Le lanceur Vega pourra envoyer 80 satellites en même temps

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Source Futura-sciences

L'article:

Arianespace continue à se diversifier pour répondre à tous les segments du marché du lancement de satellites. Pour répondre au marché en très forte croissance des petits et très petits satellites, qui nécessite des lancements multiples, Arianespace et Avio mettent au point, avec l'Agence spatiale européenne, un dispenseur qui permettra de lancer des dizaines de satellites lors d'un même vol. Le vol de démonstration est prévu en 2019 avec déjà plusieurs satellites en commande !

L'arrivée réussie de SpaceX sur le marché du lancement de satellites ouvert à la concurrence a contraint ArianeGroup à réagir avec la mise en développement d'Ariane 6. Il y a aussi un autre secteur du marché du lancement de satellite où Arianespace est aussi en train de préparer son futur. C'est celui du lancement multiple de petits et très petits satellites, dont le marché connaît une croissance vertigineuse avec 7.000 petits satellites à mettre sur orbite d'ici 2027 (source Euroconsult).Il faut aussi savoir que plus de 80 % de ces 7.000 satellites appartiennent à cinquante constellations dont deux d'entre elles sont des constellations géantes avec plus de 1.000 satellites à terme. Et pas question de les lancer un par un. En d'autres termes, il y a un marché très significatif pour le lancement multiple de petits satellites estimé à plus de 15 milliards de dollars !

La suite ide l'article ici: https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/astronautique-lanceur-vega-pourra-envoyer-80-satellites-meme-temps-61168/

Le lanceur Vega pourra envoyer 80 satellites en même temps Cb181510
Mustard
Mustard
Admin
Admin

Messages : 29840
Inscrit le : 16/09/2005
Age : 52 Masculin
Localisation : Rouen/Normandie

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


Réaction intelligente d'Avio et de l'ESA. D'autant plus que le prix au kilo de Vega pourrait être comparable, voire inférieur, à la plupart des microlanceurs en développement (qui sont largement au-dessus de 10.000 euros le kilo). Il faudrait faire le calcul.

Après, la limite, c'est que c'est tout le monde sur la même orbite.
avatar
ReusableFan

Messages : 1379
Inscrit le : 15/07/2017
Age : 39 Masculin
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas


@ReusableFan a écrit:Réaction intelligente d'Avio et de l'ESA. D'autant plus que le prix au kilo de Vega pourrait être comparable, voire inférieur, à la plupart des microlanceurs en développement (qui sont largement au-dessus de 10.000 euros le kilo). Il faudrait faire le calcul.

Après, la limite, c'est que c'est tout le monde sur la même orbite.

Avec Vega E, le troisième étage Oxygène/Méthane sera réalumable. Il sera possible de modifier l'orbite entre chaque satellite ou au moins entre chaque grappe de satellites.
GNU Hope
GNU Hope

Messages : 500
Inscrit le : 25/07/2016
Age : 55 Masculin
Localisation : Jargeau Loiret

Revenir en haut Aller en bas


@GNU Hope a écrit:
@ReusableFan a écrit:Réaction intelligente d'Avio et de l'ESA. D'autant plus que le prix au kilo de Vega pourrait être comparable, voire inférieur, à la plupart des microlanceurs en développement (qui sont largement au-dessus de 10.000 euros le kilo). Il faudrait faire le calcul.

Après, la limite, c'est que c'est tout le monde sur la même orbite.

Avec Vega E, le troisième étage Oxygène/Méthane sera réalumable. Il sera possible de modifier l'orbite entre chaque satellite ou au moins entre chaque grappe de satellites.

Excellente initiative alors.

En revanche après calcul, avec une CU d'environ 1500-2000 kilos et un prix de lancement à 30-40 millions d'euros, on est pas sur des prix au kilos très intéressants non plus.

Mais l'offre est crédible par rapport à la concurrence.
avatar
ReusableFan

Messages : 1379
Inscrit le : 15/07/2017
Age : 39 Masculin
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas


@ReusableFan a écrit:Après, la limite, c'est que c'est tout le monde sur la même orbite.

si on on lance des satellite d'une même constellation, on peut dépose tout un plan orbitale en un tir. Imaginons que la mission soit de déposé 20 (nb) sat espacé de façon égale sur une orbite circulaire ayant une periode (p) de 2h. on pourrais placé le disperseur sur une orbite elliptique de 1,9h(p-p/nb) ayant pour apogée l'orbite circulaire de destination. Ainsi a chaque passage a l’apogée un satellite se détachera et fairait une petit accélération pour circulariser sont orbite. Pour cette accélération, il faudrait soit que chaque sat ai une propulsion autonome (de tout façon il faut des RCS de maintien a poste) , soit un "canon" a satellite (railgun, canon pnematique, chasse a poudre , laissez libre cours a votre imagination) et une propulsion sur les disperseur (ou un surplus d’ergols au dernier étage) pour compensé le recule.
phenix
phenix

Messages : 2393
Inscrit le : 22/02/2015
Age : 27 Masculin
Localisation : Hier:Ardèche Aujourd’hui:Marignane Demain:Vénus

https://venautics.space/accueil-provisoire/

Revenir en haut Aller en bas


@ReusableFan a écrit:Après, la limite, c'est que c'est tout le monde sur la même orbite.

La plupart de ces smallsat ont une durée de vie très courtes et ce sont souvent des sat expérimentaux, donc une orbite précise et particulière n'est pas nécessairement un critère primordial pour la plupart.
Mustard
Mustard
Admin
Admin

Messages : 29840
Inscrit le : 16/09/2005
Age : 52 Masculin
Localisation : Rouen/Normandie

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


@Mustard a écrit:
@ReusableFan a écrit:Après, la limite, c'est que c'est tout le monde sur la même orbite.

La plupart de ces smallsat ont une durée de vie très courtes et ce sont souvent des sat expérimentaux, donc une orbite précise et particulière n'est pas nécessairement un critère primordial pour la plupart.

C'est vrai aujourd'hui me le sera de moins en moins. 

Les producteurs de dispositifs de propulsion approchent de la commercialisation et les enjeux de contrôle pour les orbites, l'évitement de débris et la rentrée montent en puissance.

On va donc vers une orbite basse de plus en plus contrôlée, de l'injection à la désorbitation en passant par la vie opérationnelle.

Une insertion précise sera donc importante dans cette équation.
avatar
ReusableFan

Messages : 1379
Inscrit le : 15/07/2017
Age : 39 Masculin
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas


Je ne crois pas que le développement de VEGA E soit déjà sur les rails.

Ou ce sera une décision d'une ministérielle de l'ESA ? Ou bien une décision unilatérale d'Avio et de l'Italie ? Mais vu le contexte géopolitique ... je ne crois pas que pour la deuxième ce soit une option vraiment crédible.
montmein69
montmein69

Messages : 18602
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum