[NASA/ESA] Mission DART (Astéroïdes Didymos & Dimorphos) - 26/27.9.2022

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


A la vue de ces images, je n'arrête pas de faire le rapprochement avec cet asteroide que j'appellerai Choconoisettos :

[NASA/ESA] Mission DART (Astéroïdes Didymos & Dimorphos) - 26/27.9.2022 - Page 4 Chocon10 
Je sors...  Baver

fredB

Messages : 2020
Inscrit le : 02/09/2007

Revenir en haut Aller en bas


Reflexion ... mais moins poétique :

Un tel agrégat de "cailloux" ..... c'est semble-t-il quelque chose - du moins du point de vue aspect extérieur -, d'assez courant dans le système solaire.
Evidemment on ne sait pas quelle est la structure en profondeur.

Si les cailloux se sont agglomérés de façon identiques pour tout l'objet (supputation) , on peut s'interroger si une charge explosive insérée (façon Armageddon)* ne permettrait pas de le volatiliser en morceaux suffisamment petits pour réduire le danger d'un impact par ces reliquats ?

Une explosion en surface par contre .... aurait-elle un effet de déviation ou d'une fragmentation en quelques gros morceaux ?

* avec un équipage de courageux et vaillants sauveurs de l'humanité .... débarquant de leur vaisseau SUSIE (nan ! je galèje)
Spoiler:
montmein69
montmein69

Messages : 19589
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 71 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


montmein69 a écrit:Reflexion ... mais moins poétique :

Un tel agrégat de "cailloux" ..... c'est semble-t-il quelque chose - du moins du point de vue aspect extérieur -, d'assez courant dans le système solaire.
Evidemment on ne sait pas quelle est la structure en profondeur.

Si les cailloux se sont agglomérés de façon identiques pour tout l'objet (supputation) , on peut s'interroger si une charge explosive insérée (façon Armageddon)* ne permettrait pas de le volatiliser en morceaux suffisamment petits pour réduire le danger d'un impact par ces reliquats ?

Une explosion en surface par contre .... aurait-elle un effet de déviation ou d'une fragmentation en quelques gros morceaux ?

* avec un équipage de courageux et vaillants sauveurs de l'humanité .... débarquant de leur vaisseau SUSIE (nan ! je galèje)


J'ai l'impression qu'à cause des films de type Armageddon, il y a une sorte d'auto-censure de la part des scientifiques sur l'utilisation d'armes nucléaires. A chaque fois que ce mot est prononcé, on entends des réflexions du type : "c'est une fausse bonne idée, cela va provoquer des fragment plus dangereux que la météorite initiale...".

Le résultat c'est qu'on peut voir des études impliquant des miroirs solaires pour sublimer une partie de la surface d'un astéroïde pour provoquer une poussée (comme si une explosion nucléaire n'allait pas sublimer aussi une partie de la surface !) ou des projets consistant à détourner de sa trajectoire un petit objet pour le faire percuter le corps menaçant (mais là, ça ne risque pas de faire des fragments dangereux). Bref tout sauf utiliser un engin nucléaire et risquer de se faire ridiculiser par une référence au film Armageddon. Alors qu'une arme nucléaire, c'est de loin la source d'énergie la plus importante maitrisée par l'homme, c'est bon marché, fiable et il n'y a pas de limite de puissance théorique.
avatar
funbox

Messages : 37
Inscrit le : 12/11/2009
Age : 33 Masculin
Localisation : Angers

Revenir en haut Aller en bas


funbox a écrit:
J'ai l'impression qu'à cause des films de type Armageddon, il y a une sorte d'auto-censure de la part des scientifiques sur l'utilisation d'armes nucléaires. A chaque fois que ce mot est prononcé, on entends des réflexions du type : "c'est une fausse bonne idée, cela va provoquer des fragment plus dangereux que la météorite initiale...".
Le résultat c'est qu'on peut voir des études impliquant des miroirs solaires pour sublimer une partie de la surface d'un astéroïde pour provoquer une poussée (comme si une explosion nucléaire n'allait pas sublimer aussi une partie de la surface !) ou des projets consistant à détourner de sa trajectoire un petit objet pour le faire percuter le corps menaçant (mais là, ça ne risque pas de faire des fragments dangereux). Bref tout sauf utiliser un engin nucléaire et risquer de se faire ridiculiser par une référence au film Armageddon. Alors qu'une arme nucléaire, c'est de loin la source d'énergie la plus importante maitrisée par l'homme, c'est bon marché, fiable et il n'y a pas de limite de puissance théorique.

Ce serait un test très intéressant, mais nécessitant un grand tact diplomatique pour faire décoller une fusée portant une vraie bombe H, il vaudrait mieux que ce soit une mission bien internationale.

lambda0
lambda0

Messages : 4806
Inscrit le : 22/09/2005
Age : 56 Masculin
Localisation : Nord, France

Revenir en haut Aller en bas


Pour avoir un rapport d'échelle

[NASA/ESA] Mission DART (Astéroïdes Didymos & Dimorphos) - 26/27.9.2022 - Page 4 A316
Mustard
Mustard
Admin
Admin

Messages : 30808
Inscrit le : 16/09/2005
Age : 53 Masculin
Localisation : Rouen/Normandie

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


L'impact vu par l'observatoire astronomique de Shanghai :

Fdqj7B9UAAUxkrm?format=jpg&name=large
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 26808
Inscrit le : 16/08/2009
Age : 49 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


funbox a écrit:
montmein69 a écrit:Reflexion ... mais moins poétique :

Un tel agrégat de "cailloux" ..... c'est semble-t-il quelque chose - du moins du point de vue aspect extérieur -, d'assez courant dans le système solaire.
Evidemment on ne sait pas quelle est la structure en profondeur.

Si les cailloux se sont agglomérés de façon identiques pour tout l'objet (supputation) , on peut s'interroger si une charge explosive insérée (façon Armageddon)* ne permettrait pas de le volatiliser en morceaux suffisamment petits pour réduire le danger d'un impact par ces reliquats ?

Une explosion en surface par contre .... aurait-elle un effet de déviation ou d'une fragmentation en quelques gros morceaux ?

* avec un équipage de courageux et vaillants sauveurs de l'humanité .... débarquant de leur vaisseau SUSIE (nan ! je galèje)


J'ai l'impression qu'à cause des films de type Armageddon, il y a une sorte d'auto-censure de la part des scientifiques sur l'utilisation d'armes nucléaires. A chaque fois que ce mot est prononcé, on entends des réflexions du type : "c'est une fausse bonne idée, cela va provoquer des fragment plus dangereux que la météorite initiale...".

Le résultat c'est qu'on peut voir des études impliquant des miroirs solaires pour sublimer une partie de la surface d'un astéroïde pour provoquer une poussée (comme si une explosion nucléaire n'allait pas sublimer aussi une partie de la surface !) ou des projets consistant à détourner de sa trajectoire un petit objet pour le faire percuter le corps menaçant (mais là, ça ne risque pas de faire des fragments dangereux). Bref tout sauf utiliser un engin nucléaire et risquer de se faire ridiculiser par une référence au film Armageddon. Alors qu'une arme nucléaire, c'est de loin la source d'énergie la plus importante maitrisée par l'homme, c'est bon marché, fiable et il n'y a pas de limite de puissance théorique.
J'entend assez peu de scientifique en parler sérieusement, mais a chaque fois il rappel que le premier point c'est la détection. Aujoud'hui, il n'y pas "vraiment" de projet de déviation opérationnel en cours de développement tout simplement parce qu’on détecte aucun objet menacent. Pourtant, il y a toujours un risque comme le bolide de tcheliabinsk qui n'avais pas était détecté a l'avance et même s'il avais était dix fois plus gros, on l'aurais pas non plus détecté. C'est donc bien beau d'avoir une arme anti-asteroide, si on ne détecté pas la menace qu'au moment de l'impact, elle ne servira pas a grand chose. Après l'inverse est tout aussi vrai, si on peut détecté un astéroïde sans rien pouvoir y faire, ça changera pas grand chose n'ont plus. 

bon une fois que c'est détecté qu'es-ce qu'on fait? c'est vrai que les media on tendance a dire "il ne faut pas les bombarder au nucléaire au dernier moment , il faut un remorqueur gravitationnel/ un sublimatoire de surface/ un pousseur ionique (selon la préférence de la personne) utilisé longtemps a l'avance". Tout a fait d'accord, mais si on détecte un astéroïde longtemps a l'avance autant le bombarder ... longtemps a l'avance. Il y a souvent 2 contre-arguments . Premièrement, sa irradierais l’astéroïde, se qui n'a aucun sens vu, la radioactivité sera pas supérieur au explosion qu'on a déjà fait sur Terre et que le but et justement que l’astéroïde (radioactif ou non) n'arrive pas sur Terre. Le deuxième argument est le risque de fragmentation, mais c'est pas grave. A moins de ci prendre dans les derniers heure, si on fragmente l’astéroïde, sa veux dire que les fragments irons sur des trajectoires différente et seulement quelque une de ces trajectoires impacterons la Terre. C'est déjà énormément de masse (donc d’énergie a l'impact, donc de degat) qui serais évite. En plus , la gros majorité de ces débris serais de la poussier ou des petits rocher qui serais menacent pour les satellites et les stations (peut être penser a réduire l'activité orbitale les jours ou on croisera le nuage de débris) mais brûlerais dans l’atmosphère (donc au lieu d'avoir un apocalypse, on aurais juste une belle plus d’étoile filante). Et enfin, si on s'y prend assez a l'avance, dans les jours et semaines qui suivrons l'explosion, on braquera tout les radars terrestres sur le champs de débris voir y envoyer une sonde (budgétairement on est pas a ça prés) pour vérifier qu'il n'y ai pas de gros débris toujours sur une trajectoire de collision et si c'est le cas... rebelote, on lui envoie une tête nucléaire et ont inspecte jusqu’à se qu'il n'y ai plus rien de dangereux.

Pour finir, quel design devrais avoir la tête nucléaire pour maximiser le transfert d’énergie? car oui le problème est que dans l'espace une bombe nucléaire produit uniquement du rayonnement or on veut fournir de l’énergie mécanique a l’astéroïde. naturellement se rayonnement vas sublimer la surface de l’astéroïde donc une pression de gaz donc une pousser, mais entre l’énergie rayonnant du mauvais coté et les pertes avec changement de phase, la conversion n'est pas excellent. On peut donc s'inspirer des charges propulsive du projet Orion qui avait exactement la même fonction (transformer de l’énergie nucléaire en énergie mécanique) c'est a dire, des réflecteurs en uranium "derrière"( pas du coté astéroïde) pour renvoyer l’énergie dans le bon sens, du mastic en oxyde de beryrium pour transformer le rayonnement X en chaleur et propulser la surface de tungstène qui vas impacté l'asteoide. Une des peur est que la surface sablonneuse pourrais absorbé une part de l’énergie cinétique (d'ou l’intérêt de la mission dart pour quantifier cette couche). Une solution proposé serait que l’étage de croisière (qui comprend la propulsion, l’énergie, les Telecom) qui transporté la tête nucléaire, la largue quelque minute avant l'impact puis se précipite sur l’astéroïde (exactement comme dart) pour crée un cartere dans lequel détonerais la charge nucléaire.
phenix
phenix

Messages : 2669
Inscrit le : 22/02/2015
Age : 29 Masculin
Localisation : Hier:Ardèche Aujourd’hui:Marignane Demain:Vénus

https://venautics.space/accueil-provisoire/

Revenir en haut Aller en bas


Les astéroïdes Didymos & Dimorphos vus par un télescope de 61 cm le 28 septembre 2022, un peu plus de 2 jours après l'impact :

FdvxQiiWQAAvyW9?format=png&name=large
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 26808
Inscrit le : 16/08/2009
Age : 49 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


Si les astéroïdes sont des agrégats de cailloux (cela semble le cas pour tous ceux qui ont été approchés ces dernières années), ne vaut-il pas mieux les laisser tels quels et en cas de chute dans l'atmosphère terrestre, ils se désintègreraient bien avant de toucher le sol, tous ces cailloux se détachant les uns des autres, se chauffant, et étant très petits, ils se désintègreraient vers 30 km d'altitude.
Il me semble que ce fut le cas à Tunguska et à Tcheliabinsk.
Raoul
Raoul

Messages : 2748
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 65 Masculin
Localisation : Gembloux, Belgique

http://membres.multimania.fr/astroraoul/

Revenir en haut Aller en bas


FdoBzLzWIAcqY0d?format=jpg&name=large
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 26808
Inscrit le : 16/08/2009
Age : 49 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


Constat d'accident dans l'espace  FB_rire2

[NASA/ESA] Mission DART (Astéroïdes Didymos & Dimorphos) - 26/27.9.2022 - Page 4 Img-2010
Raoul
Raoul

Messages : 2748
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 65 Masculin
Localisation : Gembloux, Belgique

http://membres.multimania.fr/astroraoul/

Revenir en haut Aller en bas


Super idée !!Excellent !! Trop marrant !!!!!!!    FB_fourire FB_fourire FB_fourire FB_fourire
avatar
ThX

Messages : 23
Inscrit le : 28/05/2020
Age : 52 Masculin
Localisation : IDF

Revenir en haut Aller en bas


La discussion sur les astéroïdes géocroiseurs et les réflexions sur de possibles moyens d'éviter un impact très destructeur a été abordé dans un Fil .... qui a été un peu abandonné depuis 2020.

https://www.forum-conquete-spatiale.fr/t7556p200-asteroides-froleurs

La mission DART permet de poursuivre la réflexion. Cela a été une première action .... réussie. Y-a-pluka en analyser les résultats et voir si de nouvelles expérimentations seront tentées.
montmein69
montmein69

Messages : 19589
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 71 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


Raoul a écrit:Constat d'accident dans l'espace  FB_rire2

[NASA/ESA] Mission DART (Astéroïdes Didymos & Dimorphos) - 26/27.9.2022 - Page 4 Img-2010

Super, bien trouvé !!! FB_fourire FB_fourire FB_fourire
Aragatz
Aragatz

Messages : 3351
Inscrit le : 23/09/2005
Age : 44 Féminin
Localisation : Côte Atlantique

http://www.welcomeintospace.com/

Revenir en haut Aller en bas


phenix a écrit:Pour finir, quel design devrais avoir la tête nucléaire pour maximiser le transfert d’énergie? car oui le problème est que dans l'espace une bombe nucléaire produit uniquement du rayonnement or on veut fournir de l’énergie mécanique a l’astéroïde. naturellement se rayonnement vas sublimer la surface de l’astéroïde donc une pression de gaz donc une pousser, mais entre l’énergie rayonnant du mauvais coté et les pertes avec changement de phase, la conversion n'est pas excellent. On peut donc s'inspirer des charges propulsive du projet Orion qui avait exactement la même fonction (transformer de l’énergie nucléaire en énergie mécanique) c'est a dire, des réflecteurs en uranium "derrière"( pas du coté astéroïde) pour renvoyer l’énergie dans le bon sens, du mastic en oxyde de beryrium pour transformer le rayonnement X en chaleur et propulser la surface de tungstène qui vas impacté l'asteoide. Une des peur est que la surface sablonneuse pourrais absorbé une part de l’énergie cinétique (d'ou l’intérêt de la mission dart pour quantifier cette couche). Une solution proposé serait que l’étage de croisière (qui comprend la propulsion, l’énergie, les Telecom) qui transporté la tête nucléaire, la largue quelque minute avant l'impact puis se précipite sur l’astéroïde (exactement comme dart) pour crée un cartere dans lequel détonerais la charge nucléaire.

Un missile scalp de l'armée française possède deux charges en tandem, une charge creuse qui peut percer jusqu'à 10m de béton et un pénétrateur qui suit immédiatement derrière et qui rentre par le trou créé par la charge creuse avant d'exploser. Une charge creuse fonctionnerai dans le vide et il est peu probable qu'un astéroïde soit aussi dur que du béton.

Rien que 10m ce n'est pas négligeable, cela représente 1% du diamètre d'un astéroïde d'1km de diamètre (pardon pour ces maths de haute volée FB_rire2 ). Il n'y a aucun doute qu'une explosion nucléaire au fond de ce trou expulserai une quantité significative (au moins quelques %) de la masse de l'astéroïde et détournerai sa trajectoire. Pour un corps de seulement quelques centaine de mètres, une explosion nucléaire "banale" (quelque mégatonnes) développe une énergie très supérieure à l'énergie de cohésion gravitationnelle d'un tel astre.

La réalité c'est que l'humanité a la connaissance scientifique et technique de faire subir à des astéroïdes de taille non négligeable (<1km) le même traitement que l'étoile de la mort sur Alderaan.


Par exemple, je viens de jeter un oeil sur wikipédia :
Wikipédia a écrit:Les stratégies visant la destruction sont généralement jugées non pertinentes (risques liés à la fragmentation de l'objet, retombée de matière radioactive, coût élevé...).
Je ne comprend pas ce manque de confiance dans la capacité de l'humanité à détruire. C'est malheureusement pourtant ce que nous faisons de mieux.
avatar
funbox

Messages : 37
Inscrit le : 12/11/2009
Age : 33 Masculin
Localisation : Angers

Revenir en haut Aller en bas


Il y a ce papier en anglais de trois pages de Johndale C. Solem, "Nuclear explosive propelled interceptor for deflecting objects on collision course with Earth" (Intercepteur propulsé par explosif nucléaire pour dévier des objets sur une trajectoire de collision avec la Terre)
https://arc.aiaa.org/doi/10.2514/3.26501
Un tel impacteur ne prendrait que quelques heures pour percuter une cible détectée tardivement à 15 millions de km...

_________________
Les fous ouvrent les voies qu'empruntent ensuite les sages. (Carlo Dossi)
[NASA/ESA] Mission DART (Astéroïdes Didymos & Dimorphos) - 26/27.9.2022 - Page 4 1458782828-discovey2001-terre
Henri
Henri
Modérateur
Modérateur

Messages : 4875
Inscrit le : 22/09/2005
Age : 66 Masculin
Localisation : Strasbourg, France

http://goo.gl/GrrJMb

Revenir en haut Aller en bas


Une propulsion d'un impacteur (passif) par explosion de charge nucléaire .... ce n'est pas encore disponible. Qui va se lancer dans cette technique ?
montmein69
montmein69

Messages : 19589
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 71 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


Tapez DART sur le moteur de recherche de google pour une petite surprise !
aRes
aRes

Messages : 982
Inscrit le : 24/10/2005
Age : 43 Masculin
Localisation : Alsace

Revenir en haut Aller en bas


aRes a écrit:Tapez DART sur le moteur de recherche de google pour une petite surprise !

Bien vu FB_ok
C'est rigolo
Mustard
Mustard
Admin
Admin

Messages : 30808
Inscrit le : 16/09/2005
Age : 53 Masculin
Localisation : Rouen/Normandie

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


Wakka a écrit:Rigolo : Tapez "dart mission" sur Google, vous aurez une petite surprise FB_sourire

Mustard a écrit:
aRes a écrit:Tapez DART sur le moteur de recherche de google pour une petite surprise !

Bien vu FB_ok
C'est rigolo

Wakka l'avait déjà signalé le 27/09 FB_reflechi
primus
primus

Messages : 1735
Inscrit le : 10/11/2006
Age : 54 Masculin
Localisation : Terre

Revenir en haut Aller en bas


Patrick Michel (Astrophysicien, Ingénieur en aéronautique, Directeur de Recherches au CNRS, Responsable de l’équipe TOP (Théories & Observations en Planétologie) de l'UMR 7293 Lagrange/CNRS à l'Observatoire de la Côte d'Azur), Naomi Murdoch (chercheuse à l’Institut Supérieur de l’Aéronautique et de l’Espace (ISAE-SUPAERO), spécialiste des missions de science planétaire), Mathilde Fontez (Rédactrice en chef d'Epsiloon) étaient les invités de Natacha Triou et son équipe cette semaine.

2022 est une "grande" année pour le spatial.

https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/la-science-cqfd/dart-hera-d-une-pierre-deux-coups-5249973

[NASA/ESA] Mission DART (Astéroïdes Didymos & Dimorphos) - 26/27.9.2022 - Page 4 560x3110
Surt
Surt

Messages : 582
Inscrit le : 07/02/2018
Age : 56 Masculin
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas


FB_reflechi

https://twitter.com/EricLagadec/status/1577178548473049088

_________________
Blog sur le suivi du développement d'Orion
Wakka
Wakka
Admin
Admin

Messages : 28486
Inscrit le : 10/07/2008
Age : 62 Masculin
Localisation : Orvault 44

http://developpement-orion.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas


Après l'impact de la sonde DART, Dimorphos ressemble maintenant à une comète, avec une queue de poussière derrière lui de 10 000 km.

[NASA/ESA] Mission DART (Astéroïdes Didymos & Dimorphos) - 26/27.9.2022 - Page 4 Image380

_________________
Blog sur le suivi du développement d'Orion
Wakka
Wakka
Admin
Admin

Messages : 28486
Inscrit le : 10/07/2008
Age : 62 Masculin
Localisation : Orvault 44

http://developpement-orion.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas


Fallait la voir cette petite trainée de poussière.  FB_bravo FB_ok
Astro-notes
Astro-notes

Messages : 16001
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 80 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas


Nouvelle image de LICIA, 8 secondes avant son passage le plus proche du système Didymos et quelques secondes après l'impact.

[NASA/ESA] Mission DART (Astéroïdes Didymos & Dimorphos) - 26/27.9.2022 - Page 4 Image387

_________________
Blog sur le suivi du développement d'Orion
Wakka
Wakka
Admin
Admin

Messages : 28486
Inscrit le : 10/07/2008
Age : 62 Masculin
Localisation : Orvault 44

http://developpement-orion.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas


[NASA/ESA] Mission DART (Astéroïdes Didymos & Dimorphos) - 26/27.9.2022 - Page 4 1f60d  [NASA/ESA] Mission DART (Astéroïdes Didymos & Dimorphos) - 26/27.9.2022 - Page 4 1f60d  [NASA/ESA] Mission DART (Astéroïdes Didymos & Dimorphos) - 26/27.9.2022 - Page 4 1f60d  [NASA/ESA] Mission DART (Astéroïdes Didymos & Dimorphos) - 26/27.9.2022 - Page 4 1f60d
avatar
Craps

Messages : 936
Inscrit le : 08/06/2017
Age : 43 Masculin
Localisation : Issoire 63

Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum