PortailForumRechercherS'enregistrerConnexionAccueil
Partagez | 
 

 [ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17 ... 22 ... 29  Suivant
AuteurMessage
Spaceman




Nombre de messages : 2227
Date d'inscription : 08/09/2008

[ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO. - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: [ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO.   [ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO. - Page 16 EmptyJeu 20 Oct 2016 - 17:27

Mustard a écrit:
(...) et en meme temps je me dis qu'on n'a peut etre pas beaucoup de chance ... encore une fois.

Oui, comme quoi il faut essayer, essayer et essayer encore. Les Américains l'ont compris en envoyant une sonde vers Mars à chaque fenêtre de tir.
Donc, si on voulait enfoncer le clou du "pas de chances", l'instrument français Insight a fait louper l'envoi d'une sonde vers Mars cette année- bon, on
se consolera en disant que vaut mieux détecter un problème avant le lancement.....
Revenir en haut Aller en bas
Arckalypse




Masculin Nombre de messages : 16
Age : 38
Localisation : Dinan
Date d'inscription : 20/10/2016

[ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO. - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: [ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO.   [ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO. - Page 16 EmptyJeu 20 Oct 2016 - 17:32

Mustard a écrit:
Bon, j'ai loupé les infos et évènements de la journée, mais suffisamment pour constater que l'atterrissage est un échec.
si certains se réjouiront de dire que la mission est un succès grâce à TGO en orbite et que Schiapa n'était qu'un simple démonstrateur, je pense qu'il faut savoir reconnaître que c'est inquiétant. Primo parce qu'on ne sait visiblement pas ce qu'il s'est passé, et qu'on risque de ne jamais le savoir, et secondo parce que ce "simple" démonstrateur est censé être la méthode utilisée pour faire atterrir le rover de la mission Exomars 2020.

A priori ça ne devrait pas affecter la mission exomars 2020 car l'atterrisseur sera de fabrication russe et les données récoltées (600 MO) pendant la descente de Shiaparelli devraient permettre d'avoir assez d'information pour mieux organiser la descente de la prochaine mission. 



Mustard a écrit:

Personnellement je suis déçu de ce nouvel accident, parce qu'il fait suite à l'échec de Beagles-2, parce qu'il fait suite à l'échec de l'atterrissage de Philae. L'ESA est censé montrer la qualité de notre savoir faire industriel, spatial et scientifique, de la compétence de nos ingénieurs, et on constate qu'avec notre technologie actuelle et nos connaissances on n'arrive pas à faire atterrir un objet sur Mars alors que les américains le font depuis 40 ans. A mes yeux la crédibilité de l'ESA est prend un coup. alors certes, on envoie des sondes autour de Mars, Venus, des comètes, mais finalement, les chinois, les indiens, les japonais le font aussi à présent. On a l'impression qu'on ne sait pas faire plus que des satellites et des sondes orbitales.
Je suis déçu de ces ratages répétés sur des opérations très médiatiques et passionnantes, et je vois ça comme un gachis. A-t-on vraiment mis toutes les ressources nécessaires (financières et ingénieries) pour la réussite de Schiapa ? Depuis le temps que le projet Exomars est en route comment en est on arrivé à ce planté encore une fois à ce point ? je me pose la question et je suis à la fois déçu, en colère, et en meme temps je me dis qu'on n'a peut etre pas beaucoup de chance ... encore une fois.

Je pense qu'on paye quand même un niveau de financement trop bas pour l'ESA (5.2 milliards $), quand on pense que le budget de l'agence spatiale européenne, regroupant 20 pays dont 4 parmis les dix pays les plus riches au monde a un budget annuel inférieur à celui de la Russie, 15ème puissance mondiale (5.6 milliard $).... 

A un moment faut pas s'étonner, on fait trop peu de mission et on a donc pas assez d'expérience en situation réelle pour rivaliser avec la Nasa (17 milliard $ de budget annuel et 40 ans de missions vers mars).

Si nous les européens on veut continuer à avoir un rôle majeur dans la conquête spatiale et ne pas se retrouver cantonné à des missions commerciales ou de seconde zone, il faut qu'on s'en donne la peine, on a les moyens pour le faire, reste plus que la volonté politique.


Dernière édition par Arckalypse le Jeu 20 Oct 2016 - 17:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hadéen
Donateur
Donateur

Hadéen

Masculin Nombre de messages : 1943
Age : 19
Localisation : Terra
Date d'inscription : 03/09/2016

[ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO. - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: [ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO.   [ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO. - Page 16 EmptyJeu 20 Oct 2016 - 17:33

Eyp a écrit:
BBspace a écrit:


Je ne retrouve pas la source pour l'instant. Il me semblait qu'il s'agissait du système de contrôle d'attitude de l'ESC-A. A vérifier.

Ce qui est sûr, c'est que les techniciens cannois de TAS doivent être dans leurs petites souliers... comme ont du l'être les concepteurs (allemands ?) des dispositifs d'ancrage au sol de Philae... Il ne s'agit pas de les accabler, mais d'utiliser l'expérience acquise pour travailler sur un nouvel engin. Mais quand ?

Il s'agit bien des CHT-400 d'Airbus DS comme indiqué sur Wikipédia et le site d'Airbus

https://fr.wikipedia.org/wiki/Schiaparelli_%28engin_spatial%29
http://www.space-propulsion.com/spacecraft-propulsion/hydrazine-thrusters/400n-thruster.html

Ce sont ceux utilisés sur les versions G, GS et ES, Ariane 5. J'espère que cela n'aura pas d'influence sur le prochain lancement Galiléo avec Ariane 5.
Ok, c'est bien un SCA A5ES. Les conditions d'utilisation sont très differentes entre un lanceur et une sonde spatiale. C'est quand même plus simple sur un lanceur. Durée de vie sous ergols plus courte, meilleure maîtrise de la température etc...
Revenir en haut Aller en bas
BBspace
Rédacteur FCS
Rédacteur FCS

BBspace

Masculin Nombre de messages : 1921
Age : 71
Localisation : Seine-et-Marne
Date d'inscription : 21/11/2009

[ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO. - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: [ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO.   [ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO. - Page 16 EmptyJeu 20 Oct 2016 - 17:39

Hadéen a écrit:
BBspace a écrit:


Je ne retrouve pas la source pour l'instant. Il me semblait qu'il s'agissait du système de contrôle d'attitude de l'ESC-A. A vérifier.

Ce qui est sûr, c'est que les techniciens cannois de TAS doivent être dans leurs petites souliers... comme ont du l'être les concepteurs (allemands ?) des dispositifs d'ancrage au sol de Philae... Il ne s'agit pas de les accabler, mais d'utiliser l'expérience acquise pour travailler sur un nouvel engin. Mais quand ?

Ah, ECA non pas possible ! SCA ES peut être ...

Ce doit être effectivement ES. Selon Frédéric Béziat, responsable d'Exomars chez TAS, "ces moteurs ont été développés pour Ariane 5. Il s'agit des moteurs que le lanceur utilise pour son Système de Contrôle d'Attitude. Ils ont également été adaptés pour le contrôle d'attitude du petit lanceur Vega. Ces moteurs fonctionnent à l'hydrazine et 30 kg sont à bord de la capsule."
Revenir en haut Aller en bas
Hadéen
Donateur
Donateur

Hadéen

Masculin Nombre de messages : 1943
Age : 19
Localisation : Terra
Date d'inscription : 03/09/2016

[ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO. - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: [ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO.   [ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO. - Page 16 EmptyJeu 20 Oct 2016 - 17:43

Mustard a écrit:
Bon, j'ai loupé les infos et évènements de la journée, mais suffisamment pour constater que l'atterrissage est un échec.
si certains seront tenté de se réjouir de dire que la mission est un succès grâce à TGO en orbite et que Schiapa n'était qu'un simple démonstrateur, je pense qu'il faut savoir reconnaître que c'est inquiétant. Primo parce qu'on ne sait visiblement pas ce qu'il s'est passé, et qu'on risque de ne jamais le savoir, et secondo parce que ce "simple" démonstrateur est censé être la méthode utilisée pour faire atterrir le rover de la mission Exomars 2020.

Personnellement je suis déçu de ce nouvel accident, parce qu'il fait suite à l'échec de Beagles-2, parce qu'il fait suite à l'échec de l'atterrissage de Philae. L'ESA est censé montrer la qualité de notre savoir faire industriel, spatial et scientifique, de la compétence de nos ingénieurs, et on constate qu'avec notre technologie actuelle et nos connaissances on n'arrive pas à faire atterrir un objet sur Mars alors que les américains le font depuis 40 ans. A mes yeux la crédibilité de l'ESA est prend un coup. alors certes, on envoie des sondes autour de Mars, Venus, des comètes, mais finalement, les chinois, les indiens, les japonais le font aussi à présent. On a l'impression qu'on ne sait pas faire plus que des satellites et des sondes orbitales.
Je suis déçu de ces ratages répétés sur des opérations très médiatiques et passionnantes, déçu de voir à chaque fois l'ESA prétendre que finalement ce n'était qu'une mission secondaire (Beagles, Philae, Schiapa) et je vois ça comme un gachis. A-t-on vraiment mis toutes les ressources nécessaires (financières et ingénieries) pour la réussite de Schiapa ? Depuis le temps que le projet Exomars est en route comment en est on arrivé à ce planté encore une fois à ce point ? je me pose la question et je suis à la fois déçu, en colère, et en meme temps je me dis qu'on n'a peut etre pas beaucoup de chance ... encore une fois.

Je suis assez d'accord sur le fait que la langue de bois, qui fait déjà beaucoup de ravages en politique, est assez pénible dans la communication de l'ESA. 

L'ESA a engrangé dans le passé et engrangera sans nul doute dans l'avenir d'éclatants succès et il faut s'en réjouir. Sans réserve, sans se comparer à tel ou tel dans une sorte d'auto-flagellation permanente pour minimiser nos exploits européens.

Mais parfois l'Europe spatiale, comme toutes les autres puissances spatiales rencontre de cruelles déconvenues et dans ce cas appelons cela des échecs. Pas de demi-succès. N'essayons pas de minimiser l'importance de tel ou tel module ou instrument en disant que c'était du "Nice to have". À minimiser ses échecs on ne grandit pas ses succès. S'agissant d'Exomars 2016, l'EDM était un objectif majeur et c'est un échec. N'en n'ayons pas honte, mais analysons le comme cela.
Revenir en haut Aller en bas
Hadéen
Donateur
Donateur

Hadéen

Masculin Nombre de messages : 1943
Age : 19
Localisation : Terra
Date d'inscription : 03/09/2016

[ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO. - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: [ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO.   [ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO. - Page 16 EmptyJeu 20 Oct 2016 - 18:18

Revenir en haut Aller en bas
Anubis


Anubis

Masculin Nombre de messages : 963
Age : 32
Localisation : canada
Date d'inscription : 02/08/2007

[ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO. - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: [ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO.   [ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO. - Page 16 EmptyJeu 20 Oct 2016 - 18:23

Hadéen a écrit:
L'ESA a engrangé dans le passé et engrangera sans nul doute dans l'avenir d'éclatants succès et il faut s'en réjouir. Sans réserve, sans se comparer à tel ou tel dans une sorte d'auto-flagellation permanente pour minimiser nos exploits européens.

Je ne pence pas qu'il y a une sorte d'autoflagellation ni d'ailleurs de tentatives de minimiser les grands exploits spatiaux européens. Le crash de Schiaparelli a tout simplement déçu plusieurs personnes qui avaient beaucoup d'espoir que l’Europe maîtrise l’atterrissage martien.
Revenir en haut Aller en bas
Anubis


Anubis

Masculin Nombre de messages : 963
Age : 32
Localisation : canada
Date d'inscription : 02/08/2007

[ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO. - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: [ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO.   [ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO. - Page 16 EmptyJeu 20 Oct 2016 - 18:29

Mustard a écrit:
A-t-on vraiment mis toutes les ressources nécessaires (financières et ingénieries) pour la réussite de Schiapa ? 

Je me posais exactement  la même question.
Revenir en haut Aller en bas
Mustard
Admin
Admin

Mustard

Masculin Nombre de messages : 27709
Age : 50
Localisation : Rouen/Normandie
Date d'inscription : 16/09/2005

[ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO. - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: [ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO.   [ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO. - Page 16 EmptyJeu 20 Oct 2016 - 18:43

Anubis a écrit:

Je ne pence pas qu'il y a une sorte d'autoflagellation ni d'ailleurs de tentatives de minimiser les grands exploits spatiaux européens. Le crash de Schiaparelli a tout simplement déçu plusieurs personnes qui avaient beaucoup d'espoir que l’Europe maîtrise l’atterrissage martien.

C'est quand meme dommage, que pour un démonstrateur, on n'ait pas mis le maximum pour analyser la trajectoire jusqu'au sol. C'est comme si la télémétrie et l'analyse avait été pensé uniquement pour le cas d'un succès, alors que cela a surtout de l'intérêt en cas d'échec pour comprendre où est l'erreur. Donc pourquoi n'a-t-on pas bardé le module de descente de multiples capteurs pour informer en permanence de son état et attitude durant sa descente jusqu'au sol ? pourquoi ne pas avoir synchronisé Mars Express pour qu'il fasse le relai en direct durant toute la rentrée et permettre une communication permanente avec la sonde ? Au final, on n'est pas plus avancé que lors de Beagle2 et Philae ... on ne sait pas ce qui s'est passé, on fait des hypothèses, et on ne le saura surement jamais, et donc on n'apprendra rien de nos erreurs, parce qu'on ne s'est pas donné les moyens de mesurer et comprendre ce qui s'est passé durant la descente.

Maintenant ça va etre la chasse aux photos de MRO pour retrouver une trace du parachute et de la sonde. Y a-t-il eu un crash, une panne radio ou la sonde est elle simplement à l'envers ?
Avec les russes qui sont les rois de la malchance martienne et l'Europe qui commence à le devenir, je crains le pire pour le rover d'Exomars 2020.
Bref, les ratés de Beagles2, Philae, et Schiaparelli, ça donne parfois l'impression d'une étude et construction mal maitrisées, limite bricolage. On va finir par croire qu'on devrait se limiter à se qu'on sait faire ... des sat et des sondes orbitales.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.forum-conquete-spatiale.fr
vador59


vador59

Masculin Nombre de messages : 524
Age : 42
Localisation : Etoile Noire
Date d'inscription : 21/07/2009

[ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO. - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: [ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO.   [ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO. - Page 16 EmptyJeu 20 Oct 2016 - 18:53

C'est ce que je disais un peu plus haut: pour 3 petits kg d'expériences scientifiques, on aurait carrément pu faire l'impasse sur la science au profit d'un émetteur plus puissant qui aurait transmis toutes les données "en direct".
Revenir en haut Aller en bas
remipanier




Masculin Nombre de messages : 17
Age : 54
Localisation : belgique
Date d'inscription : 14/03/2016

[ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO. - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: [ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO.   [ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO. - Page 16 EmptyJeu 20 Oct 2016 - 19:12

ahh... en voila une analyse que je suis d'accord Super
Revenir en haut Aller en bas
Mustard
Admin
Admin

Mustard

Masculin Nombre de messages : 27709
Age : 50
Localisation : Rouen/Normandie
Date d'inscription : 16/09/2005

[ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO. - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: [ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO.   [ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO. - Page 16 EmptyJeu 20 Oct 2016 - 19:14

vador59 a écrit:
C'est ce que je disais un peu plus haut: pour 3 petits kg d'expériences scientifiques, on aurait carrément pu faire l'impasse sur la science au profit d'un émetteur plus puissant qui aurait transmis toutes les données "en direct".

Oui, franchement les éléments scientifiques qui reposaient principalement sur de la métérologie n'étaient pas du tout indispensable, on connait déja beaucoup de chose sur la météo de Mars, un simple appareil photo rotatif aurait été largement suffisant pour marquer l'évènement. Vu que Schapiarelli était un module expérimental qui devait évaluer une technologie d'atterrissage l'ESA aurait du miser au maximum sur les données et mesures de comportement durant cette descente et la transmission instantanée et précise vers un sat en orbite.
Résultat ça a raté et on ne sait pas pourquoi ... pour la troisième fois ...
Revenir en haut Aller en bas
https://www.forum-conquete-spatiale.fr
Wakka
Admin
Admin

Wakka

Masculin Nombre de messages : 19249
Age : 59
Localisation : Orvault 44
Date d'inscription : 10/07/2008

[ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO. - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: [ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO.   [ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO. - Page 16 EmptyJeu 20 Oct 2016 - 19:19

19' plus tard...  Est-ce que cela pourrait correspondre à l'impact sur Mars ?

https://twitter.com/StefanBarensky/status/789152778165874689

_________________
Blog sur le suivi du développement d'Orion
Revenir en haut Aller en bas
http://developpement-orion.over-blog.com/
Mustard
Admin
Admin

Mustard

Masculin Nombre de messages : 27709
Age : 50
Localisation : Rouen/Normandie
Date d'inscription : 16/09/2005

[ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO. - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: [ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO.   [ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO. - Page 16 EmptyJeu 20 Oct 2016 - 19:29

Wakka a écrit:
19' plus tard...  Est-ce que cela pourrait correspondre à l'impact sur Mars ?

https://twitter.com/StefanBarensky/status/789152778165874689
Il me semble que la sonde devait être larguée à 1km d'altitude. 19s de chute libre ça peut effectivement correspondre.
-soit elle a partiellement explosé à cause d'une micro fusée défaillante, entrainant une chute.
-soit un défaut d'équilibre à cause d'une microfusée défaillante l'a fait tournoyer puis chuter follement
-soit le système s'est planté et tout a été coupé trop tot ...

Cela dépend aussi sur quel base dure le temps de propulsion. Est ce que l'arrêt est activé après un temps de propulsion défini, est ce coupé par un mini radar d'altitude, est ce coupé par un capteur barometrique ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.forum-conquete-spatiale.fr
MrK




Masculin Nombre de messages : 82
Age : 32
Localisation : Ici
Date d'inscription : 05/05/2016

[ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO. - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: [ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO.   [ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO. - Page 16 EmptyJeu 20 Oct 2016 - 19:40

Henri a écrit:
vador59 a écrit:
...Ici on est dans une atmosphère ténue: trop dense pour se passer de parachutes; pas assez pour s'en contenter. Ce n'est pas le même genre de défi.
Il me semble que l'utilisation de parachutes (notamment de parachutes supersoniques imposés par la faiblesse de la densité de l’atmosphère martienne) est à la source d'une bonne partie des échecs d'EDL martiennes. Aucune EDL martienne n'a jamais été tenté en purement propulsif ? Surtout qu'après aérofreinage il ne reste que quelques Machs à neutraliser à ma connaissance, là pour Schiaparelli il restait 1700 km/h, c'est à dire 472 m/s avant ouverture des parachutes.

1700km/h à une certaine altitude.
Tu peux revenir à vitesse nulle pour 472 m/s de delta-V (en considérant une impulsion unitaire), cependant, tu seras ensuite en chute libre depuis l'altitude du départ.

Donc en réalité, il faut prévoir un peu plus que 472m/s.
Revenir en haut Aller en bas
Mustard
Admin
Admin

Mustard

Masculin Nombre de messages : 27709
Age : 50
Localisation : Rouen/Normandie
Date d'inscription : 16/09/2005

[ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO. - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: [ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO.   [ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO. - Page 16 EmptyJeu 20 Oct 2016 - 19:46

Ah l'optimisme de l'ESA. Après le ratage de l'atterrissage de Philae, qu'on pourrait nommer de demi échec et que l'ESA a rebaptisé en succès quasi total, voici que pour l'atterrisseur Schaparelli l'ESA trouve que tout va bien finalement puisque le directeur général de l'ESA Jan Woerner déclare que "Ce module technologique est un test qui est là pour prendre des données" sur l'entrée, la descente et l'atterrissage". "Nous avons les données".
http://www.leparisien.fr/sciences/mission-exomars-pour-ne-pas-s-y-perdre-20-10-2016-6232611.php

L'art de ne pas reconnaitre un échec, la méthode Coué de la réussite ...
Oui on a les données mais ... en partie, et on n'a pas réussi la mission jusqu'au bout, et raté l'objectif final de Schaparelli. Je veux bien admettre que les données météos qui devait etre fournies au sol étaient anecdotiques, mais bon, l'objectif de faire un atterrissage controlé est raté.
On nous a fait le meme coup avec Philae. Atterrissage raté, sonde perdue, pas d'images, certaines expériences (forage, analyseur spectrométrique, etc) ratés mais celles qui ont réussie ont suffit au bonheur de l'ESA pour en faire un succès.

Bref, comme dirait Dany Boon: "Tout va bien je vais bien".
Bon, en attendant il nous reste TGO qui va apporter pas mal sur la connaissance de la planète.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.forum-conquete-spatiale.fr
Mustard
Admin
Admin

Mustard

Masculin Nombre de messages : 27709
Age : 50
Localisation : Rouen/Normandie
Date d'inscription : 16/09/2005

[ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO. - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: [ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO.   [ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO. - Page 16 EmptyJeu 20 Oct 2016 - 19:48

Arckalypse a écrit:
A priori ça ne devrait pas affecter la mission exomars 2020 car l'atterrisseur sera de fabrication russe et les données récoltées (600 MO) pendant la descente de Shiaparelli devraient permettre d'avoir assez d'information pour mieux organiser la descente de la prochaine mission.

Certes, mais ce qui m'inquiète c'est que les russes n'ont pas plus d'expérience que nous concernant ce type d'atterrissage sur Mars.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.forum-conquete-spatiale.fr
Martien31


Martien31

Masculin Nombre de messages : 729
Age : 61
Localisation : ALBI
Date d'inscription : 11/10/2010

[ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO. - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: [ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO.   [ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO. - Page 16 EmptyJeu 20 Oct 2016 - 19:49

L'ESA habillée  pour l'hiver !!! megalol
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
shinyblade




Masculin Nombre de messages : 542
Age : 26
Localisation : Genève
Date d'inscription : 17/06/2016

[ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO. - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: [ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO.   [ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO. - Page 16 EmptyJeu 20 Oct 2016 - 20:06

L'intérêt de cette mission exomars 2016 résidait bien dans l'atterrisseur Shiaparelli. Son échec est donc une immense déception.

L'échec en soi est acceptable tant qu'on reste combatif face à cette échec. Hélas les réactions de l'ESA et des médias européens montrent que le mot d'ordre c'est de minimiser l'échec et de le relativiser avec la grande histoire afin d'en atténuer l'importance. Comme au temps de Philae.
Le problème c'est que ce genre d'attitude ne laisse pas plus présager de lendemain qui chante et j'ai bien peur qu'au moment ou l'Europe parviendra enfin à faire atterrir un module sur Mars ou la Lune, l'époque aura bien changé et l'ampleur de la réussite ne sera plus la même qu'aujourd'hui.

L'année prochaine doit décoller la première mission commerciale sur la lune avec le Google X-prize. Si ils réussissent à faire atterrir le lander griffon sur la lune alors l'Europe se sera fait distancer par des entreprises privée à la fois pour le vol habité et pour les atterrissages extra-terrestre. Moi je trouve ça triste et comme Mustard je pense qu'on devrait s'en inquiéter et commencer à s'affairer sérieusement à la mise au point d'un vrai programme spatial avec bien plus de mission ambitieuses comme exomars quitte à couper des programmes moins ambitieux et moins importants. Augmenter le budget bien évidemment et le faire égaler celui de la NASA mais pas que ça. 

On remarque que la communication nullissime de l'ESA doit cesser et qu'elle doit s'obliger à attirer l'attention du public notamment par des Webcast dignes de ce nom pendant des évènements majeures et pas que des tweets et des petites phrases éparpillé dans tous les sens. 

Mais plus profondément je pense que c'est plus l'Europe de l'espace qui doit adopter la culture de la gagne et arrêter de se contenter de la solution facile, du compromis mou. La coopération européenne qui montrait ses limites sur le marché des lanceurs est en train de montrer ses limites sur l'exploration spatiales. Face aux US, la Chine, La russie, l'Inde et le japon qui ont toutes des agences spatiales uniques, l'ESA est un imbroglio perdu entre autant d'intérêts politiques et divers qu'elle n'a de constituants. Ce mode de fonctionnement affecte évidemment la culture des ingénieurs mais également les limites de ce que l'on peut concevoir en tenant compte de nombreuses contraintes lié à la coopération entre tellement d'Etats notamment barrière de la langue.

 Egalement si on compare le traitement médiatique de la NASA par les médias américains à celui de l'ESA par les médias européens, il saute aux yeux que celui infligé à la NASA par les médias américains est bien plus critique, et plus sévère. Pareil pour les réactions politiques autour du programme spatial américain : ça s'engueule et parfois même trop. Cette critique et cette remise en question constante est ce qui permet à la NASA de maintenir un niveau d'excellence car le grand public, les électeurs et les politiques chauffés à blanc par les médias exigent de l'excellence.
En Europe les médias et les réactions politiques sont beaucoup plus consensuelles et c'est sans doute du au fait que ça passerait très mal diplomatiquement si un allemand critiquait une équipe d'ingénieur française ou que les italiens cassent du sucre sur les espagnoles. La coopération de tellement d'états-membres fait taire toute critique car le poids de l'incident diplomatique est trop lourd par rapport à la perspective d'améliorer un petit peu le fonctionnement de l'ESA.
Revenir en haut Aller en bas
Mustard
Admin
Admin

Mustard

Masculin Nombre de messages : 27709
Age : 50
Localisation : Rouen/Normandie
Date d'inscription : 16/09/2005

[ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO. - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: [ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO.   [ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO. - Page 16 EmptyJeu 20 Oct 2016 - 20:07

Martien31 a écrit:
L'ESA habillée  pour l'hiver !!! megalol

Je réagis surement à chaud parce que je suis déçu et que j'attendais ce jour depuis 8 mois et que ça me désole de voir l'ESA perdre un peu de sa réputation sur ce type de ratage.
Bon après c'est un avis perso qui n'engage que moi et on est tous là pour partager nos différentes opinions, c'est le principe du forum.
Mais bon, je regretterai surement ce que j'ai dis par la suite, car je sais que finalement c'est complexe, très complexe, et que c'est par nos erreurs qu'on apprend. Mais là je suis en phase de déception.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.forum-conquete-spatiale.fr
Space Opera
Modérateur
Modérateur

Space Opera

Masculin Nombre de messages : 12315
Age : 46
Localisation : France
Date d'inscription : 27/11/2005

[ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO. - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: [ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO.   [ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO. - Page 16 EmptyJeu 20 Oct 2016 - 20:15

Mustard a écrit:
Oui on a les données mais ... en partie, et on n'a pas réussi la mission jusqu'au bout, et raté l'objectif final de Schaparelli. Je veux bien admettre que les données météos qui devait etre fournies au sol étaient anecdotiques, mais bon, l'objectif de faire un atterrissage controlé est raté.
On nous a fait le meme coup avec Philae. Atterrissage raté, sonde perdue, pas d'images, certaines expériences (forage, analyseur spectrométrique, etc) ratés mais celles qui ont réussie ont suffit au bonheur de l'ESA pour en faire un succès.
C'est pas pour défendre l'ESA mais je ne suis pas d'accord avec toi. Philae était une mission scientifique, et un gros morceau de l'objectif de la mission n'a pas pu être effectué.
L'EDM était une mission test technologique, et contrairement à Philae, l'essentiel des données attendues a pu être recueilli. Bien sur, la sonde s'est crashée et les données associées manquent, mais il faut bien voir qu'une fois posé au sol l'EDM ne servait quasiment plus à rien. En plus, un des rares instruments scientifiques (AMELIA) a pu envoyer 600MB de données à TGO, soit 99% des données prévues.
Donc en résumé, EDM a envoyé plus de 90% des données prévues à l'origine. On est très loin de Philae.

PS: et pour info, l'EDM ne servait même pas à tester l'atterrissage en lui-même, il était largué depuis 3m de haut.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.forum-conquete-spatiale.fr
Space Opera
Modérateur
Modérateur

Space Opera

Masculin Nombre de messages : 12315
Age : 46
Localisation : France
Date d'inscription : 27/11/2005

[ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO. - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: [ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO.   [ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO. - Page 16 EmptyJeu 20 Oct 2016 - 20:22

shinyblade a écrit:
L'intérêt de cette mission exomars 2016 résidait bien dans l'atterrisseur Shiaparelli. Son échec est donc une immense déception.
L'intérêt pour qui ? Pas pour les scientifiques ni pour les ingénieurs, TGO a mobilisé plus de 90% du budget. TGO est moins sexy puisque c'est un orbiteur, mais la valeur ajoutée est largement supérieure. De la vraie science bien nouvelle va pouvoir en sortir.

L'intérêt d'Exomars était dans TGO, l'EDM n'est qu'une verrue qui a été greffée en catastrophe dans le projet qu'avec un budget de fond de tiroir. Plusieurs fois, l'EDM a même failli finir à la poubelle. Comme pour Philae, il faut bien se rendre compte que c'est un vrai bonus, quelque chose qui n'était pas prévu et juste rajouté à l'arrach'. C'est injuste d'en parler comme de l'intérêt principal. Tout au plus on peut dire qu'il a eu le plus d'intérêt médiatique... la belle affaire. Il me semblait que sur le forum on pouvait s'élever un peu au-dessus des médias, on dirait bien que non.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.forum-conquete-spatiale.fr
fab37toto


fab37toto

Masculin Nombre de messages : 1138
Age : 37
Localisation : Tours
Date d'inscription : 17/08/2009

[ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO. - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: [ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO.   [ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO. - Page 16 EmptyJeu 20 Oct 2016 - 20:26

moi j’espère que de cette Échec .. sera tiré des conséquences afin de réussir le prochain atterrissage ..
comme pour les lancements d'Ariane en cas d'echec... on tirer les conséquence et on continue.
j'ai bien peur que l'ESA, par la suite hésite a réaliser de telle mission.
Revenir en haut Aller en bas
shinyblade




Masculin Nombre de messages : 542
Age : 26
Localisation : Genève
Date d'inscription : 17/06/2016

[ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO. - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: [ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO.   [ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO. - Page 16 EmptyJeu 20 Oct 2016 - 20:40

Space Opera a écrit:
shinyblade a écrit:
L'intérêt de cette mission exomars 2016 résidait bien dans l'atterrisseur Shiaparelli. Son échec est donc une immense déception.
L'intérêt pour qui ? Pas pour les scientifiques ni pour les ingénieurs, TGO a mobilisé plus de 90% du budget. TGO est moins sexy puisque c'est un orbiteur, mais la valeur ajoutée est largement supérieure. De la vraie science bien nouvelle va pouvoir en sortir.

L'intérêt d'Exomars était dans TGO, l'EDM n'est qu'une verrue qui a été greffée en catastrophe dans le projet qu'avec un budget de fond de tiroir. Plusieurs fois, l'EDM a même failli finir à la poubelle. Comme pour Philae, il faut bien se rendre compte que c'est un vrai bonus, quelque chose qui n'était pas prévu et juste rajouté à l'arrach'. C'est injuste d'en parler comme de l'intérêt principal. Tout au plus on peut dire qu'il a eu le plus d'intérêt médiatique... la belle affaire. Il me semblait que sur le forum on pouvait s'élever un peu au-dessus des médias, on dirait bien que non.
L'intérêt pour moi déjà et l’intérêt principale pour je pense la majorité des forumeurs qui comme moi s'emerveille des avancées de l'exploration spatiales à travers ses exploits technologiques. La mise sur orbite du TGO est une très bonne nouvelle et sans aucun doute il a bénéficier de bien plus de ressources financières mais honnêtement pour moi et je pense beaucoup de passionnés la vrai valeur ajouté de cette mission résidait dans l'atterrisseur surtout en vue d'exomars 2020. TGO va apporter sa pierre à la science mais ta vision des choses semble implicité qu'il faudrait s'estimer heureux que l'Europe ai réussis à satelliser une sonde autour de Mars. Franchement non moi ça me contente pas de raisonner comme ça.

Je pense que dès le départ il aurait fallut accorder plus d'importance à l'atterrisseur qu'à la sonde.
Revenir en haut Aller en bas
Mustard
Admin
Admin

Mustard

Masculin Nombre de messages : 27709
Age : 50
Localisation : Rouen/Normandie
Date d'inscription : 16/09/2005

[ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO. - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: [ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO.   [ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO. - Page 16 EmptyJeu 20 Oct 2016 - 20:47

Space Opera a écrit:
C'est pas pour défendre l'ESA mais je ne suis pas d'accord avec toi. Philae était une mission scientifique, et un gros morceau de l'objectif de la mission n'a pas pu être effectué.
L'EDM était une mission test technologique, et contrairement à Philae, l'essentiel des données attendues a pu être recueilli. Bien sur, la sonde s'est crashée et les données associées manquent, mais il faut bien voir qu'une fois posé au sol l'EDM ne servait quasiment plus à rien. En plus, un des rares instruments scientifiques (AMELIA) a pu envoyer 600MB de données à TGO, soit 99% des données prévues.
Donc en résumé, EDM a envoyé plus de 90% des données prévues à l'origine. On est très loin de Philae.

PS: et pour info, l'EDM ne servait même pas à tester l'atterrissage en lui-même, il était largué depuis 3m de haut.

Perso je trouve que la rentrée atmosphérique est une chose plutot bien connue et maitrisée de nos jours, idem pour le freinage par parachute. On a assez de puissance informatique pour pouvoir calculer la capacité de freinage dans une atmosphère ténue.
Pour moi, le point fort et défi technologique de cette descente c'était l'après largage sous parachute, la phase de retropropulsion. Et le moins qu'on puisse dire c'est que ça a visiblement complètement raté.
si un jour on veut poser un engin sur Mars il va s'agir de maitrise cette technologie. On alors on va devoir se limiter aux airbags.
Je viens de voir au JTV de TF1 un responsable de l'ESA dire que Schaparelli avait réussi 90% de la mission et qu'"ils étaient très satisfait de cette réussite. Un optimisme que je ne partage pas du tout.

Après je comprend ton point de vue, tu as une vision plus orienté vers les résultats scientifiques alors que moi, membre du grand public je suis plus tourné sur l'exploit, sur l'image, et sur l'émerveillement instantanée. Nos ressenties et nos espérances sont donc différents.


Dernière édition par Mustard le Jeu 20 Oct 2016 - 20:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.forum-conquete-spatiale.fr
Papy Domi
Donateur
Donateur

Papy Domi

Masculin Nombre de messages : 1796
Age : 67
Localisation : TOURS 37000-PERNAY 37340
Date d'inscription : 13/04/2011

[ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO. - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: [ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO.   [ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO. - Page 16 EmptyJeu 20 Oct 2016 - 20:49

Je suis totalement en phase avec pratiquement tous les posts.
L'ESA a bien foiré cette mission du début jusqu'à la fin, y compris la com.
Comme il a été souligné, les américains profitent de chaque fenêtre martienne pratiquement. Pas nous. Nos budgets sont largement très insuffisants pour avoir réellement un esprit de conquête. Avec le peu que l'on a par rapport aux usa, on s'éparpille pour faire plaisir à tout le monde. Y a qu'à voir toutes les réunions avant de choisir un projet. Actuellement l'ESA nous "vend" Bepi Colombo par exemple, mission vers Mercure si je ne trompe pas. Autant une mission vers Encelade ou Europe m'aurait semblé passionnante tandis que Mercure ne me fait pas flipper plus que ça. Une mission réellement pour les scientifiques de mon point de vue. Je souhaite toutefois et c'est un minimum une complète réussite à ce projet s'il aboutit.
Bon sang faut attendre 6 ans pour une nouvelle tentative, je le dis haut et fort, ce n'est pas normal.
Revenir en haut Aller en bas
 
[ExoMars 2016] Suivi de l'EDL de Schiaparelli et de l'insertion orbitale de TGO.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 16 sur 29Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17 ... 22 ... 29  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la conquête spatiale :: Actualité spatiale :: Exploration du système solaire, et au delà ... :: Mars et ses lunes-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit