SLS block 1 (Orion Artemis-1) - Fin 2021

Page 14 sur 16 Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15, 16  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


@Fabien a écrit:Les biches du Centre Stennis sont déjà sourdes depuis les essais de l'époque Shuttle :)

FB_fourire oui ça doit être ça la raison

Mustard
Admin
Admin

Messages : 29197
Inscrit le : 16/09/2005

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


@Mustard a écrit:
Et par pitié évitons la rangaine de la comparaison SpaceX et NASA. On peut difficilement comparer une gestion privé avec une gestion administrative d'état.

On devrait dire cela à FOXNEWS (pas vraiment des admirateurs de SpaceX, malgré leur ideologie anti-publique et leur supposé amour pour le tout privé, mais cela n'est pas là leur dernière hypocrisie...passons) car pour annoncer cette anomalie ils titrent: "Nasa test for "most powerful rocket in the world" has component failure" tout en montrant une image d'un lancement avorté à la dernière seconde d'une...Falcon-9 de SpaceX... FB_langue2 FB_fourire
Atlantis
Atlantis

Messages : 993
Inscrit le : 30/12/2008
Age : 52 Masculin
Localisation : Ourém-Portugal

Revenir en haut Aller en bas


@Outan a écrit:Moi je dis Bravo à la NASA, faire une séquence d'allumage réussi du premier coup, seulement quelques semaines après le premier remplissage du réservoir, c'est assez exceptionnel !! Combien d'allumages avortés sur SN8 et SN9, combien de remplissage arrêté à mi chemin ?

Si il change ou repare en moins de 1mois cela le sera aussi !! On serait dans les même ordres de grandeur que Spacex !!

On ne peut pas admirer les échecs de SpaceX et Musk qui parle de succès à chaque problème et se moquer de la NASA et Bridestine ce soir 😑😑.

Ce forum est parfois bipolaire....

Ces propos, qui paraissent fondés au coin du bon sens, méritent quand même quelques remarques: SpaceX, en dehors du fait que chaque catastrophe passe pour un immense succès (faut-il en blâmer SpaceX ou ceux qui ne jurent que par elle?), ne cache pas que ses essais portent sur des prototypes, et qu'en tant que tels, susceptibles d'avoir des problèmes. Déjà, on ne s'étonnait pas que le retour du premier étage ait connu quelques ratés au début, tant la formule était nouvelle, et tant la conception était osée. Mais les essais servent à cela.

Dans le cas du SLS, je serai plus critique. Les moteurs en cause ne datent pas d'hier, et ont subi de nombreux essais au sol. Cet étage, pour neuf qu'il soit, utilise une technologie éprouvée, et n'est le cœur d'aucune rupture technologique. Surtout, ce problème intervient après tant d'autres, qui fait dire que ce lanceur, pourtant indispensable, est mal né, hors de prix, et accuse retard sur retard. A tel point que je me demande sérieusement si la date de 2021 pour Artémis 1 n'est pas une gageure. Car on essaye ici que le premier étage, il reste tout le reste.... Cela donne l'impression que la NASA et Boeing ont perdu la main.
Lunarjojo
Lunarjojo
Donateur
Donateur

Messages : 2947
Inscrit le : 03/01/2008
Age : 67 Masculin
Localisation : Epinal

Revenir en haut Aller en bas


En savons nous un peu plus sur le "Major Componement failure" que l'on entends dans la retransmission du test de hier soir ?
Sojourner
Sojourner

Messages : 520
Inscrit le : 11/10/2014
Age : 40 Masculin
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas


@montmein69 a écrit:
@wettnic a écrit:Le congrès tombe aux mains démocrates. J’espère qu’ils prendront la bonne décision...

Et quelle serait-elle cette "bonne décision ... "  selon ton avis ?
Mieux vaut être clair .... car une expression par sous-entendu, peut surprendre de nouveaux lecteurs du FCS, pas encore habitués aux échanges - toujours courtois - qui émaillent ce Fil  FB_clinoeil
Tout dépend des finances allouées. Personnellement je préférerais que l’état (NASA) prenne en charge la recherche fondamentale et l’exploration robotisée. Je laisserais «  la conquête » et la rentabilisation de l’espace à l’industrie privée tout en l’aidant financièrement dans certaines situations (ARTEMIS...). Je reste persuadé que SLS est un anachronisme voué à disparaître vu le gouffre financier que chaque vol occasionnera. Il y a 10 ans, la situation n’était pas encore clair et je comprends le lancement du projet. Les choses ont changé !
wettnic
wettnic
Donateur
Donateur

Messages : 477
Inscrit le : 31/03/2018
Age : 70 Masculin
Localisation : Suisse

https://www.nicwettart.com

Revenir en haut Aller en bas


SLS block 1 (Orion Artemis-1) - Fin 2021 - Page 14 11715

_________________
Blog sur le suivi du développement d'Orion
Wakka
Wakka
Admin
Admin

Messages : 23613
Inscrit le : 10/07/2008
Age : 60 Masculin
Localisation : Orvault 44

http://developpement-orion.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas


@Wakka a écrit:
[...] entre 20 et 30 jours pour changer un RS-25.

Pas pour changer un RS-25, mais pour remettre un même moteur en condition pour une nouvelle mise à feu.
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 22096
Inscrit le : 16/08/2009
Age : 47 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


@BBspace a écrit:Au passage, rappelons que certains à la NASA étaient prêts en 2019 à faire l'impasse sur ce test pour tenir les délais. On aurait alors bien risqué de voir Artemis 1 faire un vol suborbital d'à peine plus une minute ou deux....
Attendons le prochain test. Mais les retards ne s'accumulent pas forcément lorsqu'un projet atteint sa maturité. Souvenons-nous de la rafale Apollo entre la fin 1968 et 1972 ! Pourtant dans les années qui ont précédé, on a eu des étages de Saturn qui explosaient au banc, des moteurs qui s'arrêtaient en plein vol et des vibrations inquiétantes qui apparaissaient. Sans parler du grand doute qui a suivi le drame d'Apollo 1 en 1967.

Une question aux spécialistes du forum , lors de l'ascension la perte d'un moteur signifie donc l'échec de la mise en orbite ? les trois autres ne sont pas capables de compenser ? je me souvient d'une séquence du film Appollo 13 ou le lanceur a un moteur qui flanche durant l'ascension mais contrôle garde le go malgré cela.
Pika in the Space
Pika in the Space

Messages : 42
Inscrit le : 21/02/2020
Age : 51 Masculin
Localisation : du coté de chez Pagnol

Revenir en haut Aller en bas


@Pika in the Space a écrit:

Une question aux spécialistes du forum , lors de l'ascension la perte d'un moteur signifie donc l'échec de la mise en orbite ? les trois autres ne sont pas capables de compenser ? je me souvient d'une séquence du film Appollo 13 ou le lanceur a un moteur qui flanche durant l'ascension mais contrôle garde le go malgré cela.

Pas forcément. Hier, lors de la conférence de presse, Jim Bridenstine a déclaré qu'une satellisation devrait tout de même pouvoir être atteinte, sans cependant le garantir.

Cela doit dépendre aussi du moment où se produit l'arrêt du moteur. Mais s'il y avait satellisation, l'orbite serait dégradée.

En 1985, la mission 51-F de Challenger connut le seul arrêt de moteur SSME après le décollage et avant terme, après deux défaillances de capteurs sur le même moteur. Une troisième, sur un autre moteur, poussa à désactiver sa coupure automatique après deux défaillances de capteurs. L'orbite atteinte (312,1 km / 321,1 km) était plus basse que celle visée.
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 22096
Inscrit le : 16/08/2009
Age : 47 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


@David L. a écrit:
Début de la conférence de presse sur NASA TV.

La conférence de presse :

David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 22096
Inscrit le : 16/08/2009
Age : 47 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


@David L. a écrit:
@Pika in the Space a écrit:

Une question aux spécialistes du forum , lors de l'ascension la perte d'un moteur signifie donc l'échec de la mise en orbite ? les trois autres ne sont pas capables de compenser ? je me souvient d'une séquence du film Appollo 13 ou le lanceur a un moteur qui flanche durant l'ascension mais contrôle garde le go malgré cela.

Pas forcément. Hier, lors de la conférence de presse, Jim Bridenstine a déclaré qu'une satellisation devrait tout de même pouvoir être atteinte, sans cependant le garantir.

Cela doit dépendre aussi du moment où se produit l'arrêt du moteur. Mais s'il y avait satellisation, l'orbite serait dégradée.

En 1985, la mission 51-F de Challenger connut le seul arrêt de moteur SSME après le décollage et avant terme, après deux défaillances de capteurs sur le même moteur. Une troisième, sur un autre moteur, poussa à désactiver sa coupure automatique après deux défaillances de capteurs. L'orbite atteinte (312,1 km / 321,1 km) était plus basse que celle visée.
Merci pour ces précisions et encore une fois je suis ébahi par les connaissances de certains sur ce forum !  langue 3
Pika in the Space
Pika in the Space

Messages : 42
Inscrit le : 21/02/2020
Age : 51 Masculin
Localisation : du coté de chez Pagnol

Revenir en haut Aller en bas


@Pika in the Space a écrit:
@David L. a écrit:

Pas forcément. Hier, lors de la conférence de presse, Jim Bridenstine a déclaré qu'une satellisation devrait tout de même pouvoir être atteinte, sans cependant le garantir.

Cela doit dépendre aussi du moment où se produit l'arrêt du moteur. Mais s'il y avait satellisation, l'orbite serait dégradée.

En 1985, la mission 51-F de Challenger connut le seul arrêt de moteur SSME après le décollage et avant terme, après deux défaillances de capteurs sur le même moteur. Une troisième, sur un autre moteur, poussa à désactiver sa coupure automatique après deux défaillances de capteurs. L'orbite atteinte (312,1 km / 321,1 km) était plus basse que celle visée.
Merci pour ces précisions et encore une fois je suis ébahi par les connaissances de certains sur ce forum !  langue 3

Je n'ai pas de mérite, cela est revenu dans les tweets la nuit dernière après l'arrêt prématuré du test.  FB_clinoeil

Il y a eu également des arrêts de moteurs SSME sur le pas de tir, avant le décollage.
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 22096
Inscrit le : 16/08/2009
Age : 47 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


@David L. a écrit:Un flash a été observé dans la zone de la protection thermique du moteur n°4.

La "zone de protection thermique" (EHMS Engine Mounted Heat Shield) est celle de couleur blanche au-dessus de la tuyère

SLS block 1 (Orion Artemis-1) - Fin 2021 - Page 14 Emhs_e10

source : https://www.nasaspaceflight.com/2021/01/sls-core-stage-green-run-static-fire/
montmein69
montmein69

Messages : 17895
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


Futur du SLS : 
Il faut considérer le côté politique de la chose car c'est le Sénat qui est aux commandes du SLS. A l'origine, Bill Nelson (Floride) et Kay Bayley Hutchinson (Texas) ont été les promoteurs du projet. C'est ensuite Richard Shelby (Alabama) qui a repris les rênes jusqu'à sa non-réélection. Le SLS est actuellement surtout soutenu par le congressiste Mo Brook (Alabama). Malheureusement pour le projet, cette personne est depuis mercredi dernier en grande difficulté vis à vis de ses pairs car il a soutenu les insurgés et voté contre l'investiture de Biden. Après l'échec de la mise à feu statique et les retards qui s'en découleront, le SLS risque de passer à la casse car le lobby qui le soutient s'est effondré.
wettnic
wettnic
Donateur
Donateur

Messages : 477
Inscrit le : 31/03/2018
Age : 70 Masculin
Localisation : Suisse

https://www.nicwettart.com

Revenir en haut Aller en bas


Je pense que ce n'est pas si simple. Le SLS est un lourd investissement que la NASA va tout de même chercher à amortir en partie par un certain nombre de missions. Quant au demi-échec de la mise à feu statique, qui semble ne pas révéler un défaut de conception puisqu'il ne concerne qu'un moteur, je ne pense qu'il entrainera de nouveaux gros retards dans le développement.
BBspace
BBspace
Rédacteur
Rédacteur

Messages : 2457
Inscrit le : 21/11/2009
Age : 72 Masculin
Localisation : Seine-et-Marne

Revenir en haut Aller en bas


@wettnic a écrit:Futur du SLS : 
Il faut considérer le côté politique de la chose car c'est le Sénat qui est aux commandes du SLS. A l'origine, Bill Nelson (Floride) et Kay Bayley Hutchinson (Texas) ont été les promoteurs du projet. C'est ensuite Richard Shelby (Alabama) qui a repris les rênes jusqu'à sa non-réélection. Le SLS est actuellement surtout soutenu par le congressiste Mo Brook (Alabama). Malheureusement pour le projet, cette personne est depuis mercredi dernier en grande difficulté vis à vis de ses pairs car il a soutenu les insurgés et voté contre l'investiture de Biden. Après l'échec de la mise à feu statique et les retards qui s'en découleront, le SLS risque de passer à la casse car le lobby qui le soutient s'est effondré.

On pourrait (si on poursuit ton hypothèse) voir se renouveler le feuilleton de la commission Augustine en 2009, mandatée par Obama pour faire un audit du programme Constellation (lancé par Bush fils pour aller explorer "le beyond" avec Mars comme objectif)
Il avait rendu ses conclusions et chiffré la "rallonge" indispensable pour finaliser Ares 1, développer Ares 5, Altaïr, la capsule Orion etc ....

 https://fr.wikipedia.org/wiki/Commission_Augustine

Les décisions prises ensuite avaient été bi-partisanes. Avec attribution de l'orbite terrestre au privé (notamment pour desservir l'ISS).

La NASA conservait la direction du programme du "beyond" ...   et donc a été  maintenu le développement d'un lanceur lourd et d'Orion.

A ce jour, le SLS est en phase finale de développement, Orion doit finaliser son test en vol orbital. Vont-ils mettre tout cela à la ferraille ? J'ai un doute là-dessus. D'autant que le maintien de l'emploi dans l'industrie spatiale US, a été assuré par ce programme.
Je pense que les trois premières missions Artemis seront assurées avec SLS/Orion. D'autant que les lanceurs SLS et les capsules Orion correspondants sont déjà en construction. (n'oublions pas les modules de service - ESM - d'Orion construits en Europe).

Pour la suite ..... AMHA tout reste envisageable.
La politique que suivra la majorité démocrate reste encore à venir.  Mais si Biden choisit de tenter de "réconcilier", il devra tenir compte de l'influence des lobbies et des effets sur l'emploi ..... donc probablement tenter d'impulser une transition pas trop agressive.... sinon la réaction pourrait être explosive.
montmein69
montmein69

Messages : 17895
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


Il faut bien voir que pour l'instant, sans le SLS, toute la stratégie lunaire de la NASA s'effondre. Donc l'arrêt du SLS entrainera certainement la fin de l'aventure lunaire. Certains penseront sans doute que dans ce cas, il suffit de se retourner vers SpaceX. Pour la FH, elle est loin d'avoir les capacités du SLS. Quand au Starship, ce n'est pour l'instant qu'un prototype, et le chemin à parcourir pour lui confier des vies humaines est encore très long. Le SLS est indispensable pour la NASA, car sans l’aventure lunaire, son existence même est menacée...
Lunarjojo
Lunarjojo
Donateur
Donateur

Messages : 2947
Inscrit le : 03/01/2008
Age : 67 Masculin
Localisation : Epinal

Revenir en haut Aller en bas


On peut attendre un peu. Qui sera choisi pour prendre la tete de la NASA sera deja une indication.
jassifun
jassifun

Messages : 1328
Inscrit le : 07/06/2007
Age : 33 Féminin
Localisation : Baden Baden

Revenir en haut Aller en bas


@jassifun a écrit:On peut attendre un peu. Qui sera choisi pour prendre la tete de la NASA sera deja une indication.
Pas faux, reste que c'est un gouffre financier, qui finira par être le problème de ce programme.
Pour le moment, c'est le vol d'essais qui est devant nous. Quel en sera l'issue ?
Si des problèmes devaient survenir, ça pourrait bien sonner la fin du "bidule" .
avatar
Anovel
Donateur
Donateur

Messages : 1744
Inscrit le : 03/10/2017
Age : 63 Masculin
Localisation : 62 Le Portel

Revenir en haut Aller en bas


Le vol d'essai a lieu en 2022 maintenant.

J'ose esperer que les decisions sur la nouvelle strategie de la NASA seront prises avant. Par exemple avant le budget 2022.
jassifun
jassifun

Messages : 1328
Inscrit le : 07/06/2007
Age : 33 Féminin
Localisation : Baden Baden

Revenir en haut Aller en bas


Malgré le fait que ce ne soit pas impossible, t'as une source pour cette date de 2022 ?
Fabien0300
Fabien0300
Modérateur
Modérateur

Messages : 2765
Inscrit le : 23/10/2016
Age : 35 Masculin
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas


Non, simplement le raisonnement que 2022 sera le premier budget prepare par l'equipe Biden. Donc pour le definir il vaut mieux savoir vers ou on va.
jassifun
jassifun

Messages : 1328
Inscrit le : 07/06/2007
Age : 33 Féminin
Localisation : Baden Baden

Revenir en haut Aller en bas


@jassifun a écrit:Non, simplement le raisonnement que 2022 sera le premier budget prepare par l'equipe Biden. Donc pour le definir il vaut mieux savoir vers ou on va.

Aux Etats-Unis, l'année fiscale 2022 commencera le 1er octobre 2021 (c'est du 1er octobre au 30 septembre tous les ans), donc ton raisonnement ne tient pas forcément. La date actuelle (novembre 2021) relève déjà de leur année fiscale 2022.
bean_kenobi
bean_kenobi
Donateur
Donateur

Messages : 214
Inscrit le : 05/03/2010
Age : 42 Masculin
Localisation : Dans l'espace

Revenir en haut Aller en bas


L'analyse de l'anomalie et les décisions de "remédiation" sont-elles faites conjointement Boeing/NASA ? (ce qui est la procédure normale je crois ?)
Un "responsable" qui chapeaute ce travail est-il désigné (ou en passe de l'être) ?
montmein69
montmein69

Messages : 17895
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


Voilà pourquoi le test a été stoppé :

Il y a un système de contrôle vectoriel de poussée (TVC) qui fait pivoter chaque moteur et deux actionneurs hydrauliques qui génèrent ces forces pour les faire pivoter. Les actionneurs du système TVC sont alimentés par des unités d'alimentation auxiliaire (CAPU).

Au début de la phase de pivotement des moteurs, l'unité de puissance de l'étage central pour le moteur 2 (E2056) a dépassé les limites de test prédéfinies qui avaient été établies. Comme ils étaient programmés pour le faire, les calculateurs de vol ont automatiquement mis fin au test.

Si ce scénario s'était produit pendant un vol, la fusée aurait continué à voler en utilisant les CAPU restants pour alimenter les systèmes de contrôle du vecteur poussée des moteurs.

https://blogs.nasa.gov/artemis/2021/01/19/green-run-update-data-and-inspections-indicate-core-stage-in-good-condition/

_________________
Blog sur le suivi du développement d'Orion
Wakka
Wakka
Admin
Admin

Messages : 23613
Inscrit le : 10/07/2008
Age : 60 Masculin
Localisation : Orvault 44

http://developpement-orion.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas


"Après l'arrêt prématuré lors du test de tir samedi, l'administrateur de la NASA Jim Bridenstine a déclaré à Spaceflight Now que les gestionnaires pourraient renoncer à une autre mise à feu de longue durée et expédier la fusée au Kennedy Space Center pour les préparatifs de lancement."

https://twitter.com/SpaceflightNow/status/1351561422707318797


_________________
Blog sur le suivi du développement d'Orion
Wakka
Wakka
Admin
Admin

Messages : 23613
Inscrit le : 10/07/2008
Age : 60 Masculin
Localisation : Orvault 44

http://developpement-orion.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Page 14 sur 16 Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15, 16  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum