Les premiers vols d'essai d'Angara en 2010

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Les premiers vols d'essai du futur lanceur russe Angara auront lieu en 2010 :

http://en.rian.ru/russia/20070122/59488353.html

(sans parler du lanceur Coréen KSLV qui utilisera le premier étage d'Angara en 2008)
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas


En francais :D

Source :
http://www.flashespace.com/html/jan07/25a_01.htm


Article :

Les futurs lanceurs Angara

Suite de notre analyse du programme spatial russe dévoilé en 2005 pour la période 2006 - 2015.

La Russie possède la plus grande flotte de lanceurs militaires et commerciaux. Si certains sont complémentaires force est de constater que beaucoup d'entre eux sont au mieux redondants. Cette flotte hétéroclite de lanceurs a au moins le mérite de faire de la Russie un acteur incontournable sur le marché commercial du lancement de satellites.

Déferlante de lanceurs russes

Au milieu des années 1990, face à la déferlante de lanceurs venant de l'ex-URSS, les occidentaux imposent des quotas de lancement et un prix plancher aux autorités russes et ukrainiennes.

Ces contraintes ont été contournées par les Russes qui ont mis en place des joints entre entreprises occidentales et russes pour commercialiser des lanceurs. Ainsi Proton est commercialisée par ILS, créée en 1995 par Lockheed Martin, Khrounitchev et Energia international. Quant à Soyouz, il est commercialisé sur le marché occidental par Starsem, qui regroupe EADS Space, Arianespace, l'Agence spatiale russe et le Centre spatial Samara. Enfin, RSC Energia s'est associée à Boeing, Kvaerner (Norvège) et SDO Yuzhnoye/NPO Yuzhmash (Ukraine) pour commercialiser le lanceur ukrainien Zénith équipé de l'étage supérieur Bloc DM-SL depuis une plate-forme en haute mer (Sea Launch).

Or si les positions américaines, russes et européennes sur le marché des lancements commerciaux sont bien établies, la montée en puissance du Japon et des puissances spatiales émergentes que sont l'Inde, la Chine et le Brésil va redistribuer les cartes et c'est la Russie qui risque d'en faire les frais.

Un des chantiers les plus attendus par les militaires et l'industrie spatiale est donc la remise à niveau des différents systèmes spatiaux.

De façon à sécuriser son accès à l'espace, en filigrane soutenir son industrie spatiale, et renforcer sa position sur le marché commercial du lancement de satellites, la Russie va se doter d'une nouvelle famille de lanceurs (Angara) et moderniser ceux existants (Soyouz, Proton).

Développée par le Centre de recherches Khrounitchev, la famille Angara sera déclinée en trois versions, une légère, une moyenne et lourde, pouvant emporter de 1,7 tonne à 30 tonnes de matériel. Angara devrait être opérationnel en 2010-2011.

Angara

Annoncé comme le premier lanceur au carburant écologique, un mélange de kérosène et d'oxygène, Angara sera exploitée depuis le cosmodrome russe de Plesetsk, ce qui limitera la dépendance de la Russie envers le Kazakhstan, où se situe Baïkonour. Reste que Kazaks et Russes sont néanmoins en train de construire un nouveau pas de tir à Baïkonour capable de lancer les Angara.

Vraisemblablement proposé sur le marché des lancements commerciaux, déjà bien encombré, Angara sera avant tout utilisé par la Russie pour répondre à ses besoins de renouvellement de sa flotte de satellites EOS et pour tirer vers la Station spatiale internationale. Ce n'est pas clair encore, mais des études ont été menées pour explorer la faisabilité technique et économique de l'utilisation d'une Angara pour lancer Kliper, la prochaine génération de véhicules spatiaux russes.

Notez que la Corée du sud développe un lanceur, le KSLV, construit autour du premier étage de l'Angara (80%).
zx
zx

Messages : 2650
Inscrit le : 02/12/2005
Age : 59 Masculin
Localisation : Loir et Cher

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Revenir en haut Aller en bas


@doublemexpress a écrit:
@zx a écrit:Annoncé comme le premier lanceur au carburant écologique, un mélange de kérosène et d'oxygène,

:shock: :shock: :shock: :shock:
C'est le mélange de la Saturn, non ?

Oui, et c'est aussi celui de tant d'autres (R-7 soyouz, thor, N1,ect )
ManouchKa
ManouchKa

Messages : 1105
Inscrit le : 20/09/2006
Age : 43 Masculin
Localisation : chez wam

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Revenir en haut Aller en bas


La combustion du kérosène qui est un hydrocarbure avec le dioxygène est sans doute moins polluant que la combustion de dérivés de l'hydrazine ou celle des fusées à poudre,mais il me semble que le moins polluant serait la combustion du dihydrogène avec le dioxygène à condition que le dihydrogène n'est pas été préparé à partir d'hydrocarbures car alors on tourne en rond:la voie hydrogène ne sera pas polluante que lorsqu'une méthode économique d'électrolyse ou de thermolyse directe de l'eau par voie solaire ou nucléaire sera au point) Sinon pourquoi ne pas revenir à la combustion du méthanol ou de l'éthanol en présence de dioxygène (au lieu du peroxyde d'hydrogène des V2) puisque le méthanol ou l'éthanol peuvent être obtenus par voie biologique. Reste aussi la solution du méthane CH4 qui étant le plus hydrogéné des hydrocarbures produit moins en proportion de CO2 que le kérosène. Mais entre nous ;) si les Russes ont fait le choix du kérosène, ce n'est pas par souci écologique,même si en passant on fait un peu de pub à ce propos, mais tout simplement parceque çà doit être le carburant le plus économique à utiliser dans les conditions actuelles.
Il me semble aussi que l'activité spatiale n'a pas atteint un tel niveau que la pollution qui en découle soit notable par rapport à celle des voitures ;) ...ou alors il ya longtemps que l'on ferait tous un petit tour en orbite!
Giwa
avatar
Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 11267
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 77 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Revenir en haut Aller en bas


@doublemexpress a écrit:
Je pense que l'on peut appliquer le même principe (de précaution) au fusée. Avec l'étude de la pollution des sols (pad et site de production/traitement), de l'atmosphère à ses divers paliers, espace (débris orbitaux) mais aussi terre ou mer ave ces mêmes débris (essentiellemnt étage de lanceurs) ....
D'accord des études dans ce domaine peuvent être utiles surtout si l'activité spatiale prend de l'essor . Donc c'est une motivation de plus en dehors de la conquête de Mars de développer les études sur les fusées utilisant comme ergols le méthane et le dioxygène puisque les gaz produits contiennent moins de CO2 en proportion que pour la combustion des autres hydrocarbures. Bien sûr si on brûle du dihydrogène,il n'y a plus de CO2 produit lors de la combustion, mais il faut le fabriquer et jusqu'à maintenant la voie la moins onéreuse ,à partir d'hydrocarbures, en produit.
Cordialement,
Giwa
avatar
Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 11267
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 77 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Revenir en haut Aller en bas


@doublemexpress a écrit:Le hic c'est que vu la chute (mondiale) de surface boisée, le CO2 rejeté aujourd'hui ne sera probablement jamais réabsorbé

Bon, je fais court passque je fait plus que friser le HS, là... :troll:
Si on veut pinailler, on objectera que le bois de chauffage en europe vient des forêts européennes dont la surface augmente. Certes, la surface boisée mondiale diminue mais la principale cause est le déboisement pour la mise en culture (et, en effet, dans certaines régions arides, le bois de chauffage, Cf Madagascar) et le bois est brûlé en pure perte énergétiquement parlant. Le chauffage au bois peut donc dans certaines conditions, être une solution intéressante.

De toute façon, l'"écologie" étant maintenant à la mode pour des raisons pas toujours bonnes (ah ! les angoisses millénaristes ! la crainte de la fin du monde prend des formes différentes selon les époques mais a encore de beaux jours devant elle), on entend tout et n'importe quoi à ce sujet : depuis des simplifications pédagogiques jusqu'à de véritables manipulations. Difficile dans ces conditions de parler sérieusement d' "énergie verte", de "voiture propre" ou de "propulsion écologique"...

Pour finir en revenant sur le sujet du forum, les satellites d'observation de la terre nous ont au moins permis de percevoir à quel point les processus en jeux sont hyper-complexes et interconnectés.
spacedreamer
spacedreamer

Messages : 283
Inscrit le : 18/12/2006
Age : 51 Masculin
Localisation : 49,3N-4,03E

Revenir en haut Aller en bas


@giwa a écrit:
...
Il me semble aussi que l'activité spatiale n'a pas atteint un tel niveau que la pollution qui en découle soit notable par rapport à celle des voitures ;) ...ou alors il ya longtemps que l'on ferait tous un petit tour en orbite!
Giwa

J'avais vaguement calculé que la consommation d'hydrocarbures de la totalité des fusées lancées depuis le début de l'ère spatiale correspondait à moins d'une journée de production pétrolière actuelle.
La consommation énergétique des fusées, et les rejets de CO2, sont absolument invisibles dans le bilan mondial, même rapportés à la consommation des transports aériens.

A+
lambda0
lambda0

Messages : 4681
Inscrit le : 22/09/2005
Age : 54 Masculin
Localisation : Nord, France

Revenir en haut Aller en bas


@lambda0 a écrit:
J'avais vaguement calculé que la consommation d'hydrocarbures de la totalité des fusées lancées depuis le début de l'ère spatiale correspondait à moins d'une journée de production pétrolière actuelle.
La consommation énergétique des fusées, et les rejets de CO2, sont absolument invisibles dans le bilan mondial, même rapportés à la consommation des transports aériens.
A+
Bonjour Lambda,
J'ai la même intuition, mais il serait intéressant si tu pouvais retrouver tes calculs , çà pourrait toujours servir de base pour ouvrir éventuellement un sujet sur l’impact des activités spatiales sur la pollution…mais aussi sur la lutte contre la pollution car il me semble qu’il y a aussi des satellites d’observation de la Terre pour ce but ! ;) ( mais attention que çà ne devienne pas la boîte de Pandore )
Et comme il a été déjà dit sur notre forum sans rentrer dans des polémiques politiciennes, attention l’écologie est l’affaire de tout le monde et pas uniquement de ceux qui s’en autoproclament . L’écologie devrait être toujours rationnelle et ne pas s’enfermer dans des dogmes.
Toujours est-il que même si cette pollution n’est pas encore significative, on peut toujours examiner les types de propulsion qui auraient le moins d’impact sur la pollution car soyons optimistes :) et imaginons que l’essor du spatial prenne beaucoup d’ampleur.
Quitte à me répéter il me semble qu’à l’heure actuelle tant qu’il n’y aura pas d’avancées sur les modes de production du dihydrogène , le meilleur carburant pour ce critère est le méthane, l’hydrocarbure le plus saturé en hydrogène qui fournira en proportion le moins de dioxyde de carbone (un des responsables de l’effet de serre…l’autre étant le méthane…mais justement on l’élimine dans ce cas par cette combustion )
Je rappelle cette équation élémentaire de la Chimie à propos de la combustion des alcanes :
2 Cn H(2n +2) + (3n+1) O2 = 2 n CO2 + (2 n+2) H2O
Le ratio entre la production d’H2 O et celle de CO2 est alors : (2 n+2) / 2 n = 1 + (1/n ) fonction de n , décroissante et comme aussi n est un entier strictement plus grand que zéro alors le maximum de ce ratio est pour n = 1 ,c’est à dire CH4 et vaut alors 2.
La combustion du méthane produit deux fois plus de vapeur d’eau que de gaz carbonique (ou dioxyde de carbone ) Et pour les partisans du BIO , je rappelle que le méthane peut être produit par cette voie. ;)
Donc sans même l’objectif d’utiliser le méthane comme carburant pour le retour de Mars , il serait intéressant de mettre au point des fusées fonctionnant au méthane comme carburant et au dioxygène comme comburant .Sinon si il n’y avait pas de critère de toxicité , de pollution et de sécurité les meilleurs comburants seraient … l’ozone O3 ou les oxydes de fluor F2O et F2O2 :affraid:
Cordialement,
Giwa
avatar
Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 11267
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 77 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas


@giwa a écrit:
Bonjour Lambda,
J'ai la même intuition, mais il serait intéressant si tu pouvais retrouver tes calculs , çà pourrait toujours servir de base pour ouvrir éventuellement un sujet sur l’impact des activités spatiales sur la pollution…mais aussi sur la lutte contre la pollution car il me semble qu’il y a aussi des satellites d’observation de la Terre pour ce but ! ;) ( mais attention que çà ne devienne pas la boîte de Pandore )
Et comme il a été déjà dit sur notre forum sans rentrer dans des polémiques politiciennes, attention l’écologie est l’affaire de tout le monde et pas uniquement de ceux qui s’en autoproclament . L’écologie devrait être toujours rationnelle et ne pas s’enfermer dans des dogmes.
Toujours est-il que même si cette pollution n’est pas encore significative, on peut toujours examiner les types de propulsion qui auraient le moins d’impact sur la pollution car soyons optimistes :) et imaginons que l’essor du spatial prenne beaucoup d’ampleur.
Quitte à me répéter il me semble qu’à l’heure actuelle tant qu’il n’y aura pas d’avancées sur les modes de production du dihydrogène , le meilleur carburant pour ce critère est le méthane, l’hydrocarbure le plus saturé en hydrogène qui fournira en proportion le moins de dioxyde de carbone (un des responsables de l’effet de serre…l’autre étant le méthane…mais justement on l’élimine dans ce cas par cette combustion )
Je rappelle cette équation élémentaire de la Chimie à propos de la combustion des alcanes :
2 Cn H(2n +2) + (3n+1) O2 = 2 n CO2 + (2 n+2) H2O
Le ratio entre la production d’H2 O et celle de CO2 est alors : (2 n+2) / 2 n = 1 + (1/n ) fonction de n , décroissante et comme aussi n est un entier strictement plus grand que zéro alors le maximum de ce ratio est pour n = 1 ,c’est à dire CH4 et vaut alors 2.
La combustion du méthane produit deux fois plus de vapeur d’eau que de gaz carbonique (ou dioxyde de carbone ) Et pour les partisans du BIO , je rappelle que le méthane peut être produit par cette voie. ;)
Donc sans même l’objectif d’utiliser le méthane comme carburant pour le retour de Mars , il serait intéressant de mettre au point des fusées fonctionnant au méthane comme carburant et au dioxygène comme comburant .Sinon si il n’y avait pas de critère de toxicité , de pollution et de sécurité les meilleurs comburants seraient … l’ozone O3 ou les oxydes de fluor F2O et F2O2 :affraid:
Cordialement,
Giwa

Bonjour

Sauf quand il s'agit de produits vraiment toxiques, comme l'hydrazine par exemple, et encore, la pollution associée aux fusées me semble vraiment être un faux problème. Il n'y a aucune rationalité à choisir le méthane plutôt que le kérozène pour des raisons "écologiques", les choix se font suivant des critères bien plus importants.

Pour ce qui est de la généralisation des vols spatiaux : les gisements d'hydrocarbures entreront en déplétion bien avant que les vols spatiaux deviennent visibles dans le bilan énergétiques mondial, et en 2030, il n'est même pas certain qu'il en reste assez pour les avions à un prix abordable. Donc, c'est probablement aussi un faux problème.

Pour le calcul, je n'ai plus les chiffres précis sous la main, ça donnait à peu près ça :
- production de pétrole = environ 14 millions de tonnes par jour
- depuis le début de l'ère spatiale, on a dû lancer environ 5000 ou 6000 fusées.
Pas besoin de faire des calculs détaillés, on voit bien aux ordres de grandeur que la contribution directe des fusées à la consommation d'hydrocarbures et aux émissions de CO2 est totalement négligeable.
D'un autre côté, il y a chaque jour environ 100000 avions qui décollent, et le transport aérien est bien visible dans le bilan mondial : là par contre, la question est pertinente, et les constructeurs aéronautiques travaillent sur le sujet en pensant aux aspects écologiques (avions avec moteurs au méthane ou à l'hydrogène. Enfin, bon, l'écologie est aussi un peu un prétexte, ils pensent surtout aux augmentations à venir du prix du kérozène).

A+
lambda0
lambda0

Messages : 4681
Inscrit le : 22/09/2005
Age : 54 Masculin
Localisation : Nord, France

Revenir en haut Aller en bas


@lambda0 a écrit:

Bonjour

Sauf quand il s'agit de produits vraiment toxiques, comme l'hydrazine par exemple, et encore, la pollution associée aux fusées me semble vraiment être un faux problème. Il n'y a aucune rationalité à choisir le méthane plutôt que le kérozène pour des raisons "écologiques", les choix se font suivant des critères bien plus importants.

Pour ce qui est de la généralisation des vols spatiaux : les gisements d'hydrocarbures entreront en déplétion bien avant que les vols spatiaux deviennent visibles dans le bilan énergétiques mondial, et en 2030, il n'est même pas certain qu'il en reste assez pour les avions à un prix abordable. Donc, c'est probablement aussi un faux problème.

Pour le calcul, je n'ai plus les chiffres précis sous la main, ça donnait à peu près ça :
- production de pétrole = environ 14 millions de tonnes par jour
- depuis le début de l'ère spatiale, on a dû lancer environ 5000 ou 6000 fusées.
Pas besoin de faire des calculs détaillés, on voit bien aux ordres de grandeur que la contribution directe des fusées à la consommation d'hydrocarbures et aux émissions de CO2 est totalement négligeable.
D'un autre côté, il y a chaque jour environ 100000 avions qui décollent, et le transport aérien est bien visible dans le bilan mondial : là par contre, la question est pertinente, et les constructeurs aéronautiques travaillent sur le sujet en pensant aux aspects écologiques (avions avec moteurs au méthane ou à l'hydrogène. Enfin, bon, l'écologie est aussi un peu un prétexte, ils pensent surtout aux augmentations à venir du prix du kérozène).
A+
:) Tout à fait d'accord avec toi que ce n'est pas très rationnel sur le plan vraiment ;) écologique de passer au méthane pour les fusées (même si pour d'autres critères çà serait utile pour le retour de Mars)...mais il y a bien déjà fallu, en passer par là pour l'Espace ...et même sur Terre à cause d'une certaine écologie très médiatisée :roll:
Imaginons par exemple que le tourisme suborbital se développe ...j'entends déjà les critiques fuser ;) de certains démagogues écologistes sur ces Touristes de Luxe qui nous polluent sans vergogne au dessus de nos têtes !...même si objectivement cela restera rien par rapport au reste de la pollution . Virgin Espace ou d'autres opérateurs privés de l'Espace devant préserver leur image de marque auraient tout intérêt à passer au méthane rien que pour que l'on leurs décerne la médaille du Parfait écologiste... :) C'est un conseil gratuit que je leur donne ! ;)
Cordialement,
Giwa
avatar
Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 11267
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 77 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Revenir en haut Aller en bas


@doublemexpress a écrit:Où emmener les grands décideurs terrestres observer de leur propres yeux la rotondité de la Terre et, tout simplement sa beauté, sans frontière ! ! ! ! ! !
:) Effectivement çà les décoincerait du milieu confiné de leurs bureaux et leurs donnerait une autre vision du monde.
Cordialement,
Giwa
avatar
Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 11267
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 77 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas


Source :

http://fr.rian.ru/science/20070212/60592791.html

Article :

MOSCOU, 12 février - RIA Novosti. La Russie procédera en 2010 aux premiers essais en vol du lanceur russe Angara, a déclaré lundi à Moscou le patron du constructeur spatial russe Khrounitchev, Vladimir Nesterov.

"Les essais du nouveau lanceur russe Angara doivent débuter en 2010 pour la version légère, et en 2011 pour la version lourde", a-t-il précisé.

Le projet Angara développé par Khrounitchev est un lanceur de nouvelle génération sur la base d'un module de propulsion sans précédent doté de moteurs à ergol liquide (oxigène-kérosène). Il offre un moindre prix de revient de l'orbitalisation de la charge utile. Conçu à Plessetsk, dans le nord de la Russie, dans trois versions (légère, moyenne et lourde), le nouveau lanceur pourra mettre en orbite un large éventail de charges utiles, toutes altitudes, inclinaisons et orbites confondues.
zx
zx

Messages : 2650
Inscrit le : 02/12/2005
Age : 59 Masculin
Localisation : Loir et Cher

Revenir en haut Aller en bas


J'ai fusionné les deux sujets sur le même thème.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas


Selon FlightGlobal, les premiers essais au sol d'un premier étage d'Angara auront lieu l'an prochain :

http://www.flightglobal.com/articles/2007/10/01/217111/angara-core-booster-prepared-for-2008-test-firing.html
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les premiers vols d'essai d'Angara en 2010 Empty Angara

Message Lun 1 Oct 2007 - 23:34


Oui l'info est parue déjà depuis plusieurs jours mais en russe et c'est vrai que tu fais bien de la citer ici en anglais, car j'ai omis de la poster au moment de ma lecture sur le site de Khrunitsev.

Merci Steph
patchfree
patchfree

Messages : 6137
Inscrit le : 19/04/2007
Age : 66 Masculin
Localisation : Poitiers

Revenir en haut Aller en bas


Ont-ils développé un moteur original pour équiper ce premier étage ? En quoi ce RD-191M innove t'il ?

L'utilisation d'un "kérozène écologique" necessite t'il un concept différent ?

Y at'il une filiation avec les moteurs qui équipaient la fusée Energia ?
montmein69
montmein69

Messages : 18088
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


Angara pourrait-elle être theoriquement lancer à partir de Kourou.
Anubis
Anubis

Messages : 963
Inscrit le : 02/08/2007
Age : 33 Masculin
Localisation : canada

Revenir en haut Aller en bas


@Anubis a écrit:Angara pourrait-elle être theoriquement lancer à partir de Kourou.
Il faudrait construire un nouveau pad de tir et un nouveau complexe d'assemblage... $ € £ ¥

Pour le méthane, c'est un "vieux" débat. LCH4+LOX permet de gagner une trentaine de secondes d'Isp par rapport au tandem kérosène+LOX, mais la faible masse volumique de LCH4 dégrade l'indice structurel de l'étage qui l'utilise. Le bilan semble être légèrement à l'avantage de LCH4, mais ce solde serait dévoré par les coûts de développement de la filière, résultat, tout le monde adopte une attitude d'attentisme sur le sujet...

_________________
Les fous ouvrent les voies qu'empruntent ensuite les sages. (Carlo Dossi)
Les premiers vols d'essai d'Angara en 2010 1458782828-discovey2001-terre
Henri
Henri
Modérateur
Modérateur

Messages : 4843
Inscrit le : 22/09/2005
Age : 65 Masculin
Localisation : Strasbourg, France

http://goo.gl/GrrJMb

Revenir en haut Aller en bas


J'ai lu sur quelque site que L'Angara 1.1 pourrait être lancer en 2008 au cosmodrome de Plesetsk. Quelqun aurait-il plus de détaille que moi si l'Angara 1.1 sera vraiment lancer en 2008 parce-que il me semble que oui.:study:
Anubis
Anubis

Messages : 963
Inscrit le : 02/08/2007
Age : 33 Masculin
Localisation : canada

Revenir en haut Aller en bas


Il y a des publications de dates optimistes.
Dans le domaine des nouveaux lanceurs ... c'est assez courant. Les programmes prennent généralement du retard.
La Delta IV Heavy qui vient de décoller et de réussir sa première mission en est un bon exemple.

Autre raison .... certaines pages Web sont anciennes (penser à regarder la date) et pas mises à jour.
montmein69
montmein69

Messages : 18088
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum