Réflexions sur le paradoxe de Fermi

Page 9 sur 19 Précédent  1 ... 6 ... 8, 9, 10 ... 14 ... 19  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


@Argyre a écrit:...
Néanmoins, personnellement, je suis gêné de mettre des valeurs aussi basses. Dieu ne joue pas aux dés, dame nature non plus. Faire reposer la création de la vie sur une séquence fortuite d'événements quasi improbables est une hypothèse possible mais gênante pour un scientifique habitué de la notion d'émergence en sciences cognitives. Ainsi donc, notre univers aurait pu être sans vie ? Cela ne me satisfait pas.
...

Les lois de la physique n'interdisent pas les événements uniques, et certains événements ne se produiront même jamais dans toute l'histoire de l'univers bien qu'ils ne soient pas incompatibles avec la physique connue (ex. traverser un mur en comptant sur l'effet tunnel - et sans tricher avec quelque artefact technologique). Il y a bien un continuum entre événements statistiquement impossibles et événements très fréquents.
Un biais cognitif bien connu est qu'on surestime la probabilité des événements extrêmement rares. Pour le plus grand profit des casinos et de la Française des  jeux.
Et même des physiciens/astrophysiciens pourraient tomber dans le panneau, en dehors de leur domaine de compétence. Il s'agit ici des paramètres biologiques. J'entends plus rarement des biologistes parler de "civilisations extraterrestres" que les physiciens.
Evidemment, si on savait comment la vie est apparu sur Terre, le problème serait différent.

Exemple physique :
on peut donner une estimation de la période de désintégration d'un élément radioactif, et donc la composition d'une masse macroscopique, à partir de l'observation d'une seule désintégration (donc un événement unique) parce qu'on dispose d'une théorie pour interpréter cet événement unique. Et même l'absence d'observation serait une information (on en déduirait des bornes).
Mais en l'absence de cadre théorique, on ne déduit pas grand chose d'un événement unique, ou de l'absence.

A+

@katalpa a écrit:...
et rien ne remplacera jamais le silence confondant de vide spatial !

Juste une question de perception limitée...
Le vide spatial est très bruyant, mais il faudrait avoir des oreilles de 100000 années-lumière de diamètre, pour entendre des infra-sons à 10^-10 Hz, correspondant au mouvement des gaz interstellaires et intergalactiques :drunken:

lambda0

Messages : 4674
Inscrit le : 22/09/2005

Revenir en haut Aller en bas


@lambda0 a écrit:Les lois de la physique n'interdisent pas les événements uniques, et certains événements ne se produiront même jamais dans toute l'histoire de l'univers bien qu'ils ne soient pas incompatibles avec la physique connue (ex. traverser un mur en comptant sur l'effet tunnel - et sans tricher avec quelque artefact technologique). Il y a bien un continuum entre événements statistiquement impossibles et événements très fréquents.
Un biais cognitif bien connu est qu'on surestime la probabilité des événements extrêmement rares. Pour le plus grand profit des casinos et de la Française des  jeux.
Le biais le plus énorme dans tout cela, c'est d'étendre un outil mathématique conçu par Bernouilli pour modéliser les jeux de hasard justement à autre chose. Qu'on s'en serve en bourse pour jouer avec notre argent (Black et Scholes sont passés par là depuis pour permettre l'avènement des produits dérivés qui n'ont rien à envier à un billet d'Euromillions) est déjà suffisamment scandaleux mais commencer à parler de la vie elle-même comme d'un jeu (je ne parle pas de la farce de Conway), c'est ajouter un i là où il n'y en a pas besoin.;) 

@lambda0 a écrit:Exemple physique :
on peut donner une estimation de la période de désintégration d'un élément radioactif, et donc la composition d'une masse macroscopique, à partir de l'observation d'une seule désintégration (donc un événement unique) parce qu'on dispose d'une théorie pour interpréter cet événement unique. Et même l'absence d'observation serait une information (on en déduirait des bornes).
Mais en l'absence de cadre théorique, on ne déduit pas grand chose d'un événement unique, ou de l'absence.
J'aime bien mieux cette conclusion. Il n'y a pas à mon sens aujourd'hui de cadre théorique non réfutable qui puisse modéliser complètement les mécanismes d'apparition de la vie. Partant de là, on peut jouer avec toutes les formules qu'on veut, là où des évènements théoriquement impossibles se produisent et où ce qui est du domaine du possible ne se produit jamais, on est plus sur une table de casino, on est dans la nature avec ses caprices et ses mystères encore à élucider et pas que dans les sciences de la vie car des cas comme cela existent aussi en sciences dures. Ça laisse beaucoup d'espoir aux chercheurs qu'il y ait encore pas mal de choses à trouver.:bounce1:
Kostya
Kostya

Messages : 3807
Inscrit le : 09/07/2009
Masculin
Localisation : Kalouga

https://www.forum-conquete-spatiale.fr/prsentation-des-membres-f5

Revenir en haut Aller en bas


Le casino était évidemment une image, mais ça fait déjà quelques décennies que les lois physiques, fondamentales ou moins fondamentales, sont exprimées dans le langage des probabilités. C'est une image plutôt fertile.
lambda0
lambda0

Messages : 4674
Inscrit le : 22/09/2005
Age : 54 Masculin
Localisation : Nord, France

Revenir en haut Aller en bas


@lambda0 a écrit:
@Argyre a écrit:...
Néanmoins, personnellement, je suis gêné de mettre des valeurs aussi basses. Dieu ne joue pas aux dés, dame nature non plus. Faire reposer la création de la vie sur une séquence fortuite d'événements quasi improbables est une hypothèse possible mais gênante pour un scientifique habitué de la notion d'émergence en sciences cognitives. Ainsi donc, notre univers aurait pu être sans vie ? Cela ne me satisfait pas.
...

Les lois de la physique n'interdisent pas les événements uniques, et certains événements ne se produiront même jamais dans toute l'histoire de l'univers bien qu'ils ne soient pas incompatibles avec la physique connue (ex. traverser un mur en comptant sur l'effet tunnel - et sans tricher avec quelque artefact technologique). Il y a bien un continuum entre événements statistiquement impossibles et événements très fréquents.
Tu poses sans le dire une hypothèse fondamentale qui est que l'univers n'est pas déterministe. Or, c'est une hypothèse forte à laquelle je ne me suis jamais résolu, pas plus qu'Einstein d'ailleurs. Je persiste à croire que dame nature ne joue pas aux dés et que si les probabilités nous sont très utiles pour prédire les événements quantiques, elles ne font que refléter notre modélisation imparfaite des phénomènes qui ne prend pas en compte tout un tas de variables cachées. En outre, mathématiquement, une fonction "aléatoire pure" est indéfinissable, ce qui fait que les physiciens, mine de rien, suggèrent ni plus ni moins que les mathématiques sont insuffisantes pour théoriser la physique. Il me parait inconcevable d'en arriver à un tel postulat avant d'avoir envisager toutes les alternatives.
Pour en revenir aux faits, si les lois de la physique ont permis l'apparition de la vie, c'est qu'à mon avis la probabilité d'apparition de la vie était de 1 et s'il est impossible de traverser un mur, c'est que la probabilité de le faire est de 0.

@lambda0 a écrit:
Exemple physique :
on peut donner une estimation de la période de désintégration d'un élément radioactif, et donc la composition d'une masse macroscopique, à partir de l'observation d'une seule désintégration (donc un événement unique) parce qu'on dispose d'une théorie pour interpréter cet événement unique. Et même l'absence d'observation serait une information (on en déduirait des bornes).
Mais en l'absence de cadre théorique, on ne déduit pas grand chose d'un événement unique, ou de l'absence.
Une théorie tout à fait insuffisante, puisqu'elle n'est pas capable de déterminer si les critères sont réunis pour que la prochaine désintégration ait lieu dans l'instant suivant. A titre d'exemple, voici une théorie alternative que personne n'a pris la peine de réfuter jusqu'à présent :
Désintégration (t) = si (prédiction entropie du système local(t+1) < seuil) alors oui sinon le résultat oui/non est donné par une fonction pseudo aléatoire dépendante de la période de l'élément.
C'est totalement spéculatif, mais cela reste une formule mathématique calculable et a priori compatible avec les théories physiques actuelles. De plus, elle permet d'introduire un terme qui dépend de l'état futur attendu, ce qui montre qu'on peut très bien théoriser l'intentionnalité sans avoir besoin d'introduire Dieu.
Autrement dit, l'apparition de la vie est peut-être un phénomène émergent qui découle des lois de la physique.

A+,
Argyre
Argyre
Argyre

Messages : 3386
Inscrit le : 31/01/2006
Age : 55 Masculin
Localisation : sud-ouest

Revenir en haut Aller en bas


@Argyre a écrit:...
Pour en revenir aux faits, si les lois de la physique ont permis l'apparition de la vie, c'est qu'à mon avis la probabilité d'apparition de la vie était de 1 et s'il est impossible de traverser un mur, c'est que la probabilité de le faire est de 0.
...

Le calcul de la probabilité de traverser une barrière de potentiel par effet tunnel figure dans les premières pages de tout bon traité de mécanique quantique (dans un cas simple), et c'est plutôt bien vérifié expérimentalement...
lambda0
lambda0

Messages : 4674
Inscrit le : 22/09/2005
Age : 54 Masculin
Localisation : Nord, France

Revenir en haut Aller en bas


@lambda0 a écrit:
@Argyre a écrit:...
Pour en revenir aux faits, si les lois de la physique ont permis l'apparition de la vie, c'est qu'à mon avis la probabilité d'apparition de la vie était de 1 et s'il est impossible de traverser un mur, c'est que la probabilité de le faire est de 0.
...

Le calcul de la probabilité de traverser une barrière de potentiel par effet tunnel figure dans les premières pages de tout bon traité de mécanique quantique (dans un cas simple), et c'est plutôt bien vérifié expérimentalement...

A 10 reprises, je viens d'essayer de traverser le mur de mon bureau ... et je n'ai pas réussi :D. Manifestement, j'ai raté le tunnel ...
Je voudrais bien continuer encore un peu pour voir, mais je commence à avoir mal à la tête au niveau des bosses ...:D 

Argyre
Argyre

Messages : 3386
Inscrit le : 31/01/2006
Age : 55 Masculin
Localisation : sud-ouest

Revenir en haut Aller en bas


@Argyre a écrit:
A 10 reprises, je viens d'essayer de traverser le mur de mon bureau ... et je n'ai pas réussi :D. Manifestement, j'ai raté le tunnel ...
Je voudrais bien continuer encore un peu pour voir, mais je commence à avoir mal à la tête au niveau des bosses ...:D 


 Ah, j'ai compris d'où venaient ces divagations sur Einstein, Dieu, etc., c'est un effet des chocs 👅
lambda0
lambda0

Messages : 4674
Inscrit le : 22/09/2005
Age : 54 Masculin
Localisation : Nord, France

Revenir en haut Aller en bas


@Argyre a écrit:
@lambda0 a écrit:

Le calcul de la probabilité de traverser une barrière de potentiel par effet tunnel figure dans les premières pages de tout bon traité de mécanique quantique (dans un cas simple), et c'est plutôt bien vérifié expérimentalement...

A 10 reprises, je viens d'essayer de traverser le mur de mon bureau ... et je n'ai pas réussi :D. Manifestement, j'ai raté le tunnel ...
Je voudrais bien continuer encore un peu pour voir, mais je commence à avoir mal à la tête au niveau des bosses ...:D 

   Dans ce cas mieux vaut essayer en virtuel ::wall:
Cela évite les maux de tête ;)


Dernière édition par Giwa le Jeu 18 Juil 2013 - 23:31, édité 2 fois
avatar
Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 11188
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 77 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas


@lambda0 a écrit:...
Les lois de la physique n'interdisent pas les événements uniques, et certains événements ne se produiront même jamais dans toute l'histoire de l'univers bien qu'ils ne soient pas incompatibles avec la physique connue (ex. traverser un mur en comptant sur l'effet tunnel - et sans tricher avec quelque artefact technologique). Il y a bien un continuum entre événements statistiquement impossibles et événements très fréquents.

Ce qui est très improbable - pour ne pas dire totalement si on exclue la probabilité zéro comme d'ailleurs aussi la probabilité 1 - c'est qu'une entité constituée de quelques quadrilliards de molécules passe à travers un mur en entier sous l'impact d'un choc de quelques Joules... sinon quelques particules peuvent très bien passer en abandonnant le reste de cette entité ... donc il ne faut pas croire qu'aucun effet tunnel a eu lieu en vous tapant la tête contre les murs ;) 
@lambda0 a écrit:...
Un biais cognitif bien connu est qu'on surestime la probabilité des événements extrêmement rares. Pour le plus grand profit des casinos et de la Française des  jeux.
Et même des physiciens/astrophysiciens pourraient tomber dans le panneau, en dehors de leur domaine de compétence. Il s'agit ici des paramètres biologiques. J'entends plus rarement des biologistes parler de "civilisations extraterrestres" que les physiciens.
Évidemment, si on savait comment la vie est apparu sur Terre, le problème serait différent.


Comme d'ailleurs les biologistes - à leur tour - peuvent surestimer quand même encore un peu la viabilité et la durée de ces civilisations en n'intégrant pas le psychosociologique et le politique.

D'ailleurs à ce sujet, il existe des sociétés très stables comme les fourmilières - tant qu'un tamanoir ne passe par là - et qui amha ne se lanceront jamais dans la conquête spatiale ...ou n'en discuteront sur un forum  ;)
avatar
Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 11188
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 77 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas


@Argyre a écrit:Pour en revenir aux faits, si les lois de la physique ont permis l'apparition de la vie, c'est qu'à mon avis la probabilité d'apparition de la vie était de 1 et s'il est impossible de traverser un mur, c'est que la probabilité de le faire est de 0.
Comme toi, j'aurais tendance à accorder plus de crédit aux "probabilités mesurées" (plutôt des fréquences...etc) qu'aux prédictions (Mme Soleil n'était pas moins fiable) basées sur les mêmes formules. D'ailleurs, même dans les jeux, ceux qui ont essayé s'y sont cassé les dents: il n'y a pas de martingale permettant à tous les coups de gagner au Loto ou à l'Euromillions (surtout pas en s'appuyant sur la loi des grands nombres battue en brèche à chaque tirage). Si on n'est pas capable dans un cas aussi simple et aussi proche des intentions premières de Bernouilli, j'ose à peine imaginer ce que ça peut donner en sciences de la vie où personne ne peut dire si certains phénomènes sont directement liés aux lois de la physique et peuvent donc entrer dans le cadre d'une modélisation rigoureuse (personnellement, je préfèrerais de loin en rester au qualitatif) ou si cela relève de l'Euromillions et qu'on peut tout aussi bien, quoiqu'on fasse (cela, à la grande joie des épicuriens), mourir là dans la seconde qu'après être devenu centenaire.
Pour le moment, et à moins qu'on m'exhibe un contre-exemple, la seule probabilité qui soit applicable à la vie, c'est que la probabilité de mourir "un jour" est de 1. Encore faudrait-il qu'on sache définir "physiquement" (et non biologiquement) pour tous les êtres vivants, ce que signifie "être mort" (j'ai vu plus haut dans ce fil des affirmations concernant la consommation d'oxygène et autres éléments jugés vitaux mais je constate avec ces critères qu'un cadavre est vivant suivant un principe très proche là aussi de celui énoncé par Lavoisier ou Anaxagore avant lui). Si on ne sait pas définir quand la vie disparaît, comment peut-on même envisager approximer quand il y a vie et quand il n'y a plus vie? C'est en fait très proche d'une conception quantique du phénomène "vie" et parfaitement compatible avec la parabole du chat de Schrödinger.
Par la suite, en introduisant une once de métaphysique, il serait parfaitement envisageable d'énoncer un principe de conservation de la quantité de vie qui comme avec la matière, finirait par supposer que la vie n'apparaît pas et ne disparaît mais qu'elle est toujours là sous une forme ou sous une autre. Tant que la définition de vie reste aussi vague, ça n'est pas plus idiot que de jouer avec les sciences de la vie.
Kostya
Kostya

Messages : 3807
Inscrit le : 09/07/2009
Masculin
Localisation : Kalouga

https://www.forum-conquete-spatiale.fr/prsentation-des-membres-f5

Revenir en haut Aller en bas


Ca  y est, ils m'ont ressorti le chat de qui vous savez ; on y échappe pas, dès que l'on fait "onduler" la mécanique on tombe sur le quantique, et de là on me ressort le chat. Je l'a hais cette bestiole, je vais la mordre à mort pour qu'on ne discute plus de son état (ses états) à la sortie de la boite. Pour le reste vous avez la discussion intéressante et à vous lire, ma probabilité de finir dans le néant à ma mort se situé entre 0 et 1. Allez, quoique j'en pense maintenant, à 0.5, j'irai faire un tour à Lourdes, on ne sait jamais... 
Plaisir de tous vous lire... :sage:
Astro-notes
Astro-notes
Donateur
Donateur

Messages : 13786
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 78 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas


@Kostya a écrit: Si on ne sait pas définir quand la vie disparaît, comment peut-on même envisager approximer quand il y a vie et quand il n'y a plus vie? C'est en fait très proche d'une conception quantique du phénomène "vie" et parfaitement compatible avec la parabole du chat de Schrödinger.
Par la suite, en introduisant une once de métaphysique, il serait parfaitement envisageable d'énoncer un principe de conservation de la quantité de vie qui comme avec la matière, finirait par supposer que la vie n'apparaît pas et ne disparaît mais qu'elle est toujours là sous une forme ou sous une autre. Tant que la définition de vie reste aussi vague, ça n'est pas plus idiot que de jouer avec les sciences de la vie.

Le problème, c'est que le paradoxe de Fermi n'est pas en relation directement avec la Vie, mais avec ce ce qui peut en émerger : la Pensée, la Conscience, l' Esprit et les Civilisations (assemblées d'esprits) ... car pour des voyages interstellaires il faut une Civilisation en ayant la Volonté et capable de les accomplir .
Alors les lois à découvrir serait peut-être du côté d'une   Noosphère


@Astro-notes a écrit:Ca  y est, ils m'ont ressorti le chat de qui vous savez ; on y échappe pas, dès que l'on fait "onduler" la mécanique on tombe sur le quantique, et de là on me ressort le chat. Je l'a hais cette bestiole, je vais la mordre à mort pour qu'on ne discute plus de son état (ses états) à la sortie de la boite. Pour le reste vous avez la discussion intéressante et à vous lire, ma probabilité de finir dans le néant à ma mort se situé entre 0 et 1. Allez, quoique j'en pense maintenant, à 0.5, j'irai faire un tour à Lourdes, on ne sait jamais... 
Plaisir de tous vous lire... :sage:
:) 
Astro-notes, il ne faut pas te mettre dans tous tes états !


Dernière édition par Giwa le Jeu 18 Juil 2013 - 23:25, édité 1 fois
avatar
Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 11188
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 77 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas


@Giwa a écrit:Le problème, c'est que le paradoxe de Fermi n'est pas en relation directement avec la Vie, mais avec ce ce qui peut en émerger : la Pensée, la Conscience, l' Esprit et les Civilisations (assemblées d'esprits) ... car pour des voyages interstellaires il faut une Civilisation en ayant la Volonté et capable de les accomplir .
Alors les lois à découvrir serait peut-être du côté d'une   Noosphère
Oui, pourquoi pas ? A condition de généraliser cette notion encore trop humaine à toute forme de conscience qu'elle se rapproche ou non de la nôtre. D'ailleurs, si l'hypothèse de la panspermie est vérifiée un jour, rien n’empêche alors que le phénomène ait pu avoir lieu ailleurs dans l'Univers séquentiellement ou parallèlement. Par ailleurs, il y a aussi un autre limitation qui me gène comme déjà exprimé sur ce fil: pourquoi se limiter aux voyages interstellaires et exclure de l'hypothèse les voyages dans le temps? :suspect: 
Je suis au contraire persuadé que si une civilisation bien plus avancée que la notre existe, a existé ou va exister, elle pourrait avoir la possibilité de s'affranchir de la contrainte de simultanéité (qui reste justement très relative:megalol:  dans l'univers où nous vivons) pour entrer en contact avec d'autres civilisations moins avancées.
Kostya
Kostya

Messages : 3807
Inscrit le : 09/07/2009
Masculin
Localisation : Kalouga

https://www.forum-conquete-spatiale.fr/prsentation-des-membres-f5

Revenir en haut Aller en bas


@Argyre a écrit: Et cependant, nous avons l'impression d'être la seule civilisation communicante de l'univers. Mais peut-être que c'est le cas. Peut-être que c'est inscrit dans le programme qui gère les lois de l'univers. Dans ce cas, on pourrait bien avoir, en simplifiant ces mécanismes cachés :
fi = si on parle de la Terre, alors fi = 1, sinon fi= 0
Bien entendu, cela est hautement spéculatif. Je voulais simplement apporter un point de vue différent pour alimenter le débat.

A+,
Argyre

 Effectivement on peut se poser cette Question ?

Ne serait-ce pas en relation avec un principe anthropique fort et restrictif  ?

Les extra-terrestres seraient alors ailleurs - ou pas- dans le multivers!
avatar
Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 11188
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 77 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas


@Giwa a écrit:Ne serait-ce pas en relation avec un principe anthropique fort et restrictif  ?
Le principe anthropique peut fort bien intrinsèquement contenir les axiomes de l'unicité de l'Homme dans l'univers. Que les lois physiques soient issues de l'être humain et que tous les modèles que nous concevons émergent de notre esprit fait qu'aucun principe étrange ne pourrait émerger ainsi, aucun système de pensées qui irait à l'encontre de nos propres hypothèses principalement métaphysiques fortement restrictives.
Si je voulais user d'une métaphore: on pourrait représenter l'ensemble des connaissances humaines depuis que la pensée scientifique existe comme une pyramide. Toute la technologie et toute la science nécessaire à sa construction n'a pas de loin pour vocation de lutter contre la mort mais la finalité de l'ouvrage étant un tombeau, inconsciemment ou non, toute cette science ne fait que servir un dessein métaphysique. De même, de nos jours, l'exobiologie et toutes les recherches visant à découvrir des traces de vies ailleurs dans l'univers n'a pour but que de falsifier l'hypothèse métaphysique d'unicité de l'Homme dans l'univers. Les belles formules comme celle de Drake ont beau ne rien supposer, il y a certainement de par les mécanismes de pensée que nous employons pour y parvenir, une sorte de conjecture implicite qui s'exerce inconsciemment tel un empilement millénaire d'atavismes tous basées sur des hypothèses métaphysiques.
Impossible d'éviter un tel biais car même en éduquant un scientifique hors de toute influence culturelle et notamment dans l'ignorance totale de ce que supposent les religions, on ne pourrait éviter de lui inculquer les théories qui l'ont précédées, elles-mêmes entachées, depuis des temps immémoriaux d'influences métaphysiques ou justement anti-métaphysiques. Son axiomatique contiendrait donc déjà les germes d'un principe anthropique qui sans le vouloir est profondément anthropocentrique. Cette axiomatique que certains qualifient d'aristotélicienne ne pourrait donc mener à des résultats autres qu'anthropocentriste. Selon moi, nous ne sommes pas à la veille de l'émergence d'une axiomatique anti-aristotélicienne que seule une pensée extra-terrestre pourrait nous aider à esquisser. Je ne suis même pas sûr que, comme le suggère Argyre, en posant tout bêtement pour hypothèse de départ fi=1 en dehors de la Terre, nous puissions parvenir à construire quelque chose de cohérent avec le reste de notre science.
Kostya
Kostya

Messages : 3807
Inscrit le : 09/07/2009
Masculin
Localisation : Kalouga

https://www.forum-conquete-spatiale.fr/prsentation-des-membres-f5

Revenir en haut Aller en bas


@Kostya a écrit: Par ailleurs, il y a aussi un autre limitation qui me gène comme déjà exprimé sur ce fil: pourquoi se limiter aux voyages interstellaires et exclure de l'hypothèse les voyages dans le temps? :suspect: 
Je suis au contraire persuadé que si une civilisation bien plus avancée que la notre existe, a existé ou va exister, elle pourrait avoir la possibilité de s'affranchir de la contrainte de simultanéité (qui reste justement très relative :megalol:  dans l'univers où nous vivons) pour entrer en contact avec d'autres civilisations moins avancées.
 
Si des civilisations extra-terrestres maitrisent les voyages vers le Passé, alors le paradoxe de Fermi prouve qu’ils savent aussi se débrouiller pour être très discrets et  ne pas perturber le fil de l’histoire de notre Univers …jusqu’à maintenant … enfin d’après ce que nous en savons.

Sinon il existe peut-être une possibilité de voir en direct le Passé uniquement en spectateur si les voyages en déplacement supraluminique s’avèrent réalisables


En effet dans ce cas –si on embarque avec soi un hyper télescope et en s’éloignant de notre astre à plus de 500 années-lumière -, on pourra voir Christophe Colomb débarquer "en direct " à San Salvador (actuellement en 2013 : San Salvador des Bahamas)... enfin en espérant que Christophe Colomb a attendu le lever de notre étoile (le Soleil) sur notre planète( la Terre) pour fouler le sol : il va falloir fouiller les archives pour retrouver ce point d'Histoire en attendant notre vaisseau supraluminique et notre hypertélescope ... pour vérifier que l'on ne nous a pas racontés des balivernes ;)
avatar
Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 11188
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 77 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Revenir en haut Aller en bas


Le dernier post de Mustard  Bougez avec la Poste sur ses déconvenues avec la Poste m’a amené à une nouvelle réflexion :
"Et si une mouture du Principe de Dilbert au niveau des civilisations  associé au principe de Peter expliquait pourquoi on ne reçoit rien des extraterrestres, on tiendrait  la résolution du Paradoxe de Fermi ? "
avatar
Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 11188
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 77 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas


Avec cette pointe d'humour et malgré la chaleur, je ne peux m'empêcher de :megalol:
Astro-notes
Astro-notes
Donateur
Donateur

Messages : 13786
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 78 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas


Une éventuelle résolution du paradoxe de Fermi serait l’enchainement exceptionnel d’événements qui ont permis à la Vie de s’établir, mais surtout sur un laps de temps suffisant pour l’éclosion d’une civilisation  s’interrogeant sur sa place dans notre Univers.

Or la luminosité des étoiles n’est pas stable au cours de leur évolution ce qui à pour conséquence de déplacer les zones d’habitabilité : une planète peut très bien au cours du temps être dans la zone d’habitabilité, puis la quitter.

Mais cette zone d’habitabilité dépend aussi de la constitution de la planète et en particulier de son atmosphère : ainsi la Terre du temps de l’Archéen aurait été en dehors de la zone d’habitabilité  selon la composition actuelle de son atmosphère.

Or ce n’était pas le cas puisque la Vie y était déjà installée : c’est Le Paradoxe du Soleil faible  de Carl Sagan (vu sur Futura -Sciences)



avatar
Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 11188
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 77 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas


L'équation de Drake revisitée de manière beaucoup plus rigoureuse par Claudio Maccone [Technical Director, International Academy of Astronautics (IAA) et Co-Chair, SETI Permanent Study Group of the IAA] dans un papier (en anglais) de Acta Astronautica :
http://uavarese.altervista.org/0_SETI_and_SEH.pdf (cliquer sur le qui orange)
En conclusion des exemples de courbes de :

  • densité de probabilité de présence de la plus proche civilisation ET en fonction de la distance
  • densité de probabilité de présence de la plus proche planète habitable en fonction de la distance

Attention, papier très technique basé sur une version statistique et probabiliste notablement enrichie de l'équation de Drake...

_________________
Les fous ouvrent les voies qu'empruntent ensuite les sages. (Carlo Dossi)
Réflexions sur le paradoxe de Fermi - Page 9 1458782828-discovey2001-terre
Henri
Henri
Modérateur
Modérateur

Messages : 4839
Inscrit le : 22/09/2005
Age : 64 Masculin
Localisation : Strasbourg, France

http://goo.gl/GrrJMb

Revenir en haut Aller en bas


Henri, ce lien me semble inaccessible ici (?)...
Astro-notes
Astro-notes
Donateur
Donateur

Messages : 13786
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 78 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas


@Astro-notes a écrit:Henri, ce lien me semble inaccessible ici (?)...
Je suppose de la part d'Henri que c'est pour nous mettre dans les conditions des communications galactiques  ...pas inaccessibles, mais difficiles ! 
J'y suis arrivé, alors Astro-notes ?!  ;)
En tout cas il faut atteindre ce site qui est  :up8:... et qui suscitent des Réflexions !
avatar
Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 11188
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 77 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas


@Henri a écrit:
L'équation de Drake revisitée de manière beaucoup plus rigoureuse par Claudio Maccone [Technical Director, International Academy of Astronautics (IAA) et Co-Chair, SETI Permanent Study Group of the IAA] dans un papier (en anglais) de Acta Astronautica :
http://uavarese.altervista.org/0_SETI_and_SEH.pdf (cliquer sur le qui orange)
En conclusion des exemples de courbes de :

  • densité de probabilité de présence de la plus proche civilisation ET en fonction de la distance
  • densité de probabilité de présence de la plus proche planète habitable en fonction de la distance

Attention, papier très technique basé sur une version statistique et probabiliste notablement enrichie de l'équation de Drake...
Certes papier très technique, mais les conclusions (qui seraient bien sûrs à examiner de manière encore plus approfondies) sont très intéressantes.  Super 
 
On peut retenir qu'il pourrait y avoir de l'ordre de 4 590 civilisations capables de communiquer  - disons un peu plus de 4 000 - dans notre Galaxie, mais que la plus proche de nous pourrait se situer vers 2 000 années-lumière : çà c'est pour nos astronomes et leurs radio télescopes !
 
Par contre une autre approche nouvelle pour nos futurs astronautes galactiques, c'est qu'il y aurait un espoir de trouver la première planète habitable vers 50 a.l parmi les 200 millions habitables sans scaphandre (à condition que de méchants microbes ne viennent pas à la rescousse des indigènes du coin contre ces envahisseurs terriens … mais tout çà dépend de leur ADN, ARN ou équivalent) ... mais bon le problème, c'est que nos vaisseaux interstellaires ne se déplaceront au mieux qu'à quelques % de cette vitesse et que le voyage durera plusieurs millénaires ! 


Dernière édition par Giwa le Lun 17 Fév 2014 - 13:54, édité 1 fois
avatar
Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 11188
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 77 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas


Le lien ne mène malheureusement pas directement vers la page. On tombe sur une page titrée :

alterVista
La risorsa richiesta è accessibile qui*

Il faut alors cliquer sur le dernier mot, en l'occurence : qui

(*La ressource recherchée est accessible ici)

_________________
Les fous ouvrent les voies qu'empruntent ensuite les sages. (Carlo Dossi)
Réflexions sur le paradoxe de Fermi - Page 9 1458782828-discovey2001-terre
Henri
Henri
Modérateur
Modérateur

Messages : 4839
Inscrit le : 22/09/2005
Age : 64 Masculin
Localisation : Strasbourg, France

http://goo.gl/GrrJMb

Revenir en haut Aller en bas


@Henri a écrit:Le lien ne mène malheureusement pas directement vers la page. On tombe sur une page titrée :

alterVista
La risorsa richiesta è accessibile qui*

Il faut alors cliquer sur le dernier mot, en l'occurence : qui

(*La ressource recherchée est accessible ici)
Effectivement il ne faut en perdre son latin ...ou plutôt son italien ! :)
avatar
Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 11188
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 77 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas

Page 9 sur 19 Précédent  1 ... 6 ... 8, 9, 10 ... 14 ... 19  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum