John Young : 'Ares I ne fonctionnera pas'

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


@montmein69 a écrit:
La version d'Orion pour la Lune ... est annoncée plus lourde. Donc c'est de ce côté là qu'ils vont travailler prioritairement AMHA. L'autre partie du "train lunaire" lancé par l'Ares V pouvant probablement gérer un transfert de masse.


Et si l'équipage amarrait Orion au LSAM très tôt après le lancement, regagnait le LSAM et y restait jusqu'après le décollage depuis la Lune vers Orion...permettant à Orion de ne devoir fonctionner à plein régime que pendant tout au plus 3 jours? Ne pourrait-on faire là beaucoup d'économies d'énergie et de masse?

Raoul

Messages : 1842
Inscrit le : 01/10/2005

http://membres.multimania.fr/astroraoul/

Revenir en haut Aller en bas


Le X-38, devait bien être lancé avec la navette... alors pourquoi pas un autre véhicule habité. Ce serait même loin d'être bête. Imaginons justement ce cas.

La navette s'envole pour une mission normale avec pourquoi pas dans sa soute un module MPLM (Leonardo ou autre). Elle l'arrime à l'ISS puis revient sur Terre la soute vide.

Une Ares V envoie à destination de l'ISS un module lunaire qui s'y arrime.

Une navette s'envole avec un équipage et un CEV. Ce dernier s'arrime au module lunaire avec une partie de l'équipage de la navette (4-5 astronautes). Cette dernière remet dans sa soute le MPLM lancé la mission précédente et revient sur Terre avec l'équipage restant. Quant au CEV et module lunaire, ils partent en direction de la Lune.

Si techniquement celà aurait été possible, financièrement, la Nasa n'aurait jamais pu le faire. Pour preuve. Si elle veut aller sur la Lune, elle doit abandonner la navette...

Et pour rappel, avant Ares I et Ares V, l'une des propositions était d'utiliser une navette cargo
Yantar
Yantar

Messages : 2904
Inscrit le : 30/09/2005
Age : 45 Masculin
Localisation : Liège

https://destination-orbite.net

Revenir en haut Aller en bas


@Raoul a écrit:
Et si l'équipage amarrait Orion au LSAM très tôt après le lancement, regagnait le LSAM et y restait jusqu'après le décollage depuis la Lune vers Orion...permettant à Orion de ne devoir fonctionner à plein régime que pendant tout au plus 3 jours? Ne pourrait-on faire là beaucoup d'économies d'énergie et de masse?

Il ne manque pas effectivement d'idées ou d'hypothèses. Pour ma part elles n'ont pas la prétention d'être "LA solution", simplement de permettre de discuter.
La difficulté pour avancer une hypothèse, c'est de prendre en compte les paramètres techniques, le coût, etc ....
Même les spécialistes dont c'est le métier peuvent avoir des avis divergents ...


Dernière édition par le Sam 28 Avr 2007 - 21:00, édité 1 fois
montmein69
montmein69

Messages : 17575
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 69 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


Certains sites, dont NasaWatch, préviennent que les propos de John Young ne seraient qu'un "hype" Internet, autrement que la source ne serait pas fiable ou que les dires de Young auraient été déformés...
Bref, entre une déclaration supposée d'un astronaute et une contre-rumeur de manip, on est pas avancés ! LOL
Je ne sais toujours pas si Ares I pourra placer l'Orion sur orbite, mais avant même d'exister ce lanceur déclenche des passions !
La rumeur donne une date pour la "révélation" : le 23 mai.
Rendez-vous à cette date :roll:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas


@Olivier Sanguy a écrit:Certains sites, dont NasaWatch, préviennent que les propos de John Young ne seraient qu'un "hype" Internet, autrement que la source ne serait pas fiable ou que les dires de Young auraient été déformés...
Bref, entre une déclaration supposée d'un astronaute et une contre-rumeur de manip, on est pas avancés ! LOL
Je ne sais toujours pas si Ares I pourra placer l'Orion sur orbite, mais avant même d'exister ce lanceur déclenche des passions !
La rumeur donne une date pour la "révélation" : le 23 mai.
Rendez-vous à cette date :roll:
Effectivement, c'est l'hypothèse qui est aussi avancée sur NasaWatch.
Je crois que cette date du 23 mai correspond à une des revues (qualification ?) du projet.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas


@Olivier Sanguy a écrit:
La rumeur donne une date pour la "révélation" : le 23 mai.
Rendez-vous à cette date :roll:

C'est pas le 6 mai qu'il doit y en avoir une autre ? :roll:

En tout cas cette rumeur qui semble faire le tour de la palnète ne semble pas provoquer à la Nasa un démenti. Pas la moindre annonce sur le sujet.

De toute façon le temps passe, le temps presse et on saura vraiment dans un an ou deuxmaximum ce qu'il en sera vraiment. je doute qu'on attende le 1er lancement pour se rendre compte d'une telle grossière erreur.
Mustard
Mustard
Admin
Admin

Messages : 28704
Inscrit le : 16/09/2005
Age : 51 Masculin
Localisation : Rouen/Normandie

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


@Olivier Sanguy a écrit:Certains sites, dont NasaWatch, préviennent que les propos de John Young ne seraient qu'un "hype" Internet, autrement que la source ne serait pas fiable ou que les dires de Young auraient été déformés...
Bref, entre une déclaration supposée d'un astronaute et une contre-rumeur de manip, on est pas avancés ! LOL
Je ne sais toujours pas si Ares I pourra placer l'Orion sur orbite, mais avant même d'exister ce lanceur déclenche des passions !
La rumeur donne une date pour la "révélation" : le 23 mai.
Rendez-vous à cette date :roll:

Alors croisons les doigts Super

_________________
Paul Cultrera/Apolloman
Webmaster du site http://www.de-la-terre-a-la-lune.com/
consacré au programme Apollo.
Modérateur du forum de la conquète spatiale https://www.forum-conquete-spatiale.fr/portal.htm
Journaliste collaborateur d'Espace et Exploration le magazine de l'aventure spatiale
http://www.espace-exploration.com/

Le savoir est un trésor à partager avec tout le monde...
Knowledge is a treasure to share with everyone .
Apolloman
Apolloman
Modérateur
Modérateur

Messages : 11562
Inscrit le : 20/04/2006
Age : 44 Masculin
Localisation : Lédignan (30 Gard) France

http://www.de-la-terre-a-la-lune.com/

Revenir en haut Aller en bas


Pourquoi ne pas proposer une Ariane V aux américains pour lancer Orion, ce serait une bonne opportunité ;)
Je me demande si la version Ariane V ES ATV (21tonnes en orbite basse) avec 4 EPS au lieu de 2 serait assez puissante pour lancer Orion.
De plus, avec la tour d'avortement de lancement au sommet, je ne pense pas qu'il faille apporter beaucoup de modifications pour que le lanceur soit qualifié pour le lancement habité =)

Mais l'orgueil US et l'immobilité de l'ESA...
Commander Ham
Commander Ham

Messages : 825
Inscrit le : 06/03/2007
Age : 38 Masculin
Localisation : Mars Base Camp 01

Revenir en haut Aller en bas


Tu l'as dit Ham, c'est l'orgueil américain qui fera qu'ils choisiront leur solution. D'ailleurs avant de choisir notr elanceurou notre moteur il est clair qu'ils ont tout de meme de bon lanceur comme Delta IV Heavy ou l'Atlas 5.
L'amérique est fier de sont indépendance et de son avance à l'accès à l'espace, je doute fort qu'elle veuille perdre cela.

La solution Navette + Orion est illogique, pour ne pas dire stupide.
Certe la navette est considéré comme dangereux, encore qu'il faille effectivement relativiser. Cela dit j'avais lu que l'on était passé pas très loin du drame sur certains lancements. Mais avouons que son système de lancement et de retour est d'une énorme complexité.

Contrairement à ce que dit Guantanamo :) une capsule est largement plus sûr et il n'y a qu'à voir les déboires du retour de Soyuz TMA1 pour s'en rendre comte. Si la navette avait eu un problème similaire c'était le drame assuré.
Au décollage la capsule situé au sommet est déja dans une meilleure position et la fusée de sauvegarde est une grosse sécurité qui a fait sespreuves sur un vol Soyuz raté. La navette elle n'a aucune sécurité durant le décollage, si un incendie se déclare sur un moteur ou autre c'est foutu.
Pour le retour, un engin de type capsule a plus de chance de revenir qu'une engin terriblement instable comme la navette qui nécessite une intégrité totale de la coque et de ses tuiles et vol de freinage bien précis.
Bref ne revenons pas sur ce sujet je pense que beaucoup de monde, pur ne pas dire la très large majorité reconnait une meilleur fiabilité d'une capsule par rapport à une navette.
Cela dit je comprend et j'en suis le premier à préférer la navette car c'est un magnifique vaisseau, à tout faire, qu'on regrettra.
Mustard
Mustard
Admin
Admin

Messages : 28704
Inscrit le : 16/09/2005
Age : 51 Masculin
Localisation : Rouen/Normandie

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


@gaetanomarano a écrit:
despite the official and reliable source you quote, the real costs are higher
Off course we are always wrong, and you are always right, even if you never quote your sources as Yantar did ...

Evidemment c'est toi qui a raison, et nous qui avons tort, bien que toi tu ne cites jamais de source contrairement à Yantar ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas


la réponse au "risque" que prend la NASA avec la navette est je pense assez réaliste (au niveau statistique). Sa fialbilité est estimée à 98% (au rapport de sa conception et des missions déjà réalisées). Ils estiment donc que sur les derniers 19 lancements, comme il y a deja eu 2 accidents, le risque statistique est faible en rapport de l'engagement qu'a pris la NASA envers ces partenaires internationaux. Par contre s'ils continuent à en lancer, ils risquent de se retrouver à nouveau avec un accident majeur et la perte des 7 astraunotes.
De plus la navette reste un engin assez sur au regard des missions qu'elle fait.
Je dirai que la navette a 2 inconvenients :
* au décollage, il faut que tout fonctionne correctement!!! c'est fou quand même. Il suffit d'un accroc et la navette (et son équipage) est perdu.
Comment faire pour faire planer un navette qui est à la verticale? De plus comment faire pour qu'elle se détache de son reservoir? je me demande comment les ingénieurs ont pu croire qu'il fallait tout miser sur la sureté de la conception!
* à la rentrée dans l'atmosphère : elle est très délicate à manoeuvrer. contrairement à une capsule!

Je pense donc que malgré ses qualitées indéniables, la navette n'est pas la solution au regard des capsules!

Quand à lancer Orion avec une navette, quelle inéptie et quel non-sens! autant utiliser un soyuz pour cela! (moins cher et beaucoup plus sur!)
Commander Ham
Commander Ham

Messages : 825
Inscrit le : 06/03/2007
Age : 38 Masculin
Localisation : Mars Base Camp 01

Revenir en haut Aller en bas


Si seulement la NASA avait adopté ce projet:
http://www.transformspace.com/index.cfm?fuseaction=projects.view&workid=CCD3097A-96B6-175C-97F15F270F2B83AA
Audacieux, simple, exploitation bien moins chère et donc beaucoup plus de possibilités quant à vendre cette méthode, inviter des passagers, proposer à des scientifiques de réaliser un vol spatial....La grosse contrainte étant de limiter la masse de la capsule à 4 tonnes.
Raoul
Raoul

Messages : 1842
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 63 Masculin
Localisation : Gembloux, Belgique

http://membres.multimania.fr/astroraoul/

Revenir en haut Aller en bas


Bon on modifie un Soyouz et on achète une Proton et ...zou on part vers la Lune :lolnasa:
astroman
astroman

Messages : 1007
Inscrit le : 25/02/2006
Age : 53 Masculin
Localisation : Région Parisenne

Revenir en haut Aller en bas


The National Aeronautics and Space Administration has concluded a six-month review of system requirements for its Constellation program.

The Constellation project -- including the Orion spacecraft, the Ares launch vehicles and other support systems -- involves development of a new space transportation system that will take astronauts to Earth's orbit, the moon, and eventually Mars.

NASA said the project's basic design, development, construction and operation architecture remains unchanged, but it now has a firmer foundation built through extensive analyses and validation testing.

A "baseline synchronization" Wednesday was designed to identify any conflicts or gaps between and among the individual systems and to establish a plan for resolving such issues, NASA said.

"This summer will bring a new season of rolling system definition reviews that will finish our requirements for initial mission capability and set us up for our first preliminary design reviews, said Jeff Hanley, Constellation program manager at NASA's Johnson Space Center in Houston.

He said the next series of reviews will begin with the Orion system definition review in August and continue with Constellation program baseline synchronization next March. (c) UPI
Space Opera
Space Opera
Modérateur
Modérateur

Messages : 12329
Inscrit le : 27/11/2005
Age : 47 Masculin
Localisation : France

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum