Après le démonstrateur Callisto, Thémis

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Difficile de le dire autrement si on aborde ce sujet Jassifun... FB_ok

Astro-notes

Messages : 14228
Inscrit le : 12/04/2006

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas


Cela dit  à chaque fois qu'on aborde ce sujet, va-t-on dire sur tous les tons "cela ne fait que copier ce que fait Space X".

Je ne lis ni le chinois, ni l'indien, ni le japonais (si des ingénieurs de la JAXA ou de start-up de ce pays s'y mettent eux aussi à tester, développer), mais les arguments sont soit "on est convaincu que le réutilisable est la bonne solution", ou bien "il faut encore tester ces techniques avant de décider si c'est la voie à suivre". Et chacun de ces pays doit surtout s'assurer de conserver son indépendance dans l'accès à l'espace pour ses besoins institutionnels.

Les techniques évoluent (créer des moteurs par impression, par exemple), les charges à satelliser ne sont plus dans les mêmes gammes de masse (même s'il en reste quelques-unes de grosses qui devront être lancées aussi) ce qui a des conséquences sur le dimensionnement des lanceurs. Il y a un possible glissement vers du "moins gros : mini-satellites, cubesats, avec une forte réactivité" mais cela reste couplé avec "du gros : pour la Lune, l'interplanétaire".

Si des entreprises allemandes réussissent à développer des lanceurs légers , construire un pas de tir dans la zone européenne*, etc .... elles feront leur des techniques nouvellement apparues (même si imaginées avant ?) sans pour autant titrer "c'est grâce à Space X qu'on a pu se lancer".

Ce qu'on ne sait pas, c'est si la demande de lancements de petites charges permettra à toutes les sociétés concurrentes sur le plan mondial d'avoir une activité suffisante pour prospérer .... ou même survivre.

Et du côté du gros, cela reste pour le moment, du classique avec la CZ9 chinoise, ni l'Europe, ni la Russie n'ont de réelle orientation de ce côté (ni les moyens en fait). Strato Launch qui envisageait de passer vers du plus gros avec son système utilisant un porteur géant (et innovant) a jeté l'éponge.
Du côté US, le New Glenn ... on l'attend, mais comme il n'a pas été retenu pour les contrats militaires .... son avenir est devenu largement dépendant des contrats lunaires
Le SuperHeavy/Starship est en phase initiale de développement, et son démarrage est garanti - si la technique le permet - par des contrats pour la Lune et pour le militaire.
Quant au SLS .... il est à la fois un héritage et le reliquat de la vision du spatial US, qui veut disposer d'un accès par capsule habitée à des destinations lointaines. Sa naissance parait à présent assurée et quelques missions lunaires aussi. Mais pour du vol habité lointain ... il faudra construire un véhicule de dimension plus grande qu'une capsule : l'interplanetary transport vehicle dont l'éccès pourra se faire en orbite terrestre avec de petites capsules lancées par des lanceurs commerciaux.
Orion n'amènera jamais un équipage sur Mars et probablement non plus sur un astéroïde. Ce système ne servira que pour la Lune. Même sa version cargo ne sera peut-être jamais développée pour lancer de grosses sondes robotisées.

Difficile de simplifier dans le spatial .... on est habitué à des évolutions, des hésitations et des retournements de situation. De quoi entretenir pour longtemps les incertitudes, les prises de bec, les sarcasmes, les aigreurs d'estomac ...... FB_peur
montmein69
montmein69

Messages : 18435
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


Oui montmein69, tu as raison se lancer à corp perdu dans le militantisme pour l'activité spatiale des uns et des autres est laborieux. Il faut rester souple, et admettre que ce que nous trouvions si prometteur hier ne l'est plus aujourd'hui.
Astro-notes
Astro-notes

Messages : 14228
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 78 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas


Ce qui compte, c'est la quête, la recherche, l'exploration. C'est ce qui passionne ! Si on ne fait que suivre, on a intérêt à être certain d'un résultat. Si on cherche des Terres Rares, des métaux indispensables à l'électronique, la vie extra-terrestre mais qu'on ne trouve pas, ce n'est pas grave et on cherche ailleurs ou autrement. 
Il y a largement de la place dans l'espace et l'Europe a les moyens de le faire. Si l'Europe ne le fait pas, c'est qu'elle n'en n'a pas envie ou qu'il n'y a personne qui puisse suffisamment convaincre que ça vaille la peine. 
Après tout, il paraît que chaque Euro investi dans le spatial rapporte beaucoup plus ! 
Et abaisser les coûts des lancements de manière substantielle devrait permettre à pleins d'acteurs de participer à cette quête.
Raoul
Raoul

Messages : 2153
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 64 Masculin
Localisation : Gembloux, Belgique

http://membres.multimania.fr/astroraoul/

Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum