PortailForumRechercherS'enregistrerConnexionAccueil
Partagez | 
 

 une grande surface portante, une grande hélice, du temps et...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
cslevine


cslevine

Masculin Nombre de messages : 318
Age : 51
Localisation : Etretat
Date d'inscription : 03/04/2007

une grande surface portante, une grande hélice, du temps et... Empty
MessageSujet: une grande surface portante, une grande hélice, du temps et...   une grande surface portante, une grande hélice, du temps et... EmptySam 9 Fév 2008 - 11:03

Bon, encore surement une bêtise que vous allez bien me pardonner, mais qui aurait peut être au moins le mérite d'un bon scénario de court métrage comique ?

Bon alors voilà : pendant que tout le monde est en train de bosser dur, hard, sur des moteurs ioniques, des nouveux ergols moins polluants, etc. pour aller dans l'espace, jusqu'à la propulsion magnétique ou etc.

Y'en a un qui dans son coin, tranquillement, fabrique ceci :


un avion très léger, avec cabine pressurisée, 2 ailes géantes à ses côtés, et une hélice si grande qu'il est obligé de décoller verticalement, comme un hélico.
Ensuite il s'élève et se cabre à l'horizontale tout en continuant à s'élever sur une pente l'emmenant... très haut.
car l'avion lui même est léger... un peu à l'image du petit "coucou " de savane africaine qu'on voit dans "'Les Dieux sont tombés sur la tête 2 " (hilarant ! )

Le moteur de l'hélice et l'hélice permettent des vitesses de rotations encore jamais atteintes.

Voilà le principe : au fur et à mesure qu'il s'élève, l'hélice tourne de plus en plus vite, ce qui compense la raréfaction de l'air ambiant.
Autre chose qui compense cette raréfaction : la vitesse qui croit petit à petit au fur et à mesure de l'avancement de l'appareil...

Tant et si bien qu'il finit par se retrouver à des vitesses de plusieurs MAG (ou MAC) à des très hautes altitudes (genre dans les 20 / 30 km). Rappelons que l'U2, un petit avion d'observation atmosphérique, grimpe comme ça jusqu'à 20 km, ( voire + ? )

Vu la raréfaction de l'air, il va se comporter à des MAG de + en + grands, comme s'il volait à 200 mètres au dessus des arbres, à 120 km/h.
En gros c'est simplement un avion, qui va continuer sa logique d'avion jusqu'au bout de l'atmosphère : c'est l'atmosphère qui va le porter jusqu'a une altitude de 80 km voire 100 km, à la itesse correspondante pour qu'il ait encore . . . du vent relatif !

Bon à 100 km peut être pas, ou alors c'est qu'il aurait atteint une vitesse encore bien plus grande que celle de la navette et là.. mais pourquoi pas ? il se placerait alors sur orbite simplement avec une grande hélice !


Bon il en faudrait, du carburant, pour faire tourner cette hélice pendant peut être plusieurs jours afin d'atteindre ces vitesses et ces altitudes, et pi de la réserve d'oxygène pour le malade au commandes, mais ce serait forcément moins que ce qu'on doit éjecter comme matière en mode fusée, car la matière, finalement, serait celle de l'atmosphère.

Ce serait surtout non polluant.


Pour la rentrée ?
Elle serait aussi longue que la montée, en mode planeur avec plus de volets.
Donc une rentrée toute douce, sans plus d'échauffement que n'importe quel planeur des montagnes.



Excusez d'avance mes ignorances et mes utopies.
Le vrai sérieux peut permettre toutes les idées.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cslevine.com
biscoto66


biscoto66

Nombre de messages : 146
Age : 47
Localisation : perpignan
Date d'inscription : 09/06/2007

une grande surface portante, une grande hélice, du temps et... Empty
MessageSujet: Re: une grande surface portante, une grande hélice, du temps et...   une grande surface portante, une grande hélice, du temps et... EmptySam 9 Fév 2008 - 12:00

Il y a une équipe de chercheurs qui vont tenter à un drône de voler très haut et de faire le tour du monde, avec des batteries et panneaux solaires sur les ailes.

Des batteries performantes devraient tenir toute la nuit, et puis rechargées le jour..

Bonne avancée si le projet réussit. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Crubier


Crubier

Masculin Nombre de messages : 120
Age : 33
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 08/04/2008

une grande surface portante, une grande hélice, du temps et... Empty
MessageSujet: Re: une grande surface portante, une grande hélice, du temps et...   une grande surface portante, une grande hélice, du temps et... EmptyLun 21 Avr 2008 - 21:04

cslevine a écrit:

Tant et si bien qu'il finit par se retrouver à des vitesses de plusieurs MAG (ou MAC) à des très hautes altitudes (genre dans les 20 / 30 km).

Le nombre de Mac, ça vient du célèbre chercheur mac Donald, inventeur du big mac. megalol

Non, plus sérieusement, un peu de lecture à lire absolument avant de commencer à révolutionner l'astronautique :
Super
Revenir en haut Aller en bas
urix


urix

Masculin Nombre de messages : 588
Age : 29
Localisation :
Date d'inscription : 28/02/2008

une grande surface portante, une grande hélice, du temps et... Empty
MessageSujet: Re: une grande surface portante, une grande hélice, du temps et...   une grande surface portante, une grande hélice, du temps et... EmptyLun 21 Avr 2008 - 21:39

uep on dit mach (et mac ©️ Apple Company all rights reserved lolnasa ) pour qu'il atteigne mach 1 il faut qu'il y ait pas baucoup d'air parceque sinon les pales des rotors vont pas résister
Revenir en haut Aller en bas
urix


urix

Masculin Nombre de messages : 588
Age : 29
Localisation :
Date d'inscription : 28/02/2008

une grande surface portante, une grande hélice, du temps et... Empty
MessageSujet: Re: une grande surface portante, une grande hélice, du temps et...   une grande surface portante, une grande hélice, du temps et... EmptyLun 21 Avr 2008 - 21:46

Ce système a l'air moins économique que le shuttle ça pourrait mettre baucoup plus de temps et pour ce qui est du moyen de propultion il en faudrait du fuel sinon le réacteur nucléaire:il faut de l'eau pour le reffroidir, même problème.Ce que je comprends pas c'est pour la portance, ok avec de la rotation assez rapide mais je pense qu'on ne peut pas atteindre une vitesse assez élevée avec des hélices, trop de frottements et gourmand en énergie.


Dernière édition par urix le Lun 21 Avr 2008 - 22:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Crubier


Crubier

Masculin Nombre de messages : 120
Age : 33
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 08/04/2008

une grande surface portante, une grande hélice, du temps et... Empty
MessageSujet: Re: une grande surface portante, une grande hélice, du temps et...   une grande surface portante, une grande hélice, du temps et... EmptyLun 21 Avr 2008 - 22:14

Oui, je commence pas à faire la liste des raisons pour lesquelles c'est impossible, il y en a trop !
Revenir en haut Aller en bas
 
une grande surface portante, une grande hélice, du temps et...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la conquête spatiale :: Technique :: Propulsions et lanceurs-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com