Energie solaire: 40% de rendement et plus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Energie solaire: 40% de rendement et plus
http://www.spacedaily.com/reports/Boeing_Spectrolab_Terrestrial_Solar_Cell_Surpasses_40_Percent_Efficiency_999.html
ce qui est très intéressant c'est que leur procédé peut être utilisé comme panneaux solaires spatiaux... en grandes productions et à petit coût, et empilable à faible encombrement ... par exemple our transport vers la Lune (qui sait)
A+
avatar
Socrates

Messages : 557
Inscrit le : 27/06/2006
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas


Le site de SpectroLab :
http://www.spectrolab.com/

Très intéressant pour les applications terrestres, mais pour le spatial, il faut faire aussi attention à la masse : des panneaux à base de films souples ont un rendement plus faible (environ 10%) mais seraient aussi très légers, alors qu'ici, les concentrateurs doivent alourdir l'ensemble.
Il faut attentivement comparer les avantages et inconvénients de ces différentes technologies en fonction de l'application.

A+
lambda0
lambda0

Messages : 4766
Inscrit le : 22/09/2005
Age : 55 Masculin
Localisation : Nord, France

Revenir en haut Aller en bas


En comparant les avantage et contraintes de ces deux solutions techniques, on peut être conduit à envisager ce mariage:
film réléchissant pour la légèreté ET rendement de 40%. Ce serait idéal du point de vue de la masse et du rendement, du
nombre de kw/kg. Mais, encore une fois (!), je pense qu'une structure gonflable est un sérieux canditat.
Pour donner la courbure au film par un système gonflable on peut imaginer:
- une sphère remplie de gaz sous faible pression (1/2 sphère réfléchissante et 1/2 sphère transparente). Le point focal
se situe au centre de la sphère, donc le point chaud est éloignée du film: c'est ok de ce popint de vue (mais choix des
matériaux? problème pour trouver film transparant et résistant aux U.V., durable etc...) et comment fixer les sphères au
véhicule spatial?
- la face arrière du film réfléchissant est muni d'une structure tubulaire gonflable (des tubes gonflables qui prennent
une forme courbe lorsqu'ils sont mis sous pression). Cette "structure" tubulaire est redondante: elle est constituée de
plusieurs réseaux indépendants (en cas de fuite). Le point d'attache au véhicule spatial est au centre du miroir sur sa
face arrière; faire en sorte d'obtenir une rigidité suffisante pour résister aux accélérations (système de poursuite du
Soleil).
Je préfère de loin la deuxième solution pour sa réponse aux risques de fuite (le risque de fuite c'est pas top pour la
sphère; cependant... avec des sphères, la solution consiste à les déployer de grand nombre (redondance) , en grappe (!) le
long d'un câble traîné derrière le vaisceau spatial et avec un système d'orientation autonome pour chaque sphère...
Problème: orienter une telle sphère au bout d'un câble... solution = non pas 1 mais 4 ou 5 câbles parallèles, comme un filet,
un long filet qui contient plein de sphères superposées les unes au-dessus des autres sur des kilomètres (!)... L'une des
extrémités du filet est munie d'un mini système de propulsion pour le maintenir à peine tendu ou pour l'orienter.
Tout est possible!
A+
Socrates
avatar
Socrates

Messages : 557
Inscrit le : 27/06/2006
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas


Socrates a écrit:En comparant les avantage et contraintes de ces deux solutions techniques, on peut être conduit à envisager ce mariage:
film réléchissant pour la légèreté ET rendement de 40%. Ce serait idéal du point de vue de la masse et du rendement, du
nombre de kw/kg. Mais, encore une fois (!), je pense qu'une structure gonflable est un sérieux canditat.
...

Ils vont avoir une drôle de tête nos vaisseaux spatiaux ! Déjà qu'on se met à faire des habitats gonflables, alors si la centrale solaire aussi est gonflable. LOL LOL
Bon, pour les accélérations, ptêt qu'on s'en fiche un peu si on est en propulsion électrique.

Voilà le cahier des charges, je remet les chiffres ici : j'ai besoin d'une centrale électrique de 100 MW qui ne pèse pas plus de 50 tonnes. L'accélération maxi est de 0.01 m/s², soit g/1000.
http://img504.imageshack.us/my.php?image=mpd5ug.gif
Pour le cargo, il me faut 20 MW et tu as droit à 10 t maxi.

En reprenant les chiffres de SpectroLab (voir leur datasheets), ça le fait pas trop...

Je ramasse les copies la semaine prochaine ;)
lambda0
lambda0

Messages : 4766
Inscrit le : 22/09/2005
Age : 55 Masculin
Localisation : Nord, France

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum