Nicolas Sarkozy en Guyane Française

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


http://www.minilien.com/?9mKX2YEmYP


D'anciens hauts responsables spatiaux demandent plus d'européanisation dans l'espace

Dans une lettre ouverte à l'Agence spatiale européenne (Esa), dix personnalités ayant occupé de hautes fonctions dans l'espace demandent une politique plus ambitieuse en matière de lanceurs. Ils préconisent également un transfert de compétences massif du Cnes vers l'Esa dans le domaine des lanceurs. Enfin, ils plaident pour une européanisation d'Arianespace.

Les futurs enjeux spatiaux européens agitent beaucoup le secteur. Ainsi, dix anciens hauts responsables européens (1) du Cnes (Centre national des études spatiales), de l'Esa (Agence spatiale européenne) et d'Arianespace ont envoyé une "lettre ouverte", dont La Tribune s'est procuré une copie, au président, au directeur général et aux membres du conseil de l'Esa pour demander une politique spatiale beaucoup plus ambitieuse, notamment dans le domaine des lanceurs.

Selon eux, "certaines orientations actuelles et le retard pris dans certaines décisions essentielles peuvent mettre en péril l'avenir de l'Europe spatiale". Ces anciens responsables, parmi lesquels figure l'actuel président d'honneur d'Arianespace Frédéric d'Allest, considèrent "de leur devoir d'alerter solennellement les représentants concernés des Etats membres sur les risques encourus" par l'Europe spatiale. Pour y remédier, ils formulent quatre recommandations pour maintenir les positions de l'Europe sur le marché de l'accès à l'espace.

Dans un premier temps, dès la conférence ministérielle de l'Esa "au plus tard", qui est prévue en novembre prochain, ils plaident pour "le lancement urgent d'un programme d'améliorations d'Ariane 5". Cela passe notamment "par une augmentation d'environ deux tonnes" de la performance de l'actuelle Ariane 5 ECA et par le développement du moteur réallumable Vinci notamment par le motoriste Safran.

Cette augmentation de la performance est "indispensable pour maintenir une politique compétitive de lancements doubles tenant compte à la fois de l'apparition de satellites plus lourds et de la perte prévisible par la société Arianespace du marché des satellites en masse inférieure de 3,5 tonnes" au profit de Soyuz à Kourou et du lanceur russe Zenith commercialisé par la société russo-américaine Land Launch de Baikonour, expliquent-ils.

Problème: alors que les industriels tablent sur une mise en service dans sept ans de Vinci actuellement en cours de pré-développement, le besoin d'augmentation de la performance "commencera à apparaître dans les années 2011-2012". Soit un décalage de trois à quatre ans par rapport aux besoins du marché, le délai de développement de Vinci pouvant être ramené à six ans.

Par ailleurs, s'ils approuvent le programme FLPP (futur lanceur européen) lancé en 2005 par l'Esa, ils estiment que "les conditions de sa mise en oeuvre ne sont pas satisfaisantes". Ce programme a donné lieu, expliquent-ils, "à la passation de divers contrats sans ligne directrice et sans véritable cohérence". Ils recommandent de structurer ces pré-développements autour d'un thème fédérateur qui devra être défini par l'exécutif de l'Esa, la direction des lanceurs du Cnes et les industriels. Ils préconisent de confier sa maîtrise d'oeuvre à une équipe projet de l'Esa.

Ils déplorent également la sous-utilisation de la direction des lanceurs du Cnes qui concentre pourtant en Europe la majeure partie des compétences, par l'Esa. Ce qui passe, selon eux, par "une impérieuse et urgente réorganisation de la conduite des programmes de lanceurs dans le cadre de l'Esa. "La solution la plus simple et la plus efficace consisterait à transférer" la direction des lanceurs du Cnes "au sein de l'Esa pour y constituer deux équipes de projets": l'une pour les améliorations d'Ariane 5 et l'autre pour le lanceur du futur. "Il s'agirait très clairement, font-ils observer, de doter l'Esa d'un véritable centre technique lanceurs, auquel seraient dévolus toutes les responsabilités techniques, contractuelles et financières de conduite de programme et de préparation d'avenir".

Enfin, ils demandent une européanisation d'Arianespace, tant au niveau de l'organigramme que du capital. Avec, notent-ils "l'objectif d'associer plus largement l'ensemble des partenaires industriels européens du programme et de leur redonner la motivation constatée dans les premières phases d'Ariane". Cela passe notamment par la cession des actions détenues par le Cnes (32,53%) à l'Esa et la nomination "de personnels de nationalité non française". "Cette double démarche serait cohérente avec le transfert du Cnes à l'Esa des compétences techniques existant dans le domaine des lanceurs", estiment-ils.

(1): Frédéric d'Allest, Peter Creola, président de l'Agence spatiale suisse (1998-2002), Fredrik Engström, directeur des lanceurs à l'ESA (1994-2001), Giuseppe Grande, membre du groupe de prospectives Arianespace et membre du comité de qualification d'Ariane (1996-1999), Hans Hoffmann, membre du conseil d'administration d'Arianespace (1980-1986), Raymond Orye, chef du département Ariane à l'ESA (1973-1996), Horst Rauck, membre du conseil d'administration d'Arianespace (1987-2003), Hanspeter Schneiter, membre du conseil d'administration d'Arianespace (1981-1998), Yves Sillard, délégué français au conseil de l'ESA (1978-1982) et Roger Vignelles, administrateur d'Arianespace (1993-1997).

zx

Messages : 2650
Inscrit le : 02/12/2005

Revenir en haut Aller en bas


J'ai bien peur que dès que l'on parle du financement, de développements qui ne seront pas forcément couronnés de succès du premier coup (ou coût 🤡) ... et donc de la nécessité de prévoir des rallonges, les enthousiasmes se calment.
La très grosse part des financements effectués par le CNES, notamment au moment de la mise au point de la version ECA ... permettent de se féliciter des succès postérieurs ... à bon compte.


Dernière édition par le Lun 18 Fév 2008 - 11:42, édité 1 fois
montmein69
montmein69

Messages : 18155
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


Je vois que le club des gars qui veulent dégommer Jean-Yves Le Gall a tenu son assemblée générale annuelle. :face:
jassifun
jassifun

Messages : 1734
Inscrit le : 07/06/2007
Age : 33 Féminin
Localisation : Baden Baden

Revenir en haut Aller en bas


@jassifun a écrit:Je vois que le club des gars qui veulent dégommer Jean-Yves Le Gall a tenu son assemblée générale annuelle. :face:

Tu crois que c'est ça que ça cache?
patchfree
patchfree

Messages : 6137
Inscrit le : 19/04/2007
Age : 66 Masculin
Localisation : Poitiers

Revenir en haut Aller en bas


Cette lettre disant à peu près le contraire de toutes les positions bien connues de J-Y Le Gall (et de Y. d'Escatha) sur Ariane, le CNES et Arianespace...
jassifun
jassifun

Messages : 1734
Inscrit le : 07/06/2007
Age : 33 Féminin
Localisation : Baden Baden

Revenir en haut Aller en bas


Les pionniers d'hier se rappellent au bon souvenir des gestionnaires d'aujourd'hui.

Les premiers sont ceux qui ont eu les bonnes (et quelques moins bonnes) idées au bon moment.

Les seconds ne sont que ceux qui cultivent plus ou moins bien un héritage qui ne leur doit rien.
Aspic
Aspic

Messages : 1037
Inscrit le : 09/08/2006
Age : 55 Masculin
Localisation : Eauze

Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum