Le voyage vers Alpha du Centaure une hérésie ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Un article anglophone sur Spacedaily nous interpelle sur l'opportunité d'envoyer une sonde vers notre plus proche étoile après le soleil. Il parle de Proxima Centauri à 4.5 AL de nous. Bon, d'abord on est pas certain de la présence d'une planète tellurique en orbite autour de cette étoile. Pour rendre un tel voyage concevable par exemple faire le voyage en 50 ans il faut déjà maîtriser une accélération qui nous donnerait 3 à 4% de la vitesse de la lumière. C'est totalement impensable pour le moment. Par contre si on se contente de la vitesse de la plus rapide de nos sondes (New Horizon) on peut boucler le trajet en 78000 ans ! Oui, vous avez bien vu en 780 siècles. Bien entendu exclue la mise en orbite dans ce système solaire, on ne pourrait envisager qu'un survol balistique. Si 50 ans de voyage est envisageable, le retour d'info sur un tel survol prendrait encore 4.5 ans de plus et attendre 55 ans cela semble délirant. Mais 780 siècles alors là cela voudrait dire un total oubli du voyageur par les 200 générations d'humains qui suivraient.

Cap ; pas cap ?

http://www.spacedaily.com/reports/Alpha_Centauri_Our_First_Target_for_Interstellar_Probes_999.html
Astro-notes
Astro-notes
Donateur
Donateur

Messages : 13467
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 78 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas


Je ne sais pas s'il faut être "cap ou pas cap", mais pour moi c'est une mauvaise idée d'envoyer une sonde qui arrivera dans 78 000 ans.

Nous ne sommes clairement pas assez mûrs, en termes d'espèce vivante, pour savoir comment nous évoluerons d'ici 78 000 ans. Nous sommes séparés de l'homme de Cromagnon par seulement 10 000 ans. Deux hypothèses :

1) Notre espèce et notre civilisation existent toujours dans 78 000 ans : j'ose espérer que d'ici là on aura trouvé une méthode plus rapide pour aller visiter les étoiles proches :-) ce serait frustrant de dépasser en 5 minutes la sonde envoyée 20 000 ans plus tôt par nos ancêtres du 21ème siècle.

2) Notre espèce ou notre civilisation n'existent plus dans 78 000 ans : l'investissement aura été en pure perte.

A titre perso... Je pense que l'hypothèse 2 est la plus probable malheureusement (je ne sais pas pour l'espèce, mais en tout cas la civilisation ne me semble pas promise à un avenir radieux).

_________________
Documents en édition libre pour le FCS (Google Drive) :
Thierz
Thierz
Admin
Admin

Messages : 6556
Inscrit le : 12/03/2008
Age : 44 Autre / Ne pas divulguer
Localisation : Grenoble-Chambéry

Revenir en haut Aller en bas


C'est un point de vue Thierz, d'ailleurs Spacedaily ne trouve pas un tel projet réalisable sans même se soucier de ton argument, que je trouve très bon, entre Cro Magnon -10000 ans et Alpha du Centaure + 78000 ans. De toute façon des deux arguments  : on y sera peut-être plus ou, de toute façon si la race humaine est encore là, dans 500 ans on ira récupérer ces vieilles sondes pour les rapatrier dans ce qui servira de musée, cela ne laisse pas un choix convaincant pour se lancer dans cette aventure.
Astro-notes
Astro-notes
Donateur
Donateur

Messages : 13467
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 78 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas


L'hérésie fait son ( petit bonhomme ?) de chemin :


https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/exploration-spatiale-nasa-envisage-mission-vers-alpha-centaure-69727/

Rendez-vous donc dans un petit siècle. Moi, je ne le verrai pas  8-)

Astro-notes peut-être s'il se fait cryogéniser :megalol:
avatar
Ripley

Messages : 1999
Inscrit le : 07/09/2006
Age : 65 Masculin
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas


Bonjour , déjà le fait de battre le record de vitesse est un but ,  atteindre la vitesse de 10 % de c , 
on va surement essayer au cours de ce siecle de tester des moteurs qui sont de plus en plus rapides .
noureddine2
noureddine2

Messages : 231
Inscrit le : 09/03/2011
Age : 50 Masculin
Localisation : maroc

Revenir en haut Aller en bas


@noureddine2 a écrit:Bonjour , déjà le fait de battre le record de vitesse est un but ,  atteindre la vitesse de 10 % de c , 
on va surement essayer au cours de ce siecle de tester des moteurs qui sont de plus en plus rapides .

10% de c, ça me parait utopique avec les moyens actuels.
Déjà, atteindre 1% de c, ce serait extraordinaire.
Mais n'oublions pas dans notre argumentation de préciser le référentiel, par exemple celui de Copernic avec le soleil pour origine, car la vitesse n'est pas indépendante de celui-ci. Ainsi, on peut rappeler que la Terre fonce à près de 300 km/s (eh oui!) ... relativement à une hypothétique planète habitée de la galaxie d'Andromède ...
D'autre part, parler de rapidité pour un moteur spatial n'a pas vraiment de sens, car il suffit de rajouter du carburant pour accélérer et aller plus vite ... quel que soit le moteur !
Tant et si bien que pour aller le plus vite possible vers une autre étoile, cela dépend non seulement du moteur, mais aussi du carburant et de l'énergie disponible et de l'éventuel moyen de s'en procurer tout au long du parcours.
Argyre
Argyre

Messages : 3386
Inscrit le : 31/01/2006
Age : 54 Masculin
Localisation : sud-ouest

Revenir en haut Aller en bas


@Argyre a écrit:
@noureddine2 a écrit:Bonjour , déjà le fait de battre le record de vitesse est un but ,  atteindre la vitesse de 10 % de c , 
on va surement essayer au cours de ce siecle de tester des moteurs qui sont de plus en plus rapides .

10% de c, ça me parait utopique avec les moyens actuels.
Déjà, atteindre 1% de c, ce serait extraordinaire.
Mais n'oublions pas dans notre argumentation de préciser le référentiel, par exemple celui de Copernic avec le soleil pour origine, car la vitesse n'est pas indépendante de celui-ci. Ainsi, on peut rappeler que la Terre fonce à près de 300 km/s (eh oui!) ... relativement à une hypothétique planète habitée de la galaxie d'Andromède ...

En effet, 1 % de c serait déjà extraordinaire, car le record est actuellement une vitesse de 16,26 km/s communiquée à la sonde New Horizons à l'occasion de son lancement, donc par rapport à la Terre, ce qui correspond à 0,0054 c... 1 % de c, c'est 185 fois plus, donc deux ordres de grandeur à gagner...

Et le référentiel est effectivement important : dans le référentiel héliocentrique, la vitesse de New Horizons est proche de 45 km/s.
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 20372
Inscrit le : 16/08/2009
Age : 47 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


@David L. a écrit:


Et le référentiel est effectivement important : dans le référentiel héliocentrique, la vitesse de New Horizons est proche de 45 km/s.
la vitesse de la terre autour du soleil  est déjà de 30  km/s , donc New Horizons a ajoutée seulement 15 km/s par rapport au référentiel de la terre pour atteindre ce 45 km/s par rapport au référentiel du soleil .
et nous sommes encore trop loin des 30 000 km/s : 10 % de c .
noureddine2
noureddine2

Messages : 231
Inscrit le : 09/03/2011
Age : 50 Masculin
Localisation : maroc

Revenir en haut Aller en bas


@noureddine2 a écrit:
@David L. a écrit:


Et le référentiel est effectivement important : dans le référentiel héliocentrique, la vitesse de New Horizons est proche de 45 km/s.
la vitesse de la terre autour du soleil  est déjà de 30  km/s , donc New Horizons a ajouté seulement 15 km/s par rapport au référentiel de la terre pour atteindre ce 45 km/s par rapport au référentiel du soleil .
et nous sommes encore trop loin des 30 000 km/s : 10 % de c .

16,26 km/s, pas 15 km/s... Et c'est l'association d'un lanceur Atlas V 551 et d'un 3e étage Star-48B qui a donné cette vitesse dans le référentiel géocentrique à New Horizons, pas la sonde elle-même...
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 20372
Inscrit le : 16/08/2009
Age : 47 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


@David L. a écrit:
@noureddine2 a écrit:16,26 km/s, pas 15 km/s... Et c'est l'association d'un lanceur Atlas V 551 et d'un 3e étage Star-48B qui a donné cette vitesse dans le référentiel géocentrique à New Horizons, pas la sonde elle-même...

En fait, c'est Helios 2 qui a le record : environ 70 km/s lors de sa plongée vers le soleil

http://www.le-saviez-vous.fr/2010/08/lobjet-le-plus-rapide-construit-par.html

Il est logique que ce type de record soit obtenu en plngeant vers le soleil plutôt qu'en s'en éloignant ...
Argyre
Argyre

Messages : 3386
Inscrit le : 31/01/2006
Age : 54 Masculin
Localisation : sud-ouest

Revenir en haut Aller en bas


Il existe encore le projet Longshot américain, basé sur une propulsion à fusion nucléaire, qui mettrait cent ans à se rendre sur orbite d'Alpha B. Un truc qui étudie aussi l'intelligence artificielle...

https://fr.wikipedia.org/wiki/Projet_Longshot

Chercher aussi : 19890007533_1989007533 . Sur Google
avatar
Normand Calvé

Messages : 108
Inscrit le : 20/10/2007
Age : 63 Localisation : Québec

Revenir en haut Aller en bas


En restant dans l'esprit de ce fil, je pense raisonnablement que tout projet qui débuterait avec la domestication de la
fusion thermonucléaire, que l'on peut espérer dans une cinquantaine d'années, un projet comme ceux évoqués et qui 
verrait un voyage vers ces premiers systèmes solaires prendre une centaine d'années me semble se heurter à l'évolution 
de l'histoire humaine. Comment penser aujourd’hui ce que pourrait être nos centres d'intérêts dans cent cinquante ans ? 
Pour quoi penser qu'à l'aune de l'évolution climatique, démographique (durée de la vie utile), économiques, génétiques, 
technologiques, intellectuelle (culturelle), intelligence artificielle (robotique) et en plus une fois la domestication de la 
fameuse fusion thermonucléaire actée, nous aurions encore un élan pour aller voir du côté d'Alpha du Centaure avec une 
sonde ? On peut raisonnablement se dire que cette curiosité d'aujourd'hui n'en aurait plus aucune en ces temps là. Le 
problème pouvant aller jusqu'à se dire que même lancée, une mission de ce genre pourrait s'oublier avant 
même de se conclure.
Astro-notes
Astro-notes
Donateur
Donateur

Messages : 13467
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 78 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas


En tout cas avant de s’occuper de ce genre de projet, on ferait mieux d’explorer à fond tout notre système solaire et de s’y installer durablement.
Pour l’inter stellaire, commençons d’abord par la construction d’hyper télescopes et comme le dit Astro-notes, d’ici là, on y verra plus clair sur ce qu’il faudra faire en fonction de notre évolution.
avatar
Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 10904
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 77 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas


Pour la propulsion nucléaire pulser, pas besoin d une fusion stable a la iter, une tête nucléaire suffit.  Il manque plus que le moyen de convertire toute cette énergie en vitesse.  le projet medusa (explosion dans une voile de traction) a l air particulièrement prometteur et un demontrateur pourrait  etre tester  en dehors du systeme terre-lune dans un délai de quelque années,  Mais on est dans un monde trop nucleophobe pour ca.
phenix
phenix

Messages : 2114
Inscrit le : 22/02/2015
Age : 26 Masculin
Localisation : Hier:Ardèche Aujourd’hui:Marignane Demain:Vénus

https://venautics.space/accueil-provisoire/

Revenir en haut Aller en bas


Je crois que l'humanité, consciente ou non, est engagée dans une course à la montre pour sa survie. C'est le scénario de Malthus qui va devenir de plus en plus réel.
Et c'est cet argument, des riches entr'autres, qui motivent l'option de la fuite vers d'autres mondes: Mars ou ailleurs, mème si pour se rendre à ces mondes il faille engager des sommes d'argent et de ressources insensées dans des projets de colonisation sur des terres bien pires que la nôtre...

La meilleure chance de survie pour nous est encore celle de mieux gérer notre propre planète. Mais s'il apparaît que nous échouions dans cet opération, il est probable que nous voudrons jeter une dernière bouteille à la mer. Un signe de notre existence au reste de l'univers. Et ce geste relèvera de l'acte religieux;car seule la Foi nous fera accepter d'engager des ressources débiles dans ce dernier geste inutile et désespéré.  

Ça c'est le fonds de contexte d'une nouvelle sf de mon crû. Il expose la fragilité de l'existence humaine dans le temps et les conditions qui le force à poser un geste transcendant. Il donne un nouveau sens au terme du Temps. Et de celui de l'économie de ce temps, perçue selon les points de vue du comptable ou du philosophe.
La sonde monument lancée vers Alpha du Centaure sera notre plus parfaite création, et notre dernière... Elle pensera. Aura des émotions. Se verra évoluer dans un monde virtuel où elle sera un homme ou une femme en quête d'une existence heureuse pour ses enfants. Elle témoignera ainsi de notre passage dans l'Histoire. Elle prendra notre place dans une exploration de l'espace. Elle sera curieuse, créative, pressée de réaliser sa mission, inquiète pour sa propre survie...

Techniquement parlant, et vue depuis la perspective de la durée d'une vie humaine moyenne, l'entreprise de l'exploration d'Alpha du Centaure (ou d'un ailleurs plus lointain) semble ardue, désespérément coûteuse, sinon même inutile. Les conditions d'ingénierie nécessaires à sa réalisation sont loin d'être remplies. Elles restent même dans le domaine du rêve ou de la science-fiction. De fait, les investissements dans le développement des télescopes spatiaux sont, je crois aussi, beaucoup plus pertinent maintenant pour satisfaire à la recherche d'un ailleurs qui nous parlerait, qu'une gageure discutable dans une exploration in situ de notre plus proche soleil voisin.

Pourtant, le défi intellectuel que représente le seul exercice de réfléchir à des plans de fabrication d'un tel engin et de sa mission, reste passionnant ! La réflexion présente des options souvent intéressantes du point de vue pratique et peut ainsi pointer vers les meilleures solutions de programmes concrets dans l'avenir, des cadres fondamentaux qui vont assurer la réalisation d'un projet bien défini tout en satisfaisant in extenso à d'autres projets corollaires. 

Pour l'heure je ne vois qu'un seul programme qui pourrait satisfaire à la recherche et développement d'une telle entreprise. Celui de l'exploration automatique de la ceinture de Kuyper et du nuage d'Oort grâce à des systèmes de propulsion de nouvelle génération. Des petites sondes d'Alpha du Centaure miniatures qui seraient autant de pas sur la route de la recherche technologique que pour celle de l'exploration. En se servant des capacités d'emport du SLS par exemple, on pourrait concevoir et dessiner des engins appropriés pour ces missions.

L'imagination, paraît-il, ne connaît pas de  limites !
avatar
Normand Calvé

Messages : 108
Inscrit le : 20/10/2007
Age : 63 Localisation : Québec

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum