Propulsion utilisant l'anti-matière

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


@lambda0 a écrit:[...]qui peuvent aussi réserver quelques surprises.

A+

C'est à dire ?

antoine34

Messages : 334
Inscrit le : 07/08/2006

Revenir en haut Aller en bas


Je me rappelle avoir abordé sur le forum des études concernant d'hypothétiques condensats de Bose-Einstein de positronium...
https://www.forum-conquete-spatiale.fr/propulsions-et-lanceurs-f18/la-propulsion-a-fusion-t122.htm
Je crois aussi avoir lu quelque part qu'il faudrait thermaliser des faisceau de positronium ayant une "luminosité" assez énorme pour parvenir à réaliser des BEC de positronium utilisables de manière réaliste.
http://www.google.fr/search?hl=fr&q=Bose-Einstein+positronium&btnG=Recherche+Google&meta=

BEC : condensat de Bose-Einstein

_________________
Les fous ouvrent les voies qu'empruntent ensuite les sages. (Carlo Dossi)
Propulsion utilisant l'anti-matière - Page 2 1458782828-discovey2001-terre
Henri
Henri
Modérateur
Modérateur

Messages : 4867
Inscrit le : 22/09/2005
Age : 65 Masculin
Localisation : Strasbourg, France

http://goo.gl/GrrJMb

Revenir en haut Aller en bas


On commence à envisager de transporter de petites quantités d'antimatières.

Qui sait, un jour lointain, pourra-t-on produire et stocker cet ergol du futur.

https://trustmyscience.com/premiere-fois-transport-antimatiere-pour-experience-cern/
avatar
ReusableFan

Messages : 1379
Inscrit le : 15/07/2017
Age : 39 Masculin
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas


J'avais lu que l'anti-matière était déjà utilisé, mais sous une appellation plus simple avec le terme d'électron positif, moins baroque et science-fiction que positron ou positon. Et l'électron positif semble moins complexe à maitriser qu'il n'y parait, bien que ce soit l'anti-électron, donc l'anti-matière de l'électron classique. Pas besoin de réservoir à positon (je préfère ce terme), puisque c'est la transformation en anti-matière qui produit l'énergie de réaction, et donc pas à s'inquièter non plus d'une explosion puisque c'est elle qu'on attend pour la réaction propulsive. Enfin je ne suis pas physicien, mais je peux comprendre que cela peut être un sujet sensible voir stratégique.
Kingpulsar
Kingpulsar

Messages : 23
Inscrit le : 23/05/2016
Age : 46 Masculin
Localisation : Angers

Revenir en haut Aller en bas


@Kingpulsar a écrit:... puisque c'est la transformation en anti-matière qui produit l'énergie de réaction, ...
 
La matière ne se transforme pas en anti-matière. Il y a toujours création d'une paire (particule,anti-particule) qui requiert un apport d'énergie dans des conditions expérimentales bien précises. La réaction d’annihilation de cette paire produit de l'énergie (E=mc²). Le bilan des deux opérations ne peut pas être positif (conservation de l'énergie). 

Le rendement de la production d'anti-matière dans les accélérateurs de particules actuels est infinitésimal, et on ne voit pas vraiment venir la rupture technologique qui permettrait une amélioration significative à ce niveau. L'étude de l'anti-matière relève de la recherche fondamentale. Son utilisation à des fins pratiques relève, aujourd'hui et pour encore très longtemps, de la science fiction.
avatar
Fanch5629

Messages : 70
Inscrit le : 28/01/2018
Age : 65 Masculin
Localisation : Brest

Revenir en haut Aller en bas


@Fanch5629 a écrit:
@Kingpulsar a écrit:... puisque c'est la transformation en anti-matière qui produit l'énergie de réaction, ...
 
La matière ne se transforme pas en anti-matière. Il y a toujours création d'une paire (particule,anti-particule) qui requiert un apport d'énergie dans des conditions expérimentales bien précises. La réaction d’annihilation de cette paire produit de l'énergie (E=mc²). Le bilan des deux opérations ne peut pas être positif (conservation de l'énergie). 

Le rendement de la production d'anti-matière dans les accélérateurs de particules actuels est infinitésimal, et on ne voit pas vraiment venir la rupture technologique qui permettrait une amélioration significative à ce niveau. L'étude de l'anti-matière relève de la recherche fondamentale. Son utilisation à des fins pratiques relève, aujourd'hui et pour encore très longtemps, de la science fiction.

Tout ceci est très clair. Merci beaucoup.
avatar
ReusableFan

Messages : 1379
Inscrit le : 15/07/2017
Age : 39 Masculin
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas


La désintégration radioactive bêta-plus produit des positons, le problème c'est d'empêcher les électrons négatif d'annihiler le positon, sitôt créé sitôt détruit. En tout cas cela ne semble pas insurmontable. Après j'ai lu que c'était déjà utilisé. 
-Plus d'infos:http://www.laradioactivite.com/site/pages/Positron.htm
Kingpulsar
Kingpulsar

Messages : 23
Inscrit le : 23/05/2016
Age : 46 Masculin
Localisation : Angers

Revenir en haut Aller en bas


Tomographie PET dans le domaine médical.
avatar
Fanch5629

Messages : 70
Inscrit le : 28/01/2018
Age : 65 Masculin
Localisation : Brest

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum