Débat parlementaire : la France, l'Europe et l'espace

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


@lambda0 a écrit:"Les témoins de notre puissance ne manquent pas et nous en laisserons des marques assez grandioses pour susciter l'admiration de notre siècle et des siècles à venir, sans que nous ayons besoin des louanges d'un Homère ou de quelque poète capable de séduire sur le moment par ses vers, mais non d'empêcher que la vérité ne vienne corriger ses assertions. Il n'est pas de terre, il n'est pas de mer que nous n'ayons contraintes d'ouvrir une route à notre audace et nous avons partout laissé des monuments impérissables de nos entreprises, de nos échecs comme de nos succès."

Le talent oratoire des Hellènes est toujours une source d'inspiration, et je trouve que ce dernier paragraphe peut s'appliquer merveilleusement à la conquête spatiale.

Oh que oui ! Je ne suis pas de ceux qui encencent inconditionellement les antiques (qui avaient de côtés sur lesquels j'ai un regard admiratif mais qui étaient aussi esclavagistes, hyper-macho et cruels si on les juge à l'aune des valeurs d'aujourd'hui) mais je suis touché par l'intemporalité de certains de leurs propos ou de leurs réalisations. Et comme tu le soulignes, le paragraphe cité me semble avoir une portée universelle et constituer un bon argument en faveur de l'effort politique, économique, scientifique et technique de l'exploration spatiale.
Man must explore.

spacedreamer

Messages : 283
Inscrit le : 18/12/2006

Revenir en haut Aller en bas


@Ripley a écrit:Cela vaut le coup d'essayer, mais les principaux candidats ont-ils seulement un conseiller capable de répondre pour eux ? 😕
Il semblerait que certains candidats ont un avis précis sur les questions spatiales. En voici déjà un :

http://minilien.com/?fzKnILOtYr
ou
http://www.schivardi2007.com/index.php?&menp=empty&mens=empty&pg=186

Si vous connaissez des prises de positions d'autres candidats, indiquer les liens devrait suffire.

_________________
Les fous ouvrent les voies qu'empruntent ensuite les sages. (Carlo Dossi)
Débat parlementaire : la France, l'Europe et l'espace - Page 3 1458782828-discovey2001-terre
Henri
Henri
Modérateur
Modérateur

Messages : 4845
Inscrit le : 22/09/2005
Age : 65 Masculin
Localisation : Strasbourg, France

http://goo.gl/GrrJMb

Revenir en haut Aller en bas


Tu peux nous montrer sa proposition sur le spatial parce qu'on va pas se fouiller toutes les déclarations de Schivardi !
Mis à part sortir de l'Union, je vois pas grand chose...
Skyboy
Skyboy

Messages : 2124
Inscrit le : 05/10/2006
Age : 40 Masculin
Localisation : 46°48'N-71°23'O

https://www.forum-conquete-spatiale.fr/presentation-des-membres-

Revenir en haut Aller en bas


@skyboy a écrit:Tu peux nous montrer sa proposition sur le spatial parce qu'on va pas se fouiller toutes les déclarations de Schivardi !
Mis à part sortir de l'Union, je vois pas grand chose...
Bon sang, les URL changent sans arrêt sur son site, à 1 h 19, l'URL :
http://www.schivardi2007.com/index.php?&menp=empty&mens=empty&pg=186
menait à la page d'accueil de son site et à 1h22, elle menait de nouveau à la bonne page (Réponse au syndicat CGT du CNES ) !

Voilà le texte de la page en intégralité :

Réponse de Schivardi au syndicat CGT du CNES

GERARD SCHIVARDI
Maire de Mailhac, Conseiller général
11120 Mailhac
Candidat aux élections présidentielles
http://www.schivardi2007.com
e-mail : schivardi2007@orange.fr

au Syndicat CGT du CNES
(Centre national d’études spatiales)

16 avril 2007

Messieurs,

Je partage vos analyses et inquiétudes sur l’avenir du CNES si l’on reste dans le cadre de l’UE. A mes yeux un parallèle s’impose entre le CNES et AIRBUS. Sans la nationalisation en 1969 d’Aérospatiale, l’aéronautique européenne n’aurait pas dépassé le stade du modèle réduit. Sans le CNES l’Europe serait restée au sol : la fusée Ariane restant à l’état de maquette et les satellites de la filière SPOT seraient encore dans les cartons.

Or, la recherche spatiale revêt une grande importance pour l’humanité. Le spatial est une grande aventure de notre temps. Il est d’abord une source de connaissances sans précédent de l’univers qui nous entoure. Les télescopes dans l’espace, les sondes d’exploration lointaine ont rapporté plus d’informations dans la connaissance de l’univers ces derniers 10 ans que ce qu’avaient patiemment amassé toutes les générations précédentes réunies. Les satellites de télécommunication et de localisation permettent la diffusion et l’aide à la navigation des mobiles terrestres et aériens. Les satellites d’observation de la terre distribuent une surveillance globale de la santé de la planète en matière de contrôle de l’évolution de l’atmosphère, du climat, mais également de prévision des risques naturels : tornade, tsunami, irruptions volcaniques, etc.…

Le CNES a permis la mise au point du lanceur Ariane, pour cela il a largement participé à la création de l’ESA agence de coopération entre nations. Sans le CNES, organisme public, les nations européennes n’auraient pu participer à cette grande aventure. Le CNES doit redevenir le garant à part entière de ce service public. Or, la privatisation en 1999 d’AIRBUS et la création par le gouvernement Jospin-Gayssot d’EADS a livré ainsi, sur injonction de l’UE, AIRBUS aux fonds de pension américains. Le credo du traité de Maastricht-Amsterdam est, comme vous le savez, la dénationalisation car selon l’article 3 du traité, l’Union européenne est « un régime assurant que la concurrence n’est pas faussée dans le marché intérieur » et l’article 87 interdit toute aide d’Etat. L’objectif devient clair, la politique de l’UE permet in fine, même si elle s’en défend, le contrôle des entreprises européennes par les multinationales américaines (les plus puissantes mondialement) et par les fonds de pensions américains. Le fleuron du CNES, sa partie lanceurs (Ariane), est aujourd’hui contrôlée par EADS et l’ESA qui vient de passer un accord avec l’UE. Il s’agit ici d’une dénationalisation par morceaux du CNES !

L’exemple du projet GALILEO de navigation et localisation censé concurrencer le GPS américain est significatif de la politique de destruction des services publics et de l’industrie par l’UE. Bien que le CNES soit l’un des principaux initiateurs du projet, celui-ci en a été quasiment écarté dès l’origine. Jusque là les projets européens se faisaient en coopération libre entre Etats, et cela a permis de hisser les nations européennes à un niveau mondial. Avec GALILEO, pour la première fois, un projet de cet ampleur a été lancé dans le cadre de l’UE. Un consortium GALILEO a été créé sur la base d’un partenariat public-privé entre huit entreprises : EADS, ALCATEL, THALES, Finmeccanica, Hispasat, Aena, Inmarsat, et Deutsche Telekom. Cette politique des partenariats public-privé (PPP) est largement mise en avant par l’Union européenne, notamment dans les lignes directrices intégrées adoptées le 12 juillet 2005, dont les N° 7 et 10 exigent le développement de tels partenariats.

Le résultat c’est la gabegie financière et la paralysie. Les experts estiment que ce projet d’un montant pour le moment de 3.7G€ risque au bout du compte, s’il arrive à terme, de coûter 5 à 6 fois plus cher que s’il était réalisé par le CNES en libre coopération entre Etats ! A quoi sert cet argent ? D’un côté il sert à alimenter les actionnaires des multinationales d’EADS et d’ALCATEL, et de l’autre à licencier leurs employés (10 000 à AIRBUS, 1350 à ALCATEL), délocaliser et augmenter le taux d’exploitation du travail !

Enfin, je tiens à signaler que la LOLF (Loi organique des lois de finances) est un formidable outil de dénationalisation du CNES, comme de tous les services publics, entre les mains des financiers et de l’UE. Cette loi n’a pourtant trouvé en 2001, au moment de son adoption, qu’un seul député à l’Assemblée Nationale pour s’y opposer ! Son impact n’est cependant pas mince, elle transforme le personnel CNES qui avait la qualité d’agent d’Etat en salarié. En effet, jusque là, l’Assemblée Nationale votait un nombre de postes pour le CNES. Or, cet exercice a disparu. Une enveloppe budgétaire et des objectifs sont fixés au CNES. Ces tâches peuvent être réalisées par du personnel CNES ou du personnel en sous-traitance privée. Ceci ouvre la voie à un démantèlement continu du CNES par perte de postes.

C’est pour cela que je préconise la rupture avec l’UE, l’annulation de la LOLF, que je propose une renationalisation des lanceurs, cette entité retournant dans le giron du CNES, un développement du programme national et multilatéral du CNES et donc l’augmentation de la dotation nationale.

Le CNES doit être le garant dans l’industrie de la bonne utilisation des fonds publics et donc être systématiquement le maître d’œuvre, en France pour les projets nationaux spatiaux, ou avec les services publics des autres nations des grands projets multinationaux spatiaux.

Gérard Schivardi

_________________
Les fous ouvrent les voies qu'empruntent ensuite les sages. (Carlo Dossi)
Débat parlementaire : la France, l'Europe et l'espace - Page 3 1458782828-discovey2001-terre
Henri
Henri
Modérateur
Modérateur

Messages : 4845
Inscrit le : 22/09/2005
Age : 65 Masculin
Localisation : Strasbourg, France

http://goo.gl/GrrJMb

Revenir en haut Aller en bas


En fait quand on clique sur le lien on tombe sur la page d'accueil de son site, mais il suffit de faire "actualiser" (touche F5) pour afficher ensuite la bonne page. Mystères du PHP...

_________________
Les fous ouvrent les voies qu'empruntent ensuite les sages. (Carlo Dossi)
Débat parlementaire : la France, l'Europe et l'espace - Page 3 1458782828-discovey2001-terre
Henri
Henri
Modérateur
Modérateur

Messages : 4845
Inscrit le : 22/09/2005
Age : 65 Masculin
Localisation : Strasbourg, France

http://goo.gl/GrrJMb

Revenir en haut Aller en bas


Merci Henri.

Il parle plus ici de l'organisation économique du secteur spatial que des ambitions qu'il veut lui impulser. Mais c'est déjà une réponse. (Ces méthodes appliquées en l'URSS ont eu un certain succès ;) )
À quand les autres candidat ?
Skyboy
Skyboy

Messages : 2124
Inscrit le : 05/10/2006
Age : 40 Masculin
Localisation : 46°48'N-71°23'O

https://www.forum-conquete-spatiale.fr/presentation-des-membres-

Revenir en haut Aller en bas


@skyboy a écrit:Merci Henri.

Il parle plus ici de l'organisation économique du secteur spatial que des ambitions qu'il veut lui impulser. Mais c'est déjà une réponse. (Ces méthodes appliquées en l'URSS ont eu un certain succès ;) )
À quand les autres candidat ?
J'ai un peu épluché leurs sites, mais c'est difficile de s'y retrouver ; les recherches Google du style :
ariane galileo site:nomdedomaine.tld
ne donnent pas grand chose.

_________________
Les fous ouvrent les voies qu'empruntent ensuite les sages. (Carlo Dossi)
Débat parlementaire : la France, l'Europe et l'espace - Page 3 1458782828-discovey2001-terre
Henri
Henri
Modérateur
Modérateur

Messages : 4845
Inscrit le : 22/09/2005
Age : 65 Masculin
Localisation : Strasbourg, France

http://goo.gl/GrrJMb

Revenir en haut Aller en bas


J'avais posé la question à 3 candidats il y a un mois (voir message du 12.03, 10h43).
Résultat : bide total.
Par contre, on peut voir sur leur site que les candidats répondent bien aux questions sur la polygamie, les cautions excessives sur les loyers, le pouvoir d'achat, etc.etc.etc.
lambda0
lambda0

Messages : 4689
Inscrit le : 22/09/2005
Age : 54 Masculin
Localisation : Nord, France

Revenir en haut Aller en bas


@lambda0 a écrit:J'avais posé la question à 3 candidats il y a un mois (voir message du 12.03, 10h43).
Résultat : bide total.
Par contre, on peut voir sur leur site que les candidats répondent bien aux questions sur la polygamie, les cautions excessives sur les loyers, le pouvoir d'achat, etc.etc.etc.
Il fallait leurs demander ce qu'ils pensent de la polygamie ou la polyandrie (pensons à Lisa Nowak ou à de futures astronautes thibétaines) pour les équipages internationaux en route vers Mars LOL
avatar
Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 11320
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 77 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas


@giwa a écrit:
@lambda0 a écrit:J'avais posé la question à 3 candidats il y a un mois (voir message du 12.03, 10h43).
Résultat : bide total.
Par contre, on peut voir sur leur site que les candidats répondent bien aux questions sur la polygamie, les cautions excessives sur les loyers, le pouvoir d'achat, etc.etc.etc.
Il fallait leurs demander ce qu'ils pensent de la polygamie ou la polyandrie (pensons à Lisa Nowak ou à de futures astronautes thibétaines) pour les équipages internationaux en route vers Mars LOL
Pour le loyer aussi, c'est vrai que c'est pas fameux : 300 milliards de dollars pour l'équivalent d'une chambre de bonne.
Quant au pouvoir d'achat de nos héroiques astronautes une fois sur Mars... ;)
lambda0
lambda0

Messages : 4689
Inscrit le : 22/09/2005
Age : 54 Masculin
Localisation : Nord, France

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Revenir en haut Aller en bas


Il est symbolique que ce défenseur du vol habité meure au moment du retour du dernier astronaute français.
jassifun
jassifun

Messages : 1734
Inscrit le : 07/06/2007
Age : 33 Féminin
Localisation : Baden Baden

Revenir en haut Aller en bas


Ne le prend pas mal Jessifun, mais je crois qu'on a compris ton avis sur la question... Inutile de rajouter des couches sur l'avenir des français dans l'espace. Je sais que tu as de bonnes sources, mais je doute que tu arrives à prédire l'avenir... Laissons le temps au temps.
avatar
Dirk De Winne

Messages : 1385
Inscrit le : 14/08/2006
Age : 38 Masculin
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas


Objet du texte : Bien qu'elle soit unanimement considérée comme une grande puissance spatiale grâce à l'expertise développée au centre de Kourou et au dynamisme de ses entreprises, la France ne dispose pas d'un encadrement juridique satisfaisant des activités spatiales. Par ailleurs, l'internationalisation croissante des opérations et l'émergence de nouveaux acteurs non étatiques appellent une transformation du régime actuel propre à garantir leur sécurité juridique ainsi que leur compétitivité. Le projet de loi sur les opérations spatiales déposé sur le bureau du Sénat par le précédent gouvernement vient pallier cette carence en transposant en droit interne les normes internationales.
Source : Sénat : Opérations spatiales :study:
avatar
Laurent

Messages : 141
Inscrit le : 20/07/2007
Age : 58 Masculin
Localisation : Orléans

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut Aller en bas


Je viens de voir (je suis tombé dessus par hasard) une assez large partie de la retransmission de la consultation de la commission du Sénat (dont Laurent parle dans le post précédent) avec présence de JJ Dordain directeur de l'ESA et du directeur du CNES Yannick d'Escatha. (sur la chaine parlementaire LCP)

C'était bien entendu axé sur la politique spatiale de la France, et son budget (notamment la dette du CNES à l'ESA en grande partie liée au programme lanceur Ariane 5 dont la France assume plus de 50 % et qui reste plombée par la mise au point de la version ECA à ses débuts)

Ces échanges étaient vraiment intéressants, rapporteurs de la commission des comptes, représentant du Ministère, sénateurs membre de la commission du Sénat .... et les deux directeurs déjà cités, les uns posant des questions et les autres apportant des réponses.

Un peu moins caricatural en tout cas que l'image parfois véhiculée ici des "politiques à la vue basse, ne sachant pas de quoi ils parlent et faisant les choses en dépit du bon sens". Entendons nous bien je ne justifie ni ne défend tout de ces personnages ... mais les personnes présentes connaissaient assez bien leur sujet et posaient des questions précises et judicieuses sur ce qu'ils ne connaissaient pas assez précisément. Et les différents paramètres étaient mis en relation pour ne pas rester obnubilé que par une logique budgétaire à courte vue.
JJ Dordain a rappelé que dans le domaine spatial , les programmes sont d'une durée d'environ 9 ans ... et qu'il ne fallait pas se focaliser trop sur une évaluation sur une période plus courte (notamment a -t'il dit les ministérielles ayant lieu tous les 3 ans, il faut évaluer les participations des pays, le retour géographique sur plusieurs sessions)

Je ne sais pas si la chaine LCP permet de revoir cette émission ?
montmein69
montmein69

Messages : 18156
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


Espérons que les futurs projets spatiaux Européens soient mieux faits que l’actuel projet Galileo.
avatar
Ruut

Messages : 2
Inscrit le : 30/05/2009
Age : 44 Masculin
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas


A la demande de la commission des finances, la Cour des comptes a réalisé, en application de l'article 58-2° de la LOLF, une enquête sur les engagements du Centre national d'études spatiales (CNES) dans les programmes de l'Agence spatiale européenne (ASE).
Le problème posé par le creusement d'une dette du CNES à l'égard de l'ASE, qui a culminé à 332,2 millions d'euros au 31 décembre 2007, semble à présent pris en compte de manière adéquate par le Gouvernement français. En particulier, l'augmentation, à compter de 2011, des crédits de paiement destinés à l'ASE devrait permettre l'extinction de la dette tout en garantissant l'exécution de la programmation que devraient adopter les futurs conseils ministériels de l'agence.
S'appuyant sur les analyses de la Cour des comptes, la commission des finances souhaite que ce retour à de meilleures pratiques s'inscrive dans une démarche de long terme.
Afin d'éviter tout risque de dérive à l'avenir, il conviendra aussi d'indiquer clairement dans les documents budgétaires transmis au Parlement les engagements pluriannuels du CNES et non plus seulement les crédits de l'année.
Par ailleurs, la France doit plaider en faveur d'une gestion optimale des fonds alloués à l'ASE. En particulier, la trésorerie de cette agence devrait être ramenée à un niveau raisonnable et la règle du « retour géographique » des fonds alloués par les Etats membres devrait être assouplie afin de mieux faire jouer la concurrence entre industriels européens dans le domaine spatial.
Source : Rapport d'information de M. Christian GAUDIN, fait au nom de la commission des finances n° 226 (2008-2009) - 18 février 2009 :hermes:
avatar
Laurent

Messages : 141
Inscrit le : 20/07/2007
Age : 58 Masculin
Localisation : Orléans

Revenir en haut Aller en bas


@Laurent a écrit:A la demande de la commission des finances, la Cour des comptes a réalisé, en application de l'article 58-2° de la LOLF, une enquête sur les engagements du Centre national d'études spatiales (CNES) dans les programmes de l'Agence spatiale européenne (ASE).
(...)
Source : Rapport d'information de M. Christian GAUDIN, fait au nom de la commission des finances n° 226 (2008-2009) - 18 février 2009 :hermes:
Très instructif !
Ca a quand même quelque chose de surréaliste de voir J.J. Dordain vanter les mérites de la dette française devant la Cour des Comptes !:

J.J. Dordain a écrit:(...)Cette dette n’est donc pas une faute budgétaire, c’était nécessaire pour remettre Ariane en vol. C’était une dette nécessaire.
(...)j’ose dire qu’elle était vertueuse, d’un point de vue programmatique.
(...)cette dette a un niveau aujourd’hui tel qu’elle ne m’empêche pas de travailler, et, qui plus est, ne m’oblige pas à faire des emprunts ; je n’ai jamais emprunté de l’argent à cause de cette dette.
Autre passage particulièrement instructif:

J.J. Dordain a écrit:(...) moi, je ne suis pas banquier. Mais un certain nombre de pays préfèrent payer leurs engagements à l’ASE en avance. C’est peut-être un lieu plus sûr qu’une banque.
(...)Nous avons effectivement une trésorerie élevée.

:shock:
CosmoS
CosmoS

Messages : 1072
Inscrit le : 13/11/2005
Age : 53 Masculin
Localisation : 31

Revenir en haut Aller en bas

Débat parlementaire : la France, l'Europe et l'espace - Page 3 Empty l'Europe spatiale

Message Jeu 24 Déc 2009 - 11:22


Bonjour,

Il est clair que chacun tire la couverture à lui, (pour les retombées économiques) mais l'Europe souffre aussi sur le fait
qu'il n'y a pas toujours unanimité dans les décisions ! et qu'il y a beaucoup trop d'intervenants !.

On compare très souvent l'ESA à la NASA, mais ses pouvoirs et constitution n'ont rien de similaires à la Nasa qui est maitre chez elle!

:lolnasa:
Tchaika
Tchaika

Messages : 65
Inscrit le : 11/12/2009
Age : 76 Masculin
Localisation : Indre

http://space.academy.europe.overblog.com

Revenir en haut Aller en bas


@CosmoS a écrit:
Ca a quand même quelque chose de surréaliste de voir J.J. Dordain vanter les mérites de la dette française devant la Cour des Comptes !:

J.J. Dordain a écrit:(...)Cette dette n’est donc pas une faute budgétaire, c’était nécessaire pour remettre Ariane en vol. C’était une dette nécessaire.
(...)j’ose dire qu’elle était vertueuse, d’un point de vue programmatique.
(...)cette dette a un niveau aujourd’hui tel qu’elle ne m’empêche pas de travailler, et, qui plus est, ne m’oblige pas à faire des emprunts ; je n’ai jamais emprunté de l’argent à cause de cette dette.

Attention à ce qu'on dit .
La dette a été due à la mise au point problématique de l'Ariane 5 ECA ... et à la part de la France dans le budget du segment lanceur. Pour parler plus clairement c'est elle qui a pris sur le rable l'essentiel des dépenses pour que l'Ariane 5 ECA devienne un lanceur opérationnel.
Alors "dette vertueuse" c'est sans doute pousser le bouchon un peu loin, mais méditons ce qui se serait passé ... si la France n'avait pas voulu contracter cette dette et si l'Ariane 5 ECA était restée en rade. :affraid:

Mais après cette "mésaventure" le souhait français, d'un ré-équilibrage des participations des autres pays européens au budget lanceur est dans l'air. Ce sera sans doute un élément important dans les décisions à prendre sur les développements de l'Ariane 5 ME et ensuite de la famille Ariane 6. Qui voudra payer (et en ayant les capacités technologique nécessaires pour obtenir le retour géographique) ?
montmein69
montmein69

Messages : 18156
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


@montmein69 a écrit:
@CosmoS a écrit:
Ca a quand même quelque chose de surréaliste de voir J.J. Dordain vanter les mérites de la dette française devant la Cour des Comptes !:

J.J. Dordain a écrit:(...)Cette dette n’est donc pas une faute budgétaire, c’était nécessaire pour remettre Ariane en vol. C’était une dette nécessaire.
(...)j’ose dire qu’elle était vertueuse, d’un point de vue programmatique.
(...)cette dette a un niveau aujourd’hui tel qu’elle ne m’empêche pas de travailler, et, qui plus est, ne m’oblige pas à faire des emprunts ; je n’ai jamais emprunté de l’argent à cause de cette dette.

Attention à ce qu'on dit .
La dette a été due à la mise au point problématique de l'Ariane 5 ECA ... et à la part de la France dans le budget du segment lanceur. Pour parler plus clairement c'est elle qui a pris sur le rable l'essentiel des dépenses pour que l'Ariane 5 ECA devienne un lanceur opérationnel.
Alors "dette vertueuse" c'est sans doute pousser le bouchon un peu loin, mais méditons ce qui se serait passé ... si la France n'avait pas voulu contracter cette dette et si l'Ariane 5 ECA était restée en rade. :affraid:
Oui, c'est bien ce qui est dit.
Pour l'ESA, la France est à la fois le pays qui représente 60 % des arriérés de paiements de tous les pays membres, et le pays qui a contribué pour 50 % à la remise en vol d'Ariane 5 (répondant ainsi à des appels de fonds dépassant la subvention annuelle prévue). Sachant qu'en plus, l'ESA n'a pas de problème de trésorerie, on comprend son indulgence vis-à-vis du premier point ... ;)
CosmoS
CosmoS

Messages : 1072
Inscrit le : 13/11/2005
Age : 53 Masculin
Localisation : 31

Revenir en haut Aller en bas


L'apurement de la dette est normalement programmée :

dans le cadre de la loi n° 2009-135 du 9 février 2009 de programmation des finances publiques pour les années 2009 à 2012, la subvention de l'ASE a été fixée à 770 millions d'euros pour 2011 au lieu de 685 millions d'euros jusqu'en 2010.

Cet effort, qui a vocation à être poursuivi après 2011 en euros constants, devrait permettre le remboursement de la dette française d'ici à 2015, en tenant compte des engagements qui devraient être adoptés (sur des hypothèses « raisonnables ») lors des prochains conseils ministériels de l'ASE.
source : "La dette du CNES à l'égard de l'Agence spatiale européenne : pour un atterrissage en douceur" http://www.senat.fr/rap/r08-226/r08-226_mono.html#toc36

Mais du coup ... la question de la participation financière française aux projets Ariane 5 ME et Ariane 6 discuté dans ces FILS reste entière
http://astronautique.actifforum.com/europe-f10/futurs-lanceurs-europeens-t7665-165.htm
http://astronautique.actifforum.com/europe-f10/ariane-5-me-t9617.htm

Quels autres pays européens seront prêts à hausser leur participation pour financer ces développements ... si la France abandonne sa prodigalité pour revenir à des "hypothèses raisonnables" ?
Hum .... j'ai l'impression que cela sera financé par le "grand emprunt" ... qu'on aura seulement à rembourser 🤡
montmein69
montmein69

Messages : 18156
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


@montmein69 a écrit:
Mais du coup ... la question de la participation financière française aux projets Ariane 5 ME et Ariane 6 discuté dans ces FILS reste entière
https://www.forum-conquete-spatiale.fr/europe-f10/futurs-lanceurs-europeens-t7665-165.htm
https://www.forum-conquete-spatiale.fr/europe-f10/ariane-5-me-t9617.htm
Oui, et la prochaine réunion ministérielle de l'ESA n'est qu'en 2011. Débat parlementaire : la France, l'Europe et l'espace - Page 3 Smiley7f

@montmein69 a écrit:
Quels autres pays européens seront prêts à hausser leur participation pour financer ces développements ... si la France abandonne sa prodigalité pour revenir à des "hypothèses raisonnables" ?
L'Italie sera partante si au lieu d' "Ariane 6" on choisit le nom "Vega 2". Débat parlementaire : la France, l'Europe et l'espace - Page 3 45200 Débat parlementaire : la France, l'Europe et l'espace - Page 3 Hermsgif
CosmoS
CosmoS

Messages : 1072
Inscrit le : 13/11/2005
Age : 53 Masculin
Localisation : 31

Revenir en haut Aller en bas


Bonjour à tous, je suis depuis 2007 le représentant de virgin Galactic  en France, et à l'initiative du général pilote de chasse Marc Alban, et de la plupart des journalistes spécialisés, astronautes, et Tour Operators, on a déposé les statuts d'une nouvelle association IETS le 9 novembreDébat parlementaire : la France, l'Europe et l'espace - Page 3 Iets_d10;
le premier conseil se tient le 12 déc prochain pour l'élection du bureau; Il s'agit de l'IETS pour Institut européen du tourisme spatial; (mais çà peut encore changer, après le conseil!)
En gros, le projet consiste à d'une part réunir tous les intéressés européens, je dis bien des 27 pays, via les réseaux sociaux pour se comptabiliser déjà, se rendre compte de notre poids sur les institutions, et promouvoir tous ensemble le tourisme spatial en Europe.
On veut notre navette, notre spaceport, notre centre d'entrainement, notre parc d'attractions, de simulation, de jeux, ect; on en a les moyens, on est même les meilleurs du monde sur le plan technique, qu'est ce qu'on attend?
D'autre part, notre asso veut rassembler tous les projets européens, et les valider sur tous les plans: juridique, technique, financier, commercial,... en réunissant les spécialistes de chaque discipline pour faire avancer en définitive celui ou ceux qui nous paraissent le plus crédible;
pourquoi faire me direz vous?
Tout simplement parce que si on ne se bouge pas, on ne l'aura jamais. Je suis bien placé pour savoir qu'ITAR interdit l'exportation de matériel sensible US; les navettes SS2 ne se sont pas prêtes d'atterrir en Europe, idem pour Xcor, ou tout autre matériel sauf loi ultérieure du congrès américain, évidemment.

Il est donc plus que temps de développer notre propre solution. Si çà intéresse le forum, je vous tiendrai au courant du résultat du 1° conseil, et je serai heureux de vous compter parmi nous, dès que les présentations pourront être diffusées!
A bientôt et bon vols!
avatar
wib

Messages : 11
Inscrit le : 09/03/2012
Age : 62 Masculin
Localisation : louveciennes

http://www.unticketpourlespace.fr

Revenir en haut Aller en bas


Pour voir nos têtes, voilà quelques représentants actifs: Au micro le général marc Alban, au pupitre Bernard Chabbert, excellente voix journalistique de l'Espace et de l'aviation, ensuite  moi même pour VG france , à côté Garett Smith représentant X cor en France, en poste chez Airbus, et à côté, Phillipe Coué, de Dassault sys, que tous le monde de l'espace connait, parce que c'est la bible en France de l'Espace chinois. On a fait salle comble, on a présenté le spaceport type étudié par 3 jeunes étudiants de l'Enac qui ne sont pas sur la photo mais mériteraient bien d'y figurer. 
Débat parlementaire : la France, l'Europe et l'espace - Page 3 T2641p75-debat-parlementaire-la-france-l-europe-et-l-espace#298337
Débat parlementaire : la France, l'Europe et l'espace - Page 3 T2641p75-debat-parlementaire-la-france-l-europe-et-l-espace#298337Débat parlementaire : la France, l'Europe et l'espace - Page 3 T2641p75-debat-parlementaire-la-france-l-europe-et-l-espace#298337Débat parlementaire : la France, l'Europe et l'espace - Page 3 Toul2010
avatar
wib

Messages : 11
Inscrit le : 09/03/2012
Age : 62 Masculin
Localisation : louveciennes

http://www.unticketpourlespace.fr

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum