Nicolas Sarkozy en Guyane Française

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


@Stan a écrit:Mais je crois qu'il faut bien faire la différence entre ce que dit sarkozy et ce que va faire l'esa, l'esa c'est 17 pays, certe la France a toujours été très présente, mais ce n'est pas parceque sarkozy dit quelque chose que ca va avoir une réelle incidence sur les ambitions de l'esa. Au dernière nouvelle sarkozy n'a pas dit qu'il baisserait la participation de la france dans l'ésa, c'ets deja ca. Et moi en ce moment je trouve que ca s'améliore, les allemand sont motivés et entreprennent, j'ai entendu dire que les anglais voulaient plus s'impliquer (d'ailleur ils sont très présent pour exomars), le rapprochement avec les russe entamé avec l'ATV, ERA, le CSTS, c'est tout bon. Si nous allons avancer significativement, ce n'est pas par la France que nous le feront, mais après tout nous sommes autant francais qu'européens dans l'astronautique, comptons sur les autres membres pendant cette sombre période :|
En gros,heureusement que les autres sont là.... J'espère qu'on peut compter sur eux...
En Allemagne, on sait ce que veux Merckel. En Espagne et au Royaume Uni, il me semble que la motivation monte. Qu'en sera-t-il de l'Italie avec Berlusconi à sa tête ?

Pour la France, il reste à prier pour que Bouygue ou Bolloré investisse dans une entreprise spatiale... (vol habité, pas militaire...)

Skyboy

Messages : 2128
Inscrit le : 05/10/2006

https://www.forum-conquete-spatiale.fr/presentation-des-membres-

Revenir en haut Aller en bas


Les compétences de retour atmosphérique et de logiciel de pilotage sont en France (héritage du balistique). Les compétences lanceur sont en France aussi pour l'essentiel (désolé Jasifun , l'EPS et le L33 c'est une compétence assez limitée en Allemagne).

On voit bien avec Véga ce que ça donne quand un autre pays veut "réinventer la roue".

Nous avons mis 40 ans pour en arriver à ce savoir-faire. Combien de temps mettrons les autres pour le récupérer avant qu'il ne s'étiole ici ?

L'expérience prouve que ça disparaît vite et bien, et que ça se transmet lentement et mal.

Un vaisseau habité européen sans la France est possible, mais il part avec un handicap sérieux.
Aspic
Aspic

Messages : 1037
Inscrit le : 09/08/2006
Age : 56 Masculin
Localisation : Eauze

Revenir en haut Aller en bas


Moi je veux bien, mais si la France veut pas, on va pas la forcer. Je pense qu'on ne peut se permettre d'attendre jusqu'à la fin des temps que la France change d'avis.
jassifun
jassifun

Messages : 2217
Inscrit le : 07/06/2007
Age : 34 Féminin
Localisation : Baden Baden

Revenir en haut Aller en bas


MODE DECONNE ON :
Le seul moyen de le faire changer d'avis sur l'espace habité, c'est de lui préciser que dans un ACTS de 6 places il y a potentiellement 4 places "touristes", et qu'il est bienvenue à bord.
MODE DECONNE OFF


Plus sérieusement, on a encore assité à une annonce de discours ambitieux, mais au final on a encore eu un discours totalement dépourvu d'ambition. Rien n'a été annoncé.

Quand j'ai vu que Perminov était du voyage, j'ai eu un soupson d'espoir. Et puis finalement rien de spécial.

J'ai bien peur qu'il n'aligne la politique spatiale Française sur celle des américains, en récupérant gracieusement 1% du programme, les américains ne nous en laissant pas plus.

C'est bien beau de se féléciter de l'ATV ou de Colombus, mais si on ne prépare pas l'avenir ca ne sert à rien.
Quentin
Quentin

Messages : 115
Inscrit le : 24/02/2007
Age : 37 Masculin
Localisation : Mer de la Tranquilité

Revenir en haut Aller en bas


La France a longtemps été le moteur de l'Europe spatiale, et visiblement le moteur a calé depuis une dizaine d'années.

Je suis d'accord avec les allemands sur le fait que quelqu'un doit prendre l'initiative. Mais d'un autre point de vue si la France se bouge et récupère son statut de leader, l'Allemagne n'y perdra pas non plus. Et à l'inverse si l'Allemagne lance quelque chose, la France aurait tout intéret à suivre.

En bref, tant que l'Europe fait quelque chose, moi je suis content.
Quentin
Quentin

Messages : 115
Inscrit le : 24/02/2007
Age : 37 Masculin
Localisation : Mer de la Tranquilité

Revenir en haut Aller en bas


D'accord, mais il va être difficile de se débarasser d'une impression de gâchis.

Et je nous promets du retard, beaucoup de retards. :wall:
Aspic
Aspic

Messages : 1037
Inscrit le : 09/08/2006
Age : 56 Masculin
Localisation : Eauze

Revenir en haut Aller en bas


C'est bien beau de se féléciter de l'ATV ou de Colombus, mais si on ne prépare pas l'avenir ca ne sert à rien.

Je suis entirement d'accord, mais maintenant on ne pense pas à l'avenir de son pays, on pense à dans 5 ans!!
Outan
Outan

Messages : 1083
Inscrit le : 30/08/2007
Age : 38 Masculin
Localisation : Allemagne

Revenir en haut Aller en bas


Je pense que l'avenir est conditionné par la reussite de columbus et de l'atv, c'est pour ca que j'attends avec impatience le
decollage et la reussite de la mission, ca joue gros, je pense l'annonce de nouvelles orientations de l'esa en depend.
zx
zx

Messages : 2650
Inscrit le : 02/12/2005
Age : 60 Masculin
Localisation : Loir et Cher

Revenir en haut Aller en bas


Tout à fait. Tous les projets ou participations de l'Europe a un quelconque programme sont basés technologiquement sur l'ATV et Colombus. Alors oui on joue gros !!!

Si ces programmes ne sont pas un succès, adieu tout espoir futur.
S'ils fonctionnent parfaitement, on aura toutes les briques technologiques nécessaires pour des lancements habités, mais rien ne dit qu'on en fait rien.
C'est pas "Quitte ou double", c'est "quitte ou rien" :wall:


J'espère néanmoins que ces programmes crééront un véritable sursaut d'intéret de la part des citoyens électeurs européens, parce que personnellement le discours de Sarko il m'a un peu laissé sur ma faim.

L'ATV va sans doute devenir le nouveau symbole de l'Europe spatiale avec Ariane5. J'espère qu'en plus d'être efficace dans l'espace, il sera aussi efficace médiatiquement.
Quentin
Quentin

Messages : 115
Inscrit le : 24/02/2007
Age : 37 Masculin
Localisation : Mer de la Tranquilité

Revenir en haut Aller en bas


@jassifun a écrit:
Le rôle de l’Europe n’est certainement pas d’essayer de les imiter ni de dupliquer leurs efforts. Il est encore moins d’essayer de faire toute seule en 2010 ce qu’ils ont déjà fait dans les années 1960.

Vous croyez qu'il pense à quoi ? :|

Toujours bien difficile de lire entre les mots.
Je pense qu'il se démarque du projet américain "retour sur la Lune" comme étape avant Mars.
Les années 60 c'est Apollo et débarquer sur la Lune.

Si l'Europe prenait l'initiative de cibler Mars, dans un premier temps avec un programme d'exploration robotique ambitieux, et comme horizon plus lointain le voyage humain, cela ne serait pas ininteressant.
Quand de nombreuses autres nations spatiales n'ont que la Lune à la bouche ... mettre en priorité Mars ... au moins c'est original.
Si cela prenait forme les nations potentiellement partenaires auraient le choix entre :
- suivre la démarche américaine ... c'est à dire la Lune pendant les 20 ou 30 ans à venir avec le leadership américain déclaré sur le moyen de transport.
- suivre la démarche européenne proposée : on cible Mars

Cela n'est pas contradictoire avec la poursuite de l'étude d'un CSTS.
Mais évidemment Mars ... c'est une usine à gaz, tant pour la mise de fonds que pour coordonner des partenaires.
montmein69
montmein69

Messages : 18602
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


Et c'est là qu'on voit toute la démagogie politique du personnage...
Il propose Mars comme prochaine étape, tout le monde s'en réjouit, et finalement il ne propose rien de concret.

Je suis tout à fait d'accord avec ce qui a été dit juste avant par montmein69, à savoir que ne pas passer par la Lune sera au final positif pour l'exploration Martienne. Mais je pense que si un pays (et même l'Europe entière) n'est pas capable de sortir de ses gesticulations interminables pour un "simple" vaisseau habité, alors la perspective d'aller visiter notre voisine rouge est très très loin.

J'ai l'impression qu'il essaie de tempérer pour perdre le plus de temps possible, et dire le moment venu "Bah non on est trop en retard, on peut plus rien faire". La politique de l'autruche !!! Démagogie quand tu nous tiens ...

Plutôt que de bouger sa tête, il ferait mieux de bouger son c.. !!! ;)
Quentin
Quentin

Messages : 115
Inscrit le : 24/02/2007
Age : 37 Masculin
Localisation : Mer de la Tranquilité

Revenir en haut Aller en bas


Mais ca c'est ca spécialité a notre président, tu l'écoute, tu te dit que c'est le meilleur, que ce qu'il dit c'est bien .....et arrivé a la fin c'est: oui et on fait comment ??? :o
Quand dans son discours il dit : JE propose de mettre kourou totalement au service de l'europe, ba en gros il propose rien puisque c'est deja fait, il donne l'impression de faire des propositions concrète alors que c'est que du vent.
Mars ca se fera avec les américains, c'est sur, mais pourquoi se cacher derriere la grande puissance financière et technologique alors que l'europe unie peut faire tout aussi bien.
Stan
Stan

Messages : 257
Inscrit le : 11/02/2008
Age : 32 Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas


@Stan a écrit:... c'est sur, mais pourquoi se cacher derriere la grande puissance financière et technologique alors que l'europe unie peut faire tout aussi bien.

Justement c'est le mot "unie" qui fait défaut et puis un avis personnel mais Monsieur Nicolas "bling bling" Sarkozy n'en a rien à faire du spatial...

Et il dit que les industries de pointes doivent rester en France :| Faudrait lui rappeller que l'aérospatial c'est une industrie de pointe et que si on innove pas tout les 8 à 10 ans ont finis bon dernier (allusion qui la faite sur Ariane V) :roll:
Apolloman
Apolloman
Donateur
Donateur

Messages : 11594
Inscrit le : 20/04/2006
Age : 45 Masculin
Localisation : Lédignan (30 Gard) France

http://www.de-la-terre-a-la-lune.com/

Revenir en haut Aller en bas


Completement d'accord.
A ce sujet, vous savez quand aura lieu la prochaine reunion importante des ministres européens pour l'esa ?
Vu les programmes américains et chinois, de grosses décision devraient etre prises a ce moment.
Stan
Stan

Messages : 257
Inscrit le : 11/02/2008
Age : 32 Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas


Fin novembre à La Haye.
Aspic
Aspic

Messages : 1037
Inscrit le : 09/08/2006
Age : 56 Masculin
Localisation : Eauze

Revenir en haut Aller en bas


Je crois que c'est en Novembre 2008.

La dernière fois on a refusé de participé à Kliper, si ce coup-ci on fait rien, c'est foutu. Faudra apprendre l'anglais ou le russe.

Tous ces politiques, ils méritent une bonne paire de baffes !!! Et double ration pour allègre !!!
Quentin
Quentin

Messages : 115
Inscrit le : 24/02/2007
Age : 37 Masculin
Localisation : Mer de la Tranquilité

Revenir en haut Aller en bas


@Quentin a écrit:Faudra apprendre l'anglais ou le russe.
If it was the only problem... Еюропа не корошо !!!
De toute façon, même si l'Europe s'engage, vu la motivation des politiques français, on sera obligé de parler allemand ou italien ! Warum nicht...
Skyboy
Skyboy

Messages : 2128
Inscrit le : 05/10/2006
Age : 40 Masculin
Localisation : 46°48'N-71°23'O

https://www.forum-conquete-spatiale.fr/presentation-des-membres-

Revenir en haut Aller en bas


@Quentin a écrit:La dernière fois on a refusé de participé à Kliper

Le Kliper était une fausse bonne idée et c'est ce qu'ont démontré les études préliminaires.

Il faut que l'Europe s'engage dans le vol habité, mais pas en faisant n'importe quoi.
Aspic
Aspic

Messages : 1037
Inscrit le : 09/08/2006
Age : 56 Masculin
Localisation : Eauze

Revenir en haut Aller en bas


@Skyboy a écrit:

Ou alors si ça lui a paru passionnant comme la visite de l'AGV.

marrante la visite
Astrosmith
Astrosmith

Messages : 401
Inscrit le : 24/06/2007
Age : 38 Masculin
Localisation : sur le vaisseau Terre

Revenir en haut Aller en bas


@Aspic a écrit:Le Kliper était une fausse bonne idée et c'est ce qu'ont démontré les études préliminaires.

Il faut que l'Europe s'engage dans le vol habité, mais pas en faisant n'importe quoi.
C'est pas trop l'objet de la discussion, mais force est de constater que ce concept avait des atouts indéniables, même si les défauts n'étaient pas absents.

Mais de ce point de vue il ne faut pas s'en faire, sachant que les budgets sont distribués au compte-goutte, l'Europe ne s'engagera que dans un programme viable techniquement, économiquement et politiquement. Vu le nombre de projets qui fleurissent ça et là en europe et en Russie, on est sûrs au moins que les discussions sont nombreuses et ardues, donc potentiellement efficaces. Ca au moins c'est un bon point.

"Qui vivra verra" disait le proverbe. Au rythme où ça va pour voir un vaisseau habité partir depuis Kourou va quand même falloir vivre vieux !



@Skyboy a écrit:Еюропа не корошо !!!
Désolé je ne parle pas espagnol !!!

(message aux russophones du forum : ne faites pas de crise cardiaque je plaisante bien sûr)
Quentin
Quentin

Messages : 115
Inscrit le : 24/02/2007
Age : 37 Masculin
Localisation : Mer de la Tranquilité

Revenir en haut Aller en bas


Le discours est en intégralité sur elysee.fr : http://www.elysee.fr/webtv/index.php?intChannelId=3&intVideoId=367

_________________
Kosmonavtika - Le site de l'Espace russe
nikolai39
nikolai39
Admin
Admin

Messages : 10057
Inscrit le : 15/05/2006
Age : 36 Masculin
Localisation : Loiret

https://www.kosmonavtika.com

Revenir en haut Aller en bas


Merci Niki

Visiblement, il a souligne les difficultées pour imposer galileo, il a rappelé les décisions d'orientation de l'esa pour l'autonne 2008.

je n'avais vu que la partie concernant la conquete de mars, faut tout voir.

C'est vrai quand on voit de bout en bout, une liste de rappel et de reaffirmation des objectifs.

Un centre de surveillance spatiale sera mis en place
zx
zx

Messages : 2650
Inscrit le : 02/12/2005
Age : 60 Masculin
Localisation : Loir et Cher

Revenir en haut Aller en bas


Du beau monde à Kourou :

http://www.roscosmos.ru/Show1Brifing.asp?BrifID=81

_________________
Kosmonavtika - Le site de l'Espace russe
nikolai39
nikolai39
Admin
Admin

Messages : 10057
Inscrit le : 15/05/2006
Age : 36 Masculin
Localisation : Loiret

https://www.kosmonavtika.com

Revenir en haut Aller en bas


Concernant son discours, on voit clairement qu'il rejette l'idée de faire un vaisseau européen habité qui permetrait la même chose que les americain et les russes. D'un autre côté, il veut que l'europe joue un rôle unique dans la conquète de Mars. Selon moi, il faut se donner les moyens de jouer une carte que les autres nations n'ont pas... Je ne vois pas bien ce que l'europe aurait à présenter aux autres nations.

Si le choix de la France est partagée par les autres pays membres de la politique spatiale européenne, il faudrai élaborer alors des projets tels qu'un vaisseau pour Mars construit en orbite (et alors relié par les capsules des autres nations) ou encore les infrastructures de survie sur Mars (habitat, véhicule, etc.)

Mais sérieusement j'en doute, car selon moi la gestion de tels projets dépend assez de la capacité de gérer des vols humains, quels que soit la configuration... et quelle est la meilleur façon de le faire...
avatar
Dirk De Winne

Messages : 1385
Inscrit le : 14/08/2006
Age : 38 Masculin
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas


J'espère que d'autres pays seront plus ambitieux que la France. La position de la France est embêtante au moment où il faudrait conclure un accord avec la Russie concernant un nouveau vaisseau spatial. Surtout que les russes ont maintenant l'idée de le faire à leur manière, et sans doute sans l'aide financière des pays européens.

J'ai relu l'interview de Lopota et ai regardé les projets Kliper d'il y a quelques années (avant les idées de Kliper aîlé). Ce qui est annoncé par Lopota correspond à l'une des première version du Kliper (500 kms de déport à l'attérissage...). Je ne serais pas étonné qu'il concoive cette version du Kliper, une sorte de glider qui finit son attérissage sous parachute mais qui choisit en partie son point d'attérissage par lifting aérien.

Et j'ai peur que l'Europe loupe le coche de s'accrocher à ce projet novateur!...
patchfree
patchfree
Donateur
Donateur

Messages : 6138
Inscrit le : 19/04/2007
Age : 66 Masculin
Localisation : Poitiers

Revenir en haut Aller en bas


http://www.minilien.com/?9mKX2YEmYP


D'anciens hauts responsables spatiaux demandent plus d'européanisation dans l'espace

Dans une lettre ouverte à l'Agence spatiale européenne (Esa), dix personnalités ayant occupé de hautes fonctions dans l'espace demandent une politique plus ambitieuse en matière de lanceurs. Ils préconisent également un transfert de compétences massif du Cnes vers l'Esa dans le domaine des lanceurs. Enfin, ils plaident pour une européanisation d'Arianespace.

Les futurs enjeux spatiaux européens agitent beaucoup le secteur. Ainsi, dix anciens hauts responsables européens (1) du Cnes (Centre national des études spatiales), de l'Esa (Agence spatiale européenne) et d'Arianespace ont envoyé une "lettre ouverte", dont La Tribune s'est procuré une copie, au président, au directeur général et aux membres du conseil de l'Esa pour demander une politique spatiale beaucoup plus ambitieuse, notamment dans le domaine des lanceurs.

Selon eux, "certaines orientations actuelles et le retard pris dans certaines décisions essentielles peuvent mettre en péril l'avenir de l'Europe spatiale". Ces anciens responsables, parmi lesquels figure l'actuel président d'honneur d'Arianespace Frédéric d'Allest, considèrent "de leur devoir d'alerter solennellement les représentants concernés des Etats membres sur les risques encourus" par l'Europe spatiale. Pour y remédier, ils formulent quatre recommandations pour maintenir les positions de l'Europe sur le marché de l'accès à l'espace.

Dans un premier temps, dès la conférence ministérielle de l'Esa "au plus tard", qui est prévue en novembre prochain, ils plaident pour "le lancement urgent d'un programme d'améliorations d'Ariane 5". Cela passe notamment "par une augmentation d'environ deux tonnes" de la performance de l'actuelle Ariane 5 ECA et par le développement du moteur réallumable Vinci notamment par le motoriste Safran.

Cette augmentation de la performance est "indispensable pour maintenir une politique compétitive de lancements doubles tenant compte à la fois de l'apparition de satellites plus lourds et de la perte prévisible par la société Arianespace du marché des satellites en masse inférieure de 3,5 tonnes" au profit de Soyuz à Kourou et du lanceur russe Zenith commercialisé par la société russo-américaine Land Launch de Baikonour, expliquent-ils.

Problème: alors que les industriels tablent sur une mise en service dans sept ans de Vinci actuellement en cours de pré-développement, le besoin d'augmentation de la performance "commencera à apparaître dans les années 2011-2012". Soit un décalage de trois à quatre ans par rapport aux besoins du marché, le délai de développement de Vinci pouvant être ramené à six ans.

Par ailleurs, s'ils approuvent le programme FLPP (futur lanceur européen) lancé en 2005 par l'Esa, ils estiment que "les conditions de sa mise en oeuvre ne sont pas satisfaisantes". Ce programme a donné lieu, expliquent-ils, "à la passation de divers contrats sans ligne directrice et sans véritable cohérence". Ils recommandent de structurer ces pré-développements autour d'un thème fédérateur qui devra être défini par l'exécutif de l'Esa, la direction des lanceurs du Cnes et les industriels. Ils préconisent de confier sa maîtrise d'oeuvre à une équipe projet de l'Esa.

Ils déplorent également la sous-utilisation de la direction des lanceurs du Cnes qui concentre pourtant en Europe la majeure partie des compétences, par l'Esa. Ce qui passe, selon eux, par "une impérieuse et urgente réorganisation de la conduite des programmes de lanceurs dans le cadre de l'Esa. "La solution la plus simple et la plus efficace consisterait à transférer" la direction des lanceurs du Cnes "au sein de l'Esa pour y constituer deux équipes de projets": l'une pour les améliorations d'Ariane 5 et l'autre pour le lanceur du futur. "Il s'agirait très clairement, font-ils observer, de doter l'Esa d'un véritable centre technique lanceurs, auquel seraient dévolus toutes les responsabilités techniques, contractuelles et financières de conduite de programme et de préparation d'avenir".

Enfin, ils demandent une européanisation d'Arianespace, tant au niveau de l'organigramme que du capital. Avec, notent-ils "l'objectif d'associer plus largement l'ensemble des partenaires industriels européens du programme et de leur redonner la motivation constatée dans les premières phases d'Ariane". Cela passe notamment par la cession des actions détenues par le Cnes (32,53%) à l'Esa et la nomination "de personnels de nationalité non française". "Cette double démarche serait cohérente avec le transfert du Cnes à l'Esa des compétences techniques existant dans le domaine des lanceurs", estiment-ils.

(1): Frédéric d'Allest, Peter Creola, président de l'Agence spatiale suisse (1998-2002), Fredrik Engström, directeur des lanceurs à l'ESA (1994-2001), Giuseppe Grande, membre du groupe de prospectives Arianespace et membre du comité de qualification d'Ariane (1996-1999), Hans Hoffmann, membre du conseil d'administration d'Arianespace (1980-1986), Raymond Orye, chef du département Ariane à l'ESA (1973-1996), Horst Rauck, membre du conseil d'administration d'Arianespace (1987-2003), Hanspeter Schneiter, membre du conseil d'administration d'Arianespace (1981-1998), Yves Sillard, délégué français au conseil de l'ESA (1978-1982) et Roger Vignelles, administrateur d'Arianespace (1993-1997).
zx
zx

Messages : 2650
Inscrit le : 02/12/2005
Age : 60 Masculin
Localisation : Loir et Cher

Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum