[Rocket Lab] Electron n°10 "Running out of fingers" (Microsats) - OnS - 6.12.2019

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Extrait de l'article de SFN

Le lancement Electron d’aujourd’hui ne sera pas accompagné d’un décélérateur ou d’un parachute. Ces systèmes seront installés lors de lancements ultérieures afin de permettre la récupération d'abord en mer, puis par hélicoptère.

Le vol 10 consiste à plonger profondément dans l'atmosphère et à bien comprendre le flux hypersonique et le régime de chaleur tout en guidant la fusée et collectant des données.

SpaceX utilise des propulseurs à gaz froid pour réorienter ses premiers étages de Falcon 9, puis rallume un sous-ensemble des moteurs du Falcon 9 Merlin afin de ralentir les atterrissages propulsifs, en utilisant des grid fins et une poussée pour le ramener vers un navire de récupération.

Rocket Lab utilisera également des propulseurs à gaz froid, mais la société adopte une approche différente en matière de récupération.

Comme la fusée Electron est beaucoup plus petite que la Falcon 9, il ne reste pas assez de propulseur pour tenter un atterrissage propulsif.

«Nous n’avons pas l’intention d’utiliser de grid fins», a déclaré Beck. «Nous avons d'autres types de mesures. La chose la plus importante sur ce vol est le guidage actif avec les RCS et nous assurer de maintenir un couloir vraiment étroit avec le bouclier thermique de base en premier, et de le pousser aussi profondément que possible dans l’atmosphère.»

Le premier étage de la mission d'aujourd'hui comprendra également du matériel de guidage et de navigation supplémentaires, notamment une télémétrie en bande S et un ordinateur de bord embarqué, permettant de collecter des données en direct pendant la rentrée à chaud du booster.

Wakka
Admin
Admin

Messages : 22635
Inscrit le : 10/07/2008

http://developpement-orion.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas


Nouveau T0 : 08h18 UTC

_________________
Blog sur le suivi du développement d'Orion
Wakka
Wakka
Admin
Admin

Messages : 22635
Inscrit le : 10/07/2008
Age : 60 Masculin
Localisation : Orvault 44

http://developpement-orion.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas


Début du live

  [Rocket Lab] Electron n°10 "Running out of fingers" (Microsats) - OnS - 6.12.2019 - Page 2 Scree977

_________________
Blog sur le suivi du développement d'Orion
Wakka
Wakka
Admin
Admin

Messages : 22635
Inscrit le : 10/07/2008
Age : 60 Masculin
Localisation : Orvault 44

http://developpement-orion.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas


Lancement

  [Rocket Lab] Electron n°10 "Running out of fingers" (Microsats) - OnS - 6.12.2019 - Page 2 Scree979

_________________
Blog sur le suivi du développement d'Orion
Wakka
Wakka
Admin
Admin

Messages : 22635
Inscrit le : 10/07/2008
Age : 60 Masculin
Localisation : Orvault 44

http://developpement-orion.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas


Séparation 1er étage

  [Rocket Lab] Electron n°10 "Running out of fingers" (Microsats) - OnS - 6.12.2019 - Page 2 Scree980

  [Rocket Lab] Electron n°10 "Running out of fingers" (Microsats) - OnS - 6.12.2019 - Page 2 Scree981

_________________
Blog sur le suivi du développement d'Orion
Wakka
Wakka
Admin
Admin

Messages : 22635
Inscrit le : 10/07/2008
Age : 60 Masculin
Localisation : Orvault 44

http://developpement-orion.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas


Comme avec SpaceX

  [Rocket Lab] Electron n°10 "Running out of fingers" (Microsats) - OnS - 6.12.2019 - Page 2 Scree982

_________________
Blog sur le suivi du développement d'Orion
Wakka
Wakka
Admin
Admin

Messages : 22635
Inscrit le : 10/07/2008
Age : 60 Masculin
Localisation : Orvault 44

http://developpement-orion.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas


  [Rocket Lab] Electron n°10 "Running out of fingers" (Microsats) - OnS - 6.12.2019 - Page 2 Scree983

_________________
Blog sur le suivi du développement d'Orion
Wakka
Wakka
Admin
Admin

Messages : 22635
Inscrit le : 10/07/2008
Age : 60 Masculin
Localisation : Orvault 44

http://developpement-orion.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas


Succès du lancement. Dans environ 40 minutes, le moteur Curie s’allumera et placera l'étage Kick en position de déploiement de la charge utile.

  [Rocket Lab] Electron n°10 "Running out of fingers" (Microsats) - OnS - 6.12.2019 - Page 2 Scree984

_________________
Blog sur le suivi du développement d'Orion
Wakka
Wakka
Admin
Admin

Messages : 22635
Inscrit le : 10/07/2008
Age : 60 Masculin
Localisation : Orvault 44

http://developpement-orion.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas


Peter Beck a écrit:Electron a traversé le mur! (l'atmosphère - ndr) Télémétrie continue jusqu'au niveau de la mer avec un étage sain. Une étape massive pour la récupération !!

De bonne augure pour les futures récupérations. bravo

_________________
Blog sur le suivi du développement d'Orion
Wakka
Wakka
Admin
Admin

Messages : 22635
Inscrit le : 10/07/2008
Age : 60 Masculin
Localisation : Orvault 44

http://developpement-orion.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas


Super nouvelle!!!Superbravo
Vivement les prochains vols...
avatar
Craps
Donateur
Donateur

Messages : 810
Inscrit le : 08/06/2017
Age : 41 Masculin
Localisation : Issoire 63

Revenir en haut Aller en bas


@Wakka a écrit:
Peter Beck a écrit:Electron a traversé le mur! (l'atmosphère - ndr) Télémétrie continue jusqu'au niveau de la mer avec un étage sain. Une étape massive pour la récupération !!

De bonne augure pour les futures récupérations. bravo
oui  bravo
L'étape suivante consistera à embarquer des parachutes et de les ouvrir pour ralentir la chute finale suffisamment .
Est-ce toujours envisager une capture au moyen d'un hélicoptère ?
avatar
Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 10854
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 77 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas


@Giwa a écrit:Est-ce toujours envisager une capture au moyen d'un hélicoptère ?

Oui, lit mon post en tout début de page.

_________________
Blog sur le suivi du développement d'Orion
Wakka
Wakka
Admin
Admin

Messages : 22635
Inscrit le : 10/07/2008
Age : 60 Masculin
Localisation : Orvault 44

http://developpement-orion.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas


Bon, il est 10:19 ca roule  Super
Astro-notes
Astro-notes
Donateur
Donateur

Messages : 13437
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 78 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas


Bon, ça c'est fait  Super bravo
Astro-notes
Astro-notes
Donateur
Donateur

Messages : 13437
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 78 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Revenir en haut Aller en bas


@katalpa a écrit:Merci de ton compte rendu Wakka, beau travail ! Lancement et suivi.
:ven:

_________________
Blog sur le suivi du développement d'Orion
Wakka
Wakka
Admin
Admin

Messages : 22635
Inscrit le : 10/07/2008
Age : 60 Masculin
Localisation : Orvault 44

http://developpement-orion.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas


@katalpa a écrit:Merci de ton compte rendu Wakka, beau travail ! Lancement et suivi.
+1  Super
avatar
Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 10854
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 77 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas


fredB
fredB

Messages : 1752
Inscrit le : 02/09/2007
Age : 54 Masculin
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas


"Toutes les charges utiles déployées, succès de la mission à 100%!"
@RocketLab

_________________
Blog sur le suivi du développement d'Orion
Wakka
Wakka
Admin
Admin

Messages : 22635
Inscrit le : 10/07/2008
Age : 60 Masculin
Localisation : Orvault 44

http://developpement-orion.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas


@Wakka a écrit:Extrait de l'article de SFN
... La chose la plus importante sur ce vol est le guidage actif avec les RCS et nous assurer de maintenir un couloir vraiment étroit avec le bouclier thermique de base en premier, et de le pousser aussi profondément que possible dans l’atmosphère.»
...
En quoi consiste ce bouclier thermique de base?
S’agit-il des tuyères des moteurs-fusées avec leurs protections qui les entourent ?
avatar
Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 10854
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 77 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas


@Giwa a écrit:
@Wakka a écrit:Extrait de l'article de SFN
... La chose la plus importante sur ce vol est le guidage actif avec les RCS et nous assurer de maintenir un couloir vraiment étroit avec le bouclier thermique de base en premier, et de le pousser aussi profondément que possible dans l’atmosphère.»
...
En quoi consiste ce bouclier thermique de base?
S’agit-il des tuyères des moteurs-fusées avec leurs protections qui les entourent ?
Certainement. "the base heat shield first" Shield peut aussi se traduire par écran.

_________________
Blog sur le suivi du développement d'Orion
Wakka
Wakka
Admin
Admin

Messages : 22635
Inscrit le : 10/07/2008
Age : 60 Masculin
Localisation : Orvault 44

http://developpement-orion.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas


Un article de Space flight Now très intéressant à propos du retour du premier étage, très encourageant pour l'objectif de sa récupération :

La séparation s'est effectuée à 74 km d’altitude et à une vitesse de 8300 km/h : cela implique qu'après son apogée en vol balistique, cet étage a fait une rentrée en hypersonique de l'ordre de 8500 km /h vers 50 km d'altitude. Malgré ces conditions rudes de rentrée atmosphérique sans aide de rétropropulsion, cet étage s'est comporté en gardant une attitude correcte, guidé uniquement par ses RCS (Reaction Control System : micromoteurs d'orientation)... pas besoin de grilles comme pour la F9.
Comment expliquer que cet étage, contrairement à celui du F9, puisse se passer de rétropropulsion et de grilles? ..sa légèreté : il est en fibre de carbone ,-comme d'ailleurs les demi-coiffes récupérées  aussi sans rétropropulsion par Space X, là, aussi avec une rentrée plus rude que le premier étage
avatar
Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 10854
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 77 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas


Il y a biensur des différences entre la F9 et électron, mais aussi pas mal de similitudes sur le profil de vol et Le mode de récupération de ces 2 lanceurs. Spacex et rocketlab sont en concurrence sur le secteur des petits satellites mais si rocketlab réussit à récupérer ces Premiers étages régulièrement (ce qui semble plutôt bien parti pour l’instant) je me demande si ces deux sociétés chercheront à échanger des données et du retour d’expérience sur leur profil de rentrée atmosphérique, la résistance des différents matériaux lors du retour, les protocoles de remise en état, etc... 
Cela pourrait leur être profitable à toutes les deux et leur faire gagner du temps ou générer de bonne idée pour leurs futurs programmes Ainsi, bien que concurrentes elles pourraient tirer bénéfice l’une de l’autre pour distancer le reste de  la concurrence..( alliance de circonstance)
Si des  spécialistes qui connaissent un peu les habitudes dans le secteur veulent bien donner leur avis je leur en saurait gré :

1) je divague complet, c’est inenvisageable !
2) oui c’est assez courant dans le secteur spatial et il y a de bonne chance que ça se fasse.
3) aucun intérêt soit pour l’un, soit pour l’autre soit pour les deux!
4) on est pas du secret des dieux, et ça dépend des besoins de chacun et des rapports qu’entretiennent ces 2 entreprises...
5) tu nous gonfle avec ta question bidon! (Une redite de la proposition 4, en un peu plus abrupte...)
avatar
Craps
Donateur
Donateur

Messages : 810
Inscrit le : 08/06/2017
Age : 41 Masculin
Localisation : Issoire 63

Revenir en haut Aller en bas


@Craps a écrit:Il y a biensur des différences entre la F9 et électron, mais aussi pas mal de similitudes sur le profil de vol et Le mode de récupération de ces 2 lanceurs. Spacex et rocketlab sont en concurrence sur le secteur des petits satellites mais si rocketlab réussit à récupérer ces Premiers étages régulièrement (ce qui semble plutôt bien parti pour l’instant) je me demande si ces deux sociétés chercheront à échanger des données et du retour d’expérience sur leur profil de rentrée atmosphérique, la résistance des différents matériaux lors du retour, les protocoles de remise en état, etc... 
Cela pourrait leur être profitable à toutes les deux et leur faire gagner du temps ou générer de bonne idée pour leurs futurs programmes Ainsi, bien que concurrentes elles pourraient tirer bénéfice l’une de l’autre pour distancer le reste de  la concurrence..( alliance de circonstance)
Si des  spécialistes qui connaissent un peu les habitudes dans le secteur veulent bien donner leur avis je leur en saurait gré :

1) je divague complet, c’est inenvisageable !
2) oui c’est assez courant dans le secteur spatial et il y a de bonne chance que ça se fasse.
3) aucun intérêt soit pour l’un, soit pour l’autre soit pour les deux!
4) on est pas du secret des dieux, et ça dépend des besoins de chacun et des rapports qu’entretiennent ces 2 entreprises...
5) tu nous gonfle avec ta question bidon! (Une redite de la proposition 4, en un peu plus abrupte...)

C'est une excellente question, mais la réponse n'est pas simple. Il y a beaucoup de restrictions juridiques. Il faut se frayer un chemin entre des interdits. Il y a possibilité de trouver la solution si on a de très bons avocats.

En effet, le droit de la concurrence interdit et sanctionne lourdement les ententes entre des entreprises concurrentes. Le fait, par exemple, d'échanger des informations sur les prix, ainsi que sur les coûts est qualifiable d'entente illicite. Y compris entre deux filiales d'un même groupe qui se font concurrence sur des marchés ! Sur les sujets purement techniques, l'interdit n'est pas aussi absolu, mais on est quand même dans une logique où la règle est de ne pas se parler, même s'il peut y avoir quelques exceptions.

Pour qu'il y ait exception, il faut démontrer au juge que l'échange d'information va dans le sens du progrès économique, mais cela ne suffit pas. Il faut aussi démontrer qu'il y a un gain pour les consommateurs. Et attention, ce n'est pas un débat philosophique, il faut vraiment faire des calculs sur les gains pour les consommateurs et les faire apprécier par l'autorité de concurrence, ce qui peut prendre des années d'échanges de mémoires.

Deux sociétés concurrentes peuvent aussi créer une filiale conjointe pour organiser des recherches communes. Le projet de création de la filiale doit être au préalable autorisé par l'autorité de concurrence, qui va faire, notamment, une enquête de marché auprès des fournisseurs, des concurrents et des clients. Les témoignages, qui peuvent être des dénonciations, sont couverts par le secret pour prévenir les représailles des parties qui se sentiraient dénigrées. L'objectif juridique, cette fois, est de déterminer si les deux sociétés partiellement (ou totalement) rassemblées détiennent une position dominante sur des marchés et si elles sont susceptibles d'abuser de cette position dominante.

C'est là que tout se complique. Car tout dépend de la définition du marché pertinent. L'un des cas les plus célèbres dans les écoles de concurrence concerne l'industrie du jouet, c'est celui du marché des poupées. Si tu définis le marché pertinent comme celui du marché des poupées, il est peu probable que quelqu'un y détienne une position dominante, donc tu fais presque ce que tu veux. Mais si tu définis le marché pertinent, par exemple, comme celui des poupées de type Barbie, alors là, la position dominante est vite atteinte. Cela peut paraître marrant, mais le juge diligente des experts, des psychologues, qui vont voir les petites filles et qui leur demandent si elles sont prêtes à échanger leur poupée de type Barbie contre une autre poupée d'un style très différent. Si elles répondent majoritairement oui, le juge peut autoriser la fusion entre deux sociétés, ou la création de filiales communes, car il n'y a qu'un seul marché des poupées de tous types. Si les jeunes consommatrices répondent non, c'est que la référence est le marché des poupées de type Barbie, je ne vais pas rentrer dans le détail de qui a la position dominante, et le juge interdit l'opération.

Revenons aux fusées. Si le juge définit le marché comme celui des fusées récupérables, c'est cuit, Rocket Lab et SpaceX ne pourront pas créer de filiale commune pour échanger des informations techniques, car sur un marché ainsi défini, SpaceX détient à l'évidence à elle seule une position dominante. Mais cette thèse me paraît contestable, car a priori le client se fout de savoir si la fusée est récupérable ou consommable, ses critères de choix seront orthogonaux à celui de la réutilisabilité. Il a un seul marché commercial des lancements à mon avis. Mais l'analyse peut se corser dès l'année prochaine, si le marché du lancement des smallsats est perçu comme distinct de celui des autres lancements. Si l'analyse conccurrentielle fractionne les marchés, en marché du géostationnaire, marché des mégaconstellations, marché du fret des stations, marché des équipages de station, etc., les coopérations entre acteurs du spatial deviendront difficiles.

Heureusement il reste une possibilité, celle de constituer une structure "ouverte" pour parler de technologies spatiales, par exemple un syndicat professionnel. Un syndicat professionnel a interdiction de définir des barèmes de prix, mais peut dans une certaine mesure parler de sujets techniques. Le juge peut vérifier que la structure est "ouverte", c'est-à-dire que n'importe quel acteur, même nouveau, peut y adhérer. Si la structure n'est pas totalement ouverte, tout se complique, car on retombe vite alors dans l'entente illicite ou dans l'abus de position dominante.

Tout cela se combine avec le droit de la propriété intellectuelle, qui est complexe. Il peut y avoir des licences gratuites. Des technologies peuvent être rendues publiques. Dans ce cas, tout le monde peut en profiter. Encore faut-il que les acteurs concernés le souhaitent, ce qui ne va pas de soi parce qu'ils n'y ont en général pas intérêt. Et les Etats ont évidemment aussi leur mot à dire, si des intérêts de sécurité nationale sont en jeu.

A titre personnel, je pense que l'on peut plaider la création d'une filiale commune entre Rocket Lab et SpaceX pour des recherches technologiques sur la récupération. Mais pas sûr que le juge me suive. De toute façon, la question est théorique, car les deux sociétés ne l'envisagent pas, et car l'Etat Fédéral Américain ne serait pas enthousiaste : même si la Nouvelle Zélande, pays dans lequel opère Rocket Lab, est un allié des Etats-Unis, ceux-ci ne sont pas très partageux avec leurs alliés, nous en savons quelque chose.

PierredeSedna
PierredeSedna
Donateur
Donateur

Messages : 1675
Inscrit le : 24/08/2017
Age : 61 Masculin
Localisation : Région Ile-de-France

Revenir en haut Aller en bas


Ola, ola, Electron n'est en rien comparable à Falcon, même pas un peu, ici des grids pour le guidage final, là des RCS il faut oser le formuler comme ça sans précaution ! Falcon 9 fait partie des grosses fusées comme le sont les Atlas, Ariane, etc. Quand les 9 petits moteurs d'Electron arrachent les 13 tonnes du lanceurs, ne pas les confondre avec Falcon 9 qui (certes aussi avec 9 moteurs) arrachent 336 tonnes. La CU d'Electron c'est 250 kg et de Falcon c'est 23 tonnes ! Alors vous comprenez que le retour sur Terre  n'a pas la même signification mécanique. Laissons ces deux lanceurs à part, comparons Falcon avec Atlas ou Ariane, et comparons Electron avec la game des micro-lanceurs orbitaux US, Japonais, et Chinois.  :x
Astro-notes
Astro-notes
Donateur
Donateur

Messages : 13437
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 78 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas


Je suivrai Astro-notes dans son approche comparative.

Les deux lanceurs sont positionnés sur un segment de marché différent.

Electron peut mettre en avant sa réactivité et sa capacité à enchainer des lancements collant aux desiderata du client en terme d'orbite visée et de rapidité à effectuer le lancement, donc mordre sur une clientèle que SX pouvait espérer, mais qui va être captée (un avis qui n'engage que moi) par cette nouvelle famille de petits lanceurs proposés par des opérateurs, qui commence à grandir.

La F9 de SX peut joindre un mini-satellite à une CU principale plus grosse, ou lancer plusieurs mini-satellites en grappe, comme il le fait avec les Starlink (il faut avoir un dispenser adapté cependant). Faire du lancement multiple reste toujours délicat à gérer.
montmein69
montmein69

Messages : 17654
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 69 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum