[Vénus] Vers une mission Venera-D (LLISSE)

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


http://fr.rian.ru/science/20071001/81860273.html

La Russie et l'Europe préparent une mission conjointe non habitée sur Vénus

MOSCOU, 1er octobre - RIA Novosti. La mission russe Venera-D (Venus-D) pourrait être associée au programme européen d'étude de Venus, peut-on lire dans la documentation du forum international "Espace: science et problèmes du XXIe siècle" qui s'est ouvert lundi à Moscou.

"Le projet conjoint - baptisé European Venus Explorer - a été présenté à l'Agence spatiale européenne et a déjà passé la première étape de la sélection. L'objectif du projet conjoint consiste à étudier l'atmosphère et les nuages vénusiens et l'interaction de l'atmosphère avec le sol de la planète, dans le but de comprendre le mécanisme de l'évolution de Vénus et de son climat, pour le confronter à des processus analogues sur Terre et sur d'autres planètes", peut-on lire dans la documentation proposée lors du forum.

Le projet fait partie du Programme spatial fédéral russe pour 2006-2015.

La mise de l'appareil sur la trajectoire du vol vers Vénus sera de toute évidence effectuée au moyen d'un lanceur russe Soyouz-ST depuis le cosmodrome de Kourou, en Guyane française.

Un module spatial européen créé sur la base de la station Venus-Express et un module d'atterrissage russe de conception originale, lequel devra comporter un système d'appareillages scientifiques à longue durée de vie, feront partie de la charge utile de l'appareil spatial.

Il est prévu d'y installer également des sondes pour l'étude de l'atmosphère de la planète.

La Russie fournira pour ce projet son système original d'entrée et de descente dans l'atmosphère pour un module largable et un aérostat.

Puisque cette mission sur Vénus sera conjointe, le module largable russe comportera des appareillages européens et le module orbital européen des appareillages russes.

La participation à cette mission d'un aérostat japonais volant à basse altitude est aussi possible. Si l'aérostat européen est conçu pour une dérive à des altitudes relativement confortables en termes de températures et de pressions, l'aérostat japonais devra naviguer au-dessous des nuages, à une altitude de près de 35 km, où l'atmosphère est déjà chaude et les pressions élevées. L'étude de l'atmosphère à des altitudes différentes donnera beaucoup d'informations supplémentaires, rappellent les auteurs de la documentation.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas



Un module spatial européen créé sur la base de la station Venus-Express et un module d'atterrissage russe de conception originale, lequel devra comporter un système d'appareillages scientifiques à longue durée de vie

Une bonne nouvelle si cette coopération se concrétise .. (et en bonus un départ de Kourou Super )

Donc un coût pour l'orbiteur qui devrait être contenu pour l'Europe .

Le module d'atterrissage doit effectivement être costaud vu la pression, la température et l'acidité ambiante. Les premiers Venera envoyés par les soviétiques avaient eu une durée de vie limitée :affraid:

http://en.wikipedia.org/wiki/Venera_program
montmein69
montmein69

Messages : 17571
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 69 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


C'est une bonne chose que la russie se relance dans les missions interplanétaires.
L'ESA a-t-elle fait une annonce ou allusion sur ce projet ?
Mustard
Mustard
Admin
Admin

Messages : 28697
Inscrit le : 16/09/2005
Age : 51 Masculin
Localisation : Rouen/Normandie

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


D'ailleurs en parlant de notre chère voisine.

J'ai entendu dire que Vénus ne possèdait pas de champ magnétique (ou alors qu'il était très faible).
Je suppose donc qu'elle n'a aucune protection similaire à la ceinture de Van Allen... 🇳🇴

Pouvez-vous m'éclairer sur le sujet :?:

Et qu'en est-il à propos de nos futures (j'ai bien dit FUTURES :blbl:) probables colonies (la Lune et Mars) :?:
Saturmir
Saturmir

Messages : 516
Inscrit le : 02/09/2007
Age : 51 Masculin
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas


@montmein69 a écrit:Les premiers Venera envoyés par les soviétiques avaient eu une durée de vie limitée :affraid:

En réalité, c'est même pire que ça. Les conditions à la surface de Vénus sont tellement extrêmes qu'au début, personne ne les avait correctement prédit. Les premières sondes soviétiques n'ont pas réussi à se poser, mais si ça avait été le cas elles n'auraient pas pu fonctionner.

Voir mon article à ce sujet :

http://www.kosmonavtika.com/satellites/venus/venus.html

Et dans le paragraphe "l'exploration change de main" :

Lors du premier essai dans cette centrifugeuse d'un module de descente conçu avec les normes de l'O.K.B.-1, la quasi-totalité des systèmes de l'engin ont été détruit. Les premières tentatives soviétiques d'atterrissage sur Vénus n'avaient donc en fait aucune chance d'aboutir...

_________________
Kosmonavtika - Le site de l'Espace russe
nikolai39
nikolai39
Admin
Admin

Messages : 9765
Inscrit le : 15/05/2006
Age : 35 Masculin
Localisation : Loiret

https://www.kosmonavtika.com

Revenir en haut Aller en bas


Article vraiment intéressant ;)
(par exemple, je n'savais pas que soviets et états-uniens avaient joué à la course avec Vénus LOL)
Saturmir
Saturmir

Messages : 516
Inscrit le : 02/09/2007
Age : 51 Masculin
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas


Deka a écrit:D'ailleurs en parlant de notre chère voisine.

J'ai entendu dire que Vénus ne possèdait pas de champ magnétique (ou alors qu'il était très faible).
Je suppose donc qu'elle n'a aucune protection similaire à la ceinture de Van Allen... 🇳🇴

Pouvez-vous m'éclairer sur le sujet :?:
...
Si la pression atmosphérique à la surface de vénus était la même qu'à la surface de la Terre, la protection équivaudrait tout de même à celle de 10 mètres d'eau... Maintenant la masse de l'atmosphère vénusienne est telle (pression en surface de 90 atmosphères terrestres) qu'à mon avis quasiment rien n'arrive au niveau du sol ! (équivalent 900 m d'épaisseur d'eau...)

_________________
Les fous ouvrent les voies qu'empruntent ensuite les sages. (Carlo Dossi)
[Vénus] Vers une mission Venera-D (LLISSE) 1458782828-discovey2001-terre
Henri
Henri
Modérateur
Modérateur

Messages : 4805
Inscrit le : 22/09/2005
Age : 64 Masculin
Localisation : Strasbourg, France

http://goo.gl/GrrJMb

Revenir en haut Aller en bas


@Henri a écrit: Maintenant la masse de l'atmosphère vénusienne est telle (pression en surface de 90 atmosphères terrestres) qu'à mon avis quasiment rien n'arrive au niveau du sol ! (équivalent 900 m d'épaisseur d'eau...)

Pourtant les sondes russes ont bien atterri et ont montrés des images du sol
Mustard
Mustard
Admin
Admin

Messages : 28697
Inscrit le : 16/09/2005
Age : 51 Masculin
Localisation : Rouen/Normandie

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


@Mustard a écrit:
@Henri a écrit: Maintenant la masse de l'atmosphère vénusienne est telle (pression en surface de 90 atmosphères terrestres) qu'à mon avis quasiment rien n'arrive au niveau du sol ! (équivalent 900 m d'épaisseur d'eau...)

Pourtant les sondes russes ont bien atterri et ont montrés des images du sol
On parle de la protection au niveau du sol face aux radiations ionisantes libérées par les éruptions solaires et des rayons cosmiques...
Maintenant pour Mars et la Lune, la protection c'est quasiment nada (disons 2 PI stéradians), il faudra s’enterrer sous près de deux mètre de régolithe… et limiter les sorties dosimètre en main. Enfin tout dépends de la durée du séjour. Il y a déjà eu un fil sur ce sujet je crois.

_________________
Les fous ouvrent les voies qu'empruntent ensuite les sages. (Carlo Dossi)
[Vénus] Vers une mission Venera-D (LLISSE) 1458782828-discovey2001-terre
Henri
Henri
Modérateur
Modérateur

Messages : 4805
Inscrit le : 22/09/2005
Age : 64 Masculin
Localisation : Strasbourg, France

http://goo.gl/GrrJMb

Revenir en haut Aller en bas


@montmein69 a écrit:Les premiers Venera envoyés par les soviétiques avaient eu une durée de vie limitée
En fait, la durée de vie des Venera était surtout déterminée par la visibilité des orbiteurs qui retransmettait les données. Les landers, en tous cas les derniers, étaient extrèmement résistants étant donné l'enfer dans lequel ils se posaient, et ils fonctionnaient encore très bien lorque l'orbiteur passait sous l'horizon, plus d'une heure après l'atterrissage.

Personnellement, je n'ai aucune appréhension sur la possibilité technique d'un lander à longue durée. J'espère que cette mission sera à la hauteur du programme Venera soviétique, qui est (ça n'engage que moi) le plus beau programme d'exploration planétaire jamais accompli.
Blink / Pamplemousse
Blink / Pamplemousse

Messages : 1205
Inscrit le : 30/09/2005
Age : 36 Masculin
Localisation : Nevers (58)

Revenir en haut Aller en bas


Pour une sonde à longue durée de vie, il faudra prévoir un système de réfrigération permanente,en particulier de l'électronique (même si on choisit les composants électroniques les plus résistants ). Ce système de réfrigération impliquera obligatoirement une source d'énergie pour évacuer la chaleur à l'extérieur. Y-a-t-il encore assez de luminosité au niveau du sol pour envisager des photopiles qui devraient elles-mêmes être refroidies par le circuit de réfrigération pour fonctionner ? Ou alors doit-on envisager une source d'énergie nucléaire dont il faudra aussi évacuer le surplus de chaleur qu'elle produira? Tout çà n'est pas impossible, mais quel sera le rendement surtout que les ailettes d'évacuation de la chaleur devront être portées au moins à 600°C voire 700°C pour être efficaces dans une atmosphère à 500°C ?

Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 10744
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 77 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas



Ripley

Messages : 1999
Inscrit le : 07/09/2006
Age : 65 Masculin
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas



Super mission Super ...un vrai rEVE pour les astrophysiciens ! ;)

Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 10744
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 77 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas


Les astrophysiciens, Vénus, c'est pas trop leur domaine... Ils essaient de voir un peu plus loin.

Par contre pour le module de descente, qui est en fait appelé a juste titre sonde de descente, il est question d'une durée de vie de 1h30 pour une masse de 25kg.
C'est assez loin de ce que vous imaginez... Et techniquement, je pense que c'est déjà vraiment pas mal.
Crubier
Crubier

Messages : 120
Inscrit le : 08/04/2008
Age : 34 Masculin
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas


Question refroidissement, je me demande si un réservoir bien calorifugé rempli d'eau (et peut-être même d'un mélange eutectique réfrigérant), doté d'une petite ouverture vers l'extérieur et de canalisations plongeant dans le coeur de la sonde où le fluide est propulsé par une petite pompe, ne permettrait pas de prolonger de plusieurs heures la durée de vie d'une sonde à la surface de Vénus, tout simplement en jouant sur l'énorme quantité de chaleur absorbée par la transition liquide-vapeur de l'eau.

_________________
Les fous ouvrent les voies qu'empruntent ensuite les sages. (Carlo Dossi)
[Vénus] Vers une mission Venera-D (LLISSE) 1458782828-discovey2001-terre
Henri
Henri
Modérateur
Modérateur

Messages : 4805
Inscrit le : 22/09/2005
Age : 64 Masculin
Localisation : Strasbourg, France

http://goo.gl/GrrJMb

Revenir en haut Aller en bas


Les sondes Venera ont résisté quelques dizaines de minutes si mes souvenirs sont bons ?

On peut décemment envisager plusieurs heures de survie pour ce futur projet, mais "intuitivement" guere plus (en effet, pb de refroidissement).

Pim

Messages : 911
Inscrit le : 24/09/2005
Age : 34 Masculin
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas


Beaucoup de domaines ont progressé depuis l'époque des Venera, mais je ne crois pas que nous soyons aujourd'hui capable de beaucoup mieux que ce qu'on fait les soviétiques à l'époque.

L'électronique d'aujourd'hui est beaucoup plus sensible, il faudrait revenir à quelque chose de plus robuste, qu'on ne sait peut être plus faire.
Aucune révolution n'a eu lieu au niveau des dispositifs réfrigérants.
Peut être un petit mieux au niveau des matériaux isolants, mais rien de révolutionnaire là encore.

Selon moi, il ne faut pas s'attendre à une sonde dont la durée de vie dépasse la journée sur Vénus d'ici quelques temps.
Crubier
Crubier

Messages : 120
Inscrit le : 08/04/2008
Age : 34 Masculin
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas


@Crubier a écrit:Les astrophysiciens, Vénus, c'est pas trop leur domaine... Ils essaient de voir un peu plus loin.

Un astre est un terme général qui englobe aussi bien les planètes que les étoiles ou d'autres comme les comètes, etc.
Bon, si on veut des spécialistes, on peut les nommer planétologues...Mais planètes et étoiles sont intimement liés par leur origine et l'évolution des étoiles se répercutent sur les planètes et je vois mal un spécialiste des planètes ne connaissant rien aux étoiles.
Cordialement,
Giwa

Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 10744
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 77 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas


Nos instruments électroniques actuels sont beaucoup plus sensibles qu'avant aux rayonnement et aux champs électromagnétiques principalement, et précisément ces 2 agressions n'existent quasiment pas sur Vénus.
En under-clockant des transistors, ce n'est pas impossible qu'on arrive à les faire tourner à assez haute température...
Space Opera
Space Opera
Modérateur
Modérateur

Messages : 12329
Inscrit le : 27/11/2005
Age : 47 Masculin
Localisation : France

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


Les russes veulent retourner vers Venus avec une expédition à participation internationale.

Anatoly ZAK publie tout un dossier sur le sujet ici http://www.russianspaceweb.com/venera_d.html

Et je vais aussi poster quelques infos en rubrique "exploration interplanétaire"
patchfree
patchfree

Messages : 6137
Inscrit le : 19/04/2007
Age : 65 Masculin
Localisation : Poitiers

Revenir en haut Aller en bas


Anatoly ZAK publie tout un dossier sur le sujet ici http://www.russianspaceweb.com/venera_d.html

[Vénus] Vers une mission Venera-D (LLISSE) Venera_d_var2_2009_1

Venera-D

Published: 2009 Oct. 7

Densely clouded in acid-laden mist, Venus used to be the Soviet Union's favourite target for planetary exploration.

Now, after a lull of almost three decades, Russia is making plans for a new mission to the "morning star" and has invited Western scientists to participate.

Last week, Moscow-based space research institute IKI hosted an international conference aimed at luring scientists from Europe and possibly other countries such as the US into the ambitious project, officially scheduled for launch in 2016.

"The goal of this conference was to consolidate our and European scientists' ideas and determine what approaches toward this project we could use," says Oleg Korablev, who leads the work on returning to Venus at IKI.

Known as Venera-D, the mission is expected to involve a multi-front scientific assault on the mysteries of Venus with an orbiting spacecraft, multiple air balloons, a surface lander and - possibly - an innovative "wind-flyer"..


Le projet vient d'être discuté à la conférence à L'IKI à Moscou:

http://www.iki.rssi.ru/oct4/2009/index_e.htm

[Vénus] Vers une mission Venera-D (LLISSE) Top_e
patchfree
patchfree

Messages : 6137
Inscrit le : 19/04/2007
Age : 65 Masculin
Localisation : Poitiers

Revenir en haut Aller en bas


C'est plutôt positif que cela bouge dans le domaine de l'exploration du système solaire.
Actuellement c'est un peu le régime "vaches maigres" 8-) , si on excepte la Lune et les vaisseaux qui sont en route vers leurs destinations.

Reste bien sûr à ce que les projets se concrétisent. Avec Phobos-Grunt et les missions martiennes reportées ....on voit qu'il faut surtout cultiver la patience :roll:
montmein69
montmein69

Messages : 17571
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 69 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


@montmein69 a écrit:C'est plutôt positif que cela bouge dans le domaine de l'exploration du système solaire.
Actuellement c'est un peu le régime "vaches maigres" 8-) , si on excepte la Lune et les vaisseaux qui sont en route vers leurs destinations.


Tout est relatif : il y a aujourd'hui du monde à poste, que l'on parle des télescopes ou des sondes ! Qu'auraient dit les fans aux temps héroïques des débuts de l'astronautique, dans les années 1958-1965, où les succès étaient faciles à compter.

Mais ton expression est particulièrement vraie pour Vénus dont l'étude est pour le moins sporadique. On l'a vu dans d'autres messages : les projets ambitieux ne manquent pas, du côté de la NASA.

Vive European Venus Explorer ( c'est son nom officiel, sauf erreur. :D

Ripley

Messages : 1999
Inscrit le : 07/09/2006
Age : 65 Masculin
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas


Est-ce que ce lien vers une présentation très intéressante sur les projets russes vers les planètes a été déjà posté?

Pas trouvé mais...

http://www.congrex.nl/09a05/1500_Korablev.pdf

Il s'agit d'une présentation en mai 2009 à l'Estec par Korablev (IKI) et Martynov (Lavovhkhin). Bien sur il y a des choses qui ont déjà changé (par exemple Phobos-Grunt qui a été repoussé de 2 années) mais c'est intéressant de voir les propositions russes.
patchfree
patchfree

Messages : 6137
Inscrit le : 19/04/2007
Age : 65 Masculin
Localisation : Poitiers

Revenir en haut Aller en bas

[Vénus] Vers une mission Venera-D (LLISSE) Empty le projet Vénéra-D va se concrétiser

Message le Ven 27 Nov 2009 - 0:34


Les acteurs russes du projet Vénéra-D se sont réunis pour faire le point et recommande de débuter les activités de développements.

[Vénus] Vers une mission Venera-D (LLISSE) Venerad09

26-11-2009 Venus-D General Designers Review
Venus-D General Designers Review took place on Nov. 24, 2009, in Lavochkin R&D. The review also covered discussion of the Venus exploration spacecraft design.
Chief Designer of the spacecraft V. Vorontsov reported on the long-term project master-plan.
The review was attended by representives of TSNIIMASh, RAS Institute of Space Research, Moscow Aviation Institute.
Federal Space Program of Russia implies development of the space system intended to study Venus` atmosphere and surface. The launch is planned in 2016.
Lavochkin R&D heritage includes development of Venus and Vega spacecraft, as well as Phobos-Grunt project. The opportunity to apply the experience of the company in the integrated exploration of the Venus is being studied.
The Board of General Designers concluded on submitting the approved studies to the customer. To enhance scientific outcome of the project, launch opportunities by heavy-lift rockets, such as Proton (Angara), will be studied. The Board also recommeded to commence design and development activites in line with the proposed master-plan.

Lavochkin R&D PAO


http://www.roscosmos.ru/NewsDoSele.asp?NEWSID=8346
patchfree
patchfree

Messages : 6137
Inscrit le : 19/04/2007
Age : 65 Masculin
Localisation : Poitiers

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum