GSLV MkII F10 (GISAT 1 / EOS-03) - SDSC - 12.8.2021 [Echec]

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


E8jQqD2WQAYfm-q.jpg

David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 24166
Inscrit le : 16/08/2009

Revenir en haut Aller en bas


Le tweet de l'ISRO :
https://twitter.com/isro/status/1425631254913843202
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 24166
Inscrit le : 16/08/2009
Age : 48 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


Coup dur pour l'Inde qui cumule les échecs avec ce lanceur GSLV MKII, 6 ratés sur 14 tirs.
Mustard
Mustard
Admin
Admin

Messages : 30299
Inscrit le : 16/09/2005
Age : 53 Masculin
Localisation : Rouen/Normandie

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


https://spaceflightnow.com/2021/08/12/indian-rocket-failure-blamed-on-upper-stage-malfunction/

Quand ils utilisaient les lanceurs développés sur la base des Ariane 4, cela fonctionnait assez bien dans l'ensemble.
Depuis, leurs besoins de lancer des charge plus lourdes, les ont poussé à développer des lanceurs plus puissants.
Mais alors que le PSLV fonctionne plutôt bien , ils rencontrent visiblement des difficultés avec leurs propres développements pour le GSLV.
Cela dit 6 échecs sur 14 tentatives, çà commence à friser le désastre.

Le coin du business:
montmein69
montmein69

Messages : 19049
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 71 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


montmein69 a écrit:
Quand ils utilisaient les lanceurs développés sur la base des Ariane 4, cela fonctionnait assez bien dans l'ensemble.

Ils n'ont pas utilisé de "lanceurs développés sur la base des Ariane 4", mais repris le moteur Viking, devenu Vikas. Sur le PSLV ce moteur n'est utilisé que sur le second des quatre étages.
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 24166
Inscrit le : 16/08/2009
Age : 48 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


E8j-GzXWUAQJsgm.jpg
Photo ISRO
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 24166
Inscrit le : 16/08/2009
Age : 48 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


David L. a écrit:
montmein69 a écrit:
Quand ils utilisaient les lanceurs développés sur la base des Ariane 4, cela fonctionnait assez bien dans l'ensemble.

Ils n'ont pas utilisé de "lanceurs développés sur la base des Ariane 4", mais repris le moteur Viking, devenu Vikas.

Tout à fait exact. Pour compléter, c'est la motorisation cryotechnique qui elle, était un emprunt à la technologie russe -mais avec une version développée par l'Inde-.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Geosynchronous_Satellite_Launch_Vehicle a écrit:La version Mk II se différencie de la version précédente par son moteur cryogénique CE-7.5 (CUS). Celui-ci est de fabrication indienne mais sa conception en fait un quasi clone du moteur russe dont il reprend les caractéristiques (dimension, masse) et les performances (poussée, impulsion spécifique).

C'est donc dans ce domaine qu'ils ont du travail de fiabilisation/amélioration à accomplir.
montmein69
montmein69

Messages : 19049
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 71 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


Le précédent lancement de la fusée GSLV MKII, c'était quand? Un an auparavant ?


Dernière édition par Le Journal de l'Espace le Lun 23 Aoû 2021, 11:44, édité 1 fois
Le Journal de l'Espace
Le Journal de l'Espace

Messages : 354
Inscrit le : 02/11/2019
Age : 35 Masculin
Localisation : Nord

https://www.journal-espace.fr

Revenir en haut Aller en bas


Mustard a écrit:Coup dur pour l'Inde qui cumule les échecs avec ce lanceur GSLV MKII, 6 ratés sur 14 tirs.

Salut Mustard, Tu es sûr de tes chiffres? Sur une autre source (à mon avis moins fiable que toi FB_clinoeil ) j'ai 3 ratés pour 8 tirs sur cette seconde version du GSLV ?

Merci!
Le Journal de l'Espace
Le Journal de l'Espace

Messages : 354
Inscrit le : 02/11/2019
Age : 35 Masculin
Localisation : Nord

https://www.journal-espace.fr

Revenir en haut Aller en bas


les sources doivent etre les meme mais le périmètre  différent. il y a eu 8 lancement de MkII, mais 14 de GSLV "old generation" (MkI+mkII) qui peuvent être considéré comme deux évolution d'un meme lanceur. par contre la mkIII est totalement différente.
phenix
phenix

Messages : 2524
Inscrit le : 22/02/2015
Age : 28 Masculin
Localisation : Hier:Ardèche Aujourd’hui:Marignane Demain:Vénus

https://venautics.space/accueil-provisoire/

Revenir en haut Aller en bas


Ok merci pour ces précisions !
Le Journal de l'Espace
Le Journal de l'Espace

Messages : 354
Inscrit le : 02/11/2019
Age : 35 Masculin
Localisation : Nord

https://www.journal-espace.fr

Revenir en haut Aller en bas


La commission d'enquête FAC (Failure Analysis Committee), chargé de déterminer les causes de l'échec, a présenté ses résultats et sa conclusion ce jeudi 24 mars.

La FAC a observé qu'un écart de performance de l'étage supérieur cryogénique (CUS) a été observé à 297,3 secondes après le décollage ce qui a conduit l'ordinateur de bord à interrompre la mission à 307 secondes. Les données télémétriques montrent qu'après le décollage, il y a eu une augmentation anormale de la pression dans le réservoir d'hydrogène liquide pendant le vol, ce qui a entraîné une pression plus faible dans le réservoir au moment de l'allumage du moteur. Il en a résulté un fonctionnement anormal de la turbopompe (FBTP) montée à l'intérieur du réservoir de LH2, qui alimente la turbopompe principale du moteur, ainsi qu'un débit insuffisant d'hydrogène liquide dans la chambre de combustion du moteur. Des études détaillées indiquent que la raison la plus probable de la perte de pression du réservoir LH2 est une fuite dans la soupape de décharge et de ventilation (VRV), qui est utilisée pour évacuer la pression excessive du réservoir pendant le vol.

Selon toute vraisemblance, l'origine de la fuite serait un joint souple qui aurait été endommagé pendant le fonctionnement de la valve ou en raison de la contamination et des contraintes de montage de la valve induites dans des conditions de température cryogénique.

L'une des recommandations de la FAC est d'installer un système actif de pressurisation du réservoir LH2 pour garantir une pression suffisante au moment de l'allumage du moteur CUS.  Elle recommande également des modifications à apporter à la soupape VRV ainsi que la surveillance automatique des paramètres supplémentaires de l'étage cryogénique pour donner l'autorisation de décollage.

GSLV-F10/EOS-03 Mission Failure: Failure Analysis Committee submits conclusions & recommendations - ISRO
Yantar
Yantar

Messages : 2957
Inscrit le : 30/09/2005
Age : 47 Masculin
Localisation : Liège

https://destination-orbite.net

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum