Moteur ionique utilisant l’iode comme propulsif

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


KosmosNews
Les spécialistes d'Energiya viennent de déposer un brevet concernant un système de stockage et d'alimentation en iode pour des moteurs électriques avancés.


Dernière édition par Giwa le Mer 4 Juil 2018 - 9:08, édité 3 fois

Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 10745
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 77 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas


Il y a eu aussi quelques présentations de moteurs utilisant l'iode à IEPC 2017 : programme iSat (NASA), test du RIT-10 (ArianeGroup).
Le RIT-10, normalement conçu pour fonctionner au xénon, s'accommode très bien de l'iode.
Le coût du xénon n'étant pas si négligeable, si les autres coûts (lancement, satellites, etc.) baissent, ça risque de finir par se voir.
lambda0
lambda0

Messages : 4616
Inscrit le : 22/09/2005
Age : 53 Masculin
Localisation : Nord, France

Revenir en haut Aller en bas


Les énergies de première ionisation de l’iode et du xénon sont proches:1008 et 1170 kJ/mol et de même les masses molaires atomiques : 127 et 131 g/mol
De plus l’iode est bien moins rare et plus facile à stocker sous forme solide que le xénon à l’état gazeux.
On peut ensuite facilement l’obtenir sous forme gazeuse par sublimation avant de l’ioniser.
Bien sûr, il doit y avoir quelques problèmes techniques à maîtriser...peut-être un encrassage par condensation à l’état solide de parties trop froides au démarrage, mais qui semblent en voie de résolution.
C’est une voie prometteuse pour la propulsion ionique.

Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 10745
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 77 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas


Je ne lis pas le russe, mais d'après les schémas de cet article de 2013, c'est un moteur Hall que Energia a fait fonctionner avec de l'iode à la place du xénon.
https://www.energia.ru/ktt/archive/2013/02-2013/02-04.pdf

Et Busek, un fabriquant américain de moteurs Hall, a fait pareil.
Quelques éléments ici sur les gains en terme de réduction du réservoir :
http://erps.spacegrant.org/uploads/images/images/iepc_articledownload_1988-2007/2013index/xi1i0x3l.pdf
lambda0
lambda0

Messages : 4616
Inscrit le : 22/09/2005
Age : 53 Masculin
Localisation : Nord, France

Revenir en haut Aller en bas


Merci lambda0 pour ces informations 
C’est vrai qu’il faut tenir compte de l’énergie de dissociation  de l’iode moléculaire en iode atomique, heureusement faible de 1,54 eV
Quant aux dépôts par condensation solide, ils apparaissent minimes.
Le dernier point qui pouvait poser problème, c’était une attaque chimique du matériel, problème qui peut être résolu par un revêtement fin de nickel.
 En tout cas cela semble très intéressant pour des moteurs ioniques de puissance en grappe pour des remorqueurs, l’exploration planétaire et la récupération d’astéroïdes 
Large thrusters like the BHT-8000 can be clustered to 100-kW and above for large orbital tugs, planetary exploration, and asteroid retrieval.

Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 10745
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 77 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas


Un autre élément positif de l'Iode par rapport au Xénon pourrait être aussi de pouvoir facilement refaire le plein en orbite. Je ne suis plus certain mais je crois avoir lu que transférer du Xénon en orbite serait très compliqué et très très lent. Votre Avis?
Arès F
Arès F

Messages : 432
Inscrit le : 19/03/2017
Age : 53 Masculin
Localisation : Québec, CA

Revenir en haut Aller en bas


@Arès F a écrit:Un autre élément positif de l'Iode par rapport au Xénon pourrait être aussi de pouvoir facilement refaire le plein en orbite. Je ne suis plus certain mais je crois avoir lu que transférer du Xénon en orbite serait très compliqué et très très lent. Votre Avis?
Effectivement faire un plein en iode ne doit pas être difficile puisqu’il se présente sous forme solide à température et pression normale (0ºC et 1 atm):il suffit de changer la cartouche.
Par contre pour le xénon, je n’en sais pas grand chose à part que pour le conserver liquide à 0ºC,il doit être sous très forte pression puisque le point critique est de 290 K(soit 27ºC environ) pour une pression de presque 6 M Pa. Toutefois cela ne doit pas faciliter le remplissage de la bonbonne de stockage s’il faut la remplir et même pour la remplacer.

Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 10745
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 77 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas


25 h pour remplir le réservoir de 425 kg de xénon de Dawn, pour dissiper la chaleur de la compression...
Ils se sont aperçus au moment du remplissage que ça aurait été moins pénible avec un système de refroidissement.
lambda0
lambda0

Messages : 4616
Inscrit le : 22/09/2005
Age : 53 Masculin
Localisation : Nord, France

Revenir en haut Aller en bas


@lambda0 a écrit:25 h pour remplir le réservoir de 425 kg de xénon de Dawn, pour dissiper la chaleur de la compression...
Ils se sont aperçus au moment du remplissage que ça aurait été moins pénible avec un système de refroidissement.
Effectivement en consultant ce tableau  , on s’aperçoit que la conductivité thermique du xénon est nettement plus faible que celle de l’hélium et qu’un dispositif de refroidissement aurait été utile pour gagner du temps. Après coup, c’est facile de dire que l’on aurait pu le prévoir...puisque pour les gaz, la conductivité thermique est inversement proportionnelle à la racine carrée de sa masse moléculaire  ;)

Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 10745
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 77 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum