Atlas V N22 (CST-100 Starliner n°1 - OFT) - KSC - 20.12.2019

Page 22 sur 22 Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Et au passage un journaliste affirme avoir reçu un témoignage de l'intérieur de la NASA disant qu'il y a très vite eu une pression malsaine pour faire en sorte que starliner puisse revoler rapidement. Manifestement, ça ne sera pas de sitôt.

Thierz
Admin
Admin

Messages : 6459
Inscrit le : 12/03/2008

Revenir en haut Aller en bas


Une période catastrophique pour Boeing. Les équipages ne sont pas prêts de voler de sitôt sur le Starliner vu le nombre d'anomalies constatées (je ne serais pas étonné qu'on en trouve d'autres prochainement). Au plus tôt en 2021, et encore....
aRes
aRes

Messages : 875
Inscrit le : 24/10/2005
Age : 41 Masculin
Localisation : Alsace

Revenir en haut Aller en bas


Voilà un twitt qui résume bien l'ambiance actuelle...

"L'un des moments les plus intéressants de la téléconférence concernant Starliner était quand un représentant de Boeing a affirmé qu'il n'avait pas à informer les médias ou les contribuables du deuxième problème logiciel, car «nous l'avons résolu. Vous ne voudriez pas que nous parlions de quelque chose qui ne s'est pas produit. »"

https://twitter.com/ChrisG_NSF/status/1225901456815001600

_________________
Blog sur le suivi du développement d'Orion
Wakka
Wakka
Admin
Admin

Messages : 22356
Inscrit le : 10/07/2008
Age : 60 Masculin
Localisation : Orvault 44

http://developpement-orion.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas


Pour ré-écouter la téléconférence du 7 février 2020 :



En complément, celle du 21 décembre 2019, pendant la mission :


_________________
Le désespoir est une forme supérieure de la critique. (Léo Ferré)
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 19822
Inscrit le : 16/08/2009
Age : 46 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


Si les défaillances sont imputées  à des erreurs dans les logiciels de vols, peut-on écarter que le vaisseau nécessite des modifications "matérielles" (remplacement  ou ajout de capteurs supplémentaires par exemple) ?

La nécessité d'un second vol OFT inhabité ne devrait* plus être un questionnement. Sa date reste évidemment inconnue.

Cela dit dans les "jugements" il faut rester mesuré, le but d'un vol test c'est de détecter ce qui ne va pas. Aboutir à la perfection du premier coup ... c'est une gageure. Bien que là .... le service qualité semble avoir laissé passer des bévues majeures ..... (mais je ne suis pas très au courant des possibilités réelles du debuggage dans de tels logiciels **)

* conditionnel de rigueur il faudra attendre la fin des "remédiations" et la décision finale de la NASA.

** est-ce fait uniquement "en interne" du pôle de développement ou un service extérieur intervient-il ?
montmein69
montmein69

Messages : 17629
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 69 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


Il y a d'autres instances pour regarder les problèmes matériels. Je pense notamment que la commission d'enquête sur l'erreur du MET se penchera sur les impacts que ça a eu sur les moteurs d'attitude.

_________________
Documents en édition libre pour le FCS (Google Drive) :
Thierz
Thierz
Admin
Admin

Messages : 6459
Inscrit le : 12/03/2008
Age : 43 Autre / Ne pas divulguer
Localisation : Grenoble-Chambéry

Revenir en haut Aller en bas


croyez vous qu avec équipages ou sans un accident aurait-il eu lieu ?
c est le 737 Q 8   bis    .      :scratch:
josé
josé
Donateur
Donateur

Messages : 751
Inscrit le : 04/01/2010
Age : 74 Masculin
Localisation : F_67590 SCHWEIGHOUSE

Revenir en haut Aller en bas


Faut vraiment que Boeing renouvelle son équipe de développeurs de logiciel, pour le spatial comme pour l'aviation.

Pour la conf d'hier, voici un article, ce n'est guère glorieux pour Boeing qui s'empêtre dans des problèmes de vice cachés et de langue de bois.
https://www.sudouest.fr/2020/02/08/echec-de-l-essai-de-starliner-de-multiples-problemes-de-logiciel-ont-mis-en-danger-la-capsule-spatiale-de-boeing-7169249-4803.php
Mustard
Mustard
Admin
Admin

Messages : 28838
Inscrit le : 16/09/2005
Age : 51 Masculin
Localisation : Rouen/Normandie

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


Beaucoup de Boeing "bashing", alors que c'est une grande entreprise qui a fait ses preuves.
Toutefois, je suis d'accord avec vous, il faut : ne pas se reposer sur ses lauriers et régulièrement faire ses preuves, surtout avec un nouveau vaisseau.

Qu'il y ait eu des dysfonctionnements : soit. C'est avéré et c'est la raison d'être de ces vols d'essai.
De toute façon, je suis sûr qu'il n'y a jamais de vols sans dysfonctionnement (y compris pour le soyouz qui vole depuis longtemps).

Ce qui compte, c'est que le vaisseau réalise sa mission avec un niveau de sécurité suffisant.
La NASA est là pour contrôler que Boeing et Space X ne rognent pas trop sur la sécurité.

Pour revenir au starliner, le vol d'essai n'a pas réalisé sa mission (l'amarrage à l'ISS).
Le prochain vol sera donc obligatoirement un vol d'essai (par définition).

Doit-il être habité (après tout pendant très longtemps le soyouz n'avait pas d'amarrage automatique) ?
La réponse appartient aux professionnels que sont Boeing et Space X.

Pour ma part, si les données du vol de janvier concluent qu'un équipage n'aurait pas été mis danger, cela ne me choquera pas de voir un équipage sur le prochain vol du starliner.

Je rappelle qu'il y a plusieurs vols de soyouz habité qui n'ont duré que 2 jours, suite à un amarrage raté à une station.
vp
vp

Messages : 2812
Inscrit le : 21/09/2005
Age : 46 Masculin
Localisation : RP

Revenir en haut Aller en bas


@montmein69 a écrit:le service qualité semble avoir laissé passer des bévues majeures ..... (mais je ne suis pas très au courant des possibilités réelles du debuggage dans de tels logiciels **)

L'informatique embarquée en aéronautique, c'est des systèmes dits Temps Réel (ou RT).

Grosso-merdo, le système doit être capable d'estimer avec une précision à la milliseconde le temps de calcul d'un processus avant de le lancer, et il doit anticiper les variations de performance du matériel (processeur & mémoire) dûe aux conditions (température, pression, G) qui changent très vite. Un processus n'a pas le droit de dépasser les délais donnés même si son calcul est erroné ou qu'il a une erreur. Aucun droit au bug ou erreur "fatale".

Ça n'a rien à voir avec ce que l'on trouve dans un PC ou mobile, les programmeurs RT ont au moins 5 à 10 d'expérience, et le plus mauvais d'entre-eux est à 10.000m au dessus du meilleur développeur PC en fin de carrière.

Le développement sur un système RT n'a pas la même organisation que la programmation classique ; pas de cycle pré-version, test, recette, ou qualité, chaque processus est soumis à un test de validation qu'il va respecter les instructions d’exécution de l'ordonnanceur du système. Dans ce domaine, tu n'as pas des commerciaux, conseillers en communication, ou consultants qui viennent dicter des désira-ta à-la-con futiles et superflues.

Ça n'a rien d'étonnant que les administrateurs de la NASA soient incapables de superviser les développeurs de Boeing, ils n'ont pas de personnel avec une expérience dans le domaine RT.
()
oliezekat
oliezekat

Messages : 108
Inscrit le : 12/04/2017
Age : 45 Masculin
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas


@Wakka a écrit:Voilà un twitt qui résume bien l'ambiance actuelle...

"L'un des moments les plus intéressants de la téléconférence concernant Starliner était quand un représentant de Boeing a affirmé qu'il n'avait pas à informer les médias ou les contribuables du deuxième problème logiciel, car «nous l'avons résolu. Vous ne voudriez pas que nous parlions de quelque chose qui ne s'est pas produit. »"

https://twitter.com/ChrisG_NSF/status/1225901456815001600

C'est la NASA qui a dit ça (Doug Loverro) :

https://twitter.com/ChrisG_NSF/status/1225917735772868610

_________________
Documents en édition libre pour le FCS (Google Drive) :
Thierz
Thierz
Admin
Admin

Messages : 6459
Inscrit le : 12/03/2008
Age : 43 Autre / Ne pas divulguer
Localisation : Grenoble-Chambéry

Revenir en haut Aller en bas


Un mea culpa qui a son importance. Mais cela a quand même été dit...

_________________
Blog sur le suivi du développement d'Orion
Wakka
Wakka
Admin
Admin

Messages : 22356
Inscrit le : 10/07/2008
Age : 60 Masculin
Localisation : Orvault 44

http://developpement-orion.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas


@oliezekat a écrit:
@montmein69 a écrit:le service qualité semble avoir laissé passer des bévues majeures ..... (mais je ne suis pas très au courant des possibilités réelles du debuggage dans de tels logiciels **)

L'informatique embarquée en aéronautique, c'est des systèmes dits Temps Réel (ou RT).
.../cut/....
Ça n'a rien à voir avec ce que l'on trouve dans un PC ou mobile, les programmeurs RT ont au moins 5 à 10 d'expérience, et le plus mauvais d'entre-eux est à 10.000m au dessus du meilleur développeur PC en fin de carrière.
.../cut/...

Ça n'a rien d'étonnant que les administrateurs de la NASA soient incapables de superviser les développeurs de Boeing, ils n'ont pas de personnel avec une expérience dans le domaine RT.

Merci pour ces précisions .... Super
Ce doit être un travail de coordination permanente entre tous ces super-professionnels vu la complexité des systèmes à gérer.
montmein69
montmein69

Messages : 17629
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 69 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


La NASA et Boeing dévoileront les résultats de l'OFT du Starliner à 16h00 le 6 mars sur NasaTV

Les participants seront:

Douglas Loverro, administrateur associé de la direction de la mission d'exploration et des opérations habitées de la NASA
Jim Chilton, vice-président de Boeing Space and Launch
Kathy Lueders, gestionnaire du programme d'équipage commercial à la NASA
John Mulholland, vice-président et directeur du programme Boeing CST-100 Starliner

Source

_________________
Blog sur le suivi du développement d'Orion
Wakka
Wakka
Admin
Admin

Messages : 22356
Inscrit le : 10/07/2008
Age : 60 Masculin
Localisation : Orvault 44

http://developpement-orion.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas


Il parait difficile que la question de refaire un vol test OFT pour montrer que les remédiations sont efficaces, ne soit pas abordé au cours de ce bilan.
montmein69
montmein69

Messages : 17629
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 69 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


@Wakka a écrit:La NASA et Boeing dévoileront les résultats de l'OFT du Starliner à 16h00 le 6 mars sur NasaTV

Et donc finalement (traduction google vite revue d"un texte pris là : https://forum.nasaspaceflight.com/index.php?topic=47917.200  Reply #206 on: 03/07/2020 06:51 am)


Mise à jour de la NASA sur l'équipe d'examen indépendante du test en vol orbital

L'équipe conjointe d'examen indépendant de la NASA et de Boeing, formée à la suite des anomalies lors du test en vol orbital de la société dans le cadre du programme d'équipage commercial de l'agence, a achevé son enquête initiale. L'équipe a été chargée d'examiner trois anomalies principales rencontrées au cours de la mission: deux erreurs de codage logiciel et une perte imprévue de capacité de communication espace-sol. Au cours de l'enquête, l'équipe a identifié plusieurs problèmes techniques et organisationnels liés au travail de Boeing. Indépendamment de l'équipe indépendante, la NASA a examiné son rôle dans le test en vol et identifié plusieurs domaines dans lesquels l'agence peut améliorer son niveau de participation et d'implication dans les processus de l'entreprise.
...........

Description des trois anomalies primaires

* MET: après la séparation du vaisseau spatial avec le lanceur Atlas V, le CST-100 Starliner de Boeing est programmé pour exécuter quelques manœuvres liées au chronomètre de la mission. En raison d'une erreur de codage, le Starliner a synchronisé son horloge avec la fusée avant que le décompte de terminal n'ait commencé, c'est-à-dire lorsque la fusée règle l'heure correcte pour un T-0 désigné. Cela a conduit le vaisseau spatial à penser qu'il était à un point différent de la mission après la séparation, et il n'a pas effectué les bonnes manœuvres.

* Mise à feu de séparation du module de service: à la suite de l'anomalie MET, Boeing et la NASA ont examiné d'autres phases de vol où le codage logiciel pourrait avoir un impact sur le succès de la mission. Cet examen a permis à l'équipe de découvrir et de corriger un problème logiciel pendant la séquence de séparation de l'équipage et du module de service de Starliner. La correction a assuré une séparation et une élimination réussies du module de service.

* Communication espace-sol (S / G): un problème de liaison avant (forward) S / G intermittent a empêché l'équipe de contrôle de vol de commander et de contrôler Starliner pendant la mission et pourrait entraver la communication vocale fiable avec l'équipage lors d'un vol avec des astronautes.

Ce que l'équipe d'examen a trouvé et recommande

L'analyse de l'équipe d'examen a identifié 61 actions correctives et préventives pour remédier aux deux anomalies logicielles; ces actions sont organisées en quatre catégories pour aider à gérer et exécuter la portée du travail. Voici les quatre catégories et exemples d'actions résultantes sur lesquelles Boeing a déjà commencé à travailler:

1. Effectuer des modifications de code: Boeing examinera et corrigera le codage pour le minuteur de mission écoulé et la mise à feu de séparation du module de service.

2. Améliorer l'ingénierie des systèmes dédiés: Boeing renforcera son processus d'examen, y compris de meilleurs examens par les pairs et les conseils de contrôle, et améliorera sa formation sur les processus logiciels.

3. Améliorer les tests de logiciels: Boeing augmentera la fidélité des tests de ses logiciels pendant toutes les phases de vol. Cela comprend des tests de bout en bout améliorés avec les simulations ou émulateurs, assez similaires au système de vol réel pour découvrir correctement les problèmes.

4. Assurer l'intégrité du produit: Boeing vérifiera son codage logiciel au fur et à mesure que les modifications de la conception matérielle seront mises en œuvre dans la conception de son système.

Boeing a déjà accepté la liste d'actions complète telle que définie par l'équipe d'examen et est en train d'affiner son calendrier de mise en œuvre et d'intégrer ce travail dans ses plans avec de multiples actions déjà en cours. Alors que le travail se poursuit, la NASA et Boeing ont demandé à l'équipe d'examen conjoint de suivre leurs progrès et l'exécution de chaque action.

cosmochris

Messages : 1577
Inscrit le : 01/01/2011
Age : 55 Masculin
Localisation : 31

Revenir en haut Aller en bas


Hum, c'est quand même fort de café qu'il faille un gros problème pour découvrir qu'ils n'ont pas de simulateur pour tester leur logiciel !
Cela fait très "amateur" quand même. Heureusement que la pendule qui contrôle le lanceur n'a pas allumé le second étage prématurément sinon on aurait eu un sacré feu d'artifice !
Sinon créer une Nième commission pour contrôler le travail des techniciens je suis pas sur que ça fasse avancer le schmilblick !!!
Enfin, c'est leur problème après tout.
Bon on va dire que la prochaine étape, la revue des solutions ce sera pour dans 6 mois !

Anovel

Messages : 1544
Inscrit le : 03/10/2017
Age : 62 Masculin
Localisation : 62 Le Portel

Revenir en haut Aller en bas


Je pense que le Top Management du projet Starliner, sont arrivés avec leurs acquis et leurs références "entreprise Boeing BDS" en tête. Ils ont pris certaines choses comme acquises. Et là, ils ont du prendre une grande leçon d'humilité sur cette affaire car, quoi qu'on en dise, il y a bien une course à la capsule "privée" habitée.
Se voir croquer par SpaceX avant la ligne d'arriver...ça doit piquer.

Mais je trouve surtout que ces détections d'anomalies et leurs projets de résolutions sont de très très bonne augure pour des vols safe.
Le produit final devrait être très fiable.
Fabien
Fabien

Messages : 5527
Inscrit le : 23/09/2005
Age : 42 Masculin
Localisation : Paris (75)

Revenir en haut Aller en bas


La NASA et Boeing ont achevé les examens du vol-test de décembre 2019

L'équipe d'examen a identifié un total de 80 recommandations :
- Test et simulation : 21 recommandations dont plus de tests d'intégration matérielle et logicielle, test de bout en bout avant chaque vol, revoir les comportements et les limites des sous-systèmes et combler les lacunes de simulation ou d'émulation identifiées.

- Exigences : 10 recommandations, dont une évaluation de toutes les exigences logicielles avec avec de multiples conditions logiques pour assurer la couverture des tests.

- Améliorations des processus et des opérations : 35 recommandations dont des modifications pour changer la documentation, renforcer les participants requis aux examens des données de test et accroître la participation d'experts dans les domaines de la sécurité.

- Logiciel: 7 recommandations, dont la mise à jour du code du logiciel et rendre l'algorithme de sélection d'antenne plus robuste.

- Capture des connaissances et modification du matériel: 7 recommandations dont des changements organisationnels de la structure de rapports de sécurité, modifier l'approche des vérifications et de validations indépendantes et l'ajout d'un filtre externe de radiofréquence (RF) pour rejeter les interférences hors bande.

Bref, ya un peu de boulot...

_________________
Blog sur le suivi du développement d'Orion
Wakka
Wakka
Admin
Admin

Messages : 22356
Inscrit le : 10/07/2008
Age : 60 Masculin
Localisation : Orvault 44

http://developpement-orion.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas


Cette énumération  est très pertinente  les 2 accidents des B737 Max
ne m étonnent plus ; le CST n est pas prêt de voler vers ISS .:???:
josé
josé
Donateur
Donateur

Messages : 751
Inscrit le : 04/01/2010
Age : 74 Masculin
Localisation : F_67590 SCHWEIGHOUSE

Revenir en haut Aller en bas

Page 22 sur 22 Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum