[NASA/ESA] Mission DART (Astéroïdes Didymos & Dimorphos) - 26/27.9.2022

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Ouverture du sujet sur la mission DART (Double Asteroid Redirection Test) de la NASA.

Cette mission a pour objectif de dévier la lune (Dydimoon) d'un astéroïde (Dydimos) dans le but de tester les conséquences que pourrait avoir un impacteur sur la trajectoire d'un géocroiseur susceptible d'impacter la Terre.

[NASA/ESA] Mission DART (Astéroïdes Didymos & Dimorphos) - 26/27.9.2022 Pd-dart-mission-impact

https://www.nasa.gov/planetarydefense/dart
Fabien0300
Fabien0300
Modérateur
Modérateur

Messages : 3154
Inscrit le : 23/10/2016
Age : 37 Masculin
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas


HERA et DART ne sont-elles pas des "parties" d'une même mission ?
montmein69
montmein69

Messages : 19589
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 71 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


montmein69 a écrit:HERA et DART ne sont-elles pas des "parties" d'une même mission ?

Oui mais DART (NASA) est validée, ce qui n'est pas encore le cas d'HERA (ESA). Voila pourquoi j'ai créé un sujet à part pour DART. Aprés si les modérateurs pensent que c'est mieux de fusionner les sujets...
Fabien0300
Fabien0300
Modérateur
Modérateur

Messages : 3154
Inscrit le : 23/10/2016
Age : 37 Masculin
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas


SpaceX vient de remporter le contrat pour lancer la sonde DART qui va percuter un astéroïde pour tester notre capacité à le dévier de sa trajectoire.

[NASA/ESA] Mission DART (Astéroïdes Didymos & Dimorphos) - 26/27.9.2022 Scree540

_________________
Blog sur le suivi du développement d'Orion
Wakka
Wakka
Admin
Admin

Messages : 28486
Inscrit le : 10/07/2008
Age : 62 Masculin
Localisation : Orvault 44

http://developpement-orion.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas


Le "squelette" de la sonde DART

https://twitter.com/esaoperations/status/1153584239910281221

_________________
Blog sur le suivi du développement d'Orion
Wakka
Wakka
Admin
Admin

Messages : 28486
Inscrit le : 10/07/2008
Age : 62 Masculin
Localisation : Orvault 44

http://developpement-orion.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas


montmein69 a écrit:HERA et DART ne sont-elles pas des "parties" d'une même mission ?

Fabien0300 a écrit:
montmein69 a écrit:HERA et DART ne sont-elles pas des "parties" d'une même mission ?

Oui mais DART (NASA) est validée, ce qui n'est pas encore le cas d'HERA (ESA). Voila pourquoi j'ai créé un sujet à part pour DART. Aprés si les modérateurs pensent que c'est mieux de fusionner les sujets...

https://www.sciencesetavenir.fr/espace/systeme-solaire/focus-dart-hera-comment-les-etats-unis-et-l-europe-s-appretent-a-devier-pour-la-premiere-fois-un-asteroide_141316?xtor=RSS-9 a écrit:La mission spatiale européenne HERA a enfin été officialisée en décembre 2019 par le conseil ministériel de l’ESA. La voilà désormais unie pour de bon à l’aventure américaine Dart.

Question : Fusionne-t-on maintenant les 2 sujets ?

_________________
Blog sur le suivi du développement d'Orion
Wakka
Wakka
Admin
Admin

Messages : 28486
Inscrit le : 10/07/2008
Age : 62 Masculin
Localisation : Orvault 44

http://developpement-orion.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas


Wakka a écrit:

Fabien0300 a écrit:

Oui mais DART (NASA) est validée, ce qui n'est pas encore le cas d'HERA (ESA). Voila pourquoi j'ai créé un sujet à part pour DART. Aprés si les modérateurs pensent que c'est mieux de fusionner les sujets...

https://www.sciencesetavenir.fr/espace/systeme-solaire/focus-dart-hera-comment-les-etats-unis-et-l-europe-s-appretent-a-devier-pour-la-premiere-fois-un-asteroide_141316?xtor=RSS-9 a écrit:La mission spatiale européenne HERA a enfin été officialisée en décembre 2019 par le conseil ministériel de l’ESA. La voilà désormais unie pour de bon à l’aventure américaine Dart.

Question : Fusionne-t-on maintenant les 2 sujets ?

J'ai changé d'avis :D Je ne suis pas trop pour car ce sont deux sondes différentes, qui ne seront en plus pas lancées en même temps. Elles auront chacune leur mission (même si leurs missions sont liées). Ce n'est que mon avis mais on retrouvera mieux nos petits si les deux sujets sont séparés
Fabien0300
Fabien0300
Modérateur
Modérateur

Messages : 3154
Inscrit le : 23/10/2016
Age : 37 Masculin
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas


Sur le site officiel de la mission DART
DART : Double Asteroid Redirection Test

On indique la date de fin juillet 2021 pour l'ouverture de la fenêtre de lancement (donc pas juin) :
https://www.nasa.gov/planetarydefense/dart a écrit:The DART spacecraft launch window begins in late July 2021.

Nota : Il y a un autre sigle AIDA pour désigner l'ensemble des missions NASA (impacteur DART) et ESA (Orbiteur AIM)
AIDA est la contraction des acronymes désignant les deux engins spatiaux AIM et DART

http://www.esa.int/Safety_Security/Risky_asteroids a écrit:Hera is the European contribution to an international double-spacecraft mission called AIDA

PS : Du coup ..... la question se pose de désigner les missions de cette façon
AIDA/HERA   .....  et AIDA/DART
mais ce serait peut-être abuser dans l'acronymo-addiction  FB_langue2
En tout cas ... des sigles manquent peut-être dans le récapitulatif ?
montmein69
montmein69

Messages : 19589
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 71 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


https://twitter.com/Bottlaeric/status/1362099810933874688

_________________
Blog sur le suivi du développement d'Orion
Wakka
Wakka
Admin
Admin

Messages : 28486
Inscrit le : 10/07/2008
Age : 62 Masculin
Localisation : Orvault 44

http://developpement-orion.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas


Wakka a écrit:
https://twitter.com/Bottlaeric/status/1362099810933874688

L'article de Space News à propos de ce report : https://spacenews.com/nasa-delays-launch-of-planetary-defense-mission/
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 26808
Inscrit le : 16/08/2009
Age : 49 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


Le lancement de la mission est décalée au 15 février 2022.

Cette décision découle en partie de défis techniques associés à deux composants essentiels à la mission: l'imageur Didymos Reconnaissance et Asteroid Camera for Optical-navigation (DRACO), qui doit être renforcé pour s'assurer qu'il résiste au stress du lancement, et le "roll-out solar arrays" (ROSA), retardé en raison des impacts sur la chaîne d'approvisionnement résultant, mais sans s'y limiter, de la pandémie de COVID-19.

Impact prévu fin septembre 2022.

https://www.nasa.gov/feature/dart-launch-moves-to-secondary-window

_________________
Blog sur le suivi du développement d'Orion
Wakka
Wakka
Admin
Admin

Messages : 28486
Inscrit le : 10/07/2008
Age : 62 Masculin
Localisation : Orvault 44

http://developpement-orion.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas


Le lancement est repoussé à la deuxième fenêtre s'étendant du 24/11/2021 au 15/02/2022. Je pense que ce serait mieux d'indiquer la date d'ouverture de la fenêtre dans le titre
Fabien0300
Fabien0300
Modérateur
Modérateur

Messages : 3154
Inscrit le : 23/10/2016
Age : 37 Masculin
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas


Je ne l'avais pas compris comme ça. Ok, on remet le 24/11 alors.

_________________
Blog sur le suivi du développement d'Orion
Wakka
Wakka
Admin
Admin

Messages : 28486
Inscrit le : 10/07/2008
Age : 62 Masculin
Localisation : Orvault 44

http://developpement-orion.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

[NASA/ESA] Mission DART (Astéroïdes Didymos & Dimorphos) - 26/27.9.2022 Empty Mission DART

Message Sam 13 Nov 2021 - 16:00


Bonjour à tous,
Pourquoi pour dévier un astéroïde faut il le percuter? 
Plutôt que percuter pourquoi ne peut on pas plutôt le pousser, à l’instar des remorqueurs qui pousse un énorme pétrolier.
Le satellite ce colle à l’astéroïde, allumage d'un moteur.  

En plus on détruit rien. 
MEYERJEAN
MEYERJEAN

Messages : 2
Inscrit le : 05/11/2021
Age : 64 Masculin
Localisation : Sisteron

Revenir en haut Aller en bas


MEYERJEAN a écrit:Bonjour à tous,
Pourquoi pour dévier un astéroïde faut il le percuter? 
Plutôt que percuter pourquoi ne peut on pas plutôt le pousser, à l’instar des remorqueurs qui pousse un énorme pétrolier.
Le satellite ce colle à l’astéroïde, allumage d'un moteur.  

En plus on détruit rien. 

Il s'agit d'une méthode parmi d'autres comme indiquait Allen Chen lors d'un récent briefing...et en plus, c'est plus facile d'arriver à 21 000 km/h que lentement pour ce genre de mission.
La trajectoire est d'ailleurs très proche de la trajectoire de Deep Impact en 2005. L'impact aura lieu à 11.5 millions de km de la Terre, donc cela facilitera les communications en temps réel nécessaires pour ce type de mission.
avatar
Niman1992

Messages : 230
Inscrit le : 11/01/2020
Age : 54 Masculin
Localisation : Ouest de la France

Revenir en haut Aller en bas


Je pense que c'est aussi une question de quantité d'énergie. La vitesse est une énergie qu'on peut aisément acheminer jusque là. On est capable d'acheminer dans l'espace lointain que des masses très faibles, de l'ordre de la tonne. De plus, ralentir consomme autant d'ergols qu'accélérer, donc admettons qu'on parvienne à poser un engin dessus : il sera minuscule, et devra avoir en lui les ergols nécessaires pour dévier l'objet. Donc a moins de recourir à une propulsion ionique, avoir un réacteur nucléaire et des décennies devant soi, cela me semble peu réaliste.
avatar
taolanglais

Messages : 176
Inscrit le : 19/08/2019
Age : 36 Masculin
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas


taolanglais a écrit: La vitesse est une énergie qu'on peut aisément acheminer jusque là..

L'expression est maladroite. On peut parler plutôt de l'énergie cinétique du projectile impacteur   E = 1/2 x M x v2.
Lors du choc elle sera transformée en chaleur et il y aura une (petite ?) déviation de la cible Didy Moon (il faudra tenter de mesurer les paramètres)
montmein69
montmein69

Messages : 19589
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 71 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


MEYERJEAN a écrit:Bonjour à tous,
Pourquoi pour dévier un astéroïde faut il le percuter? 
Plutôt que percuter pourquoi ne peut on pas plutôt le pousser, à l’instar des remorqueurs qui pousse un énorme pétrolier.
Le satellite ce colle à l’astéroïde, allumage d'un moteur.  

En plus on détruit rien. 

La méthode de l'impact est celle qui a la plus grande maturité technologique (=on sait faire) et qui a donc le plus de chance d'être utilisée dans un futur pas trop éloigné (je ne souhaite vraiment pas qu'on en vienne là quand on voit le comportement des médias et des populations face à des sujets comme le COVID). Cette méthode ne détruira rien, elle se contentera de modifier de manière très modeste (quelques dizaines de centimètres par seconde) la vitesse de l'astéroïde.

Les solutions consistant à réduire en fragments un astéroïde par explosion d'une bombe nucléaire sont des solutions de dernier recours car elles nécessitent des puissances extrêmement importantes pour que le résultat ne soit pas pire (bombardement par de multiples astéroïdes) que de ne rien faire . D'ailleurs au dela d'une certaine taille (quelques kilomètres de diamètre), aucune méthode n'est capable de dévier un géocroiseur.

La poussée lente est une méthode qui nécessite de s'y prendre des années (voire des dizaines d'années) à l'avance pour parvenir à un résultat et elle n'est efficace que sur de très petits astéroïdes.
avatar
Pline

Messages : 1107
Inscrit le : 06/05/2009
Age : 68 Masculin
Localisation : Gap

Revenir en haut Aller en bas


De toute manière, ces méthodes demandent des calculs d’une haute précision et des calculateurs (ordinateurs) extrêmement puissants.Mais ces calculateurs ne peuvent rien faire sans données initiales les plus précises possibles,d’où l’importance extrême du réseau de surveillance spatiale au niveau mondial à développer
avatar
Giwa

Messages : 12087
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 79 Masculin
Localisation : Draguignan

Revenir en haut Aller en bas


Giwa a écrit:De toute manière, ces méthodes demandent des calculs d’une haute précision et des calculateurs (ordinateurs) extrêmement puissants.Mais ces calculateurs ne peuvent rien faire sans données initiales les plus précises possibles,d’où l’importance extrême du réseau de surveillance spatiale au niveau mondial à développer

En fait les scénarios développés par les agences spatiales préconisent le plus souvent une mission de reconnaissance avant la mission consacrée à la déviation de l'astéroïde. Pour l'effectuer il faudra a fortiori avoir prévu plusieurs années à l'avance l'impact ce qui reste aujourd'hui un challenge puisque seuls 50% des géocroiseurs de plus de 140 mètres de diamètre sont identifiés (140 mètres est la limite inférieure d'un géocroiseur impactant la Terre avec des répercussions planétaires - leur probabilité est faible 1% par siècle). 

Entre 20 et 140 mètres, une taille plutôt préoccupante pour notre planète surpeuplée et une probabilité de 1% par an, la proportion des géocroiseurs identifiés se chiffre à quelques pourcents.
avatar
Pline

Messages : 1107
Inscrit le : 06/05/2009
Age : 68 Masculin
Localisation : Gap

Revenir en haut Aller en bas


Pline a écrit:Entre 20 et 140 mètres, une taille plutôt préoccupante pour notre planète surpeuplée et une probabilité de 1% par an, la proportion des géocroiseurs identifiés se chiffre à quelques pourcents.
Cela semble correspondre à un scénario où l'objet est en orbite plus ou moins stable dans le système solaire et vient à être découvert. Non ?

Mais les pertiurbations ne sont-elles pas plus importantes dans les zones périphériques éloignées du système solaire (zones chaotiques, peut-être aussi sujet à une perturbation liée à un objet extra-solaire - genre oumuamua)

A partir de quelle distance - à la louche - pourrait-on espérer repérer avec les moyens d'observation actuels, un "astéroïde" s'échappant de la ceinture de Kuiper et estimer qu'il serait amené à devenir un geo-croiseur voire un impacteur.
L'estimation des paramètres trajectoire, masse, vitesse ...) doit ensuite être affinée pour évaluer de façon significative le niveau de risque ..... et la durée d'approche restante.
Le délai pour envisager d'intervenir et préparer une action .... va rétrécir pendant ces "phases" .....

Se préparer à l'avance et espérer qu'on pourra réussir une action optimisée me semble tenir de la gageure.
montmein69
montmein69

Messages : 19589
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 71 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


montmein69 a écrit:
Pline a écrit:Entre 20 et 140 mètres, une taille plutôt préoccupante pour notre planète surpeuplée et une probabilité de 1% par an, la proportion des géocroiseurs identifiés se chiffre à quelques pourcents.
Cela semble correspondre à un scénario où l'objet est en orbite plus ou moins stable dans le système solaire et vient à être découvert. Non ?

Mais les pertiurbations ne sont-elles pas plus importantes dans les zones périphériques éloignées du système solaire (zones chaotiques, peut-être aussi sujet à une perturbation liée à un objet extra-solaire - genre oumuamua)

A partir de quelle distance - à la louche - pourrait-on espérer repérer avec les moyens d'observation actuels, un "astéroïde" s'échappant de la ceinture de Kuiper et estimer qu'il serait amené à devenir un geo-croiseur voire un impacteur.
L'estimation des paramètres trajectoire, masse, vitesse ...) doit ensuite être affinée pour évaluer de façon significative le niveau de risque ..... et la durée d'approche restante.
Le délai pour envisager d'intervenir et préparer une action .... va rétrécir pendant ces "phases" .....

Se préparer à l'avance et espérer qu'on pourra réussir une action optimisée me semble tenir de la gageure.

La probabilité pour qu'un géocroiseur "naisse" et fasse immédiatement un strike sur la Terre est très très très proche de 0. 

Le problème aujourd'hui est plutot de recenser les géocroiseurs existants de manière à pouvoir anticiper leur probabilité d'impact. Trois instruments devraient régler le problème de recensement des plus de 140 mètres d'ici une dizaine d'années : le télescope terrestre américain LSST, le télescope spatial infrarouge de la NASA Neo Surveyor et les observatoires terrestres Fly Eye de l'agence spatiale européenne.
avatar
Pline

Messages : 1107
Inscrit le : 06/05/2009
Age : 68 Masculin
Localisation : Gap

Revenir en haut Aller en bas


Reste le cas des "promeneurs de l'infini" comme Oumuamua qui s'ils s'invitent en venant de "derrière" le soleil ne sont visibles que très tard vu leurs vitesses relatives, et c'est ceux là qui peuvent être des vrais tueurs de mondes !
avatar
Anovel
Donateur
Donateur

Messages : 2449
Inscrit le : 03/10/2017
Age : 65 Masculin
Localisation : 62 Le Portel

Revenir en haut Aller en bas


Anovel a écrit:Reste le cas des "promeneurs de l'infini" comme Oumuamua qui s'ils s'invitent en venant de "derrière" le soleil ne sont visibles que très tard vu leurs vitesses relatives, et c'est ceux là qui peuvent être des vrais tueurs de mondes !

Mais comme précédemment probabilité nulle d'un strike comparé à tous les autres scénarios de "fin du monde" : éruption volcanique de type trapps de Sibérie, supernova relativement proche, sursaut gamma dont le jet serait aligné pile poil sur la Terre, etc...
avatar
Pline

Messages : 1107
Inscrit le : 06/05/2009
Age : 68 Masculin
Localisation : Gap

Revenir en haut Aller en bas


Le crash est prévu dans la nuit du 26 au 27 septembre 2022. On va donc changer la date dans le titre du sujet.

_________________
Blog sur le suivi du développement d'Orion
Wakka
Wakka
Admin
Admin

Messages : 28486
Inscrit le : 10/07/2008
Age : 62 Masculin
Localisation : Orvault 44

http://developpement-orion.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum