Politique spatiale de Donald Trump, 45e Président des USA

Page 38 sur 40 Précédent  1 ... 20 ... 37, 38, 39, 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Pour les élections présidentielles américaines de 2020 on va avoir en face de Trump (monsieur +12% de budget NASA pour 2021) un nommé Bernie Sanders parmi les favoris démocrates, avec comme programme spatial : "Earth first".
Tout est effectivement résumé en 2 mots  8-)

aRes

Messages : 875
Inscrit le : 24/10/2005

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Revenir en haut Aller en bas


@aRes a écrit:Pour les élections présidentielles américaines de 2020 on va avoir en face de Trump (monsieur +12% de budget NASA pour 2021) un nommé Bernie Sanders parmi les favoris démocrates, avec comme programme spatial : "Earth first".
Tout est effectivement résumé en 2 mots  8-)

Parce que vous voteriez pour un candidat uniquement en fonction de sa politique spatiale? Donc si demain, en France, un candidat promet de fermer tous les hôpitaux, toutes les écoles, d'interdire aux gens de partir en retraite, mais augmente le budget spatial de 500% voir plus, il aura votre voix?

Pour une analyse plus détaillée, apporter sur le plateau 1, 2, 3 Mds $ de plus est certes intéressant, mais la politique spatiale de l'administration Trump est pour le moins brouillonne. D'abord, ne l'oublions pas, la NASA est restée longtemps sans administrateur après l'élection du Président Trump, preuve quand même d'un désintérêt pour l'espace. Il a aussi voulu arrêter des programmes scientifiques, même fortement avancés. Mais concernant cette augmentation de budget, sa finalité reste douteuse. Car elle arrive après que l'administration Trump a chamboulé tous les plans de la NASA, pour exiger un débarquement lunaire en 2024. 2024 étant sa dernière année de Président si M. Trump est réélu en novembre, cette augmentation à un goût plus politique qu'un amour (tardif) que le Président aurait pour la conquête spatiale.

Quand au programme de M. Sanders, la Terre d'abord, il s'imposera de toutes façons avec ou sans lui. De plus, opposer, comme vous semblez le faire, la conquête spatiale et le bien-être de notre planète ne mènera qu'à des querelles stériles. On peut très bien faire l'un et l'autre, sauf à attendre que les circonstances nous obligent à des choix (forcément douloureux). L'argent existe, et en quantité, mais son utilisation est en effet un choix éminemment politique.
Lunarjojo
Lunarjojo
Donateur
Donateur

Messages : 2859
Inscrit le : 03/01/2008
Age : 67 Masculin
Localisation : Epinal

Revenir en haut Aller en bas


Avec un budget militaire US de 738 milliards $ pour la seule année 2020, je pense qu'un candidat "écolo" ou "Earth first" aurait toute opportunité à taper dans celui-ci plutôt que d'enterrer un retour humain sur la Lune pour économiser quelques menus milliards.
Le bien être humain et écologique ne doit pas s'opposer à l'expansion spatiale, bien au contraire, les deux doivent aller de paire avec une conquête spatiale moteur d'ingéniosité, d'apprentissage, de motivation et d'ouverture d'esprit sur l'Univers qui nous entoure.

Mais bon le primitif "ils feraient mieux de résoudre la faim dans le monde plutôt que d'envoyer des fusées dans l'espace" à la vie dure....


Alors Trump est-il le pire Président que les USA aient connus ? non largement pas. Est-il le plus dénigré en France ? possiblement : à cause de son coté populiste, direct et protectionniste.
S'il gesticule et tweet beaucoup, son bilan est bien loin de la catastrophe annoncée. L'économie américaine ne s'est jamais aussi bien portée, et d'un point de vue géopolitique il a rapproché son pays de la Corée du Nord et a calmé le jeu avec la Russie en Ukraine et en Syrie. Le revers de la médaille sont ses décisions contestées sur Israël/Palestine et l'Iran (mais bon il faut bien contenter à la marge les Faucons qui font pression au Pentagone et à la Maison Blanche).
 Là où son adversaire démocrate H. Clinton prônait la guerre ouverte contre l'Iran et affichait la Russie comme pire menace.. 

Sur la politique spatiale Trump a boosté en continu le budget NASA, remis un programme spatial sur les rails avec un objectif clair.
Là où Obama avait baissé les bras face un programme Constellation sous-budgétisé qu'il avait tenté de saborder avant de devoir reculer face aux lobbies (qui ont la vie dure aux USA), Trump a décidé d'allonger les milliards en refixant les objectifs. Alors rien n'est gratuit, il fait cela autant pour sa gloire personnelle que pour les lobbies.

Mais on est bien loin du tyran idiot décrit, même si son climatoscepticisme ne l'aide pas...
aRes
aRes

Messages : 875
Inscrit le : 24/10/2005
Age : 41 Masculin
Localisation : Alsace

Revenir en haut Aller en bas


@ aRes: je suis heureux de constater que votre jugement est bien plus conséquent et informé que votre premier message lapidaire ne le laissait penser. Donc acte.

@aRes a écrit:Sur la politique spatiale Trump a boosté en continu le budget NASA, remis un programme spatial sur les rails avec un objectif clair.

Sur ce point, nos points de vue divergent. Il me semble, et c'est courant sur le forum, qu'on confond les objectifs et les moyens. L'administration Trump veut envoyer des hommes sur la Lune, soit. Mais dans quel but? L'objectif ne peut pas être seulement d'aller sur la Lune. Soit on donne à ces astronautes des objectifs clairs et précis, comme faire de la recherche scientifique, récolter des échantillons, installer des instruments, etc. Soit on envisage une installation permanente ou semi-permanente. Soit on y va pour la gloire, on fait deux petits tours et ensuite on rentre à la maison (Apollo bis). Et si la NASA communique beaucoup comment y aller, sur les moyens, avouons que le "pourquoi faire" reste en suspens. Et un programme spatial dont la finalité reste si incertaine sera toujours empli de fragilité.
Lunarjojo
Lunarjojo
Donateur
Donateur

Messages : 2859
Inscrit le : 03/01/2008
Age : 67 Masculin
Localisation : Epinal

Revenir en haut Aller en bas


Pourquoi faire, pourquoi faire, mais pour y installer des éoliennes géantes !  :iout:
Astro-notes
Astro-notes
Donateur
Donateur

Messages : 13377
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 78 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas


Le pourquoi de ce retour sur la lune, c'est la préparation de Mars, la maison blanche l'a réaffirmé et fait passer le message via Bridenstine. Mais ça reste l'objectif, pas les moyens.

_________________
Documents en édition libre pour le FCS (Google Drive) :
Thierz
Thierz
Admin
Admin

Messages : 6459
Inscrit le : 12/03/2008
Age : 43 Autre / Ne pas divulguer
Localisation : Grenoble-Chambéry

Revenir en haut Aller en bas


Le conseiller scientifique de Kennedy, Jerome Wiesner, savait quelques heures avant Kennedy le 14 avril 1961, que ce dernier recevrait la proposition de poser un homme sur la Lune avant 1970, pour laver l'affront de Vostok 1 et pourtant il y était opposé! Comme bien d'autres scientifiques (comme Thomas Gold). Aujourd'hui encore, les scientifiques s'y opposent pour les mêmes raisons (les machines font mieux le travail et sont moins chères) mais en plus, ceux qui veulent aller directement sur Mars ( mêmes raisons: mon projet est meilleur et mérite plus l'argent pour la Lune).
Apollo a eu lieu; on en parle encore avec émerveillement, on célèbre les anniversaires ! Il y a très peu de monde qui regrette que cela se soit passé!! 
Donc aller sur la Lune touche bien plus que l'absence de budget pour les scientifiques ou pour les tenants de Mars! 
Il y a du politique, du prestige, de la motivation, un délai pas trop long, une technologie pas trop différente de l'actuelle, de courtes ou plus longues missions au choix, des endroits où se poser au choix, des défis à relever (La face cachée? La Lune dans la nuit? Les pôles?) et tout un peuple à inspirer !!
L'inspiration n'a pas de prix car elle joue sur le (très) long terme: les jeunes qui font STEM; les livres d'histoires pour les générations futures...
Oui, c'est pas tellement plus que planter un drapeau, ramasser des échantillons mais il y a la part d'irrationnel qui accompagne une telle entreprise !
Obama en annulant Constellation tout en invoquant Mars pour dans 30 ans a fait un grand tort à sa nation dans le domaine du spatial habité !
Raoul
Raoul

Messages : 1889
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 63 Masculin
Localisation : Gembloux, Belgique

http://membres.multimania.fr/astroraoul/

Revenir en haut Aller en bas


Oui, Raoul, cela se tient  :up8:
Astro-notes
Astro-notes
Donateur
Donateur

Messages : 13377
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 78 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Revenir en haut Aller en bas


@Thierz a écrit:Le pourquoi de ce retour sur la lune, c'est la préparation de Mars, la maison blanche l'a réaffirmé et fait passer le message via Bridenstine. Mais ça reste l'objectif, pas les moyens.


     Ce retour vers la Lune est très loin de se résumer a une simple préparation au programme martien, en réalité c'est surtout une volonté je pense de préparer a une future présence permanente humaine sur la Lune qui hélas sera couteuse en travail de préparation a l'acceuil d'une base habitée permanente ou si on peut alors disposer d'un outil qui permet de faire d'une pierre 2 voir 3 coups comme le programme Artemis + LOPG (enfin la station en orbite lunaire) ou on peut disposer d'un programme d'exploration lunaire tout en ayant une station permettant de faire point de départ pour un chantier d'un engin de transit marsien ... Et je dis 3 coups car on peut aussi en faire d'autres programmes comme une exploration de l'espace profond depuis ce point de départ


   En fait la préparation pour Mars et la station donc liée a ce projet a le devoir de rentabiliser cet investissement en permettant a la fois de préparer un projet de présence permanente sur la Lune, pour moi c'est un programme en cela OPTIMAL, le seul truc après qui me chagrine c'est peut  être le coté un peu cheap de la station lunaire pour gérer ces 2 grands axes des futurs programmes spatiaux enfin nous verrons bien

   La Lune aura un besoin indispensable d'une présence permanente car l'humanité et la science ne pourrons pas se passere d'une politique de Grands instruments a la surface de la Lune comme par exemple une politique de télescopes géants ect bien qu'on en est évidemment très loin, mais l'objectif a 50 ans près ce sera bien ça ! Pouvoir construire des grands instruments sur la Lune qui nécessiteront une présence permanente et je pense qu'Artémis est bien l'acte 1 de ce futur grand axe de développement lunaire et c'est formidable de pouvoir mettre cela en commun avec l'intéret du voyage vers Mars !


   (quand je dis grands instruments j'entend aussi par la des investissements dans des domaines qui ne seront pas des instruments a but forcément scientifique, la Lune devra je pense rapidement acceullir des essais industriels d'exploitation et traitement (pré-traitement pour optimiser les volumes en retour vers la Terre si exploitation il y a) du régolite "spatial" (car le régolite il est vrai n'est pas forcément le meme partout, d'ou mon spatial plutot que lunaire), des essais de moyenne envergure dans le domaine électro-nucléaire : Il sera je pense très important de pouvoir prouver qu'une petite centrale nucléaire peut fonctionner sur la Lune en totale sureté d'exploitation, la Lune aura besoin d'une logique quasi industrielle de grand laboratoire : L'exploration du système solaire et les découvertes matérielles qui auront lieu exigeront je pense d'avoir des réponses les + rapides possibles ou on ne pourra pas attendre un long retour vers la Terre, de grands labos seront alors a termes idem nécessaires sur la Lune : Tant pour la recherche pour l'autonomie humaine lunaire que pour analyser le + rapidement possible des échantillons en provenance de Mars ou de l'espace profond ... La présence permanente de l'humain sur la Lune aura une sorte d'effet papillon en termes de quantité colossale d'installation  dont l'humanité aura besoin, sans oublier une dernière chose, des installations semi-industrielle de mise en oeuvre de matériaux pour construire sur la Lune avec des matériaux qui sont sur place a pas cher pour éviter que le moindre petit labo nous coute des milliards de milliards : La lune devra construire son propre modèle semi-industriel pour se développer au maximum par ses propres matériaux pour couter le moins possible ! Et en cela idem, la présence permanente de l'homme sera je pense requise quoi qu'il arrive)

Argonaute

Messages : 325
Inscrit le : 16/01/2013
Age : 43 Masculin
Localisation : Dans ma Nef extraglactique...

Revenir en haut Aller en bas


@Argonaute a écrit:
@Thierz a écrit:Le pourquoi de ce retour sur la lune, c'est la préparation de Mars, la maison blanche l'a réaffirmé et fait passer le message via Bridenstine. Mais ça reste l'objectif, pas les moyens.


     Ce retour vers la Lune est très loin de se résumer a une simple préparation au programme martien, en réalité c'est surtout une volonté je pense de préparer a une future présence permanente humaine sur la Lune

Pour l'instant, Artémis, c'est un débarquement d'astronautes sur la Lune, et une station (ou mini station) en orbite lunaire avec des temps de présence ne dépassant pas un mois. Le reste n'est que supputation. Le village lunaire de la NASA, c'est comme le voyage martien: de beaux power-point.
Lunarjojo
Lunarjojo
Donateur
Donateur

Messages : 2859
Inscrit le : 03/01/2008
Age : 67 Masculin
Localisation : Epinal

Revenir en haut Aller en bas


Idem, je ne pense pas du tout que le plan de Trump soit de préparer une présence longue durée sur la Lune.

_________________
Documents en édition libre pour le FCS (Google Drive) :
Thierz
Thierz
Admin
Admin

Messages : 6459
Inscrit le : 12/03/2008
Age : 43 Autre / Ne pas divulguer
Localisation : Grenoble-Chambéry

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Revenir en haut Aller en bas


A vrai dire la, ce qu'a vraiment Trump en tête va être compliqué a débattre, car d'un coté il parait hautement probable a la base que lui ne voyait dans l'accès a la Lune, que le bénéfice politique lié a la promesse de revoir un américain poser le pied sur la Lune car il sait qu'une partie de l'électorat américain est lessivé par cette décennie vide (2010-2020) ou les américains ont quasi rien fait en spatial habité durant cette période, et que donc cette promesse allait être une bon pari politique ne serait ce que pour cela

Et qu'il parait a mon sens + probable quand je parle d'accès a la Lune pour le long termes via une présence permanente qu'il s'agissait du point de vu de la Nasa, qui elle même est partagé de toute façon (Mars ? La Lune ? La Lune pour du durable ? Mars pour une mission courte ?)

  Ceci étant dit, n'oubliez quand même pas que c'est bien Trump lui même qui avait déclaré et proposé aux Russes, un projet de base lunaire allant dans le sens d'un habitat permanent sous la forme d'un projet comme l'ISS , bien qu'après ce n'était pas très clair si il parlait + de la LOPG a ce moment ou bien d'un habitat sur le sol lunaire, mais je suis sur et certain qu'il a bien fait cette déclaration

   C'est assez compliqué je pense d'essayer d'écrémer le qui veut quoi en tentant de prendre en compte, ce que les agences derrières veulent aussi

  Au de la de tout ça, on ne peut pas non plus oublier le fait qu'il existait dans la politique américain une dichotomie : Démocrates > Mars, Républicains > Lune

Argonaute

Messages : 325
Inscrit le : 16/01/2013
Age : 43 Masculin
Localisation : Dans ma Nef extraglactique...

Revenir en haut Aller en bas


Ouais, n'oublions pas que la "plus grande démocratie du monde" est surtout le repaire des abstentionnistes car moins d'un électeur sur deux vote et je ne parle même pas du nombre réels de personnes pouvant voter !
Et ces non-votant, ils sont pour quoi ? 
L'ISS peut-être ?

Anovel

Messages : 1545
Inscrit le : 03/10/2017
Age : 62 Masculin
Localisation : 62 Le Portel

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Revenir en haut Aller en bas


Quel rapport y a-t-il entre la vache qui rit, produit typiquement national, et l’ISS qui est internationale ?
PierredeSedna
PierredeSedna
Donateur
Donateur

Messages : 1649
Inscrit le : 24/08/2017
Age : 61 Masculin
Localisation : Région Ile-de-France

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Revenir en haut Aller en bas


Deux amours en même temps ? :affraid:

Quelle infidélité à la conquête spatiale !
PierredeSedna
PierredeSedna
Donateur
Donateur

Messages : 1649
Inscrit le : 24/08/2017
Age : 61 Masculin
Localisation : Région Ile-de-France

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Revenir en haut Aller en bas


@Katalpa : "un vaste puits d'amour", comme tu y vas !  :megalol:
Astro-notes
Astro-notes
Donateur
Donateur

Messages : 13377
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 78 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Revenir en haut Aller en bas


Si on a vu 2001 en 1968 sans avoir jamais vu de film pareil auparavant, c'est assurément très différent que de l'avoir vu après bien d'autres films de SF bourrés de meilleurs effets spéciaux ! 
En 1958, la NASA a été créée pour répondre au Spoutnik.
En 1961, Kennedy a lancé la course à la Lune pour répondre à Gagarine.
En 1972, la NASA décide de construire la Navette spatiale pour rendre l'accès à l'espace moins cher et entrainer d'autres nations.
En 1992, Clinton décide de financer une station spatiale en collaborant avec les russes pour décourager les savants soviétiques à répondre aux sirènes de pays dangereux.
En 2018, Trump décide un retour vers la Lune pour 2024 pour encourager les femmes à s'intéresser à la science (STEM Science Technology-Engineering-Maths).

Ce n'est jamais pour la science en premier lieu, c'est toujours la géopolitique qui prime, mais la science suit toujours!
Raoul
Raoul

Messages : 1889
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 63 Masculin
Localisation : Gembloux, Belgique

http://membres.multimania.fr/astroraoul/

Revenir en haut Aller en bas


Donald Trump vient de signer un décret encourageant l'utilisation commerciale des ressources spatiales dont voici la traduction :


Décret exécutif encourageant le soutien international pour la récupération et l'utilisation des ressources spatiales

En vertu de l'autorité qui m'est confiée en tant que président par la Constitution et les lois des États-Unis d'Amérique, y compris le titre IV de la US Commercial Space Launch Competitiveness Act (Public Law 114-90), il est ordonné comme suit:


Section 1. Politique. La directive sur la politique spatiale-1 du 11 décembre 2017 (Programme de relance de l'espace humain américain), prévoit que les partenaires commerciaux participeront à un «programme innovant et durable» dirigé par les États-Unis pour «mener le retour des humains sur la Lune pendant longtemps, l'exploration et l'utilisation à long terme, suivies de missions humaines sur Mars et d'autres destinations. » L'exploration à long terme et la découverte scientifique réussies de la Lune, de Mars et d'autres corps célestes nécessiteront un partenariat avec des entités commerciales pour récupérer et utiliser les ressources, y compris l'eau et certains minéraux, dans l'espace.


L'incertitude concernant le droit de récupérer et d'utiliser les ressources spatiales, y compris l'extension du droit à la récupération commerciale et à l'utilisation des ressources lunaires, a cependant découragé certaines entités commerciales de participer à cette entreprise. La question de savoir si l'Accord de 1979 régissant les activités des États sur la Lune et les autres corps célestes (l '«Accord sur la Lune») établissant le cadre juridique des États-nations concernant la récupération et l'utilisation des ressources spatiales a aggravé cette incertitude, en particulier parce que les États-Unis n'ont ni signé ni ratifié l'Accord sur la Lune. En fait, seuls 18 pays ont ratifié l'Accord sur la Lune, dont seulement 17 des 95 États membres du Comité des Nations Unies sur les utilisations pacifiques de l'espace extra-atmosphérique. En outre,


Les Américains devraient avoir le droit de s'engager dans l'exploration commerciale, la récupération et l'utilisation des ressources dans l'espace extra-atmosphérique, conformément à la loi applicable. L'espace extra-atmosphérique est un domaine d'activité humaine juridiquement et physiquement unique, et les États-Unis ne le considèrent pas comme un bien commun mondial. En conséquence, les États-Unis auront pour politique d'encourager le soutien international à la récupération et à l'utilisation publiques et privées des ressources dans l'espace, conformément à la législation applicable.


Section 2. L'Accord sur la Lune. Les États-Unis ne sont pas parties à l'Accord sur la Lune. De plus, les États-Unis ne considèrent pas l'Accord sur la Lune comme un instrument efficace ou nécessaire pour guider les États-nations concernant la promotion de la participation commerciale à l'exploration à long terme, à la découverte scientifique et à l'utilisation de la Lune, de Mars ou d'autres corps célestes . En conséquence, le Secrétaire d'État s'opposera à toute tentative de la part de tout autre État ou organisation internationale de traiter l'Accord sur la Lune comme reflétant ou exprimant autrement le droit international coutumier.


Section 3. Encourager le soutien international pour la récupération et l'utilisation des ressources spatiales. Le secrétaire d'État, en consultation avec le secrétaire au Commerce, le secrétaire aux Transports, l'administrateur de la National Aeronautics and Space Administration et le chef de tout autre département exécutif ou agence que le secrétaire d'État juge approprié, prend toutes les des mesures appropriées pour encourager le soutien international à la récupération et à l’utilisation publiques et privées des ressources dans l’espace, conformément à la politique énoncée à la section 1 du présent arrêté. Dans l'exécution de cette section, le Secrétaire d'État cherchera à négocier des déclarations conjointes et des accords bilatéraux et multilatéraux avec des États étrangers concernant des opérations sûres et durables pour la récupération et l'utilisation publiques et privées des ressources spatiales.


Section 4. Rapport sur les efforts visant à encourager le soutien international à la récupération et à l'utilisation des ressources spatiales. Au plus tard 180 jours après la date de la présente ordonnance, le secrétaire d'État fait rapport au président, par l'intermédiaire du président du Conseil national de l'espace et de l'adjoint du président aux affaires de sécurité nationale, concernant les activités menées en vertu de l'article 3 de la présente commande.


Section 5. Dispositions générales. (a) Rien dans la présente ordonnance ne doit être interprété comme portant atteinte ou autrement affectant:


(i) l'autorité conférée par la loi à un ministère ou organisme exécutif, ou à son chef; ou
(ii) les fonctions du directeur de l'Office de gestion et du budget relatives aux propositions budgétaires, administratives ou législatives.
(b) La présente ordonnance sera exécutée conformément à la loi applicable et sous réserve de la disponibilité des crédits.
(c) La présente ordonnance n'est pas destinée à créer et ne crée aucun droit ou avantage, substantiel ou procédural, exécutoire en droit ou en équité par une partie contre les États-Unis, ses départements, agences ou entités, ses dirigeants, employés , ou des agents, ou toute autre personne.


DONALD J. TRUMP
LA MAISON BLANCHE,
6 avril 2020.
Fabien0300
Fabien0300
Rédacteur-Donateur
Rédacteur-Donateur

Messages : 2219
Inscrit le : 23/10/2016
Age : 34 Masculin
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas


Mode humour lourd ON/

Ola pizzaïolos, vous pouvez envisager ouvrir des pizzeria sur le sol lunaire mais il faudra amener votre bois, il n'y en n'a pas sur le sol sélène. Pour l'oxygène, pas de souci, il y en a dans l'eau, et l'eau il n'en manque pas sur la Lune nous ont déjà assuré des universités US. Vous me direz et l'hydrogène restant, pourquoi ne pas l’utiliser pour cuire les pizzas, sauf que pizza au feu d'hydrogène cela sonne moins bien qu'au feu de bois ! 
:megalol:

Mode humour lourd OFF/
Astro-notes
Astro-notes
Donateur
Donateur

Messages : 13377
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 78 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas

Page 38 sur 40 Précédent  1 ... 20 ... 37, 38, 39, 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum