Falcon 9 (Inspiration4) - KSC - 16.9.2021

Page 14 sur 28 Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15 ... 21 ... 28  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Merci pour la très bonne vidéo. Très bon résumé mais je vais quand même lire les posts précédents pour compléter mes infos et aussi par respect à leurs auteurs. C'est la moindre des choses.

J'avais suivi d'un oeil curieux les vols de Starship et de Virgin Galactic, mais dans ce vols, ils y vont vraiment et ce ne sont pas de véritables touristes ou bien ce sont des touristes très triés sur le volet comme ont dit. Ils ont de sérieuses compétences et des buts tout à fait louables et c'est vraiment dans l'air du temps.

J'espère que tout va bien se passer pour eux du décollage jusqu'à l'amerrissage. Même choses pour les suivants bien que, si j'ai bien compris, c'est pour faire des films. Par contre j'espère qu'ils vont bien supporter les Apogées à cause des radiations et que les entrainement des unes/uns et des autres seront suffisants surtout pour celles et ceux qui n'ont pas beaucoup d'heures de vol ou pas du tout en avion (en tant que pilote j'entends).

Des touristes à bord de l'SSI?

Papy Domi

Messages : 2669
Inscrit le : 13/04/2011

Revenir en haut Aller en bas


@jassifun a écrit:Qu’est ce que l’ISS vient faire dans cette histoire?
Je pense à un autre vol "touristique" d'environ 10 jours dans l'ISS. Voir la vidéo plus bas ou plus haut d'alexSSC.


Dernière édition par Papy Domi le Sam 11 Sep 2021 - 20:02, édité 1 fois
Papy Domi
Papy Domi

Messages : 2669
Inscrit le : 13/04/2011
Age : 69 Masculin
Localisation : TOURS 37000-PERNAY 37340

Revenir en haut Aller en bas


Les vols de privés vers l'ISS concernent des employés astronautes d'Axiom Space, la firme qui doit mettre en orbite la station privée qui succèdera à l'ISS. Ils commenceront par s'amarrer à l'ISS et assembleront à l'avant différents modules (semblables) et en même temps transféreront des expériences, voire un module entier de la partie ISS à la partie Axiom. 
Une fois les transferts terminés, l'Axiom deviendra autonome et l'ISS sera prête à terminer ses opérations.
Aucune idée des délais des différentes opérations.

Pour Inspiration4, il est prévu des expériences scientifiques.

Sont-ce des touristes ? Avec les mois de préparations? Avec les expériences scientifiques? 
Et puis, le meilleur astronaute ayant été sélectionné sur base d'un CV très ambitieux, ne peut tout simplement pas connaître toutes les expériences réalisées à bord. Il doit aussi apprendre, écouter, poser des questions, tester avant de partir.
Ces "civilian astronautes" doivent également apprendre, écouter, poser des questions et tester. Certes, moins longuement et pour bien moins d'expériences, mais ils participent au vol et ne sont pas passifs !
Raoul
Raoul

Messages : 2184
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 64 Masculin
Localisation : Gembloux, Belgique

http://membres.multimania.fr/astroraoul/

Revenir en haut Aller en bas


@Raoul sont-ce des touristes ? Effectivement cette question mérite d'être posée ! Ce mot s'est usé avec le temps et a pris parfois une tournure péjorative.   Comment traduire " civilian astronauts " utilisé dans le monde linguistique anglo-saxons ?
avatar
Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 11445
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 78 Masculin
Localisation : Draguignan

Revenir en haut Aller en bas


Oui, une fois de plus j'étais encore largué ! Même Jassifun était un peu agacée.  Honte
Astro-notes
Astro-notes

Messages : 14296
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 79 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas


@Giwa a écrit:Comment traduire " civilian astronauts " utilisé dans le monde linguistique anglo-saxons ?
Par "non professionnels" peut être?
Choros
Choros

Messages : 86
Inscrit le : 31/08/2021
Age : 41 Masculin
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas


@Choros a écrit:
@Giwa a écrit:Comment traduire " civilian astronauts " utilisé dans le monde linguistique anglo-saxons ?
Par "non professionnels" peut être?

Oui, on pourrait utiliser le terme de "voyageurs de l'espace non professionnels".
PierredeSedna
PierredeSedna
Donateur
Donateur

Messages : 2088
Inscrit le : 24/08/2017
Age : 62 Masculin
Localisation : Région Ile-de-France

Revenir en haut Aller en bas




Vidéo un peu étrange.
jassifun
jassifun

Messages : 2094
Inscrit le : 07/06/2007
Age : 34 Féminin
Localisation : Baden Baden

Revenir en haut Aller en bas


Merci pour cette vidéo Jassifun. J'avoue que la vitesse de mon cerveau n'est pas bien synchronisée la vitesse des paroles. Mais j'ai compris, du moins je pense, l'essentiel.
Papy Domi
Papy Domi

Messages : 2669
Inscrit le : 13/04/2011
Age : 69 Masculin
Localisation : TOURS 37000-PERNAY 37340

Revenir en haut Aller en bas


@Giwa a écrit:@Raoul sont-ce des touristes ? Effectivement cette question mérite d'être posée ! Ce mot s'est usé avec le temps et a pris parfois une tournure péjorative.   Comment traduire " civilian astronauts " utilisé dans le monde linguistique anglo-saxons ?

Oula je me souviens qu'on avait eu un long échange sur le sujet déjà (infructueux si la mémoire est bonne). Je suis d'accord que le terme touriste est connoté, mais si je fais un parallèle avec des vacances en famille en autonomie une semaine sur un bateau, où on vous apprend avant le départ à naviguer dans les eaux connues où vous allez voguer, êtes-vous pour autant un marin ? (Attention je ne dis pas que la réponse est non, je pose juste la question).

Au final ce n'est pas très important. Le principal c'est que cette mission existe, et que l'on observe ce qui est découlera à l'avenir pour l'astronautique civile... Avec pour ma part un regard un peu distant et méfiant, à cause d'une petite pointe de jalousie, oui je serais bien parti avec eux 😆
Thierz
Thierz
Admin
Admin

Messages : 7924
Inscrit le : 12/03/2008
Age : 44 Autre / Ne pas divulguer
Localisation : Grenoble-Chambéry

Revenir en haut Aller en bas


Je pense, comme dans beaucoup de domaine et celui des hommes de la Mer est un bone exemple, qu'au fil du temps des qualificatifs différents leur seront attribués et il en restera un ou quelques uns pour les qualifier et peut-être même suivant leurs profiles et leur types de "voyages".

Aujourd'hui, il y a toujours cette frontière qui existe 80 ou 100 kms d'altitude pour définir si une personne qui la ou les  franchit à le droit au titre d'astronaute. Après, quel qualificatif suivra ou précédera au titre d'astronaute. Peut-être que fa Fédération Internationale d'Aéronautique (FAI) aura son avis sur la question.

Et puis, il y a nos immanquables journalistes générique qui vont s'en donner à coeur joie. Je fais même le pari qu'il ne vont retenir que la coupole et faire passer au second plan les différentes aptitudes personnelles (celles des personnes à bord de Dragon), qui font qu'ils ne sont pas tout à fait là par hasard. Les expériences et les impacts de ce vol risquent de passer au second plan, voire extrêmement minimisées, voire tout simplement occultées.

Je vais essayer de suivre de près et vous aussi, la presse écrite de mon pays pour voir les réactions. Quotidienne, hebdomadaire et mensuelle. La télé et la radio je vus les laisse.

Evidemment, dans ce post et j'ai oublié de le souligner en préambule, je ne parle ici que de la France. En plus il n'y a pas de français à bord sinon je pense que les réactions chez nous auraient été sans doute pires...
Papy Domi
Papy Domi

Messages : 2669
Inscrit le : 13/04/2011
Age : 69 Masculin
Localisation : TOURS 37000-PERNAY 37340

Revenir en haut Aller en bas


Humour On : je fais un peu de ménage dans ma messagerie et j'ai mis en spam une offre qui s'appelle "promonaute". Ca pourrait convenir pour ce premier vol "Inspiration 4". Les promonautes cosmiques de chez Falcon parce qu'ils le valent bien. H OFF FB_clinoeil
Papy Domi
Papy Domi

Messages : 2669
Inscrit le : 13/04/2011
Age : 69 Masculin
Localisation : TOURS 37000-PERNAY 37340

Revenir en haut Aller en bas


On pourrait peut-être les qualifier de:

Astronautes amateurs

Apprentis astronautes

Touristonautes

Ou autre
Clg_55
Clg_55

Messages : 47
Inscrit le : 30/07/2021
Age : 66 Masculin
Localisation : Charente

Revenir en haut Aller en bas


En revenant aux sources latines ou grecques, nauta ou ναύτης signifie "le marin, le matelot" donc quelqu'un qui fait des actions sur la marche du navire destinées à le faire arriver à bon port. Il serait peut-être alors impropre d'utiliser ce terme de "naute" pour un passager.

D'ailleurs, passager se dit vector en latin et επιβάτης (épibatèss) en grec ancien mais ça donne des résultats assez étranges (de mon point de vue) si on essaie de créer un néologisme. Alors peut-être "astropassager" pourrait mieux retranscrire l'idée... Ou si l'on veut faire le pendant de "spationaute", "spatiopassager" mais ça sonne peut-être moins bien qu'astropassager...
Tallinn
Tallinn

Messages : 52
Inscrit le : 31/10/2010
Age : 36 Masculin
Localisation : Allemagne

Revenir en haut Aller en bas


Bonjour à tous. Très innocemment sur cette question j'ai tendance à faire le parallèle avec la marine. Un passager sur un bateau, ou même un scientifique qui fait des expériences océanographiques, peut-il être appelé MARIN s'il n'a aucune compétence ou rôle dans la tenue du voyage? J'ai donc tendance à dire que non, ce ne sont pas des marins. Et dans cette question ce ne sont donc pas non plus des astronautes. Et pourtant ça me déchire le coeur car je le voudrais bien :-). Y a-t-il une référence sûre pour connaître leur appellation officielle?
2407patou
2407patou

Messages : 19
Inscrit le : 23/12/2020
Age : 41 Masculin
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas


Mode humour : ON
Forumeur dévoué recherchant dans la bibliothèque galactique le terme le plus approprié pour désigner un "astronaute passager semi-professionnel volant à titre bénévole pour une association multi-culturelle promouvant la bienveillance en cas de rencontre d'un alien"

Falcon 9 (Inspiration4) - KSC - 16.9.2021 - Page 14 Mal_de10
Mode humour : OFF
montmein69
montmein69

Messages : 18496
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


L'apogée du vol sera d'environ 575 km. Ca va être une belle aventure humaine !
Fabien
Fabien

Messages : 6086
Inscrit le : 23/09/2005
Age : 43 Masculin
Localisation : Paris (75)

Revenir en haut Aller en bas


@2407patou a écrit:Bonjour à tous. Très innocemment sur cette question j'ai tendance à faire le parallèle avec la marine. Un passager sur un bateau, ou même un scientifique qui fait des expériences océanographiques, peut-il être appelé MARIN s'il n'a aucune compétence ou rôle dans la tenue du voyage? J'ai donc tendance à dire que non, ce ne sont pas des marins. Et dans cette question ce ne sont donc pas non plus des astronautes. Et pourtant ça me déchire le coeur car je le voudrais bien :-). Y a-t-il une référence sûre pour connaître leur appellation officielle?
Je comprends ce que tu veux dire mais sauf que là il y a des règles reconnues au niveau internationale par la FAI que j'ai citée plus haut et qui stipulent (les règles) la frontière entre l'atmosphère pour simplifier et l'espace cosmique. Pour redite "80 kms ou 100 kms. Pour le reste les marins, les géologues amateurs ou professionnels, Alpinistes, spéléologue etc... il n'y a pas vraiment de distinctions, certes certainement des réglementations ou des lois mais tout cela se passe en dessous* des 80 OU 100kms. Cette frontière revêt d'une loi qui lui est propre. Je suis batelier dans une association de bateliers à Savonnières, personnellement je préfère dire que je fais partie d'une association de bateliers mais certains sont véritablement bateliers a part entière et aguerris. Nous construisons nous mêmes nos bateaux avec les mêmes ou presque technique du temps de la navigation fluviales. Sommes nous marins (d'eau douce), mariniers ou autres. 

*en dessous, ça me rappelle un autre fil FB_reflechi
Papy Domi
Papy Domi

Messages : 2669
Inscrit le : 13/04/2011
Age : 69 Masculin
Localisation : TOURS 37000-PERNAY 37340

Revenir en haut Aller en bas


Prête pour la mise à feu statique !

Falcon 9 (Inspiration4) - KSC - 16.9.2021 - Page 14 Scre2055

_________________
Blog sur le suivi du développement d'Orion
Wakka
Wakka
Admin
Admin

Messages : 25337
Inscrit le : 10/07/2008
Age : 61 Masculin
Localisation : Orvault 44

http://developpement-orion.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas


^^ En complément

https://twitter.com/cbs_spacenews/status/1437024347252723714?s=20
AlexSSC
AlexSSC

Messages : 1622
Inscrit le : 22/02/2020
Age : 23 Masculin
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas


Fabien
Fabien

Messages : 6086
Inscrit le : 23/09/2005
Age : 43 Masculin
Localisation : Paris (75)

Revenir en haut Aller en bas


Pour le moment les dernières info donne un lancement au plus tôt le 15 sept à 20h00 EDT, soit le 16 sept 00h00 UTC avec une fenêtre de tir de 24h.
Cependant celle ci sera réduite à 5h 3 jours avant le lancement.

J'avoue ne pas bien comprendre pourquoi SpaceX n'arrive pas à fournir une heure précise si près de la date, quel peut en être la raison ?

Mustard
Mustard
Admin
Admin

Messages : 29753
Inscrit le : 16/09/2005
Age : 52 Masculin
Localisation : Rouen/Normandie

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


@Mustard a écrit:
J'avoue ne pas bien comprendre pourquoi SpaceX n'arrive pas à fournir une heure précise si près de la date, quel peut en être la raison ?

Je ne pense pas que SpaceX n'arrive pas à fournir une heure précise. Comme ils n'ont pas de contrainte de plan orbital imposé, ils peuvent lancer quand ils le veulent et je pense que ce sont en partie les conditions météorologiques les plus favorables qui vont décider du créneau de lancement, pour éviter d'avoir à faire plusieurs tentatives.
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 23420
Inscrit le : 16/08/2009
Age : 47 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


@David L. a écrit:
@Mustard a écrit:
J'avoue ne pas bien comprendre pourquoi SpaceX n'arrive pas à fournir une heure précise si près de la date, quel peut en être la raison ?

Je ne pense pas que SpaceX n'arrive pas à fournir une heure précise. Comme ils n'ont pas de contrainte de plan orbital imposé, ils peuvent lancer quand ils le veulent et je pense que ce sont en partie les conditions météorologiques les plus favorables qui vont décider du créneau de lancement, pour éviter d'avoir à faire plusieurs tentatives.

Vu le début de la fênetre actuellement annoncé à 20h00 côte Est des USA (et 17h côté Ouest), je me demande si l'objectif n'est pas plutôt d'avoir une heure de grande écoute au pays. Cette mission a avant tout un objectif médiatique, c'est pour une mission caritative ne l'oublions pas.
Mustard
Mustard
Admin
Admin

Messages : 29753
Inscrit le : 16/09/2005
Age : 52 Masculin
Localisation : Rouen/Normandie

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


Quelques éléments de réflexion sur cette mission, que SpaceX semble avoir inscrite à son programme pour trois raisons :

          - donner à la capsule Dragon, pour la première fois, une utilisation autre que celles liées aux besoins de la NASA ; de la même façon que la Falcon 9 a été créée pour répondre à la demande de transport de fret et d'équipages de la NASA, et qu'elle a ensuite servi pour le lancement de charges utiles commerciales de clients privés ainsi que pour Starlink, il fallait que la capsule Dragon fasse autre chose que d'apporter à l'ISS des équipements et des hommes ; dans le cadre du New Space, des partenariats public - privé, il est nécessaire que chaque matériel utilisé dans le cadre de ces contrats ait des utilisations purement privées ; c'est d'autant plus important que l'ISS n'est pas éternelle et que l'on ne peut pas totalement exclure qu'elle ait une défaillance majeure prématurée ; Dragon doit pouvoir survivre à la mort de l'ISS ;

          - positionner SpaceX sur ce que l'on appelle d'une façon un peu malheureuse le "tourisme spatial", afin de ne pas laisser ce créneau commercial et de communication à ses concurrents tels que Blue Origin ;
 
          - impliquer la société civile dans l'activité spatiale en prévision du recrutement de colons vers Mars, ce qui suppose déjà que soient surmontées les réticences culturelles des gens à monter à bord d'une fusée. 

Dans le débat sur l'utilité de cette mission que nous avons eu jusqu'à présent sur ce fil, je sens quelques réticences, conscientes ou inconscientes, même de la part de ceux qui sont bien disposés à l'égard de SpaceX. Cette mission s'accompagne de beaucoup de communication. L'objectif caritatif est sérieux, mais ne pouvait-il pas être atteint par d'autres moyens ? Bien sûr, le programme scientifique et technique de cette mission est limité, il est sans commune mesure avec ce qui se fait à bord de l'ISS. La mission, qui ne dure que trois jours, a un bilan carbone, cela apparemment un peu pour satisfaire l'ego de quelques personnes. Bref, même si on n'est pas contre, on est tenté de se dire que ce n'est pas ce que SpaceX fait de plus important, et que "vivement la mission suivante" vers l'ISS, ou le vol du Starship.

Toutefois, la mission a un autre intérêt, qui est de tester les réactions d'humains à peu près ordinaires dans l'espace. Seuls, sans astronautes professionnels auprès d'eux, sans l'approche sécurisante d'une grande station spatiale habitée en permanence. Je ne suis pas sûr que tout le monde ait compris à quel point c'est nouveau et risqué. Car il ne faut pas se contenter de la réponse : de toute façon le vaisseau Dragon fonctionne de manière automatique. Ce type de réponse technicienne occulte l'essentiel, qui est la dimension psychologique. 

Jusqu'à présent, tous les vols de touristes avaient eu pour destination une station. Jusqu'à présent, ils n'étaient que le complément du transport d'équipages professionnels qui avaient fort à faire. Or, les passagers d'Inspiration 4 ne sont pas sur des strapontins, comme les touristes de Soyouz durant la première décennie de l'ISS, mais sur les sièges principaux, et il leur appartient, et à eux seuls, de donner sens à la mission.

Vous allez me dire : trois jours, c'est court, ils n'auront pas le temps de stresser. Oui, mais je ne crains pas qu'ils stressent pendant la mission, cela ne se produira très probablement pas. Je pense que l'enjeu essentiel de cette mission, c'est leur réaction psychologique dans les semaines, les mois, les années suivant leur retour sur Terre.

La plupart des études sur la psychologie de l'humain dans l'espace se concentrent sur la question des vols de très longue durée, et cela depuis les années 1970, lorsque l'envoi d'équipages sur Mars est devenu l'objectif (ce n'est pas parce que l'objectif Mars a été sans cesse repoussé qu'il n'a pas eu d'effet structurant sur la conception des programmes préparatoires et sur l'idée que l'on se fait de la présence humaine dans l'espace depuis des décennies). 

Du coup, on n'a peut-être pas suffisamment étudié la question de l'impact psychologique des vols de très courte durée. Alors que l'on aurait eu beaucoup de raisons de le faire.

Gagarine. Il n'a jamais revolé. Il savait qu'il ne revolerait pas. Il n'avait volé que deux heures dans l'espace. Il semblerait qu'il ait eu beaucoup de mal à supporter cela. Certains disent même que cette difficulté de "l'après" serait à mettre en relation avec sa disparition prématurée dans un accident d'un avion qu'il pilotait.

Les astronautes d'Apollo, eux aussi, n'ont pas très bien vécu la brièveté de leur passage sur la Lune. Quand c'est bref, il y a ce que l'on réussit, mais aussi ce que l'on ne réussit pas, et des décennies de regrets ensuite. Certains, en levant la tête vers la Lune certaines nuits, avaient du mal à réaliser qu'ils y étaient allés. Toutes ces tâches enchaînées à toute vitesse, le nez sur le guidon (ou sur le tableau de bord), en étant plus ou moins en forme (parce qu'il y a des jours "avec" et des  jours "sans", et ça peut aussi arriver pendant le vol) et puis le redécollage, sans avoir eu le temps de réaliser ce qu'ils étaient en train de faire, ceci pouvant rétrospectivement interroger le sens de leur long entraînement.

Je pense que l'on peut aussi se référer à ce que ressentent les athlètes pendant et après les compétitions Olympiques (cf. certaines émotions exprimées par des athlètes français à Tokyo récemment), ou ce qui peut traverser l'esprit d'un chacun après les épreuves du bac, un concours ou un entretien professionnel décisif, concernant une opportunité qui ne se représentera pas deux fois.

Les images que nous voyons nous montrent un équipage soudé, motivé, prêt à accomplir sa mission, et maîtrisant parfaitement les éléments de langage pour en donner le sens. Toutefois, le problème pour eux est que cette mission qu'ils ont tant de fois vécu en pensée arrive dans à peine plus de deux jours, et que dimanche prochain, tout sera terminé, le soufflé sera retombé. Le risque, si près de l'échéance, est que s'opère une dissociation entre les paroles qu'ils prononcent et leurs pensées intimes. Et que cela s'accentue après le retour. 

Certes, ils auront, je l'imagine, un gros "service après-vente" à accomplir, mais ce sera surtout de l'intendance (les suites de la collecte de fonds pour Saint-Jude, les lettres de remerciement, les conférences où ils répéteront sans cesse le même laïus...) Ils auront connu la notoriété mondiale, et ils retomberont en quelques mois dans l'anonymat. Ce ne sera pas forcément facile à vivre. Ils vivaient depuis des mois avec la perspective du vol spatial devant eux, et dès dimanche soir, cette perspective aura disparu. Car si l'espace va se démocratiser, leur chance d'y repartir dans les cinq prochaines années voire au-delà me paraît faible. Sauf éventuellement pour émigrer sur Mars, ce qui n'est pas forcément attractif pour eux, et de toute façon nous n'en sommes pas là. 

Tout cela pour dire que le devenir de ces quatre personnes au-delà de leur vol est en fait très important pour la conquête spatiale. Aller dans l'espace et en revenir est une chose, mais se sentir durablement bien dans sa peau après l'avoir fait en est une autre. Et c'est pourtant aussi sur ce terrain que se joue l'avenir de l'humain dans l'espace. A suivre au-delà de ce vol, dans les prochaines années, donc.
PierredeSedna
PierredeSedna
Donateur
Donateur

Messages : 2088
Inscrit le : 24/08/2017
Age : 62 Masculin
Localisation : Région Ile-de-France

Revenir en haut Aller en bas


https://twitter.com/inspiration4x/status/1437192622532186116?s=20
jassifun
jassifun

Messages : 2094
Inscrit le : 07/06/2007
Age : 34 Féminin
Localisation : Baden Baden

Revenir en haut Aller en bas

Page 14 sur 28 Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15 ... 21 ... 28  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum