:Un président américains c'est 8 ans max avec des contestations possibles, un dictateur chinois c'est 20 ans sans contestation. Cela rend le temps long plus simple :)
Attention, tu risques vite de te faire épingler sur ce forum si tu tiens des propos critiques vis-à-vis des démocraties :megalol:
Saturmir
Saturmir

Messages : 516
Inscrit le : 02/09/2007
Age : 51 Masculin
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum