La Russie veut se doter de son propre lanceur spatial à usages multiples

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


avatar
Anovel
Donateur
Donateur

Messages : 1747
Inscrit le : 03/10/2017
Age : 63 Masculin
Localisation : 62 Le Portel

Revenir en haut Aller en bas


Je reprends le fil ouvert par Anovel.




Russia's reusable single-engine unmanned spacecraft.


Ce bizarre engin (un drone) serait capable en étant lancé par un booster (?) d'atteindre 180 km d'apogée et Mach 7 en usant de son propre moteur issu du Breeze M-14D30.

Voici l'article : © Sputnik . Alexandre Ankov

Une image du premier drone spatial russe capable de voler à des vitesses hypersoniques, a été obtenue par l'agence Sputnik. Le drone serait capable d'ici 2023 de mettre des engins spatiaux en orbite à 500 kilomètres.

Sputnik a obtenu une image d'un modèle du premier drone russe à usage multiple destiné à voler à des vitesses hypersoniques dans l'atmosphère et l'espace.

Le dessin présente un drone ressemblant à un avion équipé d'un seul moteur, il s'agirait du prototype d'un appareil à usage multiple. Le PDG a également annoncé que le drone ne devrait pas être utilisé à des fins militaires.

Ce modèle devra suivre en 2023 cinq tests qui impliqueront un avion-porteur M-55 Géophysique.

Les concepteurs du drone estiment que l'appareil sera capable de voler à une altitude de 160 kilomètres en se déplaçant à une vitesse de Mach 7 et de mettre des appareils spatiaux en orbite à 500 kilomètres. Chaque drone pourra être utilisé au moins 50 fois.

Auparavant, il a été annoncé que l'appareil, mis au point par la société ISSON sur commande de l'agence spatiale russe Roskosmos, était doté de son propre moteur pour atteindre la vitesse voulue et se servait d'un avion-porteur au stade initial de son vol. Ceci rend possible son usage multiple et permet de le tester plusieurs fois.

La Russie veut se doter de son propre lanceur spatial à usages multiples Super%20drone%20spatial%20russe
Astro-notes
Astro-notes
Donateur
Donateur

Messages : 13691
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 78 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas


Difficile de se faire une idée de ce qui est visé avec ces "premières informations journalistiques" et bien entendu on est face à l'éternel problème des projets .... qui doivent ensuite se confirmer (ou pas).

Les concepteurs du drone estiment que l'appareil sera capable de voler à une altitude de 160 kilomètres en se déplaçant à une vitesse de Mach 7 et de mettre des appareils spatiaux en orbite à 500 kilomètres.

Mach 7 .... c'est environ 8350 km/h
la vitesse minimale de satellisation c'est environ 28 400 km/h

Il y a donc besoin d'un autre "étage" , non ?
montmein69
montmein69

Messages : 17899
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


Oui, bien entendu montmein69, cet engin pourrait même transporter un petit vecteur (dans sa soute) capable de placer une charge utile en orbite basse. Dans cet exemple, il serait considéré comme un premier étage récupérable. Dans ce cas là, il devrait peut-être pouvoir être lancé hors cosmodromes. On a aucune idée de la portée en vol balistique simple, mais il est à se souvenir que le vaisseau Mercury Redstone atteignait les Mach 7 pour une apogée de 180 km et retombait à 450 km de son point de lancement. J'ai du mal à voir dans ce véhicule un vecteur transcontinental : St Petersburg Vladivostok. En fait je ne vois pas bien son but, sauf à mal connaître son rayon d'action, et ne pas se déplacer en vol balistique mais en vol propulsé (?). Enfin on a aucune idée de la masse de la charge utile d'un tel projet. Mais comme tu dis, ce n'est qu'une annonce, une de plus. Attention toute fois, les Russes sont les "boss" en matière de vol hypersonique, ils disposent d'une technologie éprouvée depuis très longtemps, les progrès qu'ils ont faits pour mettre en service cette année leur HGV Avangard, peuvent servir en partie dans de tels projets.
Astro-notes
Astro-notes
Donateur
Donateur

Messages : 13691
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 78 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Revenir en haut Aller en bas


Ce qui parait un peu amusant dans le concept, c'est que s'il se confirme qu'un avion porteur est requis pour le décollage (et pas seulement pour les premiers tests)
Ce modèle devra suivre en 2023 cinq tests qui impliqueront un avion-porteur M-55 Géophysique.

et qu'il y a ensuite un "vecteur" à son bord chargé de propulser la CU en orbite
cet engin pourrait même transporter un petit vecteur (dans sa soute)

On va retrouver le concept des "poupées russes" ... imbriquées les unes dans les autres 🤡

Alors attendons 2023 .... voir si tout cela se concrétise.
montmein69
montmein69

Messages : 17899
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum