SS-520-4 (Tricom-1) - 10.1.2017 [Echec]

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Une autre image du décollage, en plan plus serré :


David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 26808
Inscrit le : 16/08/2009

Revenir en haut Aller en bas


Ah, 30 secondes de très vive propulsion puis une route balistique de 2 minutes avant allumage du second étage ! Bon, c'est pas ordinaire mais qu'est-ce qui m'étonne encore en astronautique maintenant (?). Ok David L merci de lire les notices techniques sur les lanceurs pour nous.
Astro-notes
Astro-notes

Messages : 16001
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 80 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas


Astro-notes a écrit:Ah, 30 secondes de très vive propulsion puis une route balistique de 2 minutes avant allumage du second étage ! Bon, c'est pas ordinaire mais qu'est-ce qui m'étonne encore en astronautique maintenant (?). Ok David L merci de lire les notices techniques sur les lanceurs pour nous.

Heureusement, elle était traduite en anglais !  :D
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 26808
Inscrit le : 16/08/2009
Age : 49 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


Astro-notes a écrit:Ah, 30 secondes de très vive propulsion puis une route balistique de 2 minutes avant allumage du second étage ! Bon, c'est pas ordinaire mais qu'est-ce qui m'étonne encore en astronautique maintenant (?). Ok David L merci de lire les notices techniques sur les lanceurs pour nous.

Ben comment dire ? Un truc qui passe de 26 km d'altitude à 174 km, comme cela, uniquement en balistique.... Tu me diras que cela dépend de la vitesse atteinte à l'issue des 30 premières secondes; mais bon comme cela, si je compare à des objets que je connais, cela ne me paraît pas crédible.
Hadéen
Hadéen
Donateur
Donateur

Messages : 2441
Inscrit le : 03/09/2016
Age : 23 Masculin
Localisation : Terra

Revenir en haut Aller en bas


C'est sûr Hadéen,  c'est très fort si c'est le scénario prévus. :scratch:
Astro-notes
Astro-notes

Messages : 16001
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 80 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas


Hadéen a écrit:
Astro-notes a écrit:Ah, 30 secondes de très vive propulsion puis une route balistique de 2 minutes avant allumage du second étage ! Bon, c'est pas ordinaire mais qu'est-ce qui m'étonne encore en astronautique maintenant (?). Ok David L merci de lire les notices techniques sur les lanceurs pour nous.

Ben comment dire ? Un truc qui passe de 26 km d'altitude à 174 km, comme cela, uniquement en balistique.... Tu me diras que cela dépend de la vitesse atteinte à l'issue des 30 premières secondes; mais bon comme cela, si je compare à des objets que je connais, cela ne me paraît pas crédible.

Il faut dire que la masse de ce lanceur n'est que de 2,6 tonnes. C'est le plus léger lanceur orbital jamais lancé. Je serais curieux de connaître le pic d'accélération pendant les phases propulsées...
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 26808
Inscrit le : 16/08/2009
Age : 49 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


David L. a écrit:
Hadéen a écrit:

Ben comment dire ? Un truc qui passe de 26 km d'altitude à 174 km, comme cela, uniquement en balistique.... Tu me diras que cela dépend de la vitesse atteinte à l'issue des 30 premières secondes; mais bon comme cela, si je compare à des objets que je connais, cela ne me paraît pas crédible.

Il faut dire que la masse de ce lanceur n'est que de 2,6 tonnes. C'est le plus léger lanceur orbital jamais lancé. Je serais curieux de connaître le pic d'accélération pendant les phases propulsées...

Pour les points défavorables, à 26 km, il y a encore pas mal de traînée atmosphérique.
Hadéen
Hadéen
Donateur
Donateur

Messages : 2441
Inscrit le : 03/09/2016
Age : 23 Masculin
Localisation : Terra

Revenir en haut Aller en bas


Pour l'accélération, cela nous donne :

1er étage : 31,7 secondes, vitesse de 0 à 2000 m/s, soit une accélération de 63.1 m/s² ou 6.43 G.
Phase balistique : 125.3 secondes, vitesse de 2000 m/s à 1100 m/s soit une décélération de -7.18 m/s² ou -0.73 G
2ème étage : 24.4 secondes, vitesse de 1100 m/s ) 3600 m/s soit une accélération de 102.46 m/s² ou 10.44 G
3ème étage : 25.6 secondes, vitesse de 3600 à 8100 m/s soit une accélération de 175.79 m/s² ou 17.91 G


Dernière édition par Ctyastro le Dim 15 Jan 2017 - 17:42, édité 1 fois
Ctyastro
Ctyastro

Messages : 1494
Inscrit le : 30/04/2015
Age : 69 Masculin
Localisation : Auch

http://ephemeride-spatiale.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas


Ctyastro a écrit:Pour l'accélération, cela nous donne :

1er étage : 31,7 secondes, vitesse de 0 à 2000 m/s, soit une accélération de 63.1 m/s² ou 6.43 G.
Phase balistique : 125.3 secondes, vitesse de 2000 m/s à 1100 m/s soit une décélération de -7.18 m/s² ou 0.73 G
2ème étage : 24.4 secondes, vitesse de 1100 m/s ) 3600 m/s soit une accélération de 102.46 m/s² ou 10.44 G
3ème étage : 25.6 secondes, vitesse de 3600 à 8100 m/s soit une accélération de 175.79 m/s² ou 17.91 G

Et tu en conclus quoi ?
Hadéen
Hadéen
Donateur
Donateur

Messages : 2441
Inscrit le : 03/09/2016
Age : 23 Masculin
Localisation : Terra

Revenir en haut Aller en bas


Surtout ce que je n'arrive pas à comprendre c'est l'intérêt d'une si longue phase balistique. Une idée de la variation d'altitude prévue pour celle-ci ? Car en ne regardant que les données de vitesse, on a l'impression de perdre la moitié du bénéfice du premier étage.
Vadrouille
Vadrouille

Messages : 1773
Inscrit le : 04/10/2007
Age : 27 Masculin
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas


Vadrouille a écrit:Surtout ce que je n'arrive pas à comprendre c'est l'intérêt d'une si longue phase balistique. Une idée de la variation d'altitude prévue pour celle-ci ? Car en ne regardant que les données de vitesse, on a l'impression de perdre la moitié du bénéfice du premier étage.

Le lanceur passe de 26 à 174 km d'altitude sans propulsion...
Hadéen
Hadéen
Donateur
Donateur

Messages : 2441
Inscrit le : 03/09/2016
Age : 23 Masculin
Localisation : Terra

Revenir en haut Aller en bas


Certes OK pour le plan d'accélération, mais on a pas les phases de basculement sur l'horizon. On comprend que 8 km/sec vers une route verticale montante cela n'assurera pas de mise en orbite alors que 8 km/sec en vol horizontal alors la fusée passera en vol orbital. On va encore en parler car ce plan de vol est original !
Astro-notes
Astro-notes

Messages : 16001
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 80 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas


Il faut considérer que la fusée n'était pas pilotée comme un lanceur classique, la longue phase balistique avec notamment la séparation "tardive" du 1er étage permet donc en effet d'infléchir la trajectoire vers l'horizon.
C'est une gestion de trajectoire très originale, mais finalement liée au fait de l'utilisation d'une fusée sonde sans guidage, seulement un ajustement avant l'allumage du 2ème étage.
avatar
Syl35
Donateur
Donateur

Messages : 991
Inscrit le : 02/08/2012
Age : 41 Masculin
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas


Hadéen a écrit:
Astro-notes a écrit:Ah, 30 secondes de très vive propulsion puis une route balistique de 2 minutes avant allumage du second étage ! Bon, c'est pas ordinaire mais qu'est-ce qui m'étonne encore en astronautique maintenant (?). Ok David L merci de lire les notices techniques sur les lanceurs pour nous.

Ben comment dire ? Un truc qui passe de 26 km d'altitude à 174 km, comme cela, uniquement en balistique.... Tu me diras que cela dépend de la vitesse atteinte à l'issue des 30 premières secondes; mais bon comme cela, si je compare à des objets que je connais, cela ne me paraît pas crédible.

La fusée sonde utilisée pour le programme REXUS du DLR et basée sur un propulseur Improved Orion passe de ~22.4km à 95.8km en balistique après 26s de poussée passant de ~1250m/s à ~180m/s.
C'est donc crédible ;) mais pour une trajectoire de fusée sonde!


SS-520-4 (Tricom-1) - 10.1.2017 [Echec] - Page 2 Fig-3-Typical-Flight-Sequence-based-on-the-REXUS-3-mission-EuroLaunch-2014
avatar
Syl35
Donateur
Donateur

Messages : 991
Inscrit le : 02/08/2012
Age : 41 Masculin
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas


Ca me rappelle un peu la trajectoire de la fusée Juno-1, orbitale elle aussi.
Space Opera
Space Opera
Modérateur
Modérateur

Messages : 12333
Inscrit le : 27/11/2005
Age : 49 Masculin
Localisation : France

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


David L. a écrit:La télémétrie du premier étage a été perdue à T +20" et il n'y avait pas assez d'informations pour envoyer le signal d'allumage du deuxième étage.

Oui c'est bien un échec.

http://www.sciencemag.org/news/2017/01/japan-loses-another-spacecraft a écrit:But ground controllers for the Japan Aerospace Exploration Agency (JAXA) canceled ignition of the rocket's second stage because the craft stopped sending telemetry data shortly after liftoff, according to an agency press release. The craft then plunged into the ocean southeast of JAXA's Uchinoura Space Center, on Kyushu, the southernmost of Japan's 4 main islands.

Donc la discussion sur les phases de ce vol ...... se conclut par un bain forcé dans l'océan.
montmein69
montmein69

Messages : 19589
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 71 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


Hadéen a écrit:
Vadrouille a écrit:Surtout ce que je n'arrive pas à comprendre c'est l'intérêt d'une si longue phase balistique. Une idée de la variation d'altitude prévue pour celle-ci ? Car en ne regardant que les données de vitesse, on a l'impression de perdre la moitié du bénéfice du premier étage.

Le lanceur passe de 26 à 174 km d'altitude sans propulsion...

Ok, maintenant que j'ai cette donnée, je comprends plus aisément la raison. A t-on une idée du moment où la séparation du 1er étage se fait ? Juste après son arrêt, ou un peu après ?

Cela doit en tout cas être la première fois que pour un lancement raté, on s'attarde plus sur le plan de vol nominal prévu que sur l'anomalie ayant provoqué l'échec. :blbl:
Vadrouille
Vadrouille

Messages : 1773
Inscrit le : 04/10/2007
Age : 27 Masculin
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas


Vadrouille a écrit:
Hadéen a écrit:

Le lanceur passe de 26 à 174 km d'altitude sans propulsion...

Ok, maintenant que j'ai cette donnée, je comprends plus aisément la raison. A t-on une idée du moment où la séparation du 1er étage se fait ? Juste après son arrêt, ou un peu après ?


La séparation était prévue 34,3 secondes après l'extinction.
Ctyastro
Ctyastro

Messages : 1494
Inscrit le : 30/04/2015
Age : 69 Masculin
Localisation : Auch

http://ephemeride-spatiale.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas


Oui à toutes nos spéculations, mais il nous manquait l'information principale : arrêt télémétrie = "cagade" dans le premier étage, après plus rien de cohérent  :down:
Astro-notes
Astro-notes

Messages : 16001
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 80 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas


David L. a écrit:C'est le plus léger lanceur orbital jamais lancé. 


Pour les puristes, je dirais que c'est le lanceur le plus léger à réussir une mise en orbite. 

Seul la fusée N.O.T.S. EV-1 "Pilot" de la US navy peut se vanter d'être la fusée orbital la plus légère jamais lancé fin des années 50. Seulement ses 6 tentatives orbitales et ses 4 tentatives suborbitales se sont tous soldé par un échec.

SS-520-4 (Tricom-1) - 10.1.2017 [Echec] - Page 2 270px-Project_Pilot_launch
Petite Crevette
Petite Crevette

Messages : 332
Inscrit le : 04/10/2016
Age : 53 Masculin
Localisation : on the surface of the red planet

Revenir en haut Aller en bas


Elon Musk a écrit:
David L. a écrit:C'est le plus léger lanceur orbital jamais lancé. 

Pour les puristes, je dirais que c'est le lanceur le plus léger à réussir une mise en orbite. 

Je ne connaissais pas le lanceur NOTS EV-1 Pilot de l'US Navy, d'une masse de 900 kg pour une performance de 1,05 kg.

En tout cas, la SS-520-4 n'est pas le plus léger à réussir une mise en orbite, vu que cette première tentative a échoué !

Le lanceur le plus léger à avoir réussi une satellisation est la Lambda-4S japonaise, avec 9400 kg. Vanguard n'est pas loin, avec 10050 kg.
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 26808
Inscrit le : 16/08/2009
Age : 49 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


David L. a écrit:En tout cas, la SS-520-4 n'est pas le plus léger à réussir une mise en orbite, vu que cette première tentative a échoué !

Ah oui c'est vrai, je faisait référence au deux premiers tirs de cette fusée mais ils étaient seulement suborbitaux.
Petite Crevette
Petite Crevette

Messages : 332
Inscrit le : 04/10/2016
Age : 53 Masculin
Localisation : on the surface of the red planet

Revenir en haut Aller en bas


Astro-notes a écrit:Oui à toutes nos spéculations, mais il nous manquait l'information principale : arrêt télémétrie = "cagade" dans le premier étage, après plus rien de cohérent  :down:

Information pêchée dans le forum Nasaspaceflight.com. L'allumage du second étage est radio commandé. Perte de liaison radio ==> Pas d'allumage.
avatar
Pline

Messages : 1107
Inscrit le : 06/05/2009
Age : 68 Masculin
Localisation : Gap

Revenir en haut Aller en bas


Pline a écrit:
Astro-notes a écrit:Oui à toutes nos spéculations, mais il nous manquait l'information principale : arrêt télémétrie = "cagade" dans le premier étage, après plus rien de cohérent  :down:

Information pêchée dans le forum Nasaspaceflight.com. L'allumage du second étage est radio commandé. Perte de liaison radio ==> Pas d'allumage.

Une commande de vol qui vient du sol 😢 Ce n'est pas banal non plus.
Hadéen
Hadéen
Donateur
Donateur

Messages : 2441
Inscrit le : 03/09/2016
Age : 23 Masculin
Localisation : Terra

Revenir en haut Aller en bas


Hadéen a écrit:
Pline a écrit:

Information pêchée dans le forum Nasaspaceflight.com. L'allumage du second étage est radio commandé. Perte de liaison radio ==> Pas d'allumage.

Une commande de vol qui vient du sol 😢 Ce n'est pas banal non plus.

Pas banal mais là aussi logique compte tenu du fait qu'il n'y a pas de guidage pendant les phase propulsées du 1er et 2ème étage. La simple phase de réalignement et mise en rotation en devient capitale et c'est probablement plus sûre d'utiliser un signal d'allumage montant plutôt qu'un ordre automatique qui nécessiterait dans ce cas un système de sauvegarde par neutralisation (le pb de la poudre qui ne peut être coupée après allumage). Et là on entre dans des considérations bien plus complexes de sécurité au sol, qualification du système, etc...

Ce n'était de toutes manières pas banal de chercher à satelliser un cubesat avec la base d'une simple fusée sonde "classique" ;)
avatar
Syl35
Donateur
Donateur

Messages : 991
Inscrit le : 02/08/2012
Age : 41 Masculin
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas


Une autre image du décollage, de l'autre coté du pas de tir :

David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 26808
Inscrit le : 16/08/2009
Age : 49 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum