Greg Olsen a paumé son appareil photo dans l'ISS !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Lu ici :

http://www.spacedaily.com/news/tourism-05zq.html

"Un jour mon appareil a dû glisser de ma poche, et je ne l'ai jamais retrouvé"

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas


Il me semble que parmi les pros, il y a un qq apareils oubliés....

capcom
Invité


Revenir en haut Aller en bas


Steph a écrit:Lu ici :

http://www.spacedaily.com/news/tourism-05zq.html

"Un jour mon appareil a dû glisser de ma poche, et je ne l'ai jamais retrouvé"

Mon épouse qui a fait deux vols zéro-g m'a bien expliqué que tout objet avait tendance à sortir de lui-même des poches ou à se balader. Et en vol zéro-g, l'impesanteur ne dure que 20 secondes à chaque parabole.
Dans l'ISS c'est en permanence.
Si un jour je vais là-haut et que j'en reviens sans avoir rien perdu, là je ferais le malin.
En attendant et pour ma part : canard ;)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas


C'est balo quand meme
CharlotMan
CharlotMan

Messages : 97
Inscrit le : 21/09/2005

Revenir en haut Aller en bas


Ce sont les inconvénients de l'apesanteur !
Michael Collins a perdu lui aussi son appareil photo lors de sa sortie extravéhiculaire lors de la mission Gemini 10 !
Le regretté Edward White a perdu un gant, après être revenu de sa sortie de Gemini 4, lors de la réouverture de la capsule pour larguer les déchets il s'est échappé, car mal rangé !
Thomas Mattingly, le pilote d'Apollo 16, a failli perdre son alliance, et c'est je crois un de ses collègues qui l'a vue par chance et l'a récupérée !
Il y en a sûrement eu d'autres, mais continuer à les citer ferait l'épaisseur d'un dictionnaire.... :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops:
Aragatz
Aragatz

Messages : 3259
Inscrit le : 23/09/2005
Age : 42 Féminin
Localisation : Côte Atlantique

http://www.welcomeintospace.com/

Revenir en haut Aller en bas


On lit régulièrement dans les propos des astronautes que la moindes choses (stylo ou autres) non fixée est souvent perdue.
Jeme rappelle avoir lu une fois qu'une péllicule photo dans la navette avait disparu quelque part dans la navette.
A priori je pense que les astronautes effectuant un premier vol semble ne pas avoir le réflexe de tout fixer.
Mustard
Mustard
Admin
Admin

Messages : 28791
Inscrit le : 16/09/2005
Age : 51 Masculin
Localisation : Rouen/Normandie

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


Michael Collins a perdu lui aussi son appareil photo lors de sa sortie extravéhiculaire lors de la mission Gemini 10


Imaginez E.T. va surement nous le rapporter en même temps que les disparus du Triangle des Bermudes :lol!:
Goldorak
Goldorak

Messages : 81
Inscrit le : 06/10/2005
Localisation : Québec

http://martinotis.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas


Ce post est là pour faire sourire, merci de vous dispenser de toute polémique stérile ici.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas


Je crois que l'on a effacé des post, pourtant très intéressants, de part et d'autres...
C'est un peu cavalier, je trouve, d'autant que le ton était léger... Bon, j'ai compris, si on efface mes contributions, je quitterais ce forum, pas de problème, j'ai d'autres médias sur lesquels étayer ma vision de la conquête spatiale...

:(

S

SBrunier
Invité


Revenir en haut Aller en bas


J'ai effacé un peu vite, j'aurais plutôt dû les déplacer dans l'autre post, malheureusement c'est trop tard (fatigue, WE bienvenu, toussa ;) )
Je m'en excuse auprès de vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas


On respire...
:)
Non, sérieusement, je trouvais l'échange à la fois amusant ET intéressant...
Tant pis...
:)

S

SBrunier
Invité


Revenir en haut Aller en bas


Steph a écrit:J'ai effacé un peu vite, j'aurais plutôt dû les déplacer dans l'autre post, malheureusement c'est trop tard (fatigue, WE bienvenu, toussa ;) )
Je m'en excuse auprès de vous.

C'est des choses qui arrivent. Nous aussi on a pas encore la maitrise de tout.
Moi il y a peu, avec un message d'Olivier Sanguy, au lieu de faire CITER j'ai fait EDITER et je lui ai finalement écrasé son message.

Bon on apprend aussi le métier faut dire :)
Pour ton message Serge, il est malheureusement perdu (et on ne saura jamais de quoi il parlait) mais c'est pas dramatique, surtout que ce ne sera peut être pas le dernier à être modéré :lol!:
Mustard
Mustard
Admin
Admin

Messages : 28791
Inscrit le : 16/09/2005
Age : 51 Masculin
Localisation : Rouen/Normandie

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


Coucou,

Je voudrais vous poser quelques questions à propos des vols touristiques de Tito, Shuttleworth et Greg Olsen.

Personnellement, je trouve la démarche du tourisme spatiale totalement licite : on paye pour un service, rendu par une société de transport touristique spatiale. A titre personnel, je ne crois pas une seconde au développement de ce secteur, mais peu importe.

Il me semble que chacun de ces trois touristes a payé 20 millions de dollars (dites moi si je me trompe).

Il me semble que le tir d'un Soyuz coute beaucoup plus cher : 60 millions, 100 millions, connaissez vous le chiffre ?

Si un "touriste" paye 20 millions un billet dans une fusée qui en coute 60, et qui emporte 3 passagers, je me dis, bon, il a payé sa place, c'est normal.

J'espère, jusqu'ici, ne pas m'être trompé, mais je ne suis pas un spécialiste du tourisme spatial.

Une question me fascine : quid du séjour à bord de l'ISS ? Qui paye le séjour d'une semaine dans une machine dont le cout de maintenance s'élève à (je ne sais plus le chiffre, quelques centaines de millions par an, voire un milliard, au bas mot) ?


La question, ici, est : Greg Olsen a payé son "billet d'avion", mais il me semble qu'il n'a pas payé son "séjour à l'hotel".

?

S

SBrunier
Invité


Revenir en haut Aller en bas


Pour ma part je pense que le tourisme spatial est en plein essort et deviendra un incontournable d'ici des dizaines d'année. On en est un peu comme au début de l'aviation civile. Certes, c'est plus complexe (et plus draconnien), donc plus cher mais le temps aura comme toujours raison de tout. Ce qui coute une forture au début baisse en tarif, et le privé se dépechera de rendre ces activités "rentables".
Ce qui pourrait frainer ce développement, c'est l'arrêt des vols publics car la motivation serait moindre, mais sinon, il me semble que le vol touristique sera inévitable, toujours "cher", mais deviendra un classique.

Pim

Messages : 911
Inscrit le : 24/09/2005
Age : 34 Masculin
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas


Jusqu'à présent la NASA a toujours refusé tout vol "commercial", et s'était opposée au vol du miliardaire américain Tito, premier touriste de l'histoire, pour des raisons de sécurité à l'intérieur de l'ISS.
Il est vrai que la "situation budgétaire" de la NASA n'a pas de commune mesure avec celui de la Russie où tout est bon à prendre... 20 millions de dollars n'est certes pas une somme anodine !
Le problème, c'est que, hormis la question financière, il n'y a aucun interêt à envoyer un citoyen sans aucune qualification dans l'espace...
Nous sommes toujours dans une phase de conquête, ne l'oublions pas !
Aller dans l'espace, quoiqu'en disent certains, n'est toujours pas une routine !
Si l'agence spatiale Russe n'avait pas de problèmes budgétaires, la question du tourisme spatial ne se poserait même pas !


Quant à comparer les "pertes de matos" d'astronautes chevronnés, avec celui de Greg Oleson... Le plan de vol de ce milliardaire devait tenir sur un bristol... Edward White faisait le premier EVA de l'histoire du programme spatial US... idem pour les autres, il n'ont pas eu que ça a faire pendant la durée de leur mission !!!


Dernière édition par le Dim 23 Oct 2005 - 23:04, édité 1 fois
SpaceNut
SpaceNut

Messages : 3871
Inscrit le : 19/10/2005
Age : 54 Masculin
Localisation : Languedoc-Roussillon

Revenir en haut Aller en bas


Le tourisme spatial vers l'ISS représente les premiers pas vers une plus grande ouverture de l'accès à l'espace.
Ce sera lent, mais ça commence ainsi.
Je prend souvent l'exemple de l'égypte.
Aujourd'hui, même un ouvrier qui économise peut désormais visiter les grands temples, autrefois seulement étudiés par les érudits ou vus par les plus riches. Pour le séjour spatial, ce sera toutefois plus lent à se développer, hélas.

Evidemment, le spatial est un domaine sensible et si un touriste fait énormément de bêtises, il gènera les suivants car on posera inévitablement des questions quant à la pertinence de ces "private space explorers".
Mais c'est ainsi à chaque fois qu'un domaine réservé s'ouvre peu à peu à d'autres personnes.

Pour ce qui est de perdre un objet en impesanteur, je me répète : ce n'est pas facile de garder quelque chose en zéro-g (dixit ma femme).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas


@Olivier Sanguy a écrit:
Pour ce qui est de perdre un objet en impesanteur, je me répète : ce n'est pas facile de garder quelque chose en zéro-g

MMMh vup ! Ou est paffé mon benpier ?

(Entendu au cours d'une excursion spatiale "spécial 3ème âge", vers 2030)
Désolé, j'ai pas pu m'en empêcher :P
Si j'avais un coup de crayon pour dessiner ça...

Au fait, j'imagine que la perspective du tourisme spatial doit déjà faire frémir les assureurs, ou peut-être qu'ils se frottent les mains d'avance.

A+
lambda0
lambda0

Messages : 4625
Inscrit le : 22/09/2005
Age : 53 Masculin
Localisation : Nord, France

Revenir en haut Aller en bas


@lambda0 a écrit:
@Olivier Sanguy a écrit:
Pour ce qui est de perdre un objet en impesanteur, je me répète : ce n'est pas facile de garder quelque chose en zéro-g

MMMh vup ! Ou est paffé mon benpier ?

(Entendu au cours d'une excursion spatiale "spécial 3ème âge", vers 2030)
Désolé, j'ai pas pu m'en empêcher :P
Si j'avais un coup de crayon pour dessiner ça...

Au fait, j'imagine que la perspective du tourisme spatial doit déjà faire frémir les assureurs, ou peut-être qu'ils se frottent les mains d'avance.

A+

Il y a eu un dessin exactement sur ce gag à l'époque du vol de John Glenn sur la navette dans un quotidien américain.

Pour les assureurs, c'est simple : ils doivent prendre beaucoup et probablement exclure certaines conséquences financières, ce qui doit freiner toute personne occupant une position importante dans une entreprise leader.
Par exemple, des acteurs célèbres sont interdits de sports dit "à risque" (ski, deltaplane, alpinisme...) s'ils veulent être assurés pour certains dommages éventuels entre les films et encore plus lorsqu'ils sont en train de tourner un rôle.
Il est clair que les compagnies d'assurance exclueront aussi de leur couverture "normale" les prochains vols spatiaux suborbitaux. Autrement dit, il faudra prendre une assurance complémentaire si on veut couvrir sa famille en cas d'accident ou de décès...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum