PortailForumCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueil
Partagez | 
 

 [Livre] Apollo Confidentiel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Swiss Apollo




Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 07/02/2010

[Livre] Apollo Confidentiel  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Livre] Apollo Confidentiel    [Livre] Apollo Confidentiel  - Page 2 EmptySam 20 Avr 2019 - 13:01

SpaceNut a écrit:
Au final un très bon livre, très intéressant, mais qui comporte toutefois des erreurs. Par ailleurs l’auteur utilise très souvent, trop souvent, la formule « untel m’a confié que »… Or lorsqu’il s’agit d’une « confidence » sur le programme spatial proprement dit, cette dernière est parfaitement connue…
Au vu de certaines tournures de phrase, il me semble que le livre a d’abord été rédigé en anglais avant d’être traduit en français.


 
Quelques erreurs :


Page 32 : Humboldt ? Non, Houbolt.  John Cornelius Houbolt (1919-2014). Il faut également cesser de comparer la puissance de calcul et la mémoire des ordinateurs Apollo avec les machines actuelles. Ce qui fait l’efficacité d’un ordinateur c’est le programme qui le fait fonctionner, et de ce point de vue c’était du sur mesure !


Page 44 : Coquille dans la note de bas de page ; Shaffee.


Page 85 : « Tandis qu’il remontait les échelons Armstrong fit une fugue qui surprit tout le monde… »
Jamais de la vie, Armstrong, pour d’évidentes raisons de sécurité, ne se serait éloigné alors que son acolyte était en train de remonter dans le LM. Armstrong se rend au bord de « Little West Crater » qui se trouve à quelque 60 mètres du module lunaire vers 111 :12. (cratère survolé avant l’atterrissage). A ce moment-là Aldrin est à la MESA (Modularized Equipment Stowage Assembly). Lors de sa « fugue » d’environ trois minutes, il en profite pour prendre trois ou quatre photos qui permettront de réaliser un magnifique panoramique. Atterrir sur la Lune et ne pas s’approcher d’un cratère !  Aldrin remonte dans le LM aux alentours de 111:25.


Page 86 : Le feutre emporté par Aldrin n’avait rien de personnel, depuis Apollo 9 les « Duro » sont de toutes les missions Apollo ! Quant aux « feutres Fisher », il ne s’agit pas de feutres mais de stylos à bille !


Page 106 : les commentaires « As-tu vu ces collines ? » et « N’oublie pas de décrire le relief… » étaient également contenus dans les « cuff checklist » des astronautes d’Apollo 12 ! 
 
Page 127-128 : « A bord des vaisseaux lunaires Apollo, l’électricité est produite par des piles à combustible, une technologie développée pour le programme spatial dès l’époque des missions Gemini ». Non, le principe de la pile à combustible a été découvert au 19e siècle…  Les technologies diffèrent certes … Pour Apollo il s’agit de piles à combustible alcalines (AFC pour Alcaline Fuel Cell) pour Gemini de PEMFC (Proton Exchange Membrane Fuel Cell)


Page 143 : L’accident d’hélicoptère de Cernan dont la cause serait de « belles baigneuses en bikini » semble être une rumeur propagée par ses collègues astronautes pour le chambrer. D’après lui, il survolait alors l’Indian River et a confondu la surface de l’eau, transparente, avec le fond…
 
Malgré quelques erreurs, un livre très intéressant, à lire absolument ! Un point de vue unique !

Cher Spacenut
 
JE VALIDE TROIS DE VOS REMARQUES SUR NEUF (initiales): Merci pour votre feedback très fourni et par respect pour votre travail, voici mes commentaires précis:
 
NARRATION: Je cite en effet souvent „... m‘a confié“ pour rappeler que ces informations viennent de mes discussions, pas recopié d‘un autre livre.
 
REMARQUES
Page 32: une coquille, merci.
Page 44: une coquille, merci.
Page 85: Buzz m‘a confirmé que Neil avait „fugué“, information confirmé que ce n‘était pas prévu. Aussi confirmé par des amis de Mission Control. Quelles sont vos sources?
Page 86: Buzz m‘a dit que c‘était son feutre privé, pas officiel / Oui, Fisher est un stylo.
Page 106: oui et alors? Ce complément d'information que vous mentionnez n’était pas nécessaire dans le texte.
Page 117: merci pour ce détail, je vais regarder cela.
Page 127-128: ou est l’erreur? inventé il y a fort longtemps certes, mais développé pour Apollo. 
Page 143: si vous lisez toute l‘histoire, il cite les filles en bikini, le début de ses ennuis...
Page189: certes, mais c‘est le PPK de Scott qui m‘importait pour mettre en avant son humeur. 
 
Merci pour votre engagement qui est primordial pour une prochaine édition.
 
REMARQUE FINALE: je viens de traduire mon livre en anglais et mes amis experts américains Francis French, Rod Pyle, Robert Chudwin et l‘ingénieur de la NASA David Shomper ont vérifié les infos dans ce livre. Ainsi je permets de vous demander de préciser certaines de vos assertions avec références exactes. Car si erreur il y a, elles seront bien évidemment corrigées. Votre avis compte!
 
Merci et bonne soirée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SpaceNut


SpaceNut

Masculin Nombre de messages : 3868
Age : 52
Localisation : Languedoc-Roussillon
Date d'inscription : 19/10/2005

[Livre] Apollo Confidentiel  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Livre] Apollo Confidentiel    [Livre] Apollo Confidentiel  - Page 2 EmptyDim 21 Avr 2019 - 11:34

Cher Monsieur Viglietti,




Voici quelques précisions :




Page 85 : Concernant la fugue d’Armstrong, je ne conteste nullement le fait qu’il se soit agi d’une « escapade sans conséquences » (l’une des définitions Larousse du nom fugue), imprévue, c'est le « timing » : « tandis qu’Aldrin remontait les échelons… » qui n’est pas exact. Aldrin remonte dans le LM plus tard, vers 111 :25. Source : https://www.hq.nasa.gov/alsj/a11/a11.clsout.html

Page 86 : Quoi que puisse en dire Aldrin, les stylos feutres de la marque Duro ont été achetés par la NASA. Sources : http://spaceflownartifacts.com/flown_writing_instruments.html
27 feutres Duro feront le voyage vers la Lune dont 12 sur la surface… Source : « Marketing the Moon – The Selling of the Apollo Lunar Program » de de David Meerman Scott  et Richard Jurek 176 pages - MIT Press – 2014. ISBN-13: 978-0262026963.
Aldrin a conservé « son » stylo alors que certains astronautes l’ont vendu aux enchères, comme James McDivitt. Source : https://historical.ha.com/itm/transportation/space-exploration/apollo-9-flown-duro-rocket-marker-pen-originally-from-the-personal-collection-of-mission-commander-james-mcdivitt/a/6037-41072.s
 
Page 106 : La manière dont votre phrase est tournée « Par la suite, glisser des photos de filles dénudées… » laisse penser que les commentaires « As-tu vu ces collines ? » etc. ne figuraient pas dans les « cuff checklists » d’Apollo XII alors que c’est le cas.
 
Page 117 : Il s’agit bien de vraies guirlandes. Source : https://roundupreads.jsc.nasa.gov/jscfeatures/articles/000000654.html

Pages 127-128 :  La première pile à combustible alcaline générant 6kW été développée par le britannique Francis Thomas Bacon en 1959 qui proposait de l’utiliser dans les sous-marins. Source : https://www.britannica.com/biography/Francis-Thomas-Bacon
Si le programme Apollo constitue la première application pratique de la pile à combustible, il ne s’agit nullement à proprement parler d’« une technologie développée pour le programme spatial »…  Il a d’ailleurs fallu racheter certains droits du brevet déposé par Bacon pour que la société Pratt et Whitney puisse produire les piles à combustible alcalines utilisées par Apollo.
Source : https://ntrs.nasa.gov/archive/nasa/casi.ntrs.nasa.gov/19730017318.pdf  page 12.
 
Page 143 : Dans son autobiographie « The Last Man on the Moon » aux éditions St Martin Press, Eugene Cernan consacre le chapitre 25 intitulé « Fire and Water » à cet accident (pages 257 à 265).
« … and lifted off cleany into a bright sky to log still another hour or so of practicing Moon landings only a few miles from where tourists tanned themselves on sunny beaches. »
« Many of the people looked up at the chopper and waved, knowing that it probably was an astronauts at the controls, for who else would dare such hijinks in a military helicopter ? Was I showing off ? Of course ! Who wouldn’t ? »
A aucun moment Cernan évoque explicitement des filles en bikini !  Son accident résulte du fait qu’il a confondu la surface avec le fond de l’eau. « Without ripples, the water provided no depth perception and my eyes looked straight through the clear surface to the reflective river bottom. I had lost sight of the water.»
C’est exactement pour cette raison que lors des épreuves de plongeon des jets d’eau sont projetés à la surface de l’eau pour permettre aux plongeurs acrobatiques de faire la différence entre la surface transparente et le fond du bassin…
 
Page 189 : Là encore la tournure de la phrase « … qu’il a oublié dans le module lunaire le petit sac en tissu rempli d’affaires personnelles et les précieux souvenirs qu’il avait emportés pour lui et ses proches. » laisse penser qu’il était le seul à avoir emporté des souvenirs sur la surface de la Lune.


En lisant votre excellent ouvrage j'ai eu l'impression qu'il s'agissait d'une traduction de l'anglais ou de l'allemand vers le français, je me suis donc complètement mépris ! 
Lorsque vous évoquez Robert Chudwin vous voulez parler de David Chudwin.

Bien cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Swiss Apollo




Masculin Nombre de messages : 23
Age : 50
Localisation : Seuzach, Suisse
Date d'inscription : 07/02/2010

[Livre] Apollo Confidentiel  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Livre] Apollo Confidentiel    [Livre] Apollo Confidentiel  - Page 2 EmptyDim 21 Avr 2019 - 15:21

SpaceNut a écrit:
Cher Monsieur Viglietti,




Voici quelques précisions :




Page 85 : Concernant la fugue d’Armstrong, je ne conteste nullement le fait qu’il se soit agi d’une « escapade sans conséquences » (l’une des définitions Larousse du nom fugue), imprévue, c'est le « timing » : « tandis qu’Aldrin remontait les échelons… » qui n’est pas exact. Aldrin remonte dans le LM plus tard, vers 111 :25. Source : https://www.hq.nasa.gov/alsj/a11/a11.clsout.html

Page 86 : Quoi que puisse en dire Aldrin, les stylos feutres de la marque Duro ont été achetés par la NASA. Sources : http://spaceflownartifacts.com/flown_writing_instruments.html
27 feutres Duro feront le voyage vers la Lune dont 12 sur la surface… Source : « Marketing the Moon – The Selling of the Apollo Lunar Program » de de David Meerman Scott  et Richard Jurek 176 pages - MIT Press – 2014. ISBN-13: 978-0262026963.
Aldrin a conservé « son » stylo alors que certains astronautes l’ont vendu aux enchères, comme James McDivitt. Source : https://historical.ha.com/itm/transportation/space-exploration/apollo-9-flown-duro-rocket-marker-pen-originally-from-the-personal-collection-of-mission-commander-james-mcdivitt/a/6037-41072.s
 
Page 106 : La manière dont votre phrase est tournée « Par la suite, glisser des photos de filles dénudées… » laisse penser que les commentaires « As-tu vu ces collines ? » etc. ne figuraient pas dans les « cuff checklists » d’Apollo XII alors que c’est le cas.
 
Page 117 : Il s’agit bien de vraies guirlandes. Source : https://roundupreads.jsc.nasa.gov/jscfeatures/articles/000000654.html

Pages 127-128 :  La première pile à combustible alcaline générant 6kW été développée par le britannique Francis Thomas Bacon en 1959 qui proposait de l’utiliser dans les sous-marins. Source : https://www.britannica.com/biography/Francis-Thomas-Bacon
Si le programme Apollo constitue la première application pratique de la pile à combustible, il ne s’agit nullement à proprement parler d’« une technologie développée pour le programme spatial »…  Il a d’ailleurs fallu racheter certains droits du brevet déposé par Bacon pour que la société Pratt et Whitney puisse produire les piles à combustible alcalines utilisées par Apollo.
Source : https://ntrs.nasa.gov/archive/nasa/casi.ntrs.nasa.gov/19730017318.pdf  page 12.
 
Page 143 : Dans son autobiographie « The Last Man on the Moon » aux éditions St Martin Press, Eugene Cernan consacre le chapitre 25 intitulé « Fire and Water » à cet accident (pages 257 à 265).
« … and lifted off cleany into a bright sky to log still another hour or so of practicing Moon landings only a few miles from where tourists tanned themselves on sunny beaches. »
« Many of the people looked up at the chopper and waved, knowing that it probably was an astronauts at the controls, for who else would dare such hijinks in a military helicopter ? Was I showing off ? Of course ! Who wouldn’t ? »
A aucun moment Cernan évoque explicitement des filles en bikini !  Son accident résulte du fait qu’il a confondu la surface avec le fond de l’eau. « Without ripples, the water provided no depth perception and my eyes looked straight through the clear surface to the reflective river bottom. I had lost sight of the water.»
C’est exactement pour cette raison que lors des épreuves de plongeon des jets d’eau sont projetés à la surface de l’eau pour permettre aux plongeurs acrobatiques de faire la différence entre la surface transparente et le fond du bassin…
 
Page 189 : Là encore la tournure de la phrase « … qu’il a oublié dans le module lunaire le petit sac en tissu rempli d’affaires personnelles et les précieux souvenirs qu’il avait emportés pour lui et ses proches. » laisse penser qu’il était le seul à avoir emporté des souvenirs sur la surface de la Lune.


En lisant votre excellent ouvrage j'ai eu l'impression qu'il s'agissait d'une traduction de l'anglais ou de l'allemand vers le français, je me suis donc complètement mépris ! 
Lorsque vous évoquez Robert Chudwin vous voulez parler de David Chudwin.

Bien cordialement.

Cher Spacenut

Oui, mon ami David Chudwin.

Merci pour vos précisions. L'histoire de Cernan avec les filles en bikini n'est pas dans son livre, je vous redirai dès que j'aurai retrouvé l'info. Pour le reste, je comprends que l'interprétation des phrases peuvent laisser à penser une autre signification. je suis un suisse romand de langue maternelle française qui vit depuis 25 ans en Suisse allemande, peut-être ceci explique cela mais j'ai passé deux ans d'écriture en voulant écrire un livre le plus fourni possible. Il m'est arrivé souvent de changer un adjectif ou d'ajouter un mot précis pour coller au mieux à la description de ces gens que j'aime et apprécie. Un exemple différent: j'ai voulu mettre toutes les couleurs que les astronautes ont évoquées pour décrire le sol lunaire. On y trouve presque toutes les couleurs de l'arc-en-ciel. Bien loin du gris que l'on trouve trop souvent dans les livres d'Apollo. J'ai passé beaucoup de temps aussi à récolter les émotions de chacun pour les décrire, ceci s'est avéré difficile et fastidieux. Il m'a fallu beaucoup de patience comme le chercheur d'or au bord de sa rivière... Mais à chaque rencontre, j'ai décroché par ci par là une nouvelle pépite.

J'apprécie vos connaissance et votre précision et je vais me permettre de vous recontacter lors de nouveaux projets si vous êtes d'accord.

MERCI beaucoup de faire évoluer mon livre.
Bonne journée



Sachez
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wakka
Admin
Admin

Wakka

Masculin Nombre de messages : 18648
Age : 59
Localisation : Orvault 44
Date d'inscription : 10/07/2008

[Livre] Apollo Confidentiel  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Livre] Apollo Confidentiel    [Livre] Apollo Confidentiel  - Page 2 EmptyDim 21 Avr 2019 - 17:49

Echange plein de bon sens, de respect, d’intérêt et d'intelligence... veneration

_________________
Blog sur le suivi du développement d'Orion
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://developpement-orion.over-blog.com/
 
[Livre] Apollo Confidentiel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la conquête spatiale :: Art et médias :: Littérature-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit