Falcon 9 (Starlink v1.0 L4) - CCAFS - 17.2.2020

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


@Christoliquide a écrit:
@PierredeSedna a écrit:

Je viens de revoir la vidéo : en effet c’est un objet relativement souple visible avant qu’il ne se détache. Mais en direct, je ne l’ai vu qu’une fois détaché. 

C’est troublant, mais il faut bien sûr que SpaceX enquête pour voir s’il y a un lien avec l’échec de la récupération de l’étage.
C'est pas un morceau de glace qui se détache comme souvent on peut voir ?
De la glace, en partie peut-être. Mais une partie de cet objet n’ondule-t-elle pas à la fin de la séquence, ce qui ferait penser à d’autres matériaux ? On verra bien ce que SpaceX finira probablement par dire sur les causes de la perte de l’étage.

PierredeSedna
Donateur
Donateur

Messages : 1577
Inscrit le : 24/08/2017

Revenir en haut Aller en bas


Il y a aussi l'échec de la récupération des 2 demi-coiffes dans les filets qui est confirmé...

_________________
Blog sur le suivi du développement d'Orion
Wakka
Wakka
Admin
Admin

Messages : 22062
Inscrit le : 10/07/2008
Age : 60 Masculin
Localisation : Orvault 44

http://developpement-orion.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas


@PierredeSedna a écrit:
@Christoliquide a écrit:
C'est pas un morceau de glace qui se détache comme souvent on peut voir ?
De la glace, en partie peut-être. Mais une partie de cet objet n’ondule-t-elle pas à la fin de la séquence, ce qui ferait penser à d’autres matériaux ? On verra bien ce que SpaceX finira probablement par dire sur les causes de la perte de l’étage.

On a l'impression de voir un flexible ou un faisceau de câbles (qui serait lié au système de pilotage d'un des Grid fins) qui aurait été arraché par les vibrations puis le frottement de la haute atmosphère à la suite par exemple de l'ouverture inopinée d'une trappe de visite. On verra bien ce qu'il en est...
BBspace
BBspace
Rédacteur
Rédacteur

Messages : 2263
Inscrit le : 21/11/2009
Age : 72 Masculin
Localisation : Seine-et-Marne

Revenir en haut Aller en bas


C'est assez intéressant de voir que l'échec d'une mission secondaire arrive à occulter le succès de la mission principale !

La première question à laquelle doit répondre SpaceX, c'est de savoir si la mission principale a été mise en danger par les dysfonctionnements constatés lors des séquences secondaires ?
Hadéen
Hadéen
Donateur
Donateur

Messages : 2347
Inscrit le : 03/09/2016
Age : 20 Masculin
Localisation : Terra

Revenir en haut Aller en bas


@Hadéen a écrit:C'est assez intéressant de voir que l'échec d'une mission secondaire arrive à occulter le succès de la mission principale !

La première question à laquelle doit répondre SpaceX, c'est de savoir si la mission principale a été mise en danger par les dysfonctionnements constatés lors des séquences secondaires ?

En effet, l'objectif principal de la mission était de mettre sur la bonne orbite un nouveau lot de 60 satellites Starlink, et selon les informations communiquées par SpaceX, cet objectif a été parfaitement atteint.

Les dysfonctionnements constatés se sont produits après la séparation d'avec l'ensemble constitué par le second étage et les satellites, et semblent avoir été causés par la rentrée atmosphérique, de telle sorte qu'aucune donnée disponible à ce stade ne justifierait l'opinion selon laquelle la mission principale aurait été mise en danger.

Mais cela n'épuise pas le sujet : les 60 satellites font partie d'une mégaconstellation qui ne rapporte de l'argent, et par conséquent ne finance le coût de ce lancement, que si les lancements suivants sont effectués avec succès. Point essentiel, c'est la même entité qui effectue le lancement, produit les satellites et en commercialise ensuite les services. Cette totale imbrication est accentuée par le fait que l'étage principal de la fusée est conçu pour contribuer à plusieurs lancements.

On sort donc des cadres de raisonnement ordinaires dans le spatial, par exemple pour Arianespace. Habituellement, l'opération à prendre en compte pour faire des évaluations est toujours le lancement. Bien sûr, si le lancement échoue, à la perte immédiate de recettes s'ajoute la perte de réputation qui est plus globale et durable. Mais si le lancement réussit, l'argent rentre dans les caisses. Il y a un effet de cliquet. Dans le spatial classique, même si les choses tournent mal au lancement suivant, l'argent gagné lors du premier lancement restera dans la caisse.

Il n'en va plus de même pour SpaceX qui a fait le choix de basculer dans un autre univers où l'unité de compte pour juger des résultats n'est plus un lancement, mais une très longue série de lancements. Cela va de pair avec un investissement énorme, et un retour sur investissement potentiel qui l'est encore plus, mais ce retour sur investissement est très différé. La prise de risque est considérable.

En outre, la distinction entre la mission principale et la mission secondaire s'atténue, puisque le retour du booster, qui constitue la mission secondaire pour un vol, est aussi le fondement des missions principales d'une partie des vols suivants.

A ce stade, vous me direz peut-être qu'il n'est pas établi que la maintenance du booster ne coûte pas presque aussi cher que la production d'un booster neuf, de telle sorte que d'un point de vue financier, la perte du B1056 n'est si pénalisante que cela. Toutefois, à côté de l'aspect financier, il y a l'aspect opérationnel. SpaceX a fait le choix de dégarnir ses chaînes de production, et d'affecter une partie importante de ses salariés à la maintenance. Conséquences RH, conséquences dans les relations avec les fournisseurs, etc. L'entreprise est certainement très flexible, mais les ajustements organisationnels, même transitoires, nuisent à la performance alors que l'entreprise est engagée dans une course de vitesse face aux projets concurrents de constellations. Quand on court le 100 mètres avec un sac sur le dos, il vaut mieux ne pas le changer d'épaule à trois reprises pendant le sprint.

Dans moins de deux ans, la Falcon 9 aura de nouvelles concurrentes : la New Glenn, la Vulcan et l'OMEGA. Sans oublier Ariane 6 qui n'est pas récupérable mais arrive dans quelques mois.

Et il y a les règles un peu dingues de la FCC qui conditionnent la réservation de fréquences à l'occupation rapide des orbites annoncées…

Par conséquent, la succession, en deux lancements Starlink, d'une récupération d'étage douteuse (le B1051) et d'une récupération loupée (le B1056) est un sujet. SpaceX s'en sortira précisément parce qu'elle va considérer que c'est un sujet qui appelle diagnostic et réponse.

Il y a en gros trois hypothèses :

- une usure plus rapide que prévu des étages à chaque lancement ; on a salué la  première réutilisation, puis admiré qu'un étage puisse voler trois fois, et même quatre fois ; mais les expériences de troisièmes et surtout de quatrièmes vols sont peu nombreuses ; et coup sur coup, deux quatrièmes vols viennent de se terminer de manière décevante ; je ne doute pas que SpaceX va étudier ce qui n'a pas marché et renforcer la maintenance sur les systèmes qui se sont avérés défaillants ;

- une difficulté à accroître la cadence tout en maintenant le contrôle qualité ; n'oublions pas que SpaceX, pour ses activités de lancement, a eu une sorte de trou d'air de la mi 2018 jusqu'à la fin 2019 ; le retour aux cadences rapide de 2017 et du premier semestre 2018 pour les lancements de Falcon 9 en 2020 est un véritable défi, alors que l'entreprise a beaucoup changé (à côté de la Falcon 9, il y a la préparation du Starship, il y a Starlink et la finalisation un peu laborieuse de la préparation des vols habité); alors attention, si c'est un problème de contrôle qualité, le risque serait que la prochaine fois, les ennuis surviennent dès la phase de lancement, et conduisent à la perte des satellites ;

- des difficultés de management ; beaucoup de salariés ont dû partir, et les cadres pourraient s'essouffler du fait de la multiplicité des "fronts" que la stratégie de SpaceX comporte ; SpaceX peut être tentée de concentrer ses forces sur ses activités nouvelles (Starship, Starlink et Dragon Crew), et d'oublier que la Falcon 9 Block 5 n'a fait que des débuts prometteurs, mais sans effectuer toute la route allant juqu'au 10ème vol ou plus de chaque booster ; route qui devra être parcourue jusqu'au bout pour que les avantages du modèle économique de la réutilisation jouent à plein !

Pour Elon Musk, l'équation est simple : il n'y aura pas Mars sans Starship, il n'y aura pas de Starship sans la manne financière de Starlink, et il n'y aura pas de manne financière de Starlink si la Falcon 9 block V n'est pas suffisamment résiliente aux réutilisations et en même temps capable de revoler rapidement avec maintenance réduite. Je ne doute pas qu'Elon Musk mesure toutes les implications de la logique stratégique qu'il a lui-même créée…

C'est ce que je répondais à la fin de l'année dernière à un membre de ce Forum qui se disait blasé des vols de Falcon 9 et des réutilisations : non, malgré son parcours brillant depuis ses débuts, la Falcon 9 Block 5 n'a pas encore vécu ses principales batailles. Le Starship est un projet fascinant qui viendra peut-être assez vite, mais tout va dépendre de la période de jonction des trois prochaines années, durant lesquelles on va demander à la Falcon 9 de faire ce que ni elle ni aucune autre fusée n'ont jamais fait. Parce qu'elle est dans une période de grand espoir, SpaceX est aussi dans une période de grand risque, et pour un bon moment encore, c'est du côté de la Falcon 9 qu'il faut principalement regarder...
PierredeSedna
PierredeSedna
Donateur
Donateur

Messages : 1577
Inscrit le : 24/08/2017
Age : 61 Masculin
Localisation : Région Ile-de-France

Revenir en haut Aller en bas


Comme le fait remarquer PierredeSedna, la nouvelle astronautique nous éloigne à grande vitesse de nos anciennes certitudes ; j'imagine que même le patron de SPX ne doit pas dormir tranquille avec sa fuite en avant. Certes il aura à faire à des concurrents sous peu, mais ils ne sont pas encore au rendez-vous et la fuite en avant des opérations de SPX Falcon se traduit à chaque lancement par le déploiement de 60 satellites et ce sera pareil le mois prochain et encore les mois suivants. SPX est pour le moment seule à la manœuvre technique et commerciale, il y a encore du temps avant de voir quelques opportunistes s'essayer à ce jeu. Pour moi je ne spécule plus sur l'opportunité de réutiliser ou pas X fois le premier étage du lanceur ou même les coiffes de protection des satellites, mais je cale devant le comment gérer cette masse de satellites qui ne cesse d'augmenter. Starlink interpelle, quelle "tour de contrôle" assure le trafic télécom, comment administre-t-on les locations, les attributions à ceux qui vont pouvoir écrire des applications avec ce nouvel outil ? C'est plus qu'une révolution c'est un séisme auquel nous assistons. Pour y jouer, il faut-être fluent en anglais (américain), en numérique, et en ultra-libéralisme radical, tout cela ne cesse de m'inquiéter, mais c'est pour le moment comme ça que cela marche. :scratch: :trouille:
Astro-notes
Astro-notes
Donateur
Donateur

Messages : 13315
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 78 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas


@PierredeSedna a écrit:
Les dysfonctionnements constatés se sont produits après la séparation d'avec l'ensemble constitué par le second étage et les satellites, et semblent avoir été causés par la rentrée atmosphérique, de telle sorte qu'aucune donnée disponible à ce stade ne justifierait l'opinion selon laquelle la mission principale aurait été mise en danger.

Rien ne permet de supputer cela ... Ou le contraire. A ce stade doit se résoudre à constater qu'un élément défaillant a volé.
Hadéen
Hadéen
Donateur
Donateur

Messages : 2347
Inscrit le : 03/09/2016
Age : 20 Masculin
Localisation : Terra

Revenir en haut Aller en bas


Des questions il y en a !
entre autres le B 1051 pourra-t-il revoler ?
Le B 1056 est-il récupérable, si oui le sera-t-il ?
Sera-t-il réutilisé juste après un dessalage et une révision ou devra-t-il être complètement remis à niveau ?

Anovel
Donateur
Donateur

Messages : 1508
Inscrit le : 03/10/2017
Age : 62 Masculin
Localisation : 62 Le Portel

Revenir en haut Aller en bas


@Anovel a écrit:Des questions il y en a !
entre autres le B 1051 pourra-t-il revoler ?
Le B 1056 est-il récupérable, si oui le sera-t-il ?
Sera-t-il réutilisé juste après un dessalage et une révision ou devra-t-il être complètement remis à niveau ?
Déjà va-t-il pouvoir être tracter jusqu'au port sans couler ?

Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 10745
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 77 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas


@PierredeSedna a écrit:
@Hadéen a écrit:C'est assez intéressant de voir que l'échec d'une mission secondaire arrive à occulter le succès de la mission principale !

La première question à laquelle doit répondre SpaceX, c'est de savoir si la mission principale a été mise en danger par les dysfonctionnements constatés lors des séquences secondaires ?
Pour Elon Musk, l'équation est simple : il n'y aura pas Mars sans Starship, il n'y aura pas de Starship sans la manne financière de Starlink, et il n'y aura pas de manne financière de Starlink si la Falcon 9 block V n'est pas suffisamment résiliente aux réutilisations et en même temps capable de revoler rapidement avec maintenance réduite. Je ne doute pas qu'Elon Musk mesure toutes les implications de la logique stratégique qu'il a lui-même créée…
PierredeSedna, comme toujours, excellente analyse des enjeux. Et oui, la stratégie de SX est terriblement risquée et les concurrents arrivent.

Sur la concurrence toutefois, restons mesurés :
- côté lanceurs, personne n'est même proche d'un lanceur opérationnel, réutilisable et à cadence rapide, le tout avec une grande fiabilité ;
- côté constellations, seule Oneweb est dans la course contre Musk mais on sent bien que Starlink a plus de potentiel pour devenir une grande constellation B2C (avec certes beaucoup d'inconnues).

Alors, oui, cette logique keynesienne de Musk, si elle nous libère de ce malthusianisme franchement devenu un peu ennuyeux dans lequel les lanceurs étaient bloqués depuis des années, comporte de grands risques de surchauffe ! Mais elle est passionante.

ReusableFan

Messages : 1379
Inscrit le : 15/07/2017
Age : 38 Masculin
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas


"[La] logique keynesienne de Musk, [qui] nous libère [du] malthusianisme ennuyeux" :ven:

_________________
Blog sur le suivi du développement d'Orion
Wakka
Wakka
Admin
Admin

Messages : 22062
Inscrit le : 10/07/2008
Age : 60 Masculin
Localisation : Orvault 44

http://developpement-orion.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas


Dans l'article publié par Space News, une photo comporte la légende suivante :
SpaceX launched its fifth batch of Starlink satellites into a lower orbit than previous missions to reduce strain on the rocket. Credit: SpaceX webcast.
Donc il a été choisi un profil de vol différent pour réduire les contraintes sur le lanceur.

https://spacenews.com/spacex-launches-fifth-batch-of-starlink-satellites-misses-booster-landing/[/mention] a écrit:A Falcon 9 rocket lifted off at 10:05 a.m. Eastern from Cape Canaveral Air Force Station, Florida, on a mission profile that differed from past Starlink launches.

Instead of deploying the satellites into a circular orbit as it had done on all four dedicated Starlink launches, Falcon 9 released Starlink’s fifth batch of broadband satellites into the lower end of an elliptical orbit about 15 minutes after liftoff, eliminating the need to fire the rocket’s upper stage a second time.
Les satellites effectueront le positionnement en orbite circulaire, depuis cette orbite elliptique en utilisant leur propre propulsion.

Une stratégie qui devrait être reconduite pour les prochains vols

Future Starlink launches will continue to use the lower drop-off point in order to shorten the mission and ease the load on the rocket, Jessie Anderson, a lead manufacturing engineer at SpaceX, said while co-narrating the launch.
montmein69
montmein69

Messages : 17577
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 69 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


Dans l'article publié par SFN, des précisions sur l'orbite elliptique de séparation en fin de lancement, et celle que les satellites rejoindront par leur propre propulsion.

https://spaceflightnow.com/2020/02/17/spacex-delivers-more-starlink-satellites-to-orbit-booster-misses-drone-ship-landing/[/mention] a écrit:
According to preflight predictions, the Starlink craft on Monday were programmed for deployment in an elliptical, or egg-shaped, orbit ranging between 131 miles (212 kilometers) and 239 miles (386 kilometers) in altitude, with an inclination of 53 degrees to the equator.

“Once checkouts are complete, the satellites will then use their on-board ion thrusters to move into their inteded orbits at an operational altitude of 550 kilometers (341 miles).”

As a result of the orbit change, the Falcon 9’s second stage remained in orbit after release the Starlink satellites Monday. It is expected to passively re-enter the atmosphere in the coming months, instead of performing a controlled de-orbit burn, as the stage did after previous Starlink launches.
montmein69
montmein69

Messages : 17577
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 69 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


Le phare de l'intelligentsia francaise a remarqué le lancement... :blbl:

Les milliers de satellites propulsés pour fournir du débit Internet à tous risquent de transformer le ciel en far west

Vu que vous etes francais et pas moi pouvez vous m'expliquer la différence entre un satellite propulsé et un satellite tout court ?
jassifun
jassifun

Messages : 998
Inscrit le : 07/06/2007
Age : 33 Féminin
Localisation : Baden Baden

Revenir en haut Aller en bas


Il y a d'un côté "les satellites propulsés (pour offrir du haut débit)", comme leur nom l'indique ils sont propulsés (en l'air) par un lanceur, et de l'autre les "satellites" tout court, qui sont posés dans un hangar et ne fournissent rien 🤡

_________________
Documents en édition libre pour le FCS (Google Drive) :
Thierz
Thierz
Admin
Admin

Messages : 6323
Inscrit le : 12/03/2008
Age : 43 Autre / Ne pas divulguer
Localisation : Grenoble-Chambéry

Revenir en haut Aller en bas


Le passage des satellites enregistré à Porto Rico par une caméra quelques heures après le lancement :



Et 24 heures plus tard :

Ctyastro
Ctyastro

Messages : 1239
Inscrit le : 30/04/2015
Age : 66 Masculin
Localisation : Auch

http://ephemeride-spatiale.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas


Oh Thierz, mais où vas tu chercher tout ça  :megalol:
Astro-notes
Astro-notes
Donateur
Donateur

Messages : 13315
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 78 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas


@Astro-notes a écrit:Oh Thierz, mais où vas tu chercher tout ça  :megalol:

J'avais la voix de Claude Piéplu dans ma tête qui me dictait le texte :D

_________________
Documents en édition libre pour le FCS (Google Drive) :
Thierz
Thierz
Admin
Admin

Messages : 6323
Inscrit le : 12/03/2008
Age : 43 Autre / Ne pas divulguer
Localisation : Grenoble-Chambéry

Revenir en haut Aller en bas


@Thierz a écrit:
@Astro-notes a écrit:Oh Thierz, mais où vas tu chercher tout ça  :megalol:

J'avais la voix de Claude Piéplu dans ma tête qui me dictait le texte :D
Ah ouiii !!! je le sens bien : les fameux shadoks. Super

_________________
Blog sur le suivi du développement d'Orion
Wakka
Wakka
Admin
Admin

Messages : 22062
Inscrit le : 10/07/2008
Age : 60 Masculin
Localisation : Orvault 44

http://developpement-orion.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas


Les demi-coiffes ne sont pas au meilleur de leurs formes (dans tous les sens du terme).

@GregScott_photo
Falcon 9 (Starlink v1.0 L4) - CCAFS - 17.2.2020 - Page 3 Scre1184

Falcon 9 (Starlink v1.0 L4) - CCAFS - 17.2.2020 - Page 3 Scre1185


Dernière édition par Wakka le Ven 21 Fév 2020 - 11:53, édité 1 fois

_________________
Blog sur le suivi du développement d'Orion
Wakka
Wakka
Admin
Admin

Messages : 22062
Inscrit le : 10/07/2008
Age : 60 Masculin
Localisation : Orvault 44

http://developpement-orion.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas



_________________
Blog sur le suivi du développement d'Orion
Wakka
Wakka
Admin
Admin

Messages : 22062
Inscrit le : 10/07/2008
Age : 60 Masculin
Localisation : Orvault 44

http://developpement-orion.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas


Peut-il avoir un lien entre cette récupération ratée du premier étage et ces demi-coiffes récupérées endommagées ? ... a priori non ... mais c'est quand même à examiner !

Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 10745
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 77 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas


@Giwa   :scratch: j'espère que non, mais va savoir !
Astro-notes
Astro-notes
Donateur
Donateur

Messages : 13315
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 78 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas


Est-ce seulement une coïncidence ? Ou alors par exemple des délais trop courts ne permettant pas des vérifications suffisantes ?

Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 10745
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 77 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas


Une des 2 coiffe à l’air d’avoir été récupéré dans le filet, mais avec un côté éventré, comme si elle avait touché le filet dans un angle.
gaby-light
gaby-light

Messages : 433
Inscrit le : 23/04/2010
Age : 35 Masculin
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas


Peut importe, si c'est entré dans le filet cela compte comme un but mais si cela passe à côté c'est corner :iout:
Astro-notes
Astro-notes
Donateur
Donateur

Messages : 13315
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 78 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum