[NASA] Enquête décennale d'astrophysique pour les années 2020

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Bonjour,

Un article de Jeff Foust nous apprend que la NASA vient de publier son enquête décennale pour l'astrophysique:
https://spacenews.com/astrophysics-decadal-survey-recommends-a-program-of-flagship-space-telescopes/

Dans les grandes lignes:

 - La première mission phare qui émergerait de ce nouveau programme est un télescope spatial de six mètres de diamètre conçu pour des observations dans les longueurs d'onde ultraviolette, visible et infrarouge. Ce télescope ferait la synthèse des concepts LUVOIR et HABEX. Le concept recommandé par l'enquête coûterait environ 11 milliards de dollars, similaire au télescope spatial James Webb après prise en compte de l'inflation. Les travaux commenceraient à la fin de cette décennie après plusieurs années de travail pour mûrir le concept de mission et les technologies clés.

- Le rapport a recommandé que, cinq ans après le démarrage du nouveau grand télescope spatial, la NASA commence des études de missions phares dans l'infrarouge lointain et les rayons X, chacune avec des coûts estimés entre 3 et 5 milliards de dollars. Ces concepts sont similaires aux deux autres études de mission financées par la NASA pour soutenir l'enquête décennale, l'observatoire Lynx X-Ray et le télescope spatial Origins.

- L'enquête recommande à la NASA de poursuivre une série de missions de sondes de classe moyenne. De telles missions, coûtant jusqu'à 1,5 milliard de dollars chacune et lancées une fois par décennie, combleraient un écart entre les missions phares les plus chères et les missions d'astrophysique de classe Explorer plus petites que la NASA lance toutes les quelques années. Ce serait similaire à la ligne de missions New Frontiers du programme de science planétaire de la NASA.

- En astronomie au sol, l'enquête recommande que la National Science Foundation(NSF) finance le développement des télescopes Magellan et TMT. Le rapport recommande à la NSF d'investir environ 800 millions de dollars dans chaque télescope en échange d'au moins 25 % du temps d'observation.

- En radioastronomie, le rapport a appelé la NSF à commencer des études pour le Next Generation Very Large Array, un observatoire radio qui remplacerait finalement le Very Large Array au Nouveau-Mexique. Ces études soutiendraient la construction de l'observatoire de 3,2 milliards de dollars à partir de la fin de la décennie.

- En plus de soutenir de grands observatoires terrestres et spatiaux, l'enquête décennale a souligné la nécessité d'investir dans ce qu'elle a appelé des « activités fondamentales », allant du soutien aux chercheurs en début de carrière au financement de modes d'exploitation plus durables des installations. Le rapport a mis un accent particulier sur les questions concernant l'état de la profession, telles que la façon de retenir plus d'étudiants pour étudier l'astrophysique face aux menaces posées par le changement climatique et les mégaconstellations satellitaires.
Choros
Choros

Messages : 415
Inscrit le : 31/08/2021
Age : 41 Masculin
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas


Comparatif des trois observatoires géants en cours de construction :

[NASA] Enquête décennale d'astrophysique pour les années 2020 Tmthaw10
Fabien
Fabien

Messages : 6399
Inscrit le : 23/09/2005
Age : 44 Masculin
Localisation : Paris (75)

Revenir en haut Aller en bas


Choros a écrit:Bonjour,

Un article de Jeff Foust nous apprend que la NASA vient de publier son enquête décennale pour l'astrophysique:
https://spacenews.com/astrophysics-decadal-survey-recommends-a-program-of-flagship-space-telescopes/

Dans les grandes lignes:

 - La première mission phare qui émergerait de ce nouveau programme est un télescope spatial de six mètres de diamètre conçu pour des observations dans les longueurs d'onde ultraviolette, visible et infrarouge. Ce télescope ferait la synthèse des concepts LUVOIR et HABEX. Le concept recommandé par l'enquête coûterait environ 11 milliards de dollars, similaire au télescope spatial James Webb après prise en compte de l'inflation. Les travaux commenceraient à la fin de cette décennie après plusieurs années de travail pour mûrir le concept de mission et les technologies clés.

- Le rapport a recommandé que, cinq ans après le démarrage du nouveau grand télescope spatial, la NASA commence des études de missions phares dans l'infrarouge lointain et les rayons X, chacune avec des coûts estimés entre 3 et 5 milliards de dollars. Ces concepts sont similaires aux deux autres études de mission financées par la NASA pour soutenir l'enquête décennale, l'observatoire Lynx X-Ray et le télescope spatial Origins.

- L'enquête recommande à la NASA de poursuivre une série de missions de sondes de classe moyenne. De telles missions, coûtant jusqu'à 1,5 milliard de dollars chacune et lancées une fois par décennie, combleraient un écart entre les missions phares les plus chères et les missions d'astrophysique de classe Explorer plus petites que la NASA lance toutes les quelques années. Ce serait similaire à la ligne de missions New Frontiers du programme de science planétaire de la NASA.

- En astronomie au sol, l'enquête recommande que la National Science Foundation(NSF) finance le développement des télescopes Magellan et TMT. Le rapport recommande à la NSF d'investir environ 800 millions de dollars dans chaque télescope en échange d'au moins 25 % du temps d'observation.

- En radioastronomie, le rapport a appelé la NSF à commencer des études pour le Next Generation Very Large Array, un observatoire radio qui remplacerait finalement le Very Large Array au Nouveau-Mexique. Ces études soutiendraient la construction de l'observatoire de 3,2 milliards de dollars à partir de la fin de la décennie.

- En plus de soutenir de grands observatoires terrestres et spatiaux, l'enquête décennale a souligné la nécessité d'investir dans ce qu'elle a appelé des « activités fondamentales », allant du soutien aux chercheurs en début de carrière au financement de modes d'exploitation plus durables des installations. Le rapport a mis un accent particulier sur les questions concernant l'état de la profession, telles que la façon de retenir plus d'étudiants pour étudier l'astrophysique face aux menaces posées par le changement climatique et les mégaconstellations satellitaires.

Pour que Luvoir A ou B voit le jour, faut-il encore que le JWST fonctionne parfaitement. Si ça n'est pas le cas, il sera peu probable que la Nasa choisisse l'un ou l'autre des deux concepts...toutefois très alléchants.
avatar
Niman1992

Messages : 230
Inscrit le : 11/01/2020
Age : 54 Masculin
Localisation : Ouest de la France

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum