La Nasa avait trouvé de la vie sur Mars...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


=> http://www.cnn.com/2007/TECH/01/07/mars.life.ap/index.html

WASHINGTON (AP) -- Two NASA space probes that visited Mars 30 years ago may have found alien microbes on the Red Planet and inadvertently killed them, a scientist is theorizing.

The Viking space probes of 1976-77 were looking for the wrong kind of life, so they didn't recognize it, a geology professor at Washington State University said.

Dirk Schulze-Makuch presented his theory in a paper delivered at a meeting of the American Astronomical Society in Seattle, Washington.

The paper was released Sunday.

Based on a more expansive view of where life can take root, the paper's findings may prompt NASA to look for a different type of Martian life when its next spacecraft to visit Mars is launched later this year, one of the space agency's top scientists said.

Last month, scientists excitedly reported that new photographs of Mars showed geologic changes that suggest water occasionally flows there -- the most tantalizing sign that Mars is hospitable to life.

In the 1970s, the Viking mission found no signs of life.

But it was looking for Earth-like life, in which salt water is the internal liquid of living cells.

Given the cold dry conditions of Mars, life could have evolved on Mars with the key internal fluid consisting of a mix of water and hydrogen peroxide, said Schulze-Makuch.

That's because a water-hydrogen peroxide mix stays liquid at very low temperatures, or -68 degrees Fahrenheit, and doesn't destroy cells when it freezes. It can suck water vapor out of the air.

The Viking experiments of the 1970s wouldn't have noticed hydrogen peroxide-based life and, in fact, would have killed it by drowning and overheating the microbes, said Schulze-Makuch.

One Viking experiment seeking life on Mars poured water on soil. That would have essentially drowned hydrogen peroxide-based life, he said. And different experiment heated the soil to see if something would happen which would have baked Martian microbes.

"The problem was that they didn't have any clue about the environment on Mars at that time," Schulze-Makuch said. "This kind of adaptation makes sense from a biochemical viewpoint."

Even Earth has something somewhat related. He points to an Earth bug called the bombardier beetle that produces a boiling-hot spray that is 25 percent hydrogen peroxide as a defense weapon.

Schulze-Makuch acknowledges he can't prove that Martian microbes exist, but given the Martian environment and how evolution works, "it makes sense."

In recent years, scientists have found life on Earth in conditions that were once thought too harsh, such as an ultra-acidic river in Spain and ice-covered lakes in Antarctica.

Schulze-Makuch's research coincides with work being completed by a National Research Council panel nicknamed the "weird life" committee. The group worries that scientists may be too Earth-centric when looking for extraterrestrial life.

The problem for scientists is that "you only find what you're looking for," said Penn State University geosciences professor Katherine Freeman, a reviewer of the NRC work.

A new NASA Mars mission called Phoenix is set for launch this summer, and one of the scientists involved said he is eager to test the new theory about life on Mars.

However, scientists must come up with a way to do that using the mission's existing scientific instruments, said NASA astrobiologist and Phoenix co-investigator Chris McKay.

He said the Washington State scientist's paper piqued his interest.

"Logical consistency is nice, but it's not enough anymore," McKay said.

Other experts said the new concept is plausible, but more work is needed before they are convinced.

"I'm open to the possibility that it could be the case," said astrobiologist Mitch Sogin of the Marine Biological Lab in Woods Hole, Massachusetts.

A member of the National Research Council committee, Sogin also cautioned against "just-so stories about what is possible."
Nicholas
Nicholas

Messages : 149
Inscrit le : 27/12/2006
Age : 40 Masculin
Localisation : LFST - LFGC

http://volodimer.org

Revenir en haut Aller en bas


A vrai dire ça "sent" la justifiaction de PHOENIX....
Ce n'est pas la première que la NASA nous fait le "coup"
Rappelons nous l'affaire des "bactéries martiennes" contenues dans une météorite tombée en Antarctique...
Bref ce que l'on sait de Viking aujourd'hui c'est qu'un des détecteurs d'une expérience fut saturé,mais par quoi?
Et de se dire déjà à ,l'époque que l'on peut tout conclure,tout et son inverse...
Réaction chimique ou biologique?
Plus que surement la première option...
Mais bon après ça comment justifier une exploration Martienne...?
En y cherchant la vie,ce qui intéressera le public,et,fera pression sur le Sénat pour dégager les budgets...
Non,pour moi la vie n'existe pas ailleurs dans le système Solaire...
Mais ailleurs qui sait? ;)
astroman
astroman

Messages : 1007
Inscrit le : 25/02/2006
Age : 53 Masculin
Localisation : Région Parisenne

Revenir en haut Aller en bas


En fait la vie est plus fragile qu'il n'en parait et il n'y a qu'à voir les espèces qui disparaissent chaque année sur terre, mais j epense qu'il reste toujours des souches dans des poches pour subsister.
De la à dire que la vie existe ailleurs jen'ira pas mais ce n'est pas improbable.
Ce qui est sûr c'est que si la vie existe sur Mars ce n'est surement pas en surface mais dans la glace souteraine. Mais meme dans la glace cela me parait pas très adéquat pour le développement d'une vie. Amha sur Mas on ne découvrira au mieux que des traces passées de vie.
Ailleurs on peut penser que certaines lunes de Jupiter ou Saturne peuvent aussi abriter la vie dans l'eau contenu sous leur croute de glace.

Certains coin sur terre que l'on pensait inhabitable nous ont surpris, donc prudence.

Concernant ces traces détectées par Viking que l'on ressort (seulement) maintenant je suis de ton avis et la Nasa nous refait le coup que tu cites.
Mustard
Mustard
Admin
Admin

Messages : 28710
Inscrit le : 16/09/2005
Age : 51 Masculin
Localisation : Rouen/Normandie

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


On peut rajouter que la NASA ressort le coup de l'expérience de Viking assez régulièrement...
Space Opera
Space Opera
Modérateur
Modérateur

Messages : 12329
Inscrit le : 27/11/2005
Age : 47 Masculin
Localisation : France

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


@Mustard a écrit:Certains coin sur terre que l'on pensait inhabitable nous ont surpris, donc prudence.

Tout a fait, certaines bactéries dites éxtremophiles peuvent vivrent dans des environnements forts peu acueillants : pH très acide ou très basique, Température très chaude (+de 100°) ou très froides (-de0°), force osmotique énorme, sans O2 etc ...

Les espèces animales et végétales qui disparraissent sont les victimes de l'Homme qui modifie leur environnement en quelques années alors qu'elles se sont adaptées en des millions d'années à leur habitat naturel.

Je pense qu'il peut y avoir de la vie sur Mars ou ailleur dans le système solaire... ou pas. Faut voir de plus près !
antoine34
antoine34

Messages : 334
Inscrit le : 07/08/2006
Age : 38 Masculin
Localisation : San Diego, CA

Revenir en haut Aller en bas


Cela me fait penser à ce rapport publié fin 2006 sur les nouvelles espèces trouvées dans les fonds marins, notamment sous des températures records de 407° !

Quelques images :

http://www.coml.org/medres/highlights2006/highlights2006_images.htm

Alors qui sait... Notre système solaire (sans même aller plus loin) n'a pas fini de nous étonner.
shuttlegirl
shuttlegirl

Messages : 483
Inscrit le : 30/12/2006
Age : 54 Féminin
Localisation : Bruxelles

http://www.catherinekepler.com

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Revenir en haut Aller en bas


Je pense que si la vie existe sur Terre, elle peut bien aussi exister ailleurs, sous d'autres formes...
Aragatz
Aragatz

Messages : 3258
Inscrit le : 23/09/2005
Age : 42 Féminin
Localisation : Côte Atlantique

http://www.welcomeintospace.com/

Revenir en haut Aller en bas

La Nasa avait trouvé de la vie sur Mars... Empty Qu'est-ce que "la vie"

Message le Lun 8 Jan 2007 - 20:23


Le problème dans de nombreux débats sur la vie ailleurs que sur terre, c'est déjà la difinition de ce qu'on entend par "vie"... Car c'est loind'être aussi évident qu'il n'y parait !

ex : les virus qui sont des "organismes" très simples mais ils ne "vivent" qu'en parasitant des organismes plus évolués.


Certes, on trouve des formes de vie (et pas seulement des formes primitives) dans des conditions extrêmes sur terre mais elles sont souvent en relation avec d'autres qui vivent dans des conditions plus classiques (cas des "fumeurs noirs" des grands fonds). Les interrelations sur terre sont telles qu'il est difficile de savoir ce qui pourrait advenir dans des millieux plus isolés. Même si cet isolement peut être plus relatif qu'on ne le croirait : j'ai entendu par une personne qui n'a rien de farfelu qu'une expérience menée sur Mir (si quelqu'un a des infos, je suis d'ailleurs intéressé) a montré que des lichens exposés au vide spatial et à ses radiations (même modérées, vu l'altitude somme toute limitée) avaient repris leur croissance une fois ramenés sur terre...

Le problème pour imaginer à quoi pourrait raisonnablement ressembler une vie extra-terrestre, c'est l'absence de modèles clairs. Car sur terre, les millieus actuels n'ont pas grand chose à voir avec ceux dans lesquels est apparue la vie. Et les milliards d'années d'évolution ont gommé les formes les plus primitives ; même une bactérie est déjà un organisme très complexe.

Il n'est pas évident de définir ce que serait une forme de "vie" vraiment primitive et comme le relevait un scientifique : c'est difficile de trouver quand on ne sait pas ce qu'on cherche...

Mais ce n'est pas un argument pour ne pas chercher, au contraire : il FAUT explorer et découvrir tous ces mondes différents, étudier leur composition, formation, leur fonctionnement, leur évolution... Rester les yeux grands ouverts :eeks: pour découvrir l'inattendu, l'inimaginé, les surprises. Et peut être que c'est justement en explorant d'autres millieux que ceux qui existent sur terre que nous pourront commencer à définir un peu mieux la "vie".

Spacedreamer
spacedreamer
spacedreamer

Messages : 283
Inscrit le : 18/12/2006
Age : 50 Masculin
Localisation : 49,3N-4,03E

Revenir en haut Aller en bas


Meme si on peut penser que la vie n'existe pas sur Mars on peut surtout espérer trouver des traces de vie passée à l'époque où l'eau y coulait à sa surface. Si vie il y a eu sur Mars c'est à cette période qu'on en trouvera des traces.
Mustard
Mustard
Admin
Admin

Messages : 28710
Inscrit le : 16/09/2005
Age : 51 Masculin
Localisation : Rouen/Normandie

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


@spacedreamer a écrit:Le problème pour imaginer à quoi pourrait raisonnablement ressembler une vie extra-terrestre, c'est l'absence de modèles clairs. Car sur terre, les millieus actuels n'ont pas grand chose à voir avec ceux dans lesquels est apparue la vie. Et les milliards d'années d'évolution ont gommé les formes les plus primitives ; même une bactérie est déjà un organisme très complexe.

L'utilisation de matériel génétique type ADN ou ARN par la vie et aujourd'hui considéré comme "universel". Toute vie connue en est composée ; même les virus qui sont à la limite de la vie.

Des bactéries agées de quelques 3,5.10^9 années nous ont laissé de formidables traces de leur passage sous forme de stromatolites . Reste tout de même 2 à 3.10^9 années de flou pour remonter jusqu'à la création de la terre...

On peut citer les expérimentations de Miller dans les années 50 qui peuvent donner des indications sur comment est apparue la vie sur Terre.

Enfin voila ... sur terre quoi. Il faut vraiment qu'on y aille sur ces planètes et satellites !!

:face:
antoine34
antoine34

Messages : 334
Inscrit le : 07/08/2006
Age : 38 Masculin
Localisation : San Diego, CA

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Revenir en haut Aller en bas


J'ai une question un peu hors sujet mais quelle différence y a-t-il entre un virus et une bactérie ? les 2 sont elles vivantes ? de même tailles ?
Mustard
Mustard
Admin
Admin

Messages : 28710
Inscrit le : 16/09/2005
Age : 51 Masculin
Localisation : Rouen/Normandie

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Revenir en haut Aller en bas


J'ajouterais qu'un virus est très simple : une capsule protéique + du matériel génétique (adn ou arn, simple ou double brin, circulaire ou pas) + pour certains une enveloppe tout autour.

Un virus est beaucoup plus petit qu'une bactérie, on parle de particuule virale.

Il infecte une cellule qui intègre son génome, il détourne la machinerie cellulaire de synthèse protéique pour fabriquer d'autres virus.

Une bactérie, c'est une cellule presque comme les autres mis à part qu'elle n'a pas de noyau en son sein qui protège son matériel génétique (adn).

Les bactéries sont très intéressantes car en fonction de leur espèce, elles tirent leur energie de plein de sources différentes ! (matière organique, minérale, oxygène, méthane, lumière ...)
antoine34
antoine34

Messages : 334
Inscrit le : 07/08/2006
Age : 38 Masculin
Localisation : San Diego, CA

Revenir en haut Aller en bas


ok. Merci pour vos réponses qui m'éclairent bien.
Mustard
Mustard
Admin
Admin

Messages : 28710
Inscrit le : 16/09/2005
Age : 51 Masculin
Localisation : Rouen/Normandie

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


une suite en francais, y'aurai visiblement eu des ratés dans les analyses
des viking

Article

Les deux sondes Viking de la Nasa pourraient avoir découvert et détruit par ignorance des organismes martiens lors de leur mission d'exploration il y a trente ans. Telle est la thèse avancée par deux astrobiologistes lors de la conférence de la Société américaine d'astronomie, qui se clôt ce mercredi à Seattle.

Dirk Schulze-Makuch et son collègue Joop Houtkooper de l'université Justus-Liebig à Giessen en Allemagne partent de l'hypothèse que Mars abrite des micro-organismes qui utilisent un mélange d'eau et de peroxyde d'hydrogène (H2O2) comme fluide interne. Un tel mélange présenterait plusieurs avantages dans l'environnement très froid et sec de Mars, expliquent-ils. Selon sa concentration dans l'eau, le H2O2 reste liquide à une température de -56,5°C. En outre le peroxyde d'hydrogène a la propriété d'attirer la vapeur d'eau se trouvant dans l'atmosphère, une caractéristique vitale sur la planète rouge où l'eau liquide est rare.

Erreur fatale

Les deux astrobiologistes relèvent également que les expérimentations utilisées par les scientifiques de la mission Viking pourraient avoir détruit les micro-organismes martiens. Les scientifiques qui travaillaient sur les sondes Viking dans les années 70 ne cherchaient pas des micro-organismes dépendant de H2O2 car à cette époque-là personne ne savaient qu'ils pouvaient exister. L'eau versée sur les échantillons de sol martien aurait été fatale à des organismes dont le métabolisme dépendrait du H2O2 en les noyant ou en provoquant leur combustion, une hypothèse appuyée par les résultats chimiques d'une série de tests conduits à l'époque, soulignent les deux chercheurs.

"De récentes découvertes sur la Terre de micro-organismes vivant dans des conditions extrêmes ainsi que notre meilleure compréhension de Mars apportent un nouvel éclairage sur les informations récoltées par les sondes Viking", a souligné Dirk Schulze-Makuch dans un résumé de cette présentation publié sur le site internet de l'université de l'Etat de Washington, où il est professeur. Sur la Terre, des microbes dans le sol tolèrent une forte concentration de H2O2 dans leur environnement et les acétobacters, des micro-organismes, utilisent le peroxyde d'hydrogène dans leur métabolisme.

Les recherches sur les "extrêmophiles", des organismes capables de vivre dans des conditions extrêmes — dans les grands fonds marins, par exemple, près de cheminées volcaniques —, ne se sont développées que dans les années 90. La future mission américaine Phoenix d'exploration de Mars, dont le lancement est prévu en août 2007, offre de bonnes chances de vérifier ces hypothèses. Des hypothèses qui suscitent le débat au sein de la communauté scientifique.

source info : tf1

http://tf1.lci.fr/infos/sciences/espace/0,,3379106,00-organismes-martiens-detruits-par-nasa-.html
zx
zx

Messages : 2650
Inscrit le : 02/12/2005
Age : 58 Masculin
Localisation : Loir et Cher

Revenir en haut Aller en bas


@doublemexpress a écrit:
@spacedreamer a écrit:... l'inimaginé ...

J'adore ce terme.

Invention, néologisme ou mot existant !

Néologisme personnel en l'occurence (à moins que ce ne soit une réminiscence inconsciente d'un mot lu/entendu ailleurs) : j'avais failli écrire inimaginable mais ce mot aurait désigné des choses qu'il n'est pas possible d'imaginer. Alors que l'inimaginé est simplement lié au manque de temps ou au hasard ; c'est ce que nous n'avons pas encore imaginé... :drunken:

Spacedreamer
spacedreamer
spacedreamer

Messages : 283
Inscrit le : 18/12/2006
Age : 50 Masculin
Localisation : 49,3N-4,03E

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum