Principes anthropiques faible et fort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Ces principes prennent à contre-pied (mais de manière subtile) la démarche classique de la Science qui depuis Galilée nous incite à quitter notre attitude nombriliste et à ne plus nous considérer comme au centre de l’Univers. https://www.forum-conquete-spatiale.fr/Autres-f21/VIE-et-INTELLIGENCE-dans-l-UNIVERS-p58443.htm#58443



Le principe anthropique faible ne se prononce pas sur la question de savoir si notre présence est le résultat d'un hasard particulièrement improbable ou d'un processus déterministe. Il exprime que si l'univers avait évolué d'une manière qui ne permettait pas à des entités conscientes d'y apparaître, aucune entité consciente n'aurait été là pour le remarquer, et donc qu'il n'y aurait pas de connaissance de cet univers ; autrement dit un tel univers n'existerait pas. Et par conséquent, que de notre point de vue (d'entité consciente dans l'univers) même si notre univers n'est qu'un des multiples univers qui auraient pu exister il n'a rien d'improbable a posteriori.

Le principe anthropique fort énonce l'idée d'une volonté ou d'une nécessité intervenant dans l'évolution de notre univers : cet univers a été conçu spécialement pour que nous y fussions placés. On parle dans ce cas de principe anthropique fort. Dans cette version, on tente de réintroduire le principe d'une finalité universelle qui serait l'homme lui-même et donc de penser les conditions initiales de l'univers en fonction de cette finalité.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Principe_anthropique#Principe_anthropique_faible

Le principe anthropique faible à mon avis ne permet pas toutefois d’éliminer l’existence d’autres êtres intelligents dans l’ Univers car une fois les valeurs très improbables des constantes physiques universelles acquises, la Vie a pu se développer ailleurs dans notre Univers.
Quant au principe anthropique fort , on peut imaginer ce que l’on veut selon ses croyances.


Dernière édition par le Lun 12 Nov 2007 - 19:14, édité 2 fois
avatar
Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 11113
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 77 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas


@giwa a écrit:Le principe anthropique faible à mon avis ne permet pas toutefois d’éliminer l’existence d’autres êtres intelligents dans l’ Univers car une fois les valeurs très improbables des constantes physiques universelles acquises ,la Vie a pu se développer ailleurs dans notre Univers
Le principe anthropique en lui-même ne doit pas servir à trancher cette question, il est simplement sensé apporter une contrainte dans une réflexion ou un modèle. Le principe faible doit notamment servir les cosmologistes à élaborer des théories dans lesquels la création de l'univers semblable au notre existe. C'est même un des principes de base de la science qui est étendu à l'extrême: une théorie est adoptée si au moins elle illustre... quelque chose. Le principe faible redit simplement la même chose en incluant le principe d'observabilité du phénomène, en rappellant tout simplement que la seule source d'observation, c'est nous.
Space Opera
Space Opera
Modérateur
Modérateur

Messages : 12326
Inscrit le : 27/11/2005
Age : 47 Masculin
Localisation : France

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


@Space Opera a écrit:
@giwa a écrit:Le principe anthropique faible à mon avis ne permet pas toutefois d’éliminer l’existence d’autres êtres intelligents dans l’ Univers car une fois les valeurs très improbables des constantes physiques universelles acquises ,la Vie a pu se développer ailleurs dans notre Univers
Le principe anthropique en lui-même ne doit pas servir à trancher cette question, il est simplement sensé apporter une contrainte dans une réflexion ou un modèle. Le principe faible doit notamment servir les cosmologistes à élaborer des théories dans lesquels la création de l'univers semblable au notre existe. C'est même un des principes de base de la science qui est étendu à l'extrême: une théorie est adoptée si au moins elle illustre... quelque chose. Le principe faible redit simplement la même chose en incluant le principe d'observabilité du phénomène, en rappellant tout simplement que la seule source d'observation, c'est nous.
Que deviendrait ce "nous" au cas hypothétique où nous puissions un jour communiquer avec des extraterrestres car alors il faudrait tenir compte aussi de leurs observations ?
Cordialement,
Giwa
avatar
Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 11113
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 77 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum