Echec: Explosion au sol de la Zenith Sea-Launch/NSS-8

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Les 2 webcams sur la plate-forme

Echec: Explosion au sol de la Zenith Sea-Launch/NSS-8 - Page 2 Lp1

Echec: Explosion au sol de la Zenith Sea-Launch/NSS-8 - Page 2 Lp2

On ne voit pas grand chose hormis probablement des débris sur l'eau et on dirait qu'il y a un peu de suie sur les webcams.

Yantar

Messages : 2905
Inscrit le : 30/09/2005

https://destination-orbite.net

Revenir en haut Aller en bas


Triste nouvelle, je l'aime bien cette Zenith !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas


Je suis même surpris que la camera soit toujours opérationnelle. Le souffle et la chaleur de l'explosion ont du être très forte quand même.

Sinon c'est clair que c'est un mauvais coup pour Sea launch. Mais Boeing a les reins solides et je pense qu'ils répareront cela. A moins qu'ils en profitent pour tout transférer définitivement sur le land launch.


Dernière édition par le Mer 31 Jan 2007 - 19:24, édité 1 fois
Mustard
Mustard
Admin
Admin

Messages : 28807
Inscrit le : 16/09/2005
Age : 51 Masculin
Localisation : Rouen/Normandie

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


@nikolai39 a écrit:
De toute façon, ils ne seraient pas arrivé à lancer la moitié de ces sats... Tous les ans ils annoncent 10-12 tirs, et à chaque fois il n'y en a que 4 ou 5...

Clair
En plus il me semble que Proton peut encore augmtenter la cadence...
Quant à Ariane, il me semble qu'ils tablent sur 5 tirs, Jules Vernes compris. Un sixieme ne devrait pas poser de problemes majeurs.
Et puis il y a quand meme les Atlas et les Delta qui pourraient faire quelques piges pour les privés.

A confirmer tout cela.

Magic

Messages : 112
Inscrit le : 30/04/2006
Age : 50 Masculin
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas


@Mustard a écrit:Je suis même surpris que la camera soit toujours opérationnelle. Le souffle et la chaleur de l'explosion ont du être très forte pourtant.

Sinon c'est clair que c'est un mauvais coup pour Sea launch. Mai sBoeing a les reins solides e tje pense qu'ils répareront cela. A moins qu'ils en profite pour tout transferer définitivement sur le land launch.

Sauf que le retour en vol ne pourra pas se faire dans les 6 mois...
On est parti pour 2 ans d'indisponibilité...
Dur dur

Magic

Messages : 112
Inscrit le : 30/04/2006
Age : 50 Masculin
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas


Pas un mot dans les JTV, je suis surpris.
Peut être à cause de la faible qualité des images disponibles
Mustard
Mustard
Admin
Admin

Messages : 28807
Inscrit le : 16/09/2005
Age : 51 Masculin
Localisation : Rouen/Normandie

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


@Mustard a écrit:Pas un mot dans les JTV, je suis surpris.
Peut être à cause de la faible qualité des images disponibles


Il parait qu'ils en ont parlé sur TF1
primus
primus

Messages : 1678
Inscrit le : 10/11/2006
Age : 52 Masculin
Localisation : Terre

Revenir en haut Aller en bas


Effectivement, un petit mot à la fin du JT sur la 1.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas


Salut, de retour d'Alcatel Cannes où nous avons pu voir le satellite Plank en intégration avec Olivier, quelques mots sur l'échec du SeaLaunch:

Echec malheureux pour ce lanceur avec son concept fort original. Décidement les fins et débuts d'années sont mauvais pour le spatial. Il est a craindre que les dégats occasionés par l'explosion est détruite la plateforme de lancement même si elle reste encore debout. Sérieuw coup pour Sealaunch. Il ne faut pas espérer que les tirs prévus cette année soient reportés sur Ariane 5, puisque pas mal de satcom signés sur Ariane ont été passé sur le SeaLaunch dans le cadre de leur accord. Peut être un transfert vers le Proton, mais c'est moins sur.
Espérons que cet échec ne soit pas la fin du système SeaLaunch.
capcom
capcom

Messages : 1679
Inscrit le : 26/11/2006
Age : 53 Masculin
Localisation : 04

http://www.capcomespace.net

Revenir en haut Aller en bas


Il faut aussi dire qu'un pad de tir maritime est plus difficilement remis en état après une telle explosion qu'un pad de tir terrestre (surtout que ces derniers ont souvent des jumeaux prêts à prendre la relève si nécessaire).

_________________
Les fous ouvrent les voies qu'empruntent ensuite les sages. (Carlo Dossi)
Echec: Explosion au sol de la Zenith Sea-Launch/NSS-8 - Page 2 1458782828-discovey2001-terre
Henri
Henri
Modérateur
Modérateur

Messages : 4812
Inscrit le : 22/09/2005
Age : 64 Masculin
Localisation : Strasbourg, France

http://goo.gl/GrrJMb

Revenir en haut Aller en bas


@capcom a écrit:Il ne faut pas espérer que les tirs prévus cette année soient reportés sur Ariane 5

Ben, c'est quand même le principe de la Launch Service Alliance...

_________________
Kosmonavtika - Le site de l'Espace russe
nikolai39
nikolai39
Admin
Admin

Messages : 9767
Inscrit le : 15/05/2006
Age : 35 Masculin
Localisation : Loiret

https://www.kosmonavtika.com

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Revenir en haut Aller en bas


Source: http://www.investir-russie.com/article.php?id_article=2557

MOSCOU, 31 janvier - RIA Novosti. L’Agence spatiale russe (Roskosmos) espère que les séquelles de l’accident survenu au lanceur Zenit-3SL seront minimales et que le projet Sea Launch sera poursuivi, a déclaré le porte-parole de Roskosmos, Igor Panarine.

"L’accident s’est produit dans la seconde qui a suivi la séparation de la fusée du pas de tir. Le lanceur Zenit-3SL s’est déséquilibré et dans sa chute a endommagé la plate-forme de lancement. Une commission d’enquête a été constituée à Dnepropetrovsk en vue d’étudier les données télémétriques et d’élucider les causes de l’accident", a déclaré Igor Panarine.

"Nous espérons que les séquelles de l’accident seront minimales et que le programme Sea Launch sera poursuivi", a dit l’attaché de presse de Roskosmos.

"Selon les informations en notre possession, la fusée qui emportait un satellite de télécommunications a explosé dès le départ. On ne déplore aucun blessé parmi le personnel chargé du lancement", a déclaré à RIA Novosti Paula Korn, la représentante de la société Sea Launch, qui prend part à une réunion d’urgence pour faire le point après l’échec du lancement.

"Pour l’instant nous n’avons pas déterminé avec exactitude ce qui a provoqué l’explosion", a indiqué Paula Korn en ajoutant que la commission qui vient d’être créée aura pour mission de déterminer les causes de l’accident. La représentante de Sea Launch a annoncé que la plate-forme Odyssey avait conservé sa flottabilité après le tir raté de la fusée Zenit-3SL.

"Actuellement nous faisons le bilan des dégâts causés à la plate-forme Odyssey. La situation à bord est entièrement sous contrôle", a indiqué Paula Korn.

La société Sea Launch est la seule au monde à assurer des services de lancement depuis une plate-forme flottante située dans la zone équatoriale de l’océan Indien. Ce positionnement avantageux permet au lanceur Zenit-3SL de placer sur orbite des satellites bien plus lourds que ceux tirés depuis les centres spatiaux terrestres implantés hors de la zone équatoriale.

Paula Korn a annoncé à RIA Novosti que depuis 1999, vingt-deux lancements réussis avaient été effectués depuis la plate-forme Odyssey. Le seul échec remonte au 12 mars 2000. Ce jour-là un satellite de télécommunications avait été perdu.

"Désormais nous affichons 22 succès et deux échecs", a dit Paula Korn en commentant l’accident qui s’est produit dès après le lancement. Il était alors 15h22 le 30 janvier sur le littoral pacifique des Etats-Unis.
Mustard
Mustard
Admin
Admin

Messages : 28807
Inscrit le : 16/09/2005
Age : 51 Masculin
Localisation : Rouen/Normandie

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


Communiqué de Sea-Launch au lendemain de l'échec. Apparement la plate-forme n'a pas subi de trop graves dommages. C'est une bonne chose pour l'avenir du programme. Possible que le fait que ça se soit passé dans l'eau aie amorti une partie du choc.

Long Beach, Calif., February 1, 2007 – Following the unsuccessful launch of the NSS-8 spacecraft on January 30, and subsequent safing of all systems, Sea Launch is now in the process of securing the Odyssey Launch Platform and taking initial measures to determine the root cause and implement necessary corrective actions. Applications for all necessary permits and licenses required to proceed with these activities are also in process.

A preliminary assessment of the Odyssey Launch Platform indicates that, while it has sustained limited damage, the integrity and functionality of essential marine, communications and crew support systems remains intact. The vessel is operating on its own power and is currently manned by the full marine crew. This team is performing a comprehensive assessment of all aspects of the vessel, including its structural integrity and sea-worthiness, in anticipation of identifying and planning the next steps. The team on the Sea Launch Commander is in excellent condition and is supporting these activities. The Commander incurred no damage during yesterday’s launch attempt, as it was positioned four miles from the Launch Platform at the time of lift-off.

The Sea Launch partners will be conducting an independent investigation to review relevant data, determine root cause, and develop recommendations for corrective actions. In accordance with established procedures, Sea Launch is establishing a Failure Review Oversight Board (FROB) to review the partners’ findings, conclusions and recommendations. Kirk Pysher, vice president and chief systems engineer for Sea Launch, will chair this board. The main activity of the FROB will commence once the partner-led independent investigation is complete.

"We deeply regret the loss of the NSS-8 satellite, which was designed to be a significant part of the SES NEW SKIES fleet. We are receiving consistent expressions of confidence in our system and our team from our customers and the insurance community," said Rob Peckham, president of Sea Launch. "We have begun to discuss a plan for a Return to Flight.

"The safety of our people is our number one priority. The Sea Launch team is the best in the business and will continue to work diligently to understand the anomaly, identify the root cause and determine a corrective course of action. As we move forward, we are maintaining a positive, progressive mind-set and a dedication to excellence."

Sea Launch is an international launch service provider, based in Long Beach, Calif. Using a floating platform, one of two ocean-going vessels, Sea Launch lifts its Zenit-3SL rocket from a position on the equator at 154 degrees West Longitude. The Sea Launch partners include Boeing, RSC Energia, Aker ASA and SDO Yuzhnoye/PO Yuzhmash. For more information, please visit the Sea Launch web site at: www.sea-launch.com. We will continue to post updates on this site, as available
Yantar
Yantar

Messages : 2905
Inscrit le : 30/09/2005
Age : 45 Masculin
Localisation : Liège

https://destination-orbite.net

Revenir en haut Aller en bas


@capcom a écrit:Salut, de retour d'Alcatel Cannes où nous avons pu voir le satellite Plank en intégration avec Olivier, quelques mots sur l'échec du SeaLaunch:

Echec malheureux pour ce lanceur avec son concept fort original. Décidement les fins et débuts d'années sont mauvais pour le spatial. Il est a craindre que les dégats occasionés par l'explosion est détruite la plateforme de lancement même si elle reste encore debout. Sérieuw coup pour Sealaunch. Il ne faut pas espérer que les tirs prévus cette année soient reportés sur Ariane 5, puisque pas mal de satcom signés sur Ariane ont été passé sur le SeaLaunch dans le cadre de leur accord. Peut être un transfert vers le Proton, mais c'est moins sur.
Espérons que cet échec ne soit pas la fin du système SeaLaunch.

Et ils vont rester avec leurs satellites sur les bras ?
Faudra bien les lancer. Ils sont passés sur Sea Launch quand Ariane avait des problemes. Ils changeront sans remord maintenant que Sea Launch est pour le moins en difficulté.
Ariane va tres certainement en recuperer Proton devrait aussi recuperer des lancements. Atlas peut etre ?
Bref, ca va se repartir...

Magic

Messages : 112
Inscrit le : 30/04/2006
Age : 50 Masculin
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas


ca risque de partir chez les chinois tous ces satellites :shock:
ManouchKa
ManouchKa

Messages : 1105
Inscrit le : 20/09/2006
Age : 43 Masculin
Localisation : chez wam

Revenir en haut Aller en bas


Je pense pas que ca parte chez les chinois, d'apres l'article que j'ai lu,
il y'a des accords entre arianespace est sea launch en cas de defaillance sur les lancements, c'est bon pour notre petite ariane.

:hermes:

Source :

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3244,36-862343@51-859119,0.html

Article :


L'explosion d'une fusée endommage gravement la plate-forme marine de lancement Sea Launch

Dans la langue des industriels du secteur spatial, cela s'appelle une "anomalie". Sur les images disponibles, avant la coupure abrupte de la retransmission vidéo, c'est une boule de feu, qui a partiellement détruit la plate-forme de lancement du consortium Sea Launch, mercredi 31 janvier, dans l'océan Pacifique. La base spatiale marine a été le théâtre de l'explosion, au moment de la mise à feu, d'une fusée Zénith, qui devait placer en orbite géostationnaire un satellite néerlandais de télécommunications.


Aucun blessé n'est à déplorer : avant chaque tir, les équipes de Sea Launch sont transférées par précaution dans un navire de commandement, qui se poste à plusieurs kilomètres de la plate-forme Odyssey. Mais les dégâts subis par celle-ci paraissent considérables.

Sea Launch connaît là son premier revers d'ampleur. Certes, en 2000, un vol avait avorté à cause d'une valve défaillante sur la Zénith, entraînant la destruction d'un satellite de communications. Mais le consortium avait jusqu'ici assuré un service opérationnel satisfaisant, avec 22 lancements menés à bien depuis le premier tir, en 1999, et une capacité d'emport approchant les 5,5 tonnes. Six satellites devaient être lancés en 2007.

Le scepticisme était pourtant de mise, en 1995, lors de l'annonce de ce projet extravagant : utiliser une ancienne plateforme pétrolière comme base de lancement spatial mobile, et faire la navette entre Long Beach, Californie, et le milieu de l'océan Pacifique, près de l'équateur, pour profiter au maximum de l'effet de fronde dû à la rotation de la Terre et lancer à moindre coût des satellites à 36 000 km d'altitude.

Pourtant les acteurs en présence n'avaient rien de doux rêveurs. L'américain Boeing, l'armateur suédois Kvaerner et deux constructeurs de lanceurs spatiaux, l'ukrainien Yuzhnoye-Yuzhnash et le russe Energia, se sont entendus pour tailler des croupières à la fusée russe Proton, qui a pour partenaire Lockheed-Martin, mais surtout à l'européenne Ariane.


ACCORDS DE COOPÉRATION


L'accident de mercredi ne devrait pas peiner cette dernière, tant le marché des lancements est tendu. Mais il pourrait la contraindre à modifier son propre calendrier de lancement. Arianespace et Sea Launch sont en effet liés par des accords de coopération. Ceux-ci prévoient qu'en cas de défaillance d'un lanceur les opérateurs de satellites peuvent s'adresser à son homologue.

"A deux occasions, Ariane n'était pas disponible et il a été fait appel à Sea Launch", indique ainsi Jean-Yves Le Gall, directeur général d'Arianespace. Selon lui, il est encore trop tôt pour savoir si la réciproque aura lieu. "La plate-forme flotte, mais nous n'avons encore aucune idée de l'état des installations", précise-t-il.

Les spéculations sur les causes de l'accident abondent. Peu avant l'explosion, les images montrent un affaissement de la fusée, comme si elle s'était effondrée sur elle-même. S'est-elle décrochée du mécanisme qui doit la maintenir en position verticale jusqu'à ce que la poussée soit suffisante ? Est-elle passée à travers le plancher de la barge ? A-t-elle été victime d'une panne de turbopompe ? Sea Launch a annoncé la constitution d'une commission destinée à déterminer l'origine de sa désintégration.

Les concepteurs d'Odyssey - un énorme catamaran de 133 mètres de long sur 67 de large, pour 50 000 tonnes de déplacement, ballasts pleins - avaient envisagé dès l'origine une explosion sur le pas de tir. Selon eux, seul l'arrière de la plate-forme risquait alors d'être détruit. Les ingénieurs estimaient qu'Odyssey pourrait survivre à une telle catastrophe. Le laconisme persistant du consortium ne permet pas de savoir s'ils ont péché par optimisme.
zx
zx

Messages : 2650
Inscrit le : 02/12/2005
Age : 58 Masculin
Localisation : Loir et Cher

Revenir en haut Aller en bas


Et ils vont rester avec leurs satellites sur les bras ?
Faudra bien les lancer. Ils sont passés sur Sea Launch quand Ariane avait des problemes. Ils changeront sans remord maintenant que Sea Launch est pour le moins en difficulté.
Ariane va tres certainement en recuperer Proton devrait aussi recuperer des lancements. Atlas peut etre ?
Bref, ca va se repartir...


Arianespace a "profité" de cet accord pour se débarraser de certains satellites qu'elle ne voulait ou ne pouvait pas lancer afin de priviligier certains autres. Pour Arianespace, Sea Launch n'est qu'un conccurent, malgrès ce que on dit et pour le moment c'est un conccurent de moins !
capcom
capcom

Messages : 1679
Inscrit le : 26/11/2006
Age : 53 Masculin
Localisation : 04

http://www.capcomespace.net

Revenir en haut Aller en bas


de moins... pour le moment. Si Odyssey est moins endommagée que laissait penser en voyant l'image de l'explosion, Zenit pourrait revoler plus rapidement que si la plate-forme avait été gravement endommagée. Puis il reste la base de Baïkonour. Ariane n'a plus trop de concurrent alors que le marché semble reprendre. Je ne vois vraiment que 2 concurrents pour le lanceur européen: Sea-Launch/Land-Launch et International Launch Services (Proton). Ce qui est moins qu'il y a 10 ans où il y avait Delta, Atlas, Long-March, Proton, Sea-Launch.
Yantar
Yantar

Messages : 2905
Inscrit le : 30/09/2005
Age : 45 Masculin
Localisation : Liège

https://destination-orbite.net

Revenir en haut Aller en bas


D'accord avec toi, seulement maintenant les lanceurs restants ont leur clients et leur planing bouclés pour l'année voire plus. Qui est prioritaire à ce moment ?
capcom
capcom

Messages : 1679
Inscrit le : 26/11/2006
Age : 53 Masculin
Localisation : 04

http://www.capcomespace.net

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Revenir en haut Aller en bas


Les Longue Marche ne peuvent pas lancer certains satcoms occidentaux à cause des transferts de technologie.
capcom
capcom

Messages : 1679
Inscrit le : 26/11/2006
Age : 53 Masculin
Localisation : 04

http://www.capcomespace.net

Revenir en haut Aller en bas


@capcom a écrit:Les Longue Marche ne peuvent pas lancer certains satcoms occidentaux à cause des transferts de technologie.

cette argument revient souvent, mais je me pose une question.

Comment peut y'avoir de transfert de technologie ???
Ils vont pas démonter le satellite pour voir ce qu'il a dedans, et apres ils le lance ??

C'est pas plutot un argument anti-concurrentiel ??? :suspect:
ManouchKa
ManouchKa

Messages : 1105
Inscrit le : 20/09/2006
Age : 43 Masculin
Localisation : chez wam

Revenir en haut Aller en bas


Les CZ n'ont pas la capacité en charge utile, il faut une fusée de la classe Proton/Zenith/Ariane5 qui ont une capacité de 20 tonnes en orbite basse, la CZ est plutôt de la classe Soyuz (un peu moins de 10 tonnes en orbite basse). De plus les Chinois ne la propose pas. Donc partant de là ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas


cette argument revient souvent, mais je me pose une question.

Comment peut y'avoir de transfert de technologie ???
Ils vont pas démonter le satellite pour voir ce qu'il a dedans, et apres ils le lance ??

C'est pas plutot un argument anti-concurrentiel ???


Ce sont les ricains qui l'on décidé pour les autres. Ce serait plutot dans le fait que si un satcom occidental était lancé depuis la Chine, il sera sur site pour y être en intégration finale, mise en place de certains éléments comme les antennes, les panneaux solaires, les batteries et il y a là risque de "transfert de savoir" des uns vers les autres (procédures, schémas, plans, façon de faire).
capcom
capcom

Messages : 1679
Inscrit le : 26/11/2006
Age : 53 Masculin
Localisation : 04

http://www.capcomespace.net

Revenir en haut Aller en bas


@ManouchKa a écrit:C'est pas plutot un argument anti-concurrentiel ??? :suspect:

A ton avis?...

_________________
Kosmonavtika - Le site de l'Espace russe
nikolai39
nikolai39
Admin
Admin

Messages : 9767
Inscrit le : 15/05/2006
Age : 35 Masculin
Localisation : Loiret

https://www.kosmonavtika.com

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum