Astromobiles sur astres à faible gravité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Les derniers sujets sur les missions Hayabusa 2 et Ryugu, Martian Moons eXploration ( MMX) et Phobos ( et Déimos) et avant Philae et la comète Churyumov-Gerasimenko nous ont amenés à réfléchir sur les méthodes de déplacement sur ces astres à très faible gravité .

Je vous propose de prolonger ces réflexions en mettant en commun les idées que nous pouvant en avoir .
Nous pouvons bien sûr revoir les engins mécaniques dont nous disposons et voir comment les adapter, mais aussi voir du côté du bio mimétisme .


Dernière édition par Giwa le Dim 7 Oct 2018 - 14:49, édité 1 fois

Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 10744
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 77 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas


Pour commencer, je vous propose de visionner Ceci , en particulier en ce qui concerne ce sujet à partir de 4:28.
On peut rouler à très faible pesanteur sur des polyèdres , ici un cube.
On pourrait étendre ça des rovers dont les roues seraient carrées, voir hexagonales ou octogonales si on veut réduire la hauteur des bonds pendant le roulement.
Pour le fun LOL

Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 10744
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 77 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas


Sans aller jusqu'au carré on peut aussi avoir une roue qui ressemble à une roue à aubes (voir le pneu arrière):




Ça doit être assez efficace pour éviter de pédaler dans la semoule sur un corps au sol peu compact.

Maurice

Messages : 1112
Inscrit le : 25/10/2011
Age : 35 Masculin
Localisation : Val d'oise

Revenir en haut Aller en bas


@Maurice a écrit:Sans aller jusqu'au carré on peut aussi avoir une roue qui ressemble à une roue à aubes (voir le pneu arrière):




Ça doit être assez efficace pour éviter de pédaler dans la semoule sur un corps au sol peu compact.
Époustouflant ! J’avais déjà vu ce principe mais pour des modèles réduits à quatre roues https://dai.ly/x5mggku
Enfin sur des astres à gravité réduite ,les excès de vitesse sont strictement interdits sous peine ...d’ être expulsé ...la vitesse de libération est vite atteinte LOL

Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 10744
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 77 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas


Oui donc on va éviter, on a déjà une voiture qui se balade on ne va pas en plus y envoyer une moto ... :p
Mais au moins avec des roues pareil, impossible d'enliser le rover !

Maurice

Messages : 1112
Inscrit le : 25/10/2011
Age : 35 Masculin
Localisation : Val d'oise

Revenir en haut Aller en bas


Vu le caractère accidenté des astéroïdes , ces astromobiles devraient être très manœuvrables.
Pourquoi ne pas envisager des roues sphériques comme le propose Goodyear pour ses pneus du futur ?

https://www.industrie-techno.com/selon-goodyear-le-pneumatique-deviendra-spherique.42852


Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 10744
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 77 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas


Hum, la liaison à la caisse est assurée par lévitation magnétique. Pourquoi pas, mais d'ici là les véhicules circuleront aussi en 3D.
Surt
Surt

Messages : 396
Inscrit le : 07/02/2018
Age : 54 Masculin
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas


@Surt a écrit:Hum, la liaison à la caisse est assurée par lévitation magnétique. Pourquoi pas, mais d'ici là les véhicules circuleront aussi en 3D.
Luc Besson nous a présenté déjà présenté  ces taxis volants dans Le Cinquième Élément LOL ... mais effectivement sur un astre à très faible gravité , ce serait déjà plus facile à réaliser avec même des technologies que nous possédons déjà comme une batterie de moteurs ioniques pour maîtriser les six degrés de liberté en translation et rotation  : Voir

Sinon pour revenir à la démarche que je vous propose :
Les astres à faible gravité occupent une panoplie très large en passant des différentes catégories d’astéroides aux planètes naines et les lunes. Donc dans un premier temps, essayons de collectionner le maximum d’idées , et ensuite nous réfléchirons aux plus adaptés selon l’endroit. On peut par exemple présumer que sur Titan, ce ne sera pas pareil que sur Cérès ou Phobos.
Attention, même si on propose des moyens un peu exotiques, on exclue pas pour autant la classique roue circulaire que l’on peut décliner par quatre ou trois, voire cinq ou même deux ou une si on assure l’équilibre dynamique pendant les pauses..et aussi statique aux moyens de béquilles par exemple.


Dernière édition par Giwa le Dim 7 Oct 2018 - 9:42, édité 1 fois

Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 10744
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 77 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas


Et ne pas oublier ce que ça consomme...pour un astre a faible gravité, je pense pas qu'il faille se chercher des poux dans la tete... je trouve la solution de mascot efficace ( et désormais elle est testée in situ). les roues, si elles rencontrent un obstacle...on a vite fait de partir en orbite!

anthoemt

Messages : 353
Inscrit le : 29/10/2014
Age : 48 Masculin
Localisation : mars dans mes reves

http://umps.fr

Revenir en haut Aller en bas


@anthoemt a écrit:Et ne pas oublier ce que ça consomme...pour un astre a faible gravité, je pense pas qu'il faille se chercher des poux dans la tete... je trouve la solution de mascot efficace ( et désormais elle est testée in situ). les roues, si elles rencontrent un obstacle...on a vite fait de partir en orbite!
Effectivement sans énergie, il n’y a pas d’action. Ça aussi on devra s’en préoccuper et là encore les solutions à adopter dépendra de l’environnement et de l’exposition de l’astre étudié.
Quant aux poux,ils demandent un environnement humain  ...et pour des missions totalement robotiques , il n’y aura pas de problème.
Par contre pour une mission humaine sur Phobos, je vois mal les astronautes dans un culbuto.
Quant aux poux sur la tête ...car dans la tête , ça serait horrible ... on évitera de les embarquer pour le voyage ...et depuis Pasteur, on sait que la génération spontanée n’existe pas...même si les astronautes ont des difficultés à se laver abondamment la chevelure  LOL

Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 10744
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 77 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas


Déjà il faut classifier les environnements, on peut penser a :
1)une surface parfaitement lisse et dure, comme un caillou purement monolithique dans lequel on ne pourrait rien planté
2) une surface lisse mais malléable, comme de la glace dans le-quelle on pourrait planter des crampons
3) un relief accidenté, avec de gros cailloux partout comme ruguyu
4) plein de régolite comme sur la lune
5) du régolite si peu dense que tout s'enfonce
 
Et après il faut classé par niveau de gravité. Si on est face à un astéroïde d'une dizaine de mètre, la gravite sera si faible qu'il n'y aura pas d’accroche et on tournera autour comme autour d’une station spatiale avec des RCS et peut être des points d’accroche. S’il fait plusieurs centaines de mettre à quelque km, on peut être efficace avec des bon successif, sa permet de faire de longue distance a un coût en énergie faible. Pour finir il y a les objets de type lune ou titan pour le-quelle les sauts sera trop court et on se rapproche des solutions terrestres.
 
Donc comme solution on a.
a) les route a adhérence (comme du caoutchouc) plutôt adapté au surface (1) elle devront accélérer lentement pour éviter de déraper (comme une voiture classique sur la glace), mais pourrons attendre de grande vitesse (attention le freinage devra aussi être lent)
b) les roues crantées ou a aube (voir comme les jeep lunaire) si elles parviennent à se planter elles seront efficaces sur les surfaces (2) et le seront toujours sur les (4)
c) les pattes, le déplacement est forcément lent, mais s'adapte au (1) (2), (3) s'il peut enjamber les cailloux et (4) s'il les pied sont assez large
d) des skis, sur la (1) ils risquent de glissé autant devant que derrière, donc bof. Mais sinon c'est idéal pour les (2) et (4). De plus s’ils sont assez large ils peuvent tenir sur (5)
e) une vis d’Archimède, sa marche sur le (4) c'est bizarre mais pas forcément efficace, mais c'est intéressant en (5) car permet de naviguer même immerger.
f) les bon successif, efficace que pour une gravite moyenne, difficile a piloté (surtout les rebond), mécaniquement agressif, mais efficace sur toute les surface, surtout la (3) pour enjamber les cailloux
g) les chenilles, c'est comme les roue mais en beaucoup plus compliqué, c'est surtout intéressent en (5) pour augmente la surface de contact et évité l'enlisement.
phenix
phenix

Messages : 2064
Inscrit le : 22/02/2015
Age : 26 Masculin
Localisation : Hier:Ardèche Aujourd’hui:Marignane Demain:Vénus

https://venautics.space/accueil-provisoire/

Revenir en haut Aller en bas


@phenix a écrit:Déjà il faut classifier les environnements, on peut penser a :
1)une surface parfaitement lisse et dure, comme un caillou purement monolithique dans lequel on ne pourrait rien planté
2) une surface lisse mais malléable, comme de la glace dans le-quelle on pourrait planter des crampons
3) un relief accidenté, avec de gros cailloux partout comme ruguyu
4) plein de régolite comme sur la lune
5) du régolite si peu dense que tout s'enfonce
 
Et après il faut classé par niveau de gravité. ...
...
g) les chenilles, c'est comme les roue mais en beaucoup plus compliqué, c'est surtout intéressent en (5) pour augmente la surface de contact et évité l'enlisement.
Merci pour ce message qui synthétise bien les problèmes à traiter  dont je reprend juste l’introduction et le dernier paragraphe , mais auquel il sera utile de se reporter .
Je reprends le dernier car les chenilles font penser aux motoneiges que l’on verrait bien sur Europa ou sur Pluton.
Et puis les chenilles  font penser aussi au mode de locomotion par reptation comme ces robots serpents :
https://www.futura-sciences.com/tech/actualites/robotique-ce-robot-serpent-deplace-comme-plante-grimpante-45747/

Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 10744
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 77 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas


@Giwa a écrit:
@phenix a écrit:Déjà il faut classifier les environnements, on peut penser a :
1)une surface parfaitement lisse et dure, comme un caillou purement monolithique dans lequel on ne pourrait rien planté
2) une surface lisse mais malléable, comme de la glace dans le-quelle on pourrait planter des crampons
3) un relief accidenté, avec de gros cailloux partout comme ruguyu
4) plein de régolite comme sur la lune
5) du régolite si peu dense que tout s'enfonce
 
Et après il faut classé par niveau de gravité. ...
...
g) les chenilles, c'est comme les roue mais en beaucoup plus compliqué, c'est surtout intéressent en (5) pour augmente la surface de contact et évité l'enlisement.

Et puis les chenilles  font penser aussi au mode de locomotion par reptation comme ces robots serpents :
https://www.futura-sciences.com/tech/actualites/robotique-ce-robot-serpent-deplace-comme-plante-grimpante-4
berck, étant phobique des serpents (rien que cette vidéo me donne envie de vomir) je me demande quelle est l'interet pour l'homme de reproduite un truc aussi horrible.

Bon apres d'un point de vue technique c'est plutot pas mal. sur la surface 1) le seul critere sera l'aderence de la peau, donc sa devrait marché. pour la 2) il faudrait peut etre rajouté des crampon, pour la 3) se serait ideal pour passé entre les rochés . pour la 4) les viper du desert offre en tres bon aperçu et pour la 5) il suffit d'avoir vu (de pas trop prés, c'est ça qui est a l'origine de ma phobie) un serpent nage pour voir qu'immergé ça fonction très bien. 
après pour les défauts, ça doit pas être très rapide, complexe et assez lourd (vu le nombre de moteur) , sensible a la régolite, et assez tendu d'y intégré les Equipements, notamment de grand panneau solaire si on est derrière Mars... a moins de lui fournir des ailes et de l’appelle "quetzalcoatl" (bon chance pour trouver un acronyme avec ça) :megalol:
phenix
phenix

Messages : 2064
Inscrit le : 22/02/2015
Age : 26 Masculin
Localisation : Hier:Ardèche Aujourd’hui:Marignane Demain:Vénus

https://venautics.space/accueil-provisoire/

Revenir en haut Aller en bas


@phenix a écrit:
@Giwa a écrit:

Et puis les chenilles  font penser aussi au mode de locomotion par reptation comme ces robots serpents :
https://www.futura-sciences.com/tech/actualites/robotique-ce-robot-serpent-deplace-comme-plante-grimpante-4
berck, étant phobique des serpents (rien que cette vidéo me donne envie de vomir) je me demande quelle est l'interet pour l'homme de reproduite un truc aussi horrible.

Bon apres d'un point de vue technique c'est plutot pas mal. sur la surface 1) le seul critere sera l'aderence de la peau, donc sa devrait marché. pour la 2) il faudrait peut etre rajouté des crampon, pour la 3) se serait ideal pour passé entre les rochés . pour la 4) les viper du desert offre en tres bon aperçu et pour la 5) il suffit d'avoir vu (de pas trop prés, c'est ça qui est a l'origine de ma phobie) un serpent nage pour voir qu'immergé ça fonction très bien. 
après pour les défauts, ça doit pas être très rapide, complexe et assez lourd (vu le nombre de moteur) , sensible a la régolite, et assez tendu d'y intégré les Equipements, notamment de grand panneau solaire si on est derrière Mars... a moins de lui fournir des ailes et de l’appelle "quetzalcoatl" (bon chance pour trouver un acronyme avec ça) :megalol:
Je rajoute cette vidéo 
Puis :iout:

Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 10744
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 77 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas


Séquence rétro. Hermann Oberth a réfléchi au moyen de se déplacer sur la Lune et a conçu cet étrange engin en 1937, l'automobile lunaire, dont il donne une explication dans son livre 'Les hommes dans l’espace" Editeur Dumont- 1955. Cette même année, il publie un livre uniquement consacré à sa voiture lunaire (Das Mond auto), malheureusement jamais traduit en français.

Astromobiles sur astres à faible gravité <a href=Astromobiles sur astres à faible gravité Vzohic10

Astromobiles sur astres à faible gravité <a href=Astromobiles sur astres à faible gravité 1955_l10
Lunarjojo
Lunarjojo
Donateur
Donateur

Messages : 2830
Inscrit le : 03/01/2008
Age : 67 Masculin
Localisation : Epinal

Revenir en haut Aller en bas


Pour poursuivre la séquence rétro du déplacement en faible gravité, même si ça reste plus récent, on peut rappeler l’atterrisseur PrOP-FP embarqué sur la sonde Phobos 2 qui a connu un funeste destin en 1989 alors qu'elle venait à peine d'arriver à destination.
PrOP-FP qui était embarqué à bord de cette sonde devait se déplacer à l'aide d'un talon mobile qui lui permettait de faire un bond d'une vingtaine de mètres de haut et de pattes pour le redresser une fois le saut à la surface de Phobos effectué.
Le site Kosmonavtika a une page dédiée à la bestiole: http://www.kosmonavtika.com/satellites/mars/sondes/1f/tech/prop/prop.html

Astromobiles sur astres à faible gravité Fig1-2
Spoutnik51
Spoutnik51

Messages : 226
Inscrit le : 14/11/2011
Age : 26 Masculin
Localisation : marne

Revenir en haut Aller en bas


Merci à Lunarjojo et à Spoutnik51 pour ces posts rétros Super
Pour vous détendre ....enfin...https://www.tomsguide.fr/actualite/chercheurs-araignee-robot,55850.html
Vous pouvez chercher l’erreur ;)

Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 10744
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 77 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas


@phenix a écrit:Déjà il faut classifier les environnements, on peut penser a :
1)une surface parfaitement lisse et dure, comme un caillou purement monolithique dans lequel on ne pourrait rien planté
2) une surface lisse mais malléable, comme de la glace dans le-quelle on pourrait planter des crampons
3) un relief accidenté, avec de gros cailloux partout comme ruguyu
4) plein de régolite comme sur la lune
5) du régolite si peu dense que tout s'enfonce
 

rien qu'en envisageant ces 5 cas de figure (et ce n'est probablement pas une liste exhaustive, car sur Titan ..... on peut envisager un véhicule hybride pour se déplacer à la fois sur le sol et sur les lacs d'hydrocarbures), on aura des réponses différentes et pour chacune des solutions pas forcément uniques. Donc je crains que ce Fil qui permet de lancer le "brainstorming" ne devienne rapidement un "melting pot" gigantesque.

Peut-être faudra-t-il songer d'emblée à se focaliser sur un seul de ces  "cas d'école" ? Ou créer des Fils pour ceux qui suscitent de l'intérêt parmi les contributeurs, au fur et à mesure ?
montmein69
montmein69

Messages : 17570
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 69 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


Bien sûr avec un tel sujet où l’on peut aborder malgré la faible gravité des conditions très diverses, il y a le risque , comme le dit montmein69 , de passer d’un brainstorming à un giga melting-pot.
Mais , j’ai ouvert ce sujet juste pour un tour d’horizon de la diversité des environnements et des moyens de locomotion. Donc un simple survol, sans approfondissement.
Effectivement si vous trouvez que dans un cas particulier, une étude plus approfondie s’impose, il sera toujours possible d’ouvrir un sujet plus spécialisé .

Ah, avez-vous trouvé l’erreur dans le sujet du lien internet du post précédent ? Il suffit de savoir compter jusqu’à 6...même pas nécessaire d’atteindre 8 !
Bon, voilà un robot araignée ...donc octopode  : pour le visionner il faut se rendre sur YouTube 

Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 10744
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 77 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas


Un robot inspiré de la stratégie d’une araignée , qui pour échapper à ses prédateurs , passent du mode marche au mode roulade pour se déplacer plus rapidement :

https://fr.ubergizmo.com/2018/03/29/festo-bionicwheelbot-robot-araignee-roue.html

Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 10744
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 77 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum