[SpaceX] Avenir, perspectives et opinions

Page 37 sur 40 Précédent  1 ... 20 ... 36, 37, 38, 39, 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


@Richard69 a écrit:
Faire moins bien pour plus cher, c'est quand même un comble.


Non. Cela ne s'appelle pas "un comble", cela s'appelle "des marges". Super

Hadéen
Donateur
Donateur

Messages : 2349
Inscrit le : 03/09/2016

Revenir en haut Aller en bas


Pierredesedna: "raptoriser la Falcon 9 pour accroître sa compétitivité "

Ce "tout petit" extrait de ton post m'interpelle.

S'agit-il d'une éventualité soulevée chez SpaceX ou d'une proposition genre délire (j'allais dire une "vue de l'esprit"...) de la part de cette revue?

L'idée de reprendre l'architecture et l'avionique d'une Falcon9 avec des raptors en ferait une sorte d'Eagle9 quasiment concurrente de la FH. Sans le panache d'une création ab nihilo...

Et que dire d'une éventuelle Eagle Heavy à 27 raptors, en regard des 31 d'un SH à la gestation souffreteuse... On peine encore à en espérer trois sous le hopper...

On peut continuer sur ce raisonnement, 31 bourrins sur un seul booster, autant peut-être attendre le prochain saut technologique en matière de motorisation, pour refaire le coup de la F9 en sortant le Condor9, puis le Condor Heavy... Ce serait peut-être plus rationnel... Et puis...

Alors, délire, ou du mouron à se faire à Evry-Courcouronnes?

jmfret

Messages : 93
Inscrit le : 23/04/2019
Age : 63 Masculin
Localisation : france

Revenir en haut Aller en bas


De ce que j'avais vu , la communication de spacex est claire. le minimum d’amélioration de la falcon 9 , tout sur la BFR. il y a quelque mois, Musk a annoncé que le deuxième étage de la F9 deviendrait un mini-starship mais a annulé se projet la semaine suivante sans que l'on sache s'il impliqué une méthanisation. 

De tout façon faire une falcon raptorisé (faucon+ raptor =Ptérodactyle? en fançais uniquement) demanderait beaucoup de travail pour isoler le réservoir de carburant et d'ajusté la position de l'inter réservoir.  De plus, si l'on ne modifie pas les tailles, la methanisation n'augmentera pas les performances. Certes, il y a une gain en ISP (environ 12%) mais la masse volumique du carburant est divisé par deux, se qui fait diminuer la masse d'ergole globale. La solution serait de faire grossir la falcon 9, mais sa reviens a recrée complètement un nouveau lanceur , mais musk a pas l'air très chaud.
phenix
phenix

Messages : 2089
Inscrit le : 22/02/2015
Age : 26 Masculin
Localisation : Hier:Ardèche Aujourd’hui:Marignane Demain:Vénus

https://venautics.space/accueil-provisoire/

Revenir en haut Aller en bas


@phenix a écrit:La solution serait de faire grossir la falcon 9, mais sa reviens a recrée complètement un nouveau lanceur , mais musk a pas l'air très chaud.

Si au contraire : alors il fait le BFR :hot:

_________________
Documents en édition libre pour le FCS (Google Drive) :
Thierz
Thierz
Admin
Admin

Messages : 6464
Inscrit le : 12/03/2008
Age : 43 Autre / Ne pas divulguer
Localisation : Grenoble-Chambéry

Revenir en haut Aller en bas


le touriste qui doit partir sur le spaceship autour de la lune est fauché!
https://sciencepost.fr/2019/05/le-premier-client-de-spacex-pour-le-voyage-autour-de-la-lune-est-fauche/
bed31fr
bed31fr

Messages : 749
Inscrit le : 28/05/2008
Age : 43 Masculin
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas


@Thierz a écrit:
@phenix a écrit:La solution serait de faire grossir la falcon 9, mais sa reviens a recrée complètement un nouveau lanceur , mais musk a pas l'air très chaud.

Si au contraire : alors il fait le BFR :hot:
exact, j'aurais du préciser "...tres chaud pour crée un autre lanceur que la bfr" :pale:

@bed31fr a écrit:le touriste qui doit partir sur le spaceship autour de la lune est fauché!
https://sciencepost.fr/2019/05/le-premier-client-de-spacex-pour-le-voyage-autour-de-la-lune-est-fauche/
deja
De plus, l’engin (BFR) embarquera pas moins de 110 tonnes de propergol à son bord.
110t, c'est juste un peut plus que la masse a vide du starship. donc en realité c'est 10 fois plus dans le starship et environ 50 fois plus au total.

La seul info c'est qu'il vend deux oeuvres d'art et que quand quelqu'un lui demande dans un tweet s'il est fauché il répond oui. c'est surement de l'humour , il est peut être dans une mauvais passe mais avec 2 milliards sous le matelas il est pas encore au resto du cœur.
phenix
phenix

Messages : 2089
Inscrit le : 22/02/2015
Age : 26 Masculin
Localisation : Hier:Ardèche Aujourd’hui:Marignane Demain:Vénus

https://venautics.space/accueil-provisoire/

Revenir en haut Aller en bas


@jmfret a écrit:  Pierredesedna:      "raptoriser la Falcon 9 pour accroître sa compétitivité "

Ce "tout petit" extrait de ton post m'interpelle.

S'agit-il d'une éventualité soulevée chez SpaceX ou d'une proposition genre délire (j'allais dire une "vue de l'esprit"...) de la part de cette revue?

L'idée de reprendre l'architecture et l'avionique d'une Falcon9 avec des raptors en ferait une sorte d'Eagle9 quasiment concurrente de la FH. Sans le panache d'une création ab nihilo...

Et que dire d'une éventuelle Eagle Heavy à 27 raptors, en regard des 31 d'un SH à la gestation souffreteuse... On peine encore à en espérer trois sous le hopper...

On peut continuer sur ce raisonnement, 31 bourrins sur un seul booster, autant peut-être attendre le prochain saut technologique en matière de motorisation, pour refaire le coup de la F9 en sortant le Condor9, puis le Condor Heavy...    Ce serait peut-être plus rationnel...    Et puis...

Alors, délire, ou du mouron à se faire à Evry-Courcouronnes ?


@jmfret, bonsoir, 

Sur ce fil, nous pouvons donner des informations récentes et certaines, comme sur les autres fils, mais nous pouvons aussi développer de manière plus spéculative des scénarios, de rêve ou de cauchemar.

Ces mots que tu cites de mon post du 20 janvier risquent d’être mal compris si on les sépare du contexte de ce post : le plan social de SpaceX et l’évaluation des risques d’une stratégie audacieuse consistant à faire financer le projet martien, qui requiert d’ores et déjà l’investissement dans le Starship, par les recettes potentielles dégagées par un second investissement tout aussi ambitieux, celui que représente la mise en place de  la gigaconstellation Starlink.

Stratégie qui s’explique par le fait que la magnifique réussite technique des Falcon 9 et des Falcon Heavy aux étages récupérables ne peut pas être transformée en réussite économique suffisante pour financer le projet martien, en raison de l’actuelle contraction du marché des lancements commerciaux et de l'étroitesse du marché institutionnel de la desserte de l’ISS. 

Je fais partie de ceux qui pensent que cette stratégie culottée peut être victorieuse, mais qu’elle expose tous ceux qui adhèrent au projet à des frayeurs, car cette marche accélérée et cependant longue pour changer le destin humain avant que tout ne se déglingue sur la planète mère sera accompagnée d’incidents et d'échecs spectaculaires - et espérons-le, provisoires.

Et à un moment de cette réflexion j’ai envisagé l’échec total. Dans ce cas, SpaceX pourrait peut-être survivre, mais une SpaceX qui ne serait plus SpaceX. Plus d’esprit entrepreneurial et conquérant, plus de panache, juste la recherche de marges garanties, afin de verser des dividendes  aux actionnaires, comme une banale société aéronautique.

Quel serait, donc, le plan Z d’une SpaceX (ou de son repreneur) qui aurait osé débarquer Elon Musk comme Apple le fit, pour son plus grand malheur, pendant un temps, avec son fondateur Steve Jobs ? Ce plan Z de SpaceX pourrait consister à raptoriser la Falcon 9, son deuxième étage d’abord, pour permettre des réallumages de moteur étalés sur une période de temps longue, puis son premier étage, pour en diminuer encore les coûts de maintenance.

C’est un scénario tout à fait hypothétique et d’autant moins souhaitable qu’il conduirait SpaceX à une stratégie de prix agressive qui transformerait le spatial européen en réserve d’Indiens... Perte totale du marché commercial pour Ariane...

Le Starship peut certes aussi être un concurrent, mais il est conçu surtout pour des marchés et des projets qui n’existent pas encore.

Le financement du projet martien conduit SpaceX à maintenir des prix de lancement élevés et laisse donc des parts de marché à Ariane. Ainsi, si un peu de patriotisme français et européen éloigne d’Elon Musk, beaucoup de patriotisme y ramène.


Dernière édition par PierredeSedna le Mar 7 Mai 2019 - 19:32, édité 1 fois
PierredeSedna
PierredeSedna
Donateur
Donateur

Messages : 1649
Inscrit le : 24/08/2017
Age : 61 Masculin
Localisation : Région Ile-de-France

Revenir en haut Aller en bas


Hello, Tous!
Hello, PierredeSedna!


En conclusion, on a une entreprise qui joue véritablement un coup de poker sur une vision de la conquête de l'espace, avec une réelle agressivité entrepreneuriale (sans le caractère péjoratif qui caractérise tant de commerciaux) et une réussite à peine ternie par l'anomalie (qui tombe tellement à pic pour permettre au CST-100 de revenir dans la course), qui pourrait supplanter sans efforts surhumains un secteur spatial européen dirigé par des "fonctionneurs" qui se sont laissé enfermer dans des impasses technologiques par, justement, ce manque de vision: Ariane sur des rails, IV, V, VI, et roule que vaille...
Et heureusement qu'il y a cette vision chez SpaceX, et non la perspective sage des petits bonds (la raptorisation...) vers la conquête des marchés, elle nous sauve.

Pour le moment.

ôô

jmfret

Messages : 93
Inscrit le : 23/04/2019
Age : 63 Masculin
Localisation : france

Revenir en haut Aller en bas


@jmfret a écrit:Hello, Tous!
Hello, PierredeSedna!


En conclusion, on a une entreprise qui joue véritablement un coup de poker sur une vision de la conquête de l'espace, avec une réelle agressivité entrepreneuriale (sans le caractère péjoratif qui caractérise tant de commerciaux) et une réussite à peine ternie par l'anomalie (qui tombe tellement à pic pour permettre au CST-100 de revenir dans la course), qui pourrait supplanter sans efforts surhumains un secteur spatial européen dirigé par des "fonctionneurs" qui se sont laissé enfermer dans des impasses technologiques par, justement, ce manque de vision: Ariane sur des rails, IV, V, VI, et roule que vaille...
Et heureusement qu'il y a cette vision chez SpaceX, et non la perspective sage des petits bonds (la raptorisation...) vers la conquête des marchés, elle nous sauve.

Pour le moment.

ôô

En fait ce qui serait bien, ce serait d'arriver à trouver des qualités et des talents à SpaceX pour ce qu'ils font et ce qu'ils sont sans se sentir obligé de dénigrer systématiquement les autres acteurs...
Hadéen
Hadéen
Donateur
Donateur

Messages : 2349
Inscrit le : 03/09/2016
Age : 20 Masculin
Localisation : Terra

Revenir en haut Aller en bas


... qui transformerait le spatial européen en réserve d'indiens...

Hadéen,

Un, je ne suis pas l'auteur de cette allégation, je ne fais que rebondir dessus.

Deux, je ne suis pas spécialement fan de SpaceX en tant qu'entreprise américaine, j'aurais, ô combien, aimé qu'elle, ou une équivalente existe en France, capable de développer en dix ans un moteur de 2 MN (en regard des 30 ans du Vulcain!), et donc de motiver le politique au delà des velléités limitées aux mandats, façon Kennedy engageant les USA pour dix ans!...

Mais trois, c'est impossible, du fait de la conception en entonnoir politico-administratif du secteur spatial français ou européen, qui génère ses propres freins. C'est presque aussi pénible que les actionnaires outre-flaque!

Finalement, le principal avantage de boutiques comme SpaceX ou Blue Origin, c'est qu'il n'y a pas chez elles une hiérarchie tentaculaire, mais UN CHEF, et un seul, qui décide et qui assume.

jmfret

Messages : 93
Inscrit le : 23/04/2019
Age : 63 Masculin
Localisation : france

Revenir en haut Aller en bas


@jmfret a écrit:... qui transformerait le spatial européen en réserve d'indiens...

Hadéen,

Un, je ne suis pas l'auteur de cette allégation, je ne fais que rebondir dessus.

Deux, je ne suis pas spécialement fan de SpaceX en tant qu'entreprise américaine, j'aurais, ô combien, aimé qu'elle, ou une équivalente existe en France, capable de développer en dix ans un moteur de 2 MN (en regard des 30 ans du Vulcain!), et donc de motiver le politique au delà des velléités limitées aux mandats, façon Kennedy engageant les USA pour dix ans!...

Mais trois, c'est impossible, du fait de la conception en entonnoir politico-administratif du secteur spatial français ou européen, qui génère ses propres freins. C'est presque aussi pénible que les actionnaires outre-flaque!  

Finalement, le principal avantage de boutiques comme SpaceX ou Blue Origin, c'est qu'il n'y a pas chez elles une hiérarchie tentaculaire, mais UN CHEF, et un seul, qui décide et qui assume.

Je ne partage pas nécessairement votre avis mais ce n'est pas important. Mon propos est essentiellement de dire que SpaceX est incontestablement une réussite majeure dans l'écosystème astronautique contemporain. Leurs récentes réalisations, leurs faibles durées de développement, sont à bien des égards époustouflantes. L'autoflagellation européenne n'apporte pas grand chose à ce fil de discussions en particulier.
Hadéen
Hadéen
Donateur
Donateur

Messages : 2349
Inscrit le : 03/09/2016
Age : 20 Masculin
Localisation : Terra

Revenir en haut Aller en bas


@Hadéen oui, tu as raison, mais cela fait tellement de bien  :pale:
Astro-notes
Astro-notes
Donateur
Donateur

Messages : 13377
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 78 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Revenir en haut Aller en bas


Hadéen:

Il n'y a  aucune autoflagellation européenne, je n'ai, moi, aucune responsabilité dans les choix "stratégiques" des organismes  spatiaux européens, on m'en impose les résultats souvent pathétiques, les abandons la queue basse et les gabegies honteuses, et si j'estime que ces organismes sont critiquables, je les critique.    

Autoflagellation signifierait masochisme de ma part alors qu'il n'y a que colère pour des gens qui ont traité le spatial stratégique comme l'enseignement secondaire...

On a donc constaté que ce qui a pu être fait avec relativement peu de moyens à l'origine (une petite société, comparativement à un état ou à l'europe!) est effectivement époustouflant, vous en convenez.  

Aparté:  Oh, des fortunes comparables à celle de Musk, on a çà, en France. Mais c'est tellement plus intéressant de jouer au Monopoly, bien sur!

Mais, et c'est là que vous décrochez de l'utilité du débat, cette réussite remet en perspective les résultats européens, justement.
Quand vous me parlez de la non-pertinence de cette critique en règle, je vous sens vexé dans votre "francitude" ou "européanitude".  En fait, il y a de quoi. Mais par ces résultats éclatants de SpaceX, pas par moi, ne tirez pas sur le messager!  Moi aussi, je suis vexé par la contribution générale de l'europe au spatial (je ne parle pas des budgets, mais des résultats).  Sommes-nous donc si nuls?

Je reprends les exemples du Merlin ou du Raptor, tous les deux fruits de 10 années de recherche, comparativement à un  Vulcain, qui a semble-t-il épuisé 30 ans de chercheurs à Vernon, sans que le moteur du siècle en soit sorti.  Ah, on n'en a pas besoin, du moteur du siècle? C'est beau, l'ambition!   Et je vois le résultat, ce sont ceux d'en face qui l'ont, voilà la conclusion de la réussite "éclair" de SpaceX, et dans une moindre mesure, de Blue Origin...

Sans équivoque, le manque de résultats est dans notre société la preuve d'un managing inadapté. Cela devrait amener les dirigeants du spatial européen à moins compter leurs points de retraite "super-cadres", et les rendre un peu humbles. Soyons terre à terre ( faute d'accès européen à l'espace, ôô), la dernière génération de ces décideurs était à chier.

On devrait même incrémenter les résultats de leur passage aux affaires dans le calcul de leurs retraites... (je fais par ailleurs la même proposition en ce qui concerne la retraite des politiques et des élus).

jmfret

Messages : 93
Inscrit le : 23/04/2019
Age : 63 Masculin
Localisation : france

Revenir en haut Aller en bas


@jmfret a écrit:... qui transformerait le spatial européen en réserve d'indiens...

Hadéen,

Un, je ne suis pas l'auteur de cette allégation, je ne fais que rebondir dessus.

   

@jmfret, chacun écrit ce qu’il veut, mais je note pour le regretter que tu procèdes de la même façon qu’avec mon post du 20 janvier, et avec d’autres posts d’ailleurs : tu extrais un membre de phrase de son contexte (on voit que le verbe est au conditionnel, et s’inscrit donc dans un raisonnement prospectif faisant intervenir des hypothèses) et tu fais des commentaires qui transforment une éventualité subordonnée à certaines conditions en fait constaté immédiat, dans une logique stigmatisante.

Tu peux stigmatiser si tu le souhaites, mais ce serait mieux de ne pas me l’imputer.

Je n’ai évidemment jamais parlé dans ce post du spatial européen actuel comme d’une « réserve d’Indiens », il faut relire la phrase complète et ce qui l’entoure. Le spatial européen a des problèmes, il est exposé à des risques à moyen et long terme, il ne répond pas à toutes nos attentes, mais il a aussi des perspectives de mon point de vue, notamment s’il est relancé.  Tu as le droit de ton côté d’avoir une opinion plus pessimiste, et de faire si tu le souhaites un lien avec mon propos, mais c’est mieux de le faire sans déformer.

L’un des inconvénients de ce procédé, c’est qu’en rebondissant d’une façon aussi particulière sur une phrase qui parle des conséquences de la stratégie de SpaceX sur l’espace européen, tu rends nécessaire cette mise au point qui oblige à déplacer le centre de gravité de ce fil de SpaceX vers l’Europe. 

Évitons donc d’altérer les opinions des intervenants pour rester concentré sur le cœur du sujet du fil, c’est-à-dire SpaceX.
PierredeSedna
PierredeSedna
Donateur
Donateur

Messages : 1649
Inscrit le : 24/08/2017
Age : 61 Masculin
Localisation : Région Ile-de-France

Revenir en haut Aller en bas


" donc ils ne sont pas au point pour le vol habité".

Un peu péremptoire, je trouve. Et si on attendait la conclusion de l'enquête?

Disons que des soupçons pèsent sur le Dragon Crew et surtout sur ses super-draco qui avaient pourtant donné toute satisfaction lors des quelques 600 tests d'allumage qui avaient été conduits au Texas...


jmfret

Messages : 93
Inscrit le : 23/04/2019
Age : 63 Masculin
Localisation : france

Revenir en haut Aller en bas


Ce qui interpelle dans l'accident récent de la capsule, du moins apparemment, c'est la soudaineté de l'événement ! Il n'y a pas de signes avant-coureurs de l'explosion. A cet égard la perte au sol de la F9 / Amos lors de l'exercice de répétition est aussi un événement quasi instantané. C'est assez troublant et pas fréquent dans les accidents astronautiques récents.
Hadéen
Hadéen
Donateur
Donateur

Messages : 2349
Inscrit le : 03/09/2016
Age : 20 Masculin
Localisation : Terra

Revenir en haut Aller en bas


Hello, PierredeSedna:

Tu auras noté que j'ai respecté le conditionnel dans ta citation. C'était obligatoire, tout autant que nécessaire puisque justement, c'est ce conditionnel que je réfute.

Je l'ai avant tout extraite d'un post plus complet pour souligner ce que les avancées majeures de SpaceX, que nous sommes unanimes à reconnaître, avec un fair-play assez bovin et pour le coup, un rien masochiste, présentent de danger pour le spatial, et pas qu'européen, et pas seulement à la condition d'un scénario particulier de gestion d'après "anomalie", envisageant un SpaceX reconverti en chauffeur de bus low cost pour satellites.
Parce que c'est bien là le danger que représente cette génération spontanée d'acteurs hyperactifs dans un monde, disons, un peu pépèrisé...

Je redonne mon exemple des moteurs, Merlin et Raptor, 10 ans de génèse. Vulcain, 30 ans. Pour les lanceurs "institutionnels" américains, on flirte lourdement avec le demi-siècle. Assis sur de supposés lauriers...

C'est pour cela que je réagis vivement à des commentaires prétendant recentrer le sujet sur un débat enthousiaste sur les avancées de SpaceX et proscrivant les commentaires sur tout ce que ces avancées ont laissé derrière elles, escamotant ainsi un sujet à mon sens primordial pour nous, français et/ou européens, les dangers qu'elles représentent pour tout le reste, spatial européen compris!

Et c'est ainsi que je m'empoigne avec un Hadéen à la fibre européenne qui s'émeut des critiques que je porte sur un petit monde spatial européen qui n'a manifestement pas compris que le danger n'est pas au conditionnel!! Ma critique ne porte pas sur le spatial européen en tant que tel, mais sur la gestion des moyens. Comment Elon Musk arrive-t-il à faire partir ses falcon en dix ans quand ailleurs on vivote sur des acquits? Faisons plaisir à Hadéen en tapant, pour changer (même s'il me concerne moins) sur le deep space américain, qui se ridiculise à ne pas se sortir de son SLS de récupération!

Je reconnais ce que mes critiques ont d'acerbe pour ceux que je trouvais dans mon viseur. Mais qu'ils fassent un peu d'introspection eux-mêmes!

Et la "flagellation" que je cite, extraite d'une réponse de Hadéen, n'a pas pour but une levée de boucliers façon "les trois petits singes", mais bien une prise de conscience et peut-être même un semblant de solution de fuite pour désamorcer la crise imminente.

jmfret

Messages : 93
Inscrit le : 23/04/2019
Age : 63 Masculin
Localisation : france

Revenir en haut Aller en bas


Merci de cette réponse qui permet de lever les malentendus @jmfret.
PierredeSedna
PierredeSedna
Donateur
Donateur

Messages : 1649
Inscrit le : 24/08/2017
Age : 61 Masculin
Localisation : Région Ile-de-France

Revenir en haut Aller en bas


@Hadéen a écrit:Ce qui interpelle dans l'accident récent de la capsule, du moins apparemment, c'est la soudaineté de l'événement ! Il n'y a pas de signes avant-coureurs de l'explosion. A cet égard la perte au sol de la F9 / Amos lors de l'exercice de répétition est aussi un événement quasi instantané. C'est assez troublant et pas fréquent dans les accidents astronautiques récents.


Hello! Du coup, je ne sais plus si je te tutoie ou si je vous vouvoie... :scratch:

Relever cette similitude, c'est rechercher ce qu'il peut y avoir de point commun entre ces deux évènements. J'en vois un, l'utilisation d'hypergols. Sur les super-dracos pour la capsule, et pour l'allumage des Merlins des falcons9 par le mélange TEA+TEB...

Une émanation hors de contrôle d'un membre du couple hypergolique de démarrage des merlins pourrait-elle déclencher une explosion au lieu du "pétard" attendu d'une alimentation maîtrisée?? Je sais, cela ressemble fort à ma question sur la nécessité d'un ratio réguler des deux hypergols dans le fonctionnement du super-draco, un brusque changement catastrophique du ratio entrainant alors une explosion. Aucun des chimistes-motoristes que j'ai contactés n'a pu, ou voulu me répondre, je suppose que cela touche au stratégique...

jmfret

Messages : 93
Inscrit le : 23/04/2019
Age : 63 Masculin
Localisation : france

Revenir en haut Aller en bas


Je ne veux pas envenimer le sujet (même si je l'envenime), mais il y a longtemps qu'en France, pour le moins, les grands entrepreneurs ne sont que des gros commerçants (devenus financiers) et en plus dans des domaines "ultrasoft" comme les entreprises d'excellences à la française, genre : le pinard, les snifs bons, les productions de luxe (habits, maroquineries), la bonne bouffe, bref à des milliards d'années lumières d'un Elon Musk qui lui est un ingénieur. Il vaut mieux des ingénieurs visionnaires que des pizzaïolos de la "riviera" ou des quartiers mondains parisiens pour penser astronautique de demain sans compter qu'ils sont super pour lever des fonds.  :blbl:
Astro-notes
Astro-notes
Donateur
Donateur

Messages : 13377
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 78 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas


Effectivement même si le sujet concerne SpaceX mis en premier, le reste du sujet ne concerne pas que cet acteur qui va interférer avec les autres acteurs du spatial et il est nécessaire de faire des comparaisons sur les forces et aussi les faiblesses de tous ces acteurs.
Une force de SpaceX- comme le fait remarquer Astro-notes - c’est que cette entreprise est dirigée par un passionné , donc vraiment motivé pour la conquête spatiale qui ne cherche pas seulement à s’en mettre plein les poches , et qui est aussi un ingénieur et pas seulement un businessman.

Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 10772
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 77 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas


@jmfret a écrit:Hello, PierredeSedna:

Tu auras noté que j'ai respecté le conditionnel dans ta citation.  C'était obligatoire, tout autant que nécessaire puisque justement, c'est ce conditionnel que je réfute.

Je l'ai avant tout extraite d'un post plus complet pour souligner ce que les avancées majeures de SpaceX, que nous sommes unanimes à reconnaître, avec un fair-play assez bovin et pour le coup, un rien masochiste, présentent de danger pour le spatial, et pas qu'européen, et pas seulement à la condition d'un scénario particulier de gestion d'après "anomalie", envisageant un SpaceX reconverti en chauffeur de bus low cost pour satellites.
Parce que c'est bien là le danger que représente cette génération spontanée d'acteurs hyperactifs dans un monde, disons, un peu pépèrisé...  

Je redonne mon exemple des moteurs, Merlin et Raptor, 10 ans de génèse. Vulcain, 30 ans.  Pour les lanceurs "institutionnels" américains, on  flirte lourdement avec le demi-siècle. Assis sur de supposés lauriers...

C'est pour cela que je réagis vivement à des commentaires prétendant recentrer le sujet sur un débat enthousiaste sur les avancées de SpaceX et proscrivant les commentaires sur tout ce que ces avancées ont laissé derrière elles, escamotant ainsi un sujet à mon sens primordial pour nous, français et/ou européens, les dangers qu'elles représentent pour tout le reste, spatial européen compris!

Et c'est ainsi que je m'empoigne avec un Hadéen à la fibre européenne qui s'émeut des critiques que je porte sur un petit monde spatial européen qui n'a manifestement pas compris que le danger n'est pas au conditionnel!!  Ma critique ne porte pas sur le spatial européen en tant que tel, mais sur la gestion des moyens. Comment Elon Musk arrive-t-il à faire partir ses falcon en dix ans quand ailleurs on vivote sur des acquits?   Faisons plaisir à Hadéen en tapant, pour changer (même s'il me concerne moins) sur le deep space américain, qui se ridiculise à ne pas se sortir de son SLS de récupération!

Je reconnais ce que mes critiques ont d'acerbe pour ceux que je trouvais dans mon viseur. Mais qu'ils fassent un peu d'introspection eux-mêmes!

Et la "flagellation" que je cite, extraite d'une réponse de Hadéen, n'a pas pour but une levée de boucliers façon "les trois petits singes", mais bien une prise de  conscience et peut-être même un semblant de solution de fuite pour désamorcer la crise imminente.

J'ai beau lire et relire vos écrits, je n'arrive ni à y trouver un sens ni à y trouver un fil conducteur. Si je fais abstraction des digressions fantaisistes voire carrément agressives, à part le dénigrement pathologique je ne vois pas comment vous répondre...


Dernière édition par Hadéen le Jeu 9 Mai 2019 - 8:12, édité 1 fois
Hadéen
Hadéen
Donateur
Donateur

Messages : 2349
Inscrit le : 03/09/2016
Age : 20 Masculin
Localisation : Terra

Revenir en haut Aller en bas


@jmfret a écrit:
@Hadéen a écrit:Ce qui interpelle dans l'accident récent de la capsule, du moins apparemment, c'est la soudaineté de l'événement ! Il n'y a pas de signes avant-coureurs de l'explosion. A cet égard la perte au sol de la F9 / Amos lors de l'exercice de répétition est aussi un événement quasi instantané. C'est assez troublant et pas fréquent dans les accidents astronautiques récents.


Hello!  Du coup, je ne sais plus si je te tutoie ou si je vous vouvoie...     :scratch:

Relever cette similitude, c'est rechercher ce qu'il peut y avoir de point commun entre ces deux évènements. J'en vois un, l'utilisation d'hypergols. Sur les super-dracos pour la capsule, et pour  l'allumage des Merlins des falcons9 par  le mélange TEA+TEB...    

Une émanation hors de contrôle d'un membre du couple hypergolique de démarrage des merlins pourrait-elle déclencher une explosion au lieu du "pétard" attendu d'une alimentation maîtrisée??   Je sais, cela ressemble fort à ma question sur la nécessité d'un ratio réguler des deux hypergols dans le fonctionnement du super-draco, un brusque changement catastrophique du ratio entrainant alors une explosion.  Aucun des chimistes-motoristes que j'ai contactés n'a pu, ou voulu me répondre, je suppose que cela touche au stratégique...

En ce qui me concerne, restons en au vouvoiement.

Je crois qu'il y a un malentendu sur mes propos quant à leurs objectifs. Je ne cherchais pas de points communs entre les accidents récents rencontrés par SpaceX. Je soulignais juste que parmi les nombreux échecs de l'astronautique au sens large, SpaceX (par pure coïncidence) s'est un peu "spécialisé" dans les explosions soudaines. Rupture mécanique des COPV pour la F9, allumage explosif pour les SD de la capsule.

L'utilisation des ergols stockables hypergoliques (est trés dangereuse compte tenu de la nature des produits) n'est pas trés compliquée. Pour avoir souvent travaillé avec ces produits, l'allumage explosif à cause d'un rapport de mélange mal maîtrisé, m'est inconnu (ce qui ne veux pas dire que ce n'est pas possible). En revanche, un allumage raté irrattrapable de la chambre de combustion avec instabilité de combustion HF, ça c'est plus fréquent. Et cela conduit à un échec mais progressif, pas une explosion.

EDIT : On notera au passage que REACH vise à interdire l'utilisation des produits hydrazinés. MMH, UDMH, etc... sont concernés au grand désespoir des constructeurs de satellites qui ont déjà les demandes de dérogation sur les bureaux !
Comme quoi, polluer la Terre pour caresser l'espoir de voir un jour une vie multiplanétaire atteint parfois ses propres contradictions.
Hadéen
Hadéen
Donateur
Donateur

Messages : 2349
Inscrit le : 03/09/2016
Age : 20 Masculin
Localisation : Terra

Revenir en haut Aller en bas


@jmfret a écrit:
[...] sur le deep space américain, qui se ridiculise à ne pas se sortir de son SLS de récupération!

Une nouvelle fois, le "deep space", expression que personne n'emploie, n'est pas l'opposé du "new space"...

_________________
Le désespoir est une forme supérieure de la critique. (Léo Ferré)
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 19833
Inscrit le : 15/08/2009
Age : 46 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


Il doit vouloir parler de "old space".

_________________
Documents en édition libre pour le FCS (Google Drive) :
Thierz
Thierz
Admin
Admin

Messages : 6464
Inscrit le : 12/03/2008
Age : 43 Autre / Ne pas divulguer
Localisation : Grenoble-Chambéry

Revenir en haut Aller en bas

Page 37 sur 40 Précédent  1 ... 20 ... 36, 37, 38, 39, 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum