Lockheed teste un premier étage réutilisable de lanceur

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


@giwa a écrit:Une fois le système mis au point, cet ensemble pourrait être moins onéreux car le L-1011 vieillissant, il faut quant-même l’entretenir et le piloter.

Un L-1011 qui vole deux fois par an, ça ne coûte pas grand-chose à entretenir : pas de cyclage = peu de vieillissement.

En dépit de la présence de ce TriStar, pas de présence LM dans le Pegasus d'OSC.

De plus, si on le lançait de plus haut et de plus vite, il faudrait le redessiner car les contraintes aérodynamiques seraient différentes.

Le TSTO à 1er étage réutilisable est un concept intéressant sur le papier mais comme toujours dans les RLV il se heurte à des limites pratiques.

- Il n'est plus rentable que le consommable qu'à forte cadence (on table sur du 20 lancements par an et par véhicule).

- Il a une performance figée pour toute sa durée de vie (marge d'optimisation quasi-inexistante en cas d'évolution de la demande)

Par ailleurs, je rappelle qu'un RLV ou un semi-RLV disponible dans 10 ans et dont la durée de vie serait de 15 ans ne doit pas être conçu pour être concurrentiel face aux lanceurs équivalents d'aujourd'hui mais face à ceux contre lesquels il devra remporter des contrats dans 10 à 25 ans (adaptables à la demande et ayant eux aussi bénéficié des nouvelles avancées technologiques y compris celles apparues après l'entrée en service du sus-dit RLV).

Voilà ce qu'il faut avoir en tête quand on veut développer du réutilisable.

Pas étonnant que plus d'un ait jeté l'éponge.

Aspic

Messages : 1037
Inscrit le : 09/08/2006

Revenir en haut Aller en bas


Effectivement un réutilisable doit rester concurrentiel pour une plus longue période qu'un "jetable" et doit être amorti sur un nombre de tirs, suffisant. Toutefois un premier étage automatisé réutilisable aux performances supérieures à celle d'un avion pourrait être éventuellement amorti sur une dizaine de tirs surtout qu'il n'est pas nécessaire d'avoir de cabine pressurisée , etc. Et puis, même les avions peuvent rester en utilisation plus de dix ans sans trop se démoder.
Les progrès futurs ont plus de chance d’avoir lieu pour les étages post orbitaux comme les propulseurs ioniques, etc.
Mais , bon, j'admets que tout çà n'est quant-même pas évident. A suivre :roll:

Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 10745
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 77 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum