La plus petite exoplanète.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La plus petite exoplanète. Empty La plus petite exoplanète.

Message Mer 9 Avr - 19:52


Depêche sur lemonde.fr
Des chercheurs espagnols ont annoncé mercredi la découverte de la plus petite planète jamais trouvée en dehors du système solaire, baptisée "GJ 436T" et située à 30 années lumières de la Terre dans la constellation du Lion.

Cette planète extra-solaire a été détectée grâce à une nouvelle technique qui "permettra dans moins de dix ans de découvrir une première planète ressemblant à la terre en terme de masse et d'orbite", a expliqué Ignasi Ribas, chercheur du Conseil supérieur de recherche scientifique (CSIC).

Cette nouvelle planète a été découverte par l'équipe dirigée par M. Ribas, en utilisant les perturbations sur d'autres planètes déjà détectées et gravitant autour de la même étoile.

"GJ 436T" a une masse cinq fois supérieure à la Terre, ce qui en fait la plus petite "exo-planète" jamais découverte, parmi les quelque 300 détectées à ce jour, selon M. Ribas.

Cette nouvelle exo-planète n'est pas habitable en raison notamment de la distance qui la sépare à son astre, qui est très inférieure à la distance Terre-Soleil, a indiqué M. Ribas lors de la présentation de la découverte.

Pour pouvoir héberger la vie, une planète doit avoir une masse similaire à celle de la Terre, de l'eau liquide à sa surface, une atmosphère et une distance orbitale, par rapport à son astre, similaire à la distance Terre-Soleil.

D'après les premiers calculs de l'équipe espagnole, "GJ 436T" fait une rotation complète sur elle-même en 4,2 jours terrestres et opère une rotation autour de son soleil en 5,2 jours.
On se rapproche chaque jour de la découverte de la première exoterre située dans une zone habitable !
Skyboy
Skyboy

Messages : 2127
Inscrit le : 05/10/2006
Age : 40 Masculin
Localisation : 46°48'N-71°23'O

https://www.forum-conquete-spatiale.fr/presentation-des-membres-

Revenir en haut Aller en bas


Une question me vient à l'esprit.

La distance "d'habitabilité" qui sépare une planète de son astre n'a pas forcément besoin d'être la même que la distance Terre/Soleil. Si par exemple l'astre est plus chaud, elle devra en être plus éloignée et inversment.

Non ?
antoine34
antoine34

Messages : 334
Inscrit le : 07/08/2006
Age : 39 Masculin
Localisation : San Diego, CA

Revenir en haut Aller en bas


@antoine34 a écrit:Une question me vient à l'esprit.

La distance "d'habitabilité" qui sépare une planète de son astre n'a pas forcément besoin d'être la même que la distance Terre/Soleil. Si par exemple l'astre est plus chaud, elle devra en être plus éloignée et inversment.

Non ?
Effectivement, ça n'est pas clair dans la dépêche mais la zone d'habitabilité dépend de l'étoile (taille et activité) autour de laquelle gravite la planète.
Skyboy
Skyboy

Messages : 2127
Inscrit le : 05/10/2006
Age : 40 Masculin
Localisation : 46°48'N-71°23'O

https://www.forum-conquete-spatiale.fr/presentation-des-membres-

Revenir en haut Aller en bas


"La plus petite exoplanète " ?

Dans l'absolu, non !

Autour de PSR 1257+12 qui est une étoile dégénérée en rotation ultra rapide,
gravitent trois planètes (découvertes à partir de 1992) toutes de masses inférieures
à celle découverte par nos amis espagnols, soit :

0,022 "Terre" (40% la masse de Mercure) pour PSR 1257+12 b
4,13 "Terre" pour PSR 1257+12 c
3,8 "Terre" pour PSR 1257+12 d

http://www.exoplanet.eu/star.php?st=PSR+1257%2B12
Gasgano
Gasgano

Messages : 1588
Inscrit le : 07/03/2007
Age : 67 Masculin
Localisation : 91 & 44

Revenir en haut Aller en bas


@Gasgano a écrit:"La plus petite exoplanète " ?

Dans l'absolu, non !

Autour de PSR 1257+12 qui est une étoile dégénérée en rotation ultra rapide,
gravitent trois planètes (découvertes à partir de 1992) toutes de masses inférieures
à celle découverte par nos amis espagnols, soit :

0,022 "Terre" (40% la masse de Mercure) pour PSR 1257+12 b
4,13 "Terre" pour PSR 1257+12 c
3,8 "Terre" pour PSR 1257+12 d

http://www.exoplanet.eu/star.php?st=PSR+1257%2B12
Pourquoi tu dis dans l'absolu ? Parce que l'objet autour duquel ces trois corps tournent n'est pas une étoile ?
Et comment a-t-on fait pour détecter un corps de 0.022masse de la terre ? Il me semblait que nous n'en étions pas encore capable ??
Skyboy
Skyboy

Messages : 2127
Inscrit le : 05/10/2006
Age : 40 Masculin
Localisation : 46°48'N-71°23'O

https://www.forum-conquete-spatiale.fr/presentation-des-membres-

Revenir en haut Aller en bas


@Skyboy a écrit:
@Gasgano a écrit:"La plus petite exoplanète " ?

Dans l'absolu, non !

Autour de PSR 1257+12 qui est une étoile dégénérée en rotation ultra rapide,
gravitent trois planètes (découvertes à partir de 1992) toutes de masses inférieures
à celle découverte par nos amis espagnols, soit :

0,022 "Terre" (40% la masse de Mercure) pour PSR 1257+12 b
4,13 "Terre" pour PSR 1257+12 c
3,8 "Terre" pour PSR 1257+12 d

http://www.exoplanet.eu/star.php?st=PSR+1257%2B12
Pourquoi tu dis dans l'absolu ? Parce que l'objet autour duquel ces trois corps tournent n'est pas une étoile ?
Et comment a-t-on fait pour détecter un corps de 0.022masse de la terre ? Il me semblait que nous n'en étions pas encore capable ??


Dans l'absolu ? Sans doute parceque certains mettent les pulsars (étoiles à neutron) dans une catégorie à part vu leurs caractéristiques extrèmes et que ce qui excitent le public & les chercheurs ce sont les quêtes d'exoplanètes autour d'étoiles de type solaire avec en perspective la découverte de planètes habitables ce qui côté publication est évidemment plus vendable ...
Donc l'histoire a (injustement) retenu 51 Pegasi (1995 - Mayor & Queloz). Noms infiniment plus retenables et médiatiques que PSR B1257+12 (1992 - Aleksander Wolszczan ), faut bien l'avouer !

Le fait qu'on a pu détecter des planètes d'aussi faibles masses vient probablement de l'extrème régularité (et précision de la mesure) de la période de rotation du cône émissif d'un pulsar en géneral et qu'ici il est question du pulsar d'un type assez rare : milliseconde (rotation en 6.22 ms vs 27 jours pour le Soleil !). Le tout, j'imagine doit augmenter considérablement le seuil de détection ? De plus les perturbations mutelles des planètes ont permis d'affiner le modèle (masses et inclinaisons).

http://www.nature.com/nature/journal/v355/n6356/abs/355145a0.html
http://adsabs.harvard.edu/abs/2003ApJ...591L.147K
Gasgano
Gasgano

Messages : 1588
Inscrit le : 07/03/2007
Age : 67 Masculin
Localisation : 91 & 44

Revenir en haut Aller en bas


@Gasgano a écrit:
@Skyboy a écrit:
@Gasgano a écrit:"La plus petite exoplanète " ?

Dans l'absolu, non !

Autour de PSR 1257+12 qui est une étoile dégénérée en rotation ultra rapide,
gravitent trois planètes (découvertes à partir de 1992) toutes de masses inférieures
à celle découverte par nos amis espagnols, soit :

0,022 "Terre" (40% la masse de Mercure) pour PSR 1257+12 b
4,13 "Terre" pour PSR 1257+12 c
3,8 "Terre" pour PSR 1257+12 d

http://www.exoplanet.eu/star.php?st=PSR+1257%2B12
Pourquoi tu dis dans l'absolu ? Parce que l'objet autour duquel ces trois corps tournent n'est pas une étoile ?
Et comment a-t-on fait pour détecter un corps de 0.022masse de la terre ? Il me semblait que nous n'en étions pas encore capable ??


Dans l'absolu ? Sans doute parceque certains mettent les pulsars (étoiles à neutron) dans une catégorie à part vu leurs caractéristiques extrèmes et que ce qui excitent le public & les chercheurs ce sont les quêtes d'exoplanètes autour d'étoiles de type solaire avec en perspective la découverte de planètes habitables ce qui côté publication est évidemment plus vendable ...
Donc l'histoire a (injustement) retenu 51 Pegasi (1995 - Mayor & Queloz). Noms infiniment plus retenables et médiatiques que PSR B1257+12 (1992 - Aleksander Wolszczan ), faut bien l'avouer !

Le fait qu'on a pu détecter des planètes d'aussi faibles masses vient probablement de l'extrème régularité (et précision de la mesure) de la période de rotation du cône émissif d'un pulsar en géneral et qu'ici il est question du pulsar d'un type assez rare : milliseconde (rotation en 6.22 ms vs 27 jours pour le Soleil !). Le tout, j'imagine doit augmenter considérablement le seuil de détection ? De plus les perturbations mutelles des planètes ont permis d'affiner le modèle (masses et inclinaisons).

http://www.nature.com/nature/journal/v355/n6356/abs/355145a0.html
http://adsabs.harvard.edu/abs/2003ApJ...591L.147K
Merci pour ces précisions, je ne savais pas tout ça.
A-t-on découvert beaucoup de corps autour de pulsar ?
Skyboy
Skyboy

Messages : 2127
Inscrit le : 05/10/2006
Age : 40 Masculin
Localisation : 46°48'N-71°23'O

https://www.forum-conquete-spatiale.fr/presentation-des-membres-

Revenir en haut Aller en bas


Il me semble que c'est le seul cas de détéction de telles planètes. Le
cas est très exotique. la detection s'est fait d'ailleurs en analysant
les variations d'emission radio du pulsar. On ne sais pas à ce jour si
les planètes se sont formées avant ou après la supernovae a l'origine
du pulsar.

Pour les autres étoiles, depuis 1995, la majorité des détéctions se
font grace au transite et a la vitesse radiale. Donc beaucoup moins de
recherches dans ce sens me semble t il.
avatar
SpaceRider

Messages : 68
Inscrit le : 24/06/2007
Age : 37 Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas


Un seul autre cas confirmé autour de PSR B1620-26 avec une grosse planète de masse
2,5 fois celle de Jupiter, environ.

http://en.wikipedia.org/wiki/PSR_B1620-26

Mais les résultats sont peut-être biaisés par le fait que les programmes actuels ne se
concentrent absolument pas sur ce type d'astres ?

http://www.exoplanet.eu/searches.php
Gasgano
Gasgano

Messages : 1588
Inscrit le : 07/03/2007
Age : 67 Masculin
Localisation : 91 & 44

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum