Voyage interstellaire d'exploration avec des robots dotés d'IA

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Giwa a écrit:
Choros a écrit:
550 !  FB_clinoeil
Effectivement ! 
Et c’est encore très peu avant de quitter le nuage d’Oort vers 30 000 UA !FB_oh
Oui, mais 550 UA, c'est environ 82,5 milliards de km.
Soit environ 0,9% d'un année-lumière.
C'est déjà pas si mal pour commencer de manière réaliste.

Choros

Messages : 1220
Inscrit le : 31/08/2021

Revenir en haut Aller en bas


Choros a écrit:

Oui, mais 550 UA, c'est environ 82,5 milliards de km.
Soit environ 0,9% d'un année-lumière.
C'est déjà pas si mal pour commencer de manière réaliste.
1 UA = 8 minute-lumiere
550 UA = 4400 minute-lumiere = 73.33 heure-lumiere = 3,05 jour-lumiere


Dernière édition par noureddine2 le Sam 18 Mar 2023 - 10:29, édité 2 fois
noureddine2
noureddine2

Messages : 260
Inscrit le : 09/03/2011
Age : 54 Masculin
Localisation : maroc

Revenir en haut Aller en bas


Un objectif important serait aussi de mieux connaître cette couronne externe de notre système solaire.
On  peut la traverser rapidement .mais par cette méthode , on a qu’une connaissance parcellaire et on passe rapidement à côté des objectifs que l’on peut croiser le long de la trajectoire comme la sonde New Horizons .
L’autre possibilité serait de se satelliser dans ces régions ….mais les vitesses orbitales sont faibles et cela prendrait beaucoup de temps pour l’exploration, sauf si ce sont des bases orbitales avec radars et télescopes dans l’infra-rouge lointain pour détecter les  nombreux corps froids et obscures qui s’y trouvent , mais très éparpillés 
Une fois ce travail d’investigation fait, des sondes rapides pourraient s’y rendre.
Un travail gigantesque….mais si on a l’intention de forger une civilisation multiplanétaire, il faudrait connaître le mieux possible son propre territoire.

FB_clinoeil
avatar
Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 12757
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 81 Masculin
Localisation : Draguignan

Revenir en haut Aller en bas


Je retiens deux choses de ton post et que j'approuve, il serait judicieux de connaître notre près carré avant de penser à plus loin ; et il serait judicieux de ne pas se contenter de traverser ces zones vite pour un au-delà qui n'aucun sens pour le moment, mais à la place optimiser une prospection d'un robot dans ces zones extrêmes de notre système solaire.  FB_reflechi
Astro-notes
Astro-notes

Messages : 17090
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 81 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas


Astro-notes a écrit:Je retiens deux choses de ton post et que j'approuve, il serait judicieux de connaître notre près carré avant de penser à plus loin ; et il serait judicieux de ne pas se contenter de traverser ces zones vite pour un au-delà qui n'aucun sens pour le moment, mais à la place optimiser une prospection d'un robot dans ces zones extrêmes de notre système solaire.  FB_reflechi
Tout à fait ! Ce sujet aborde une problématique à très long terme et nous ne nous précipitons pas  ….on a le temps…évidemment pas nous à l’échelle individuelle…(pour nous  , Astro-notes , on ne peut qu’en rêver! )  FB_clinoeil
avatar
Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 12757
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 81 Masculin
Localisation : Draguignan

Revenir en haut Aller en bas


Ben oui Giwa rêvons, mais avoue que nous nous sommes régalés depuis nos 14 ou 15 ans d'age !  FB_v
Astro-notes
Astro-notes

Messages : 17090
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 81 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas


Astro-notes a écrit:Ben oui Giwa rêvons, mais avoue que nous nous sommes régalés depuis nos 14 ou 15 ans d'age !  FB_v
Bon, j’avoue !  FB_rire3
Toutefois on extrapolait naïvement un peu trop les progrès de l’aéronautique à l’astronautique en se voyant en chair et en os sur Mars avant le fameux AN 2000 ! 
Bon , d’accord , des progrès plus importants ont eu lieu dans d’autres domaines….mais aussi certains mouvements rétrogrades qu’on croyait pour toujours appartenir au passé révolu. FB_colere1
avatar
Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 12757
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 81 Masculin
Localisation : Draguignan

Revenir en haut Aller en bas


Colère
Astro-notes
Astro-notes

Messages : 17090
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 81 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas


@Astro-notes Pour moi, ce n’est même plus de la colère….mais de l’ahurissement de voir certaines dérives actuelles. 
Le pire ,c’est que que ces gens rétrogrades utilisent pour arriver à leur fin tous les progrès technologiques que la Science nous apporte….tout en la niant: une schizophrénie collective !
avatar
Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 12757
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 81 Masculin
Localisation : Draguignan

Revenir en haut Aller en bas


Sur ce, revenons à nos voyages interstellaires !
Même en se débarrassant des humains  FB_clinoeil à la longévité trop courte, la problématique reste complexe.
Donc cela ne peut être mis au point que très progressivement avec des progrès technologiques très importants et autant commencer par des étapes successives par notre propre système solaire périphérique…notre futur banlieue solaire. 
Donc d’abord la ceinture de Kuiper avec par exemple une visite à Sedna !  @PierredeSedna qu’en pensez-vous ? 
Après le grand bond jusqu’au nuage d’Oort, principalement entre 20 000 et 30 000 ua
mais dont certains astéroïdes peuvent s’éloigner à plus de 100 000 ua (certains de ces astéroïdes sur des orbites très elliptiques seront nos futures comètes )
….et là, nous sommes entre une et deux années- lumière et à plus du quart de la distance qui nous sépare de Proxima du Centaure.
Et enfin nous quittons notre puits gravitationnel pour celui du Système Alpha Centauri avec peut-être son propre nuage d’Oort….un continuum !


Dernière édition par Giwa le Lun 20 Mar 2023 - 11:38, édité 1 fois
avatar
Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 12757
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 81 Masculin
Localisation : Draguignan

Revenir en haut Aller en bas


Giwa a écrit:
Donc d’abord la ceinture de Kuiper avec par exemple une visite à Sedna !  @PierredeSedna qu’en pensez-vous ? 
Après le grand bond jusqu’au nuage d’Oort, principalement entre 20 000 et 30 000 al, mais dont certains astéroïdes peuvent s’éloigner à plus de 100 000 al ( certains de ces astéroïdes sur des orbites très elliptiques seront nos futures comètes )
….et là, nous sommes entre une et deux années- lumière et à plus du quart de la distance qui nous sépare de Proxima du Centaure.
Et là nous quittons notre puits gravitationnel pour celui du Système Alpha Centauri avec peut-être son propre nuage d’Oort….un continuum !
tu veux dire UA unité astronomique .
+1 tu as déjà corrigé


Dernière édition par noureddine2 le Mar 21 Mar 2023 - 11:07, édité 1 fois
noureddine2
noureddine2

Messages : 260
Inscrit le : 09/03/2011
Age : 54 Masculin
Localisation : maroc

Revenir en haut Aller en bas


J
noureddine2 a écrit:
Giwa a écrit:
Donc d’abord la ceinture de Kuiper avec par exemple une visite à Sedna !  @PierredeSedna qu’en pensez-vous ? 
Après le grand bond jusqu’au nuage d’Oort, principalement entre 20 000 et 30 000 al, mais dont certains astéroïdes peuvent s’éloigner à plus de 100 000 al ( certains de ces astéroïdes sur des orbites très elliptiques seront nos futures comètes )
….et là, nous sommes entre une et deux années- lumière et à plus du quart de la distance qui nous sépare de Proxima du Centaure.
Et là nous quittons notre puits gravitationnel pour celui du Système Alpha Centauri avec peut-être son propre nuage d’Oort….un continuum !
tu veux dire UA unité astronomique .
+1 tu as corigé
Avec ma lenteur habituelle ! Je ne suis pas Lucky Luke  FB_langue2
avatar
Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 12757
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 81 Masculin
Localisation : Draguignan

Revenir en haut Aller en bas


Giwa a écrit:Sur ce, revenons à nos voyages interstellaires !
Même en se débarrassant des humains  FB_clinoeil à la longévité trop courte, la problématique reste complexe.
il faut penser à l'exploitation minière des astéroïdes , chercher aussi du carburant pour les vaisseaux spatiaux,
noureddine2
noureddine2

Messages : 260
Inscrit le : 09/03/2011
Age : 54 Masculin
Localisation : maroc

Revenir en haut Aller en bas


noureddine2 a écrit:
Giwa a écrit:Sur ce, revenons à nos voyages interstellaires !
Même en se débarrassant des humains  FB_clinoeil à la longévité trop courte, la problématique reste complexe.
il faut penser à l'exploitation minière des astéroïdes , chercher aussi du carburant pour les vaisseaux spatiaux,
Effectivement ! Même si cela élargit notre sujet hors des voyages intersidéraux ,il faut bien se rendre compte que les vaisseaux intersidéraux ne pourront être construits que sur la base de l’expérience que nous pourrons avoir acquis sur ceux antérieurs nécessaires à l’exploitation des ressources du système solaire périphérique. Nous sommes alors  dans le futur antérieur aux véritables vaisseaux intersidéraux actifs et non simplement à des objets qui vont devenir dans quelques temps inactifs , lancés sur des trajectoires hyperboliques qui les conduisent dans le milieu intersidéral. Çà ,c’est déjà réalisé  !
avatar
Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 12757
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 81 Masculin
Localisation : Draguignan

Revenir en haut Aller en bas


Pour revenir au sujet de ces vaisseaux interstellaires, qui peuvent être plusieurs et former une flottille pour s’entraider et augmenter la probabilité de réussite, il devrait y avoir dans ces vaisseaux des chaloupes de débarquement ( atterrisseurs) à propulsion chimique (permettant des poussées plus fortes dans les champs de gravitation)  , par exemple à l l’hydrox (2H2 et O2) obtenu à partir de la glace d’eau des comètes du nuage d’Oort et stockés sous forme solide , durant le voyage sous les basses températures que peuvent prendre des réservoirs dans le milieu intersidéral.
Je sais que tout çà fait un peu Hard SF, mais c'est un peu le sujet choisi qui l'impose ! FB_clinoeil
avatar
Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 12757
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 81 Masculin
Localisation : Draguignan

Revenir en haut Aller en bas


Vous avez sans doute remarqué que je traite ce sujet sans considération sur les raisons qui peuvent conduire à de tels voyages et sans faire appel aux fameux trous de vers ou à des des vitesses supra luminiques qui d’ailleurs tels les hypothètiques tachyons nous feraient repartir vers le passé avec tous les problèmes métaphyques qui en découlent. Disons que je veux limiter le sujet ! FB_clinoeil
Sur ce et à bonne entendeur -comme on dit- reprenons notre discussion à bâtons rompus !
Abordons les fonctions et le matériel (on pourrait dire les organes) d’un tel vaisseau interstellaire…


La première  à prendre en compte en dehors de son cerveau IA est la fonction Énergie.
Il me semble qu’un système hybride serait nécessaire faisant appel aussi bien à l’énergie nucléaire de fission que celle de fusion et accessoirement à l’énergie solaire ( disons plus généralement stellaire) et à l’énergie chimique.
On développera cela dans des posts à venir….
avatar
Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 12757
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 81 Masculin
Localisation : Draguignan

Revenir en haut Aller en bas


Commençons par les générateurs thermoélectriques à radio-isotopes dont la maintenance est réduite qui peuvent servir à tout le matériel de veille et de surveillance pendant le trajet et qui pourront être rechargés sur des épisodes de longue durée au moyen de robots à partir de la centrale nucléaire à fission présente dans le vaisseau.
Ensuite évidemment cette centrale nucléaire à fission fournissant la puissance électrique principale au fonctionnement des prises alimentant les robots, les antennes de télécommunications, les radars pour la surveillance de tous astéroïdes pouvant se trouver sur la trajectoire demandant une manœuvre d’évitement, le bouclier de  protection étant insuffisante en cas de quantité de mouvement de l’impacteur éventuel sur la trajectoire trop grande….ce qui se complique en cas plus en vitesse relativiste….d’où le choix initial initial d’une vitesse de croisière relativement lente du vaisseau interstellaire malgré la durée bien plus importante du voyage et bien sûr de l’énergie gigantesque exigée pour atteindre une telle vitesse relativiste.
Pour rappel l’espace interstellaire n’est plus si vide que çà, surtout à vitesse élevée par rapport au milieu traversé.
avatar
Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 12757
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 81 Masculin
Localisation : Draguignan

Revenir en haut Aller en bas


Prolongeons notre réflexion par la fonction Propulsion. En-dehors de l’assistance gravitationnelle au passage près d’un astre massif, quels moyens à notre disposition dans l’espace interstellaire ?
La propulsion ionique, économe en éjectas, mais pas en énergie.Il y en a de multiples versions, certaines déjà en action, d’autres en projets 
Le choix est difficile, restons dans des généralités . Imaginons au départ dans la phase d’accélération une batterie de ces moteurs alimentée en énergie par la centrale nucléaire à fission et quand la vitesse atteint une valeur suffisante, on met en marche un statoréacteur Bussard collectant l’hydrogène interstellaire pour la fusion thermonucléaire.Ce statoréacteur peut à l’allumage être enrichi en hydrogène collecté dans le nuage d’Oort.
Là encore on peut imaginer bien d’autres types de réacteurs à fusion !
avatar
Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 12757
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 81 Masculin
Localisation : Draguignan

Revenir en haut Aller en bas


Je reste en marge du sujet, mais puisque notre collègue GIWA nous rappelle que la fusion nucléaire (thermonucléaire je suppose) reste un sujet "brulant" et indispensable, mais pas encore couronné de succès, quelques dizaines de secondes de façon usuelles sur terre, le sujet reste une pure réflexion intellectuelle. Mais au final pour moi j'ai l'impression que même si on joue sur un facteur mille de la vitesse de nos "robots sondes", les distances à parcourir sont telles que les auteur de ces engins seront tous morts et oublié alors que leurs engins n'auront avalé qu'un petit bout du trajet. Là est pour moi le problème ; comment dans un progrès technique pouvons nous rester vigilant sur des expériences en cours venues d'un passé lointain ?  FB_reflechi
Astro-notes
Astro-notes

Messages : 17090
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 81 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas


Astro-notes a écrit:Je reste en marge du sujet, mais puisque notre collègue GIWA nous rappelle que la fusion nucléaire (thermonucléaire je suppose) reste un sujet "brulant" et indispensable, mais pas encore couronné de succès, quelques dizaines de secondes de façon usuelles sur terre, le sujet reste une pure réflexion intellectuelle. Mais au final pour moi j'ai l'impression que même si on joue sur un facteur mille de la vitesse de nos "robots sondes", les distances à parcourir sont telles que les auteur de ces engins seront tous morts et oublié alors que leurs engins n'auront avalé qu'un petit bout du trajet. Là est pour moi le problème ; comment dans un progrès technique pouvons nous rester vigilant sur des expériences en cours venues d'un passé lointain ?  FB_reflechi
Ne soyons pas si pessimistes !! Même si parfois l’évolution du monde actuellement, nous y pousse un peu ! Pensons à ceux qui ont connu le début de la Guerre de Cent ans sans en connaître la fin  Finalement cette guerre a eu une fin. même si ceux-ci n’ont pu la connaître. Restons optimistes avec la méthode Coué transgénérationnelle.! FB_clinoeil
avatar
Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 12757
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 81 Masculin
Localisation : Draguignan

Revenir en haut Aller en bas


Un bon stock de bombes H, et c'est parti  !  (Super-orion, F.Dyson, 1968) FB_clinoeil
lambda0
lambda0

Messages : 4875
Inscrit le : 22/09/2005
Age : 57 Masculin
Localisation : Nord, France

Revenir en haut Aller en bas


lambda0 a écrit:Un bon stock de bombes H, et c'est parti  !  (Super-orion, F.Dyson, 1968) FB_clinoeil
Projet Orion

PS : Pour éviter toute confusion avec d'autres Orion  FB_clinoeil
avatar
Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 12757
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 81 Masculin
Localisation : Draguignan

Revenir en haut Aller en bas


@lambda0 en tout cas les robots devront bien s'accrocher aux poutrelles du vaisseau pendant leurs sorties extravéhiculaires ,même si pour eux ,ils vivront toujours dans le vide de l'Espace sans besoin de respirer ! FB_clinoeil
avatar
Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 12757
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 81 Masculin
Localisation : Draguignan

Revenir en haut Aller en bas


Giwa a écrit:@lambda0 en tout cas les robots devront bien s'accrocher aux poutrelles du vaisseau pendant leurs sorties extravéhiculaires ,même si pour eux ,ils vivront toujours dans le vide de l'Espace sans besoin de respirer ! FB_clinoeil

Avec le petit modèle (400000 tonnes quand même), il n'y a que 10 jours d'accélération, pour atteindre Alpha Centauri en 133 ans. L'essentiel est en vol libre.
lambda0
lambda0

Messages : 4875
Inscrit le : 22/09/2005
Age : 57 Masculin
Localisation : Nord, France

Revenir en haut Aller en bas


lambda0 a écrit:
Giwa a écrit:@lambda0 en tout cas les robots devront bien s'accrocher aux poutrelles du vaisseau pendant leurs sorties extravéhiculaires ,même si pour eux ,ils vivront toujours dans le vide de l'Espace sans besoin de respirer ! FB_clinoeil

Avec le petit modèle (400000 tonnes quand même), il n'y a que 10 jours d'accélération, pour atteindre Alpha Centauri en 133 ans. L'essentiel est en vol libre.
Donc nos robots pourront profiter de la croisière interstellaire dans le calme  ! Une décade de jours …terrestre ou martiens…ce n’est pas grand chose pour des robots (même si c’était des jours vénusiens pour des robots,cela resterait acceptables  )  FB_clinoeil
avatar
Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 12757
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 81 Masculin
Localisation : Draguignan

Revenir en haut Aller en bas


Giwa a écrit:Pour revenir au sujet de ces vaisseaux interstellaires, qui peuvent être plusieurs et former une flottille pour s’entraider et augmenter la probabilité de réussite, il devrait y avoir dans ces vaisseaux des chaloupes de débarquement ( atterrisseurs) à propulsion chimique (permettant des poussées plus fortes dans les champs de gravitation)  , par exemple à l l’hydrox (2H2 et O2) obtenu à partir de la glace d’eau des comètes du nuage d’Oort et stockés sous forme solide , durant le voyage sous les basses températures que peuvent prendre des réservoirs dans le milieu intersidéral.
loin du soleil , on va utiliser l’énergie nucléaire pour séparer H2 et O2 , on va perdre dans le rendement énergétique .
la question est : est ce qu'on peut faire l’atterrissage directement avec l’énergie nucléaire ?
sinon cette opération doit utiliser l’énergie solaire de l'autre étoile , si on trouve de l'eau dans des astéroïde proche de l’étoile visité .
noureddine2
noureddine2

Messages : 260
Inscrit le : 09/03/2011
Age : 54 Masculin
Localisation : maroc

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum