[Films] Terminator - Dark fate

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

[Films] Terminator - Dark fate - Page 2 Empty Re: [Films] Terminator - Dark fate

Message le Ven 30 Aoû 2019 - 16:12

Revenir en haut Aller en bas

[Films] Terminator - Dark fate - Page 2 Empty Re: [Films] Terminator - Dark fate

Message le Ven 30 Aoû 2019 - 16:12


Je reste prudent cependant, mais sait-on jamais : le teaser de Terminator 2 n'était pas mieux, pour donner naissance à l'un des meilleurs films de tous les temps.
Et je ne vois pas Cameron produire son premier navet après un si beau sans faute.
Day one au cinéma pour moi.
aRes
aRes

Messages : 876
Inscrit le : 24/10/2005
Age : 41 Masculin
Localisation : Alsace

Revenir en haut Aller en bas

[Films] Terminator - Dark fate - Page 2 Empty Re: [Films] Terminator - Dark fate

Message le Dim 1 Sep 2019 - 13:01


Omg, omg alors la, ça n'est plus du réchauffé a un tel niveau ... La on a affaire a un concept de réchauffage d'asian noodle a 50 cent le paquet, réchauffé au micro-onde et ou maman se serait trompé avec l'eau de la vaisselle bien sale"

  Déja que Genisys m'avait particulièrement déçu au point ou je me demandais comment était il possible de saboter une telle franchise avec si peu d'ambition et de volonté de faire un scénario a la Terminator digne de ce nom !

  Quand je pense que plein de gens il y a environ 10 ans faisaient la gueule sur Terminator "renaissance" (ou "Salvation" selon la langue) avec Sam Worthington , que moi perso j'avais pourtant parfaitement apprécié sans non plus faire l'impasse sur quelques défauts : Bah moi je suis désolé mais Renaissance avait bien + d'ambition, d'originalité et de logique en rapport a l'histoire originale : Allez explorer un peu le turfu pour voir ce qu'était John Connor en tant que leader charismatique de la résistance et de nouveaux concepts de "Terminator" évoluant au milieu de robots en train d'évoluer technologiquement juste avant l'apparition du T800, tout en y ajoutant les conséquences des échecs passés des T800 et du T1000 pour explorer alors autre chose : Un Terminator si humanisé qu'il se croit lui même humain a un niveau de persuasion ou lui même se rend compte le dernier qu'il est une machine

   Renaissance en cela était 1000x + subtil et donc légitime en soit, mais son faible succès en salles et une critique de pisses-vinaigre l'assassineront comme si c'était une erreur qui n'aurait pas eut lieu d'être et que bah toute façon "genisys" arrive (ou arrivait, je me remet dans le contexte de l'époque) pour faire du "vrai Terminator"

   Et après un énorme patatra des familles avec un genisys aussi subtil qu'un énième manga isekaï , excusez du peu : Intégrer la mode des super applications pour smartphone a la sauce réseaux sociaux "face de bookiens" pour faire du Terminator cherchant une nouvelle justification a l'apparition d'un "Skynet" , moi je dis No ! No please god NO !

     

     

   Terminator a la base était bien une SF basée sur des éléments d'anticipation + ou - réaliste tant sur l'évolution potentiellement dangereuse des IA pouvant se retourner contre nous en parallèle d'une évolution des matériaux a laquelle on pourrait éventuellement s'attendre (le T800 d'une robustesse a toute épreuve et d'une puissance des moteurs de membres crédibilisé par une évolution des futurs accumulateurs électriques qui le permettra probablement bien d'ici a une 50 aine d'année qui sait ?)

   Mais voila, une IA aussi maline et malveillante et aussi intelligente puisse t'elle être, n'a en toute logique pas la moindre chance de pénétrer un système de tir automatisé des armes nucléaires US reposant forcément sur une architecture réseau la + étanche possible a internet : Car internet = faille de sécurité quoi qu'il arrive et donc risque trop énormes a une perte de controle du système quoiqu'il arrive, quelque soit le scénario (IA ou hackeur(s) malveillant(s) voulant reset la civilisation humaine ...)

   Genisys c'était clairement passer d'une SF semi-réaliste a une SF non réaliste qui se sert ses propres biais sur un plateau comme on le voit tout le temps dans la SF bon marché et qui ne fait pas trop fumer la cervelle des consommateurs du cinéma "macdo"   (semi réaliste car il ne faut pas oublier que le voyage dans le temps est la faille qui limite le réalisme scénaristique de toute la licence "Terminator")

    Mais de la a nous servir une daube réchauffée qui cherche a mixer le T800 et le T1000 en 1 comme on aurait mixé des croutes de camembert et de Parmezan pour faire une raclette particulièrement ratée et repoussante ... Mais ils vont ou sérieux les détenteurs des droits pour avaliser des trucs pareils pour laisser filer la licence vers le ridicule tel un puits sans fond
avatar
Argonaute

Messages : 325
Inscrit le : 16/01/2013
Age : 43 Masculin
Localisation : Dans ma Nef extraglactique...

Revenir en haut Aller en bas

[Films] Terminator - Dark fate - Page 2 Empty Re: [Films] Terminator - Dark fate

Message le Dim 1 Sep 2019 - 16:26


Sur ce nouvel opus c'est James Cameron qui s'est occupé du scénario et qui a corrigé quotidiennement l'évolution des personnages. Tim Miller s'est occupé intégralement de la réalisation.
aRes
aRes

Messages : 876
Inscrit le : 24/10/2005
Age : 41 Masculin
Localisation : Alsace

Revenir en haut Aller en bas

[Films] Terminator - Dark fate - Page 2 Empty Re: [Films] Terminator - Dark fate

Message le Sam 26 Oct 2019 - 20:06


Tout fraîchement sorti de la projection de Dark Fate. Je rappelle tout d'abord que je suis un fan absolu de Terminator 2 : Le Jugement Dernier que je considère comme le meilleur film de tous les temps (que je revisionne chaque année) par son scénario béton, la prestation de ses acteurs, l'image sublime, la musique inoubliable, la relation mère/fils/T-800 profonde et émouvante, un T-1000 joué à la perfection par un Robert Patrick inégalable.

J’apprécie beaucoup Terminator 1: film avant-gardiste au scénario original et à l'ambiance excellente.
J'ai trouvé T3: Le Soulèvement des Machine très moyen, avec un changement d'acteur (John Connor) impardonnable. Mais avec une fin particulièrement réussie.
T4 Salvation assez plaisant et curieux. Mais oubliable.
Terminator Genisys part sur un bon principe alternatif avant de se perdre dans le grand n'importe quoi avec un Jason Clarke qui colle très mal à son rôle de John Connor.
Les Chroniques de Sarah Connor : j'ai arrêté la série en cours de route...

Je suis allé voir Dark Fate en sachant d'office qu'il n'égalera pas les deux premiers opus. Et en faisant abstraction des critiques incendiaires de certains youtubers français.

Terminator Dark Fate : la scène d'ouverture est purement anthologique, mérite à elle seule d'aller voir Terminator Dark Fate. Mon Dieu quelle scène !!! (à voir et à revoir à sa sortie en BR). Sublimement réalisée elle conclut parfaitement Terminator 2 : Le Jugement Dernier en apportant une réponse à la seule question que je me posais encore à l'issue de T1 et T2:
spoiler:
pourquoi Skynet n'a envoyé que deux robots Terminator dans le passé pour abattre la famille Connor ? La réponse va arriver brutalement dès le début de Dark Fate avec une scène se passant immédiatement après T2, utilisant une technologie de superposition de visage bluffante sur Sarah, John Connor et Schwarzy
Certains vont pester contre ce prologue le trouvant scénaristiquement trop osé ou inutile, moi pas, au contraire je le trouve parfaitement logique et poignant.

S'ensuit une première partie de film (1h15 environ) plutôt correcte bien que très copiée collée sur T2 (comme toute la trame du film). La course poursuite au Mexique et la séquence dans le centre de rétention pour migrants sont parfaitement rythmées et claires. Ce jusqu'à la rencontre des protagoniste avec notre Schwarzy. Un montagne d'incohérences va malheureusement saboter le scénario déjà bien maigre.

Malheureusement les dernières 45 minutes du film vont perdre en efficacité et en ambiance, le scénario étant déjà bouclé, tournant au simple blockbuster d'action plutôt efficace avec une conclusion qui n'émouvra personne. Des incohérences et raccourcis (avec un grossier deus ex machina pour se procurer une arme anti-terminator) vont également gâcher la fête.

-Schwarzy dans son éternel rôle de T-800 apporte une vraie réflexion sur l'émancipation d'une IA. 
Le ressenti de son personnage-machine
spoiler:
s'étend intégré à la société et ayant tenté, sans succès, de développer des sentiments
est assez réussi. Chapeau l'artiste. Malheureusement sa situation est trop tirée par les cheveux.
-Gabriel Luna campe bien son rôle de nouveau Terminator tueur avec un visage froid et inexpressif, même s'il n'égal largement pas Robert Patrick.
-Linda Hamilton assume pleinement son rôle de badasse enragée. Elle est de loin la plus convaincante du film.
-Mackenzie Davis m'a surpris dans son rôle d'humaine augmentée, même si son histoire aurait mérité d'être bien plus développée. Elle est convaincante et intéressante.
-La grande déception vient de Natalia Reyes qui n'apporte aucune émotion et ne nous fait pas croire une seule seconde à son rôle dans le futur.

La musique reste dans la trame de T2 en largement moins bon, elle qui faisait la moitié du culte de T2 passe trop inaperçue dans cet opus, les effets spéciaux sont propres, la réalisation fait le taf : bien recherchée dans certaines scènes (le prologue), beaucoup moins convaincante sur d'autres. La photographie manque de grain.
La sauce ne prend pas du tout avec la nouvelle Johnette Connor latino.

James Cameron aurait pu réussir s'il s'était attelé entièrement au scénario et à la réalisation (tout comme pour Alita Battle Angel), mais il est trop occupé sur les suites d'Avatar (alias Pocahontas dans les étoiles) dont personne n'a rien à faire (à part lui-même).
En résumé Dark Fate est un film raté et incohérent. T3 était moins marquant visuellement mais avait le mérite d'avoir un scénario plus cohérent et plus détaillé.

spoiler:
Quand on voit la qualité du prologue avec John et Sarah, on aurait pu espérer une aventure moderne avec Linda Hamilton et Edward Furlong, comprenant des flashbacks de leurs doubles numériques jeunes


Dernière édition par aRes le Jeu 7 Nov 2019 - 22:19, édité 11 fois
aRes
aRes

Messages : 876
Inscrit le : 24/10/2005
Age : 41 Masculin
Localisation : Alsace

Revenir en haut Aller en bas

[Films] Terminator - Dark fate - Page 2 Empty Re: [Films] Terminator - Dark fate

Message le Sam 26 Oct 2019 - 20:48


Super critique, merci aRes.

_________________
Documents en édition libre pour le FCS (Google Drive) :
Thierz
Thierz
Admin
Admin

Messages : 6540
Inscrit le : 12/03/2008
Age : 44 Autre / Ne pas divulguer
Localisation : Grenoble-Chambéry

Revenir en haut Aller en bas

[Films] Terminator - Dark fate - Page 2 Empty Re: [Films] Terminator - Dark fate

Message le Mar 11 Fév 2020 - 22:07


Vu ce soir. La curiosité sûrement, étant un fan inconditionnel du 1er opus, voir juste de ses 45 premières minutes comme expliqué dans mon post précèdent. Contrairement à aRes je trouve déjà le 2ieme moyen. J’en garde malgré tout le développement Skynet comme apport important à l’histoire. En particulier les hésitations et les questionnements du créateur du Terminator quand il en apprend les conséquences futures. Je concède que pour une suite elle est quand même mieux réussie que ce qui se fait généralement.
Tous les autres, j’ai dû les voir plus ou moins endormi et les ai à peu près évacués de ma mémoire.
Totalement déçu par celui-ci, j’espère l’oublier rapidement.
Toutes les scènes sont scénaristiquement attendues. Je jette tout. Ça pue la bienpensance à la mode à tous les étages. Une sexualisation moderne façon transgenre avec une androgyne qui a du mal à développer ses sentiments quant à l’héroïne.
Spoiler:
Du coup bien sur la sauveuse de l’humanité ne sauve pas le monde en engendrant mais en devenant elle même celle qui organise la résistance.
Mon Dieu, 100 000 ans de mythologie pour en arriver là.

Après le transgenre c’est le transhumanisme et un changement complet de perspective déjà malheureusement entamé dès le deuxième opus. Car si le premier film présente deux mondes totalement incompatibles (celui des machines et des humains) celui-ci mélange allégrement les genres avec l’androgyne, humaine augmentée, le T800 version papy mouseau qui fonde sa famille et sert des binouzes à ses invités.
Spoiler:
Façon la machine a des sentiments, peuchère, mais assez platoniques malgré tout quand on lui pose la question. On ne voit pas pourquoi d’ailleurs un cyborg ne pourrait pas avoir de relations sexuelles. Çà n’a rien a voir avec le fait qu’il ne puisse pas non plus lui aussi engendrer. Mais visiblement la go avait l’air contente qu’il change les couches du petiot.
Je trouve ce questionnement sur les sentiments que pourrait avoir une machine d’un cul cul intersidéral. N’est pas Ghost in the Shell ou Blade Runner qui veut.
Bref, 40 ans de bienpensance translibérale en tous genres a coulé sous les ponts depuis la sortie du premier. Et nous sommes visiblement déjà devenus des machines. Et il n’y a même plus de John pour nous sortir de ce merdier insipide.
Je suis un peu attristé par Linda et Schwarzy qui flinguent quand même leur premier rôle iconique et prennent trop de place, empêchant « leurs enfants », au moins symboliques, de trouver la leur.


Dernière édition par Sebas le Mer 12 Fév 2020 - 10:37, édité 1 fois
Sebas
Sebas

Messages : 186
Inscrit le : 20/03/2013
Age : 42 Masculin
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

[Films] Terminator - Dark fate - Page 2 Empty Re: [Films] Terminator - Dark fate

Message le Mer 12 Fév 2020 - 7:41


Je souscris totalement à ces propos  Super
Surt
Surt

Messages : 406
Inscrit le : 07/02/2018
Age : 54 Masculin
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

[Films] Terminator - Dark fate - Page 2 Empty Re: [Films] Terminator - Dark fate

Message le Mer 12 Fév 2020 - 10:38


@ Surt : 🍺
Sebas
Sebas

Messages : 186
Inscrit le : 20/03/2013
Age : 42 Masculin
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

[Films] Terminator - Dark fate - Page 2 Empty Re: [Films] Terminator - Dark fate

Message le Mer 12 Fév 2020 - 11:09

Revenir en haut Aller en bas

[Films] Terminator - Dark fate - Page 2 Empty Re: [Films] Terminator - Dark fate

Message le Mer 12 Fév 2020 - 15:27


Pour l'avoir revu je vais être moins tendre que lors de ma première critique. Ce film est effectivement une catastrophe malgré quelques bonnes idées ici ou là. Le scénario est bourré d'incohérences, la photographie est loupée, et le girl power est indigeste. On va rester sur nos excellents souvenirs des deux premiers films et oublier le reste de la franchise.
aRes
aRes

Messages : 876
Inscrit le : 24/10/2005
Age : 41 Masculin
Localisation : Alsace

Revenir en haut Aller en bas

[Films] Terminator - Dark fate - Page 2 Empty Re: [Films] Terminator - Dark fate

Message le Jeu 13 Fév 2020 - 9:28


Au cas où, on ne sait jamais avec Internet. Je te cite dans mon post parce que ton post est le plus argumenté et je dois probablement m'appuyer dessus pour poster même sans y prêter vraiment attention. Mais mon post est une critique du film pas de tes opinions aRes ou alors bien involontairement. Je conçois d'autant mieux que l'on puisse avoir des opinions diverses qu'ayant moi-même assez souvent des opinions minoritaires.
Sebas
Sebas

Messages : 186
Inscrit le : 20/03/2013
Age : 42 Masculin
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum